AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La volière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: La volière   Dim 7 Déc 2014 - 20:49

Alors, qu'est-ce que c'est que ce nouveau sujet ? C'est la poste de Ryscior, pourrions-nous dire. Si votre personnage souhaite envoyer une lettre à un autre, ou à un PNJ, c'est ici qu'il peut le faire.
Quelles sont les règles de la volière ? Elles sont simples. Bien que ce trouvant dans la taverne, ce sujet est un sujet de RP, et pas un sujet de délire.
En d'autres termes, si vous envoyez une lettre ici, elle pourra être retenue par la suite contre ou pour votre personnage. Considérez qu'elles ont réellement existé.
Vous l'aurez peut-être remarqué, au passage, mais j'aime les lettres. J'en ai mis quelques unes dans des posts. Je posterais ici les lettres entre PNJ de l'univers quand elles doivent être mentionnées. Et d'ailleurs, on ouvre le bal.


D’Astalil, par la grâce de Mystin, élu divin, à Tesla Eilun, prophétesse.
 
Tesla. Je suis en ce moment-même en route pour Kelvin. Comme d’habitude, tes prédictions se sont révélées exactes. Fartaën mort, le roi mort, Filillë, nouvelle reine des elfes sylvains, veut prendre sa vengeance. Nous ne pouvons rien faire pour Folmer, ce royaume est condamné. Bien que j’ai supplié Filillë de ne pas aller plus avant, je peux te garantir qu’elle le fera.
Il est temps pour toi de créer la ligue du nord. Pour ma part, je vais organiser la défense de Kelvin.
Je te souhaite bonne chance. Et si tu viens à perdre courage, n’oublie jamais. Toutes les personnes que tu pourrais sauver mais que tu laisses mourir, c’est parce que tu œuvres pour Ryscior. N’oublie jamais cela. Cela t’aidera à garder le moral.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Enguerrand d' Alvestryn
L'enfant terrible d'Hasdruba
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: La volière   Lun 8 Déc 2014 - 19:16

D’Enguerrand d’Alvestryn à Fael de Alvarado.



Sachez madame que les nombreuses lettres que je reçois de votre part me touchent beaucoup et rendent cette croisade moins pénible lorsque je crois deviner dans vos écrit que vous me réservez une place à part dans votre cœur.

 Comprenez que je ne peux vous donner des nouvelles de l’avancée des combats au cas où cette lettre serait interceptée par des ennemis. Cependant, je peux vous assurez que mon ardeur au combat n’a d’égal que celle de vous revoir.

Et si je ne pouvais ne serait-ce qu’un seul instant manier aussi bien l’épée que vous la plume. J’abattrais très certainement ces murs aussi rapidement que je viendrais vous retrouver dès cette croisade terminée.



Cordialement. Votre dévoué fiancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: La volière   Mar 16 Déc 2014 - 8:33

Lettre de Nazima à Rikku


Mademoiselle.



Vous êtes très certainement parmi les personnalités de cette ville celle qui suscite aux yeux de mon père et de moi-même le plus d’admiration.

Je me suis laissé dire par notre personnel que vous vous intéressiez quelque peu à l’alchimie. Aussi je suis certaine qu’ayant un intérêt commun pour ce domaine. Nous pourrions convenir d’une entrevue et peut-être collaborer.

Bien entendu nous sommes prêt à vous dédommager financièrement car nous savons mieux que personne que le temps est précieux. Cependant par soucis de commodité et d’un emploi du temps chargé, nous ne sommes disponibles qu’après la tombée de la nuit.



Nazima.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidia Tucil

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 22
Localisation : Avec mamour.

MessageSujet: Re: La volière   Ven 26 Déc 2014 - 13:39

D’Hilda Siralsson à Lucidia Tucil.

Ma chère cousine.

J’écris ces quelques mots à la hâte pour simplement te dire que ton frère et bien arrivé en Nova. Bien que la guerre soit à nos portes nous sommes reconnaissant envers tes parents de nous avoir envoyer une trentaine de guerriers.
J’ai conscience que cela ne va pas être facile pour eux de devoir se battre contre une race avec laquelle vous êtes en paix.
Il est bon de savoir que malgré le temps et la distance qui sépare l’archipel de Jade de Nova ton père garde à l’esprit qu’il est un fier descendant des Noviens.
Nous avons également des alliés de dernières minutes dont je préfère taire l’origine et le nombre. Cependant sache que ton frère c’est fait dans leurs rang une « amie ».
Il faut déjà que je pose la plume pour prendre les armes. Non pas que l’ennemi soit déjà sur nous, mais si je n’interviens pas en essayant de les calmer. Ils vont s’entretuer elle et ton frère.
Note que cela ne me déplairais de connaitre le réel vainqueur de leurs incessantes passes d’armes, mais nous préférons qu’ils conservent leurs forces pour le moment où ils devront lutter contre ceux qui veulent venir se frotter à la ligue du Nord.

Hilda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahar
Voyeur ! (maman te punira pour ça)
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: La volière   Lun 9 Mar 2015 - 14:50

Lettre anonyme destinée à Asarith Lune-Pâle et son entourage.


Attention, j’arrive !

N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: La volière   Jeu 12 Mar 2015 - 20:49

D'Asarith à N.,

Nous sommes toujours prêts à recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Nahar
Voyeur ! (maman te punira pour ça)
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: La volière   Dim 26 Avr 2015 - 11:41

Lettre de Nahar à Mystin et Astalil.





Maman, Papa.

J’ai enfin convaincu ma prof. Ta belle-fille. La femme qui me loue une chambre dans son manoir. Mademoiselle Dédalius. Qu’une expédition sur le terrain permettrait de mieux observer le comportement d’espèces rares dans leurs milieux naturels.
Nous partons donc quelques jours afin de mieux se connaitre. D’affiner nos connaissances en dans bien des matières.

 Ci-joint :

Deux croquis de mes travaux qui prouvent à quel point la prof de sciences  les études à l’académie m’intéresse beaucoup.


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: La volière   Dim 26 Avr 2015 - 22:56

De Mystin à son fils Nahar,

Viens me voir tout de suite, il faut qu'on parle.

J'ai dit tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Télhias

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 15

MessageSujet: Re: La volière   Mar 19 Mai 2015 - 13:38

De Télhias à Hastefae.

J’ai pas eu le temps de vous écritez avant pardon.
Je suis dans une galère énorme avec une bande d’idiot comme la capitaine elle appelle les gens. Enfin pour le moment on est à terre et mon copain Urmri il est parti voir des morues. (C’est comme ça qu’il appelle les femmes qui lui disent chéri alors qu’il  les connait pas.)
Urmri c’est un copain qui me dit quoi faire pour pas avoir d’ennuis. Alors comme j’ai un peu de temps. Je vous raconte qu’est-ce que je fais. Je m’occupe du lavage du pont. C’est pas facile, mais Urmri il dit que ça fait les muscles et que comme ça je serai pas une ablette plus tard. Puis j’ai pas envie de me transformer en poisson.
Quand j’ai tout fini mon travail et que lui aussi. J’ai le droit de me battre avec lui. C’est pas facile il sait tout le temps quand je vais l’attaquer. A mon avis son œil qu’il cache sous son bandeau,  il l’a dans le dos sinon il pourrait pas savoir où je suis quand il a le dos tourné. La capitaine quand elle lui parle à Urmri, elle dit pas qu’il est idiot. Il doit être très intelligent parce qu’il sait plein de chose.
Je sais pas quand je vais revieindre.  Revoilà déjà Urmri qui revient et il a l’air de faire la tronche. Il n’y avait peut-être plus de morue, mais que des thons. Faut dire qu’il est tard et que comme il dit souvent c’est les premiers arrivé, les premiers servi. Je récriterais plus tard.
A bientôt.
Télhias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Lissander
Chercheur d'artefacts
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 18

MessageSujet: Re: La volière   Lun 25 Mai 2015 - 20:13

De Lissander à La Noire
Salutations La Noire,
Je viens prendre des nouvelles de la tueuse d'immortelle et lui proposer un marché.
Je pense bien que tout va bien pour toi depuis qu'on te dit la tueuse d'immortelle. Je devrais limite m'agenouiller devant toi, celle qui a osé tué Brecianne. Je la plains de fois, elle n'avait rien demandé. Je suis sur que tu penses comme moi. Sinon je suis pas venu t'écrire pour te rappeler le meurtre de Brecianne même si j'y prend un réel plaisir. Je suis venu te proposer un marché, tu me rends un dernier service, et en échange, tu auras le sabre de Brecianne, ta chère ancienne capitaine. Si tu es intéressé, je veux te voir d'ici la deuxième pleine lune qui risque d'arriver, au îles de Jade. Si bien sur, tu as peur de venir, ce que je peux comprendre, n'ayant plus rien à faire de ce bibelot, je le jetterais à la mer, dans un endroit où tu ne pourras jamais le retrouver.
J'espère avoir encore le plaisir de négocier avec toi, Phadransie.
Lissander, ton pire cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: La volière   Dim 21 Juin 2015 - 20:59

D'Helvoran à Sa majesté Samuel Kafkon.

Dois-je vraiment emprunter le terme de majesté vis à vis de toi ? Soit. Si cela te plaît. Nous avons toujours été plus ou moins rivaux. Rivalité dépassant en tours  l’existence de bien des créatures peut-être pires que ce que nous sommes. Nos points communs peuvent certainement se compter sur les doigts d’une main. Main que nous nous ferions un plaisir d’envoyer à la face l’un de l’autre je suis certain Kafkon Samuel.
Pourtant… Pourtant… Pourtant…
(La suite de la phrase n’est que griffonnage presque infantile sur au moins la moitié d’une page.)
Pourtant !  Il faut que tu saches que nous sommes encore de ce monde .J’ai passé trop de temps aux côtés de celle qui nous a transformé pour lui en vouloir véritablement. Cette malédiction… J’en ai fait à mon échelle une bénédiction.  Je sais guérir ce mal qui nous ronge. Retarder le basculement vers la folie vampirique qui guette chacun de nos semblables. Je sais… Je sais… Je sais…
(A nouveau la page se voile de mots indéchiffrables pendant des lignes et des lignes.)
Je sais que tu traiteras comme il se doit ce messager qui te tend cette lettre. Sur ce je te souhaite bonne appétence. Fait en ce que tu veux.
Tu ne peux rien contre moi et je n’ai pas envie de pouvoir faire quelque chose contre toi. Alors prends cela comme une invitation au dialogue. Bientôt un navire va mouiller au port de ce monde dont tu prétends être le roi. Non en fait je crois qu’il est déjà reparti et que je suis là. Caché dans l’ombre. Juste derrière toi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: La volière   Lun 13 Juil 2015 - 20:38

A sa Majesté Asarith Lune-Pâle, sous les augures de Virel et par la gloire d'Ariel.

Partout, l'on me connait sous le nom de Théoden. Je suis le Capitaine du Wicked Wench et mouille présentement en votre port de Karak-Tur. Désireux d'offrir mes services à votre Couronne, je m'engage à y rester deux lunes complètes dans l'espoir de vous rencontrer. Passé ce délais je serais hélas contraint de m'en retourner vers les eaux.

J'espère, Seigneur, que vous saurez trouver grâce à mon offre.

Le Capitaine Théoden

Post-Scriptum : Je porte dans mon sillage une monstrueuse offrande à votre glorieux Règne. Je souhaite que vous arriviez avant que les mouettes n'eurent achevé de le dévorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirk
La Dague Verte
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2015
Localisation : Sur un bateau

MessageSujet: Re: La volière   Ven 18 Sep 2015 - 18:26

A Disos à propos du dernier contrat.


kis'jh jem-cnsjk Gvdmz scbqi" nvco/d
fliks~slv.

Molh: -Hkl
       -hfm|lir
       -^klo

Klldbj'f,nwù Mlosk FrejS'jkle kjel
gdle kluo.

P-S: Si quelqu’un voit cette lettre remettez là où vous l'avez trouvée et n'essayez pas de la déchiffrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: La volière   Jeu 11 Fév 2016 - 22:33


Au Capitaine Eve Brooke
A Winter Haven

Eve,

Je ne compte plus les Tours, depuis notre dernière entrevue. J'espère que ce plis saura te trouver.
Si je me souviens bien, nous ne nous sommes pas vus depuis cette fois là dans le Passage de Noir-Brûme. (j'espère que ce bon Hector se sera remit du coup de harpon qui m'a échappé !)
Je t'écris depuis Ram, actuellement chargé de la protection d'une... personne de grande importance. Mais il ne serait pas sage de confier à cette lettre plus de détails. Tu sais comme je suis doué pour me mettre du monde à dos. Beaucoup de choses se sont passées en si peu de temps. Lors de nos derniers échanges, je voguais à la barre du Seigneur Emeraude. Maintenant, je crois que mon cher Wench que tu connais si bien ait été coulé. Il y a aussi... Bolch. Le malheureux a trouvé la mort il y a maintenant quelques Lunes.

Mais enfin. Comme tu vois, les nouvelles pourraient être meilleures. Bientôt, je pourrais reprendre ma route et rentrer au pays pour te retrouver. Te souviens-tu de ce projet que nous avions, encore enfant ? Je pense qu'il est temps.
Oui, je sais. Dans la Baie de Jade, tu as perdu ton navire et ton équipage. Mais j'ai besoin d'une Capitaine. Non. J'ai besoin de toi. Sans Bolch, je crains que Gibbs ne suffise pas à Seconder mon expédition. Et puis tu me connais aussi bien que lui, depuis tout ce temps.

En attendant mon arrivée dans les Marches, j'aimerais que tu fasses quelque chose pour moi. Te souviens-tu de Harry ? "Bloody" Harry. Il a coulé pendant sa mutinerie contre moi il y a maintenant quelques tours. Eh bien il s'avèrerait que la carcasse de son vaisseau ne soit pas en si mauvais état que cela. Je joins à cette lettre les coordonnées où tu pourras le trouver. Portes cette lettre au Seigneur Verstholen, et expliques-lui nos plans. Il t'aidera à la renflouer et à la réarmer. (J'ai laissé dans un entrepôt au port des menues ressources que la perte du Seigneur Emeraude m'avait laissées. Sers-t-en à loisir.) Tu en seras nommée Capitaine aussitôt que nous serons réunis. Après quoi, toi et moi partirons pour ces terres que nous nous sommes promis de découvrir.

Affectueusement,

Ton ami James "Théoden" de Nevers.

Post-Scriptum : Je te laisse le soin de rassembler nos anciens compagnons. Nous aurons besoin de leurs talents si... particuliers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikaël AGÆTÍ
Mercenaire survivant
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 26

MessageSujet: Re: La volière   Jeu 7 Avr 2016 - 18:39

Mon cher frère.
Bien que nous ne sous soyons pas vu depuis l’enterrement de notre mère, que Canërgen l’ai bien guidé, je te contact en ce jour, à la fois pour t’informée et te mettre en garde.
Récemment, le Roy Palménas, a ordonné la lever général de touts les duchés, ainsi que de tous leurs chevaliers, et bon nombre de leurs habitants.
Certaine première rumeurs font étalage d’attaque trop audacieuse de Salicar dans les duchés du nord, mais un chevalier de confiance, ma assurer, que c’était Salicar qui aurait, simplement, déclaré la guerre au Royaume tous entier.
Je ne dois rien t’apprendre car, de ton métier, tu dois être plus au fait que moi a se sujet. Mais je tiens a te le rappelé pour la pleine compréhension de la suite.
Car, vois-tu, peu de temps avant ma discussion avec le chevalier, j’ai étais l’élue d’une puissante vision prémonition :
« La Mort est en marche »

Cette phrase est malheureusement bien pauvre, et même si il s’agit là des seuls mots que j’ai entendus, je ne serais te décrire mon ressentiment lorsque je les ai entendues. Il serait plus juste de dire qu’il s’agit là d’une vérité, un "concept", et qu’il ce réalisera bientôt.
Et peu de temps après, j’apprends l’ordre du Roy, de réunir les duchés pour une nouvelle guerre. Je ne peux ignorer une telle juxtaposition d’événement, je pars donc demandé audience au Roy pour l’informer de cette prémonition.
J’ignore si je réussirai a me faire entendre, mais je suis sur d’une chose : quelle que chose de terrible va bientôt se produire, j’ignore quoi précisément, mais je suis sure que les batailles que nous allons prochainement mener seront bien plus terrible et effroyable que nous le pensons.

J’en viens donc a ma mise en garde :
Quelle que soit tes plan, si il implique d’allait a Hasdruba et de prendre part a la guerre qui y couve, OUBLIE IMMÉDIATEMENT.
Quelle que soit la somme que l’on puisse te proposer, cela ne vaut pas que tu y perdes la vie, et je suis sur qu’un trop grand nombre des nôtres y perdrons la leurs.
J’en veux pour preuve que depuis ma vision, je me sens en permanence suivie et épier pars des fantômes et des âmes, et je suis presque certain que nombre d’entre eux vienne de celles à venir.

Que Finil veille sur toi
Ton frère
Carsis


Dernière édition par Ikaël AGÆTÍ le Ven 8 Avr 2016 - 16:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org/t225-chalut-o-presentations-de-un_
Alden Galaz'ar
Première Fortune d'Oro
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 248
Localisation : Dans le monument aux morts.

MessageSujet: Re: La volière   Jeu 7 Avr 2016 - 20:29

Réception des Conscrits en Royaume d'Oro.

A la classe de l'an 5321, Lune du Renouveau. A destination de tous les Comtés et Bourgades du Royaume.




Monsieur le Comte Alden Galaz'ar d'Embbör, de la lignée Galaz'ar, Précepteur et Chevalier du Beau se voit honoré d'ouvrir les portes de ce manoir en cette fin de Lune du Renouveau. Par cette présente invitation, cher Monsieur et Madame ***** vous assurerez Monsieur le Comte Héritier de la maison Galaz'ar du plaisir de votre compagnie en l'honneur de cette seconde édition du Gala de Communion, au doux regard de Fylion.

Prière de se présenter aux portes avec le port d'un masque costumé.

On y fera bonne chère.


Au plaisir de vous y voir. Agréablement votre serviteur.



Alleister Martha de Saintorgue, Secretaire Général de Monsieur le Comte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abad El Shrata du Khamsin
Roi en exil
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 23
Localisation : Le Nouveau Monde

MessageSujet: Re: La volière   Mer 25 Mai 2016 - 22:00

A l'attention de sa majesté Qassim Anar, 
Sultan des contrées de Ram,
sous la lumière de Lothÿe.


     Majesté, je vous prie de m'excuser de venir aux nouvelles si tard malheureusement le voyage a pris plus de temps que prévu, mais sachez que nous sommes en vie, et cela est l'essentiel (du moins au moment ou je vous écris cette lettre). Cependant, il y a eu d'autre contre temps : comme nous le craignions, le Continent est habité. Ces indigènes, bien que possédant un faciès se rapprochant tout à fait du notre, ont une capacité bien singulière : ils volent, et ceux grâce à des ailes de plumes semblables à celles des anges. (Vous pouvez vous référer au crayonnés que je vous ais envoyé ci-joint). Vous pensez bien que nous nous sommes retrouvés, mes hommes et moi même, bien surpris devant cette vision surnaturelle.  Surtout lorsque ceux ci nous ont clairement fait comprendre que nous n'étions pas les bienvenus et nous ont demandé aux moyens de gestes clairs de rentrer de là d'où nous venions. Il s'avère que les indigènes ont une très mauvaises appréhension de tout ce qui vient d'au delà les océans depuis que Kafkon Samuel a mis pied au Nord du continent, sa première réaction ayant été de décimer ces peuples qui se font appeler Gyrkimes. 

     Etant dans l’incapacité de revenir faute de vivres, j'ai pu négocier avec eux notre séjour sur leur continent mais à plusieurs conditions :
Premièrement, nous devrons loger dans un endroit qu'ils ont eu même choisis, endroit que je m'apprête à rejoindre par la mer en ce moment même.
Deuxièmement, nous devrons les aider à se débarrasser de Kafkon Samuel. 
En combinant nos forces avec les troupes Gyrkimes, j'ai jugé ceci faisable. J'ai alors accepté. Vous me voyez désolé de ne pas avoir consulté votre avis, mais j'étais dans l'urgence et ne pouvait me permettre d'attendre l'aller retour d'un volatile qui ne serait peut être jamais arrivé à bon port. De plus, et ce même en tournant le problème dans tous les sens, je ne peux me résoudre à m'associer avec un vampire, même si quelques-uns de mes hommes me l'ont conseillé. J'ai donc fait ce que j'ai cru le mieux pour mes hommes et pour le bien de l'Empire. 

     Lorsque vous recevrez cette lettre Majesté, si tout va bien nous aurons vaincu Samuel, mais si Virel ne m'accorde pas la chance de vous donnez à nouveau de mes nouvelles d'ici un mois, il faudra malheureusement juger ma mission comme un échec. 

En espérant revoir un jour les dunes de Ram,
Abad El Shrata du Khamsin,
sous la lumière de Lothÿe. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Abad El Shrata du Khamsin le Mer 15 Juin 2016 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirk
La Dague Verte
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2015
Localisation : Sur un bateau

MessageSujet: Re: La volière   Mer 15 Juin 2016 - 10:26

A Disos

 J'ouvre les entrailles
 Emincée de volailles

 Rie au éclat
 Eventre le mendiant
 Voit une boulangère
 Idéalise la mort
 Evite toute discutions
 Ni eau ni pains
 Sans choux
 
 Je pense au soleil
 Egratine mon genou
 
 Suis la femme en bleu
 Utilise une lame
 Intelligent est le lapin
 Saveur exotiques
 
 Avec violence
 Utilise une jarre vide
 Xavier est mon nom

 Mendiant dans les rues
 Accepte la lumière
 Relit bien le livre
 Connerie de cheval
 Hector est un prénom
 Evite de jouer avec un troll
 Susurre moi à l'oreille

P-S: Les idiots ne peuvent comprendre cette lettre alors laissez là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alden Galaz'ar
Première Fortune d'Oro
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 248
Localisation : Dans le monument aux morts.

MessageSujet: Re: La volière   Lun 20 Juin 2016 - 18:07

Réception Officieuse en Royaume d'Oro.

A la classe de l'an 5332, Lune de Lumière. A destination de tous les Comtés et Bourgades du Royaume.




Monsieur le Comte Alden Galaz'ar d'Embbör, de la lignée Galaz'ar, Précepteur et Chevalier du Beau se voit honoré d'ouvrir les portes de ce manoir en cette fin de Lune de Lumière au fait d'événement spécial. Par cette présente invitation, cher Monsieur et Madame ***** vous assurerez Monsieur le Comte Héritier de la maison Galaz'ar du plaisir de votre compagnie en l'honneur de cette réception amicale en offrande au doux regard de Fylion.

Le port d'un masque costumé y sera apprécié. Le Comte de Galaz'ar vous comblera avec sa dernière et récente acquisition florale.

Comme toujours, nous y ferons bonne chère.


Au plaisir de vous y voir. Agréablement votre serviteur.



Galdor Primevère, Second Secretaire Général de Monsieur le Comte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abad El Shrata du Khamsin
Roi en exil
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 23
Localisation : Le Nouveau Monde

MessageSujet: Re: La volière   Mar 20 Sep 2016 - 0:14

A l'attention d'Abad El Shrata du Khamsin, 
Sentinelle de Ram au Nouveau Monde,
sous la lumière de Lothÿe.


     Par la présente, nous vous prévenons que la caravelle est arrivée à bon port. Celle-ci repartira bientôt accompagnée de deux autres vaisseaux contenant bétails, hommes et nourritures. Nous espérons ainsi faire prospérer la colonie.

     Les quelques ressources que vous nous avaient envoyé nous paraissent bien maigres. Nous mettons cela sur le compte de votre arrivée proche mais les prochains convois devront être plus fournis.

     Sa Majestée affectionne particulièrement ce bois de couleur orangé que vous nous avais fait parvenir. Sa Majestée à l'intention de s'en servir pour refaire tout le mobilier du palais. Coupez en plus. Cependant une question nous taraude : où est l'or ? Faîtes en sorte que les prochains convois en soient remplis, n'oubliez point que vous n'êtes pas là où vous-êtes en vacances et que les expéditions ne sont aucunement gratuites !


      Ces ''Gyrkimes'' ont-ils refaits leur apparition ? Si ils s'avèrent plus farouches que prévu, nous vous autorisons à prendre les armes, mais seulement en dernier recours. Nous vous envoyons de ce fait plusieurs guerriers. Sachez cependant que sa Majesté et moi-même approuvons votre refus d'alliance avec Kafkon. Cependant nous vous interdisons formellement de lever les armes contre lui, cela serait mettre en péril l'avenir de la colonie et engendrerait votre démission immédiate ainsi qu'une condamnation à mort, prenez en compte.

Isir Ishabal,
Ministre de la Marine,
sous la lumière de Lothÿe.
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Abad El Shrata du Khamsin le Mer 21 Sep 2016 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abad El Shrata du Khamsin
Roi en exil
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 23
Localisation : Le Nouveau Monde

MessageSujet: Re: La volière   Mar 20 Sep 2016 - 0:52

A l'attention de sa majesté Qassim Anar, 
Sultan des contrées de Ram,
Sous la lumière de Lothÿe.


     Je suis ravi d’apprendre que la caravelle ait fait bonne route, loué soit Lothÿe.

     Je m’excuse pour la maigreur des ressources récoltées ces deux premiers mois mais l’installation du camp nous a pris beaucoup de temps.
     Sachez que je mets tout en œuvre pour faire prospérer l’Empire et la colonie. Nous tacherons de recueillir le plus de biens pour sa Majesté et je vous promets que les prochains convois seront conséquents.
     
     Pour ce qu’il en est des Gyrkimes, à l’heure où je vous écris, cela fait plus de six mois que nous n’avons aucune nouvelles d’eux.  


Abad El Shrata du Khamsin,
Sentinelle de Ram au Nouveau Monde,
Sous la lumière de Lothÿe.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
P.S : Nous avons pris la liberté d’appeler la colonie Anar-Madina, en l’honneur de notre Sultan.


Dernière édition par Abad El Shrata du Khamsin le Mar 4 Oct 2016 - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pygargue
Rajah
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 41
Localisation : Dans l'ombre de mon Père

MessageSujet: Re: La volière   Mar 4 Oct 2016 - 18:18

Un céleste souvenir que tente de garancer les mauvais sanglots faisant écho à ma détresse, une douce empreinte, voilà ce qui m'apparut au travers la Lune d'Ocre du règne d'Isielle de notre Tour au lendemain de ce procès, tandis que je me suis placé là, prenant plume, encrier et écritoire, et vous écrivant remémorant votre doux souvenir. Une blessure ne guérit point parce que l'arc est affaibli. J'escompte, mon âme, que le vieil arc que je suis devenu, lézardé et fendu, ne puisse faiblir davantage. Tant de fois j'ai dû recommencer l'écriture de cette lettre. Ma main tremble. Elle tremble toujours. Je suis devenu mauvais calligraphe. Si j'avais pu lever un coin du voile épais qui couvre l'avenir, ou si j'avais seulement rêvé le sort qui nous attendait, je me serai brisé la tête à l'encontre des barreaux de cette geôle.

Il n'existe point de bel idéal qui justifie de si grands tords, je me le répète en mon âme et confiance. Si la ferveur d'une justice divine existe bel et bien, mon ami, vous ne devriez requérir de cette place aux cieux qui est la vôtre l'aboutissement d'une telle affaire. Un jour, tout prendra fin, nous sauverons toutes nos âmes et les enverrons joyeuses à leur domiciles. Ensemble.

Je dois vous laisser, bien-aimé camarade, car je m'apprête à entreprendre ma marche de la honte.


A vous corps et âme, mon très cher Horace, car vous fûtes à la fois mon ciel et ma mer.



Ps : Vous êtes parent d'un fils fort charmant.




M.V.D.E


Le Pygargue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phadria Red
Je suis à toi pour toujours
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 30
Localisation : Quelque part dans les Îles de Jade

MessageSujet: Re: La volière   Sam 8 Oct 2016 - 4:14

Á toi beau geôlier.
Au plus secret de ton désir.
Au plus profond de ton tourment.
Là où jamais la lumière ne filtre.
Fruit arraché à son rameau aimant.
Et tu as élevé pour veiller sur la clé de sa cage,
Rancœur avanie et folie,
Que tu nommes tes douces affliction,
Au plus funeste de ta passion
Si tu l’abandonnes, la reprends sans la goûter,
La force à se donner dans des temps et des lieux
Qui ne s’y prêtent, la tient de manière forcée,
Dans tous les domaines, comment jamais tu ne veux
Finir par t’attacher à elle,
Comme geôlier avec son prisonnier se mêle ?

Oiseau qui sur son aile
Transporte un rayon de soleil,
Sur l'autre une fleur d'âme est posée.
Petit garçon, c'est aux creux de tes mains
Qu'elle chante et palpite pour toi, ailes brisées.
L'amour est mère de ton mal, les larmes tes sœurs d'adoption.
Orphelin de pavé. Si tu
hurles son nom qui pourrait t'entendre
Si ça n'est elle, et te répondre ?
Laisse-la s'envoler ; Tu t'envoleras aussi.
Veux-tu lui empêcher faire le tour de ton cœur ?
De nuages, cette cage sans verrou ni clé.
Ses yeux sont la porte donnant sur ta douleur.
En nuages : et même quand tes larmes d'enfant
Feraient toutes naufrage, elle saurait te bercer.

Et toi, ce grand vaisseau,
sans mât sans gouvernail.
Cet Alvaro dans la tempête,
Qui ne voit du phare au loin le vitrail
luisant de Théodoräs qu'on apprête.
Dans cette situation a quoi te servent toutes tes voiles ?
Si ça n'est t'élever ?
Dans l'abysse l'éclat pour toi de la flamboyante étoile ?
Qui ne peut te guider ?
Au cœur du mal et des stroms, là, tu la verras.
Alors dis moi pourquoi tes yeux ne la trouvent pas ?
Si tu es roi des mers : Alvaro, sauve-la !
Elle. Alors, Alvaro ; Tu te sauveras toi.
Car il y a bien plus de barques naufragées au fond d'une âme
Qu'au fond des grandes eaux.
Le calfatage d'une coque qui vit, meurt, vit de nouveau.
C'est ta dernière heure,
c'est l'embrasement de nos océans et si ta rancœur,
En ce moment funeste de cette coque là éventrée,
et jusqu'à des jours neufs ne peut sombrer sans peur.
Sur qui, dans ton malheur, voudrais-tu t'appuyer ?

Et à quoi bon t'absoudre,
De cette eau que tu aimes mais n'a jamais goûté ?
Et pourquoi l'as-tu enfermée ?
Si son destin à elle est de te libérer ?
On dit de toi que tu as les yeux glacés du loup.
Elle m'a dit qu'elle les trouverait et révélerait
au grand jour la beauté de la bête qu'on absout.
Secoure-la ! C'est ton appel à l'aide muet !
A quoi bon vouer ton œil et ton pied
Aux hérauts de l'âme en deuil ainsi qu'aux
Plaines post-mortem que bat le réprouvé ?
Elle est le premier ange qui te raconta nos pères.
Elle est la biche assoiffée que tu as occis aux lacs d'azur.
Elle est le rêve éveillé que tes chimères au cœur ont frappé.
Elle est le jour que les ténèbres ont détruit pour te plaire.
Qui sait si la brume n'est pas le cristal  en déclin,
Et combien infiniment plus le cœur noir de l'humain ?

Si ton mensonge t'enivre
et ton âme s'abreuve aux flots que la Douleur
fait jaillir de tes yeux : Délivre.
Tu la possèdes mais n'as pas la mort dans le cœur.
Parce que tu t'es toi-même enfermé,
Seul étant et mal aimé ; « Ecoute ».
Tu accepterais la rendre à sa vie ?
A condition qu'elle soit pire que la mort.
Tu ferais en ses mains fanées un don béni ?
Mais vide de joie et de réconfort.
L'écho des démons répond à tes voix.
C'est ta vie ou la sienne que tu condamnes ?
Elle ne sait pas.
Toi ! Loup des mers ! Et elle, lune sauvage,
Ne portez-vous point la plaie qui te détruit ?
Ne désires-tu les rives aux vifs apanages,
De tant de féeries que le jour produit ?
Qu'elle soit l'essence de ta sanglante peine,
Ou fais témoins de ta détresse la sienne.
L'enfant a considéré les mots du poète
Qu'a donné au Déchu l'affliction muette.



Apprends-moi la passion, car je crains l’avoir perdue.
Montre-moi l’amour, garde pour toi la solitude.
Je souhaitais tellement offrir plus à ceux qui m’aimaient.
Je suis désolée.
Je meurs pour ne plus avoir honte, ni de moi, ni de toi.
Et toi…. Si seulement je n’avais plus de sentiment pour
toi… 




A l'aube de tes lèvres et au creux de nos jours,
Je ne veux pas mourir comme un homme insensible !
Reine des cieux, délivre-moi !
Sauvons-nous loin de toute douleur ! Couvre-moi !
Sur ton flanc meurtri et offensé ce geôlier qui s'y meurt,
d'un fruit qu'il ne savait aimer,
Y cueille toutes les saveurs,
Qu'il cultive et ainsi dévore à tout jamais !

Si je vais plus avant, mal armé, sans fanal, sans amour
Sans père et sans mère, je saurai
Voir tes yeux qui appellent le jour
Et m'empêchent de reculer !
Ô ! Je veux me satisfaire
D'un monde sans verrou ni clé !
Et toi, Phoenix embrasant pierres ;
Sur tes ailes je m'envolerai !

A quoi peuvent bien servir tous mes océans si tes vaisseaux
Ne viennent s'ancrer jusqu'à mon âme !
Hormis voguer vers l'infini ensemble et sans drapeau !
Et loin du sang et loin des drames !
Personne maintenant ne songe à marquer le pied
D'un tel plaisir qui leva sur mes joues ce voile !
Faisant d'un beau galion une coquille éventrée
Qui navigue désormais sur une mer d'étoiles !

Non plus que sur ta peau,
Jamais je ne pus reconnaître de la bête
Que les griffes ni même les crocs
N'aient eu les suites que j'attendais sous ma facette !
C'était un loup errant dans des noires ténèbres aliénés !
Et à l'ouïr de son trépas, il lâcha la bonde à sa rage !
Dans cette brume d'astre froid, et ta main carminée
Ta main carminée délivra l'indocile chien de sa cage !

J'avais scellé le serment dans le sang parfumé.
"Nous ne nous séparerons jamais."
Car le paradis jaloux veut nos cœurs nous voler.
Là je criais :
"Délivre-moi !
Je suis né épris pour toi d'amour !
Alors pourquoi le destin se dresserait-il entre non jours ?"


Anonyme

_________________
Mets ton front sur mon front et ta main dans ma main
Et fais-moi des serments que tu rompras demain
Et pleurons jusqu'au jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidia Tucil

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 22
Localisation : Avec mamour.

MessageSujet: Re: La volière   Ven 10 Mar 2017 - 15:59

A l' attention du haut seigneur des îles de Jades et souverain de Tannequil.


Je viens par la présente missive portez à votre connaissance que :

Twichgger. Garde Bleu et nain de son état. Ainsi que ses semblables. Ont quitté les îles ce matin pour se joindre à l' appel du roi de leur race.

Par la grâce d ' Ariel des Noviens sont venus jusqu'à La Verte portant nouvelles de nos chairs réceptive et a en croire leurs dires. Ils vont bien.

Je compte profiter de l'arrivée de ces cousins afin de palier au départ de Twichgger et de sa troupe.

J' ai donné le droit à un autre garde bleu de s' en aller et par la suite de suivre le couple princier.

D' après certains de ma garde rapprochée. Une certaine Phadria a accostée au port de la Verte. Je vous tiens informez de tout jusqu'au prochain conseil.
Concernant Kaer. J'ai préféré alléger le siège et laissé a son peuple le temps de se remettre de cette attaque d' un pirate dont la tête est malheureusement déjà mise à un prix que même mes impôts ne nous permettrait de nous offrir.

En abordant le sujet. Je détache celui qui vous a tendu cette missive, ainsi que son drakkar et ses hommes. Vous trouverez certainement utilité pour lui et ses hommes.

Et si la déesse-mère ainsi qu' Ariel l' autorise. Nous devrions nous croiser d' ici deux lunes pour les fêtes du renouveau.


Emmich Artos mac Collish

Grand Ours de La Verte. Commandant en chef des armées de l'archipel de Jade et meilleurs ami... Autant que les druides le peuvent et que mon bras la porte. Ma hache est vôtre.

(PS: Hélènia vous passe le bonjour et la bienveillance.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiumei Rokeinawa Galazar

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 30/10/2015

MessageSujet: Re: La volière   Sam 1 Avr 2017 - 16:23

A l'attention de tous les basses personnes du forum, 

La famille Galaz'ar vous invite au plus grand gala qu'a connu Ryscior à l'attention de la première année d'anniversaire de l'ancien comte Galaz'ar, Alden Galaz'ar. 

Shiumei Rokeinawa Galaz'ar, comtesse Galaz'ar et véritable reine d'Oro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La volière   

Revenir en haut Aller en bas
 
La volière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Volière
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» La Volière
» Une journée comme les autres à la Grande Volière
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Flood :: Taverne-
Sauter vers: