AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le royaume d'Euplemio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1071
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Le royaume d'Euplemio   Sam 18 Avr 2015 - 10:47

Euplemio


Physique du pays

Euplemio est un royaume se situant dans le prolongement direct de la chaine de Montagnes qui forme le royaume des nains. De tous temps, il avait été un royaume pauvre et assez peu peuplé, jusqu’à très récemment.
Les habitants du royaume décrivent les Montagnes comme un paradis, et il faut bien avouer qu’elles sont magnifiques. La quasi-totalité du royaume se situe d’ailleurs entre cinq-cents et deux-mille mètres d’attitude, et est couverte d’une abondante végétation. Si on n’est pas dans la forêt en Euplemio, c’est soit que l’on traverse un glacier, soit que l’on est dans les alpages qui servent de champs ou de paturages aux habitants.

L’histoire d’Euplemio

Euplemio ne se colonisa pas en une seule fois. Tout au long des cinq millénaires d’expansion de l’humanité, des parias pourchassés par tous les autres royaumes y trouvèrent refuge. En effet, le fait que le royaume ne soit qu’une petite région de montagnes y rendait difficile toute recherche, et rapidement, les différents villages avaient décidé de s’avertir entre eux à l’approche d’éventuels justiciers. Telle est l’histoire des montagnes d’Euplemio, qui devinrent après le deuxième refuge le plus sûr pour les criminels en tous genres après Port-Argenterie, et le troisième une fois que les Iles de Jade furent découvertes. C’est d’ailleurs à peu près à la date de la découverte de ces dernières que les historiens situent l’unification d’Euplemio.
Jusqu’à cette unification, chaque village était indépendant et vivait selon son désir et selon ses lois, se défendant seul contre les menaces éventuelles. Jusqu’à une invasion démoniaque. Un invocateur avait trouvé intelligent d’invoquer un démon bien trop puissant pour lui dans les Montagnes. Le démon, ayant échappé à tout contrôle, ravagea, avec un ost démoniaque qu’il avait rassemblé, plusieurs villages. Les autres comprirent rapidement, grâce aux récits des survivants, qu’un village isolé ne pouvait affronter l’armée. C’est ainsi que pour la première fois dans l’histoire d’Euplemio, tous les villages du territoire s’unirent contre l’ennemi commun. Le meilleur général de tous les villages était communément admis comme étant un certain Dane Beacher, qui mena donc l’armée. Mais ce dernier avait une autre idée en tête. Après la bataille, il invita les représentants de tous les villages à fêter la victoire avec lui. Seules des suppositions peuvent être faites sur ce qui se passa sous la tente dressée pour l’occasion, et elles seront sans doute toutes vraies, car seul Dane Beacher sortit vivant de ce banquet. Il avait une cicatrice sur la joue gauche.
C’est ainsi que les Beacher prirent le pouvoir sur les Montagnes.
Ou plutôt sur un tas de cailloux, car en vérité, tous les rois et reines du monde plaisantèrent pendant des siècles au sujet de la dynastie des Beacher, qui régnaient sur des villages éparpillés à travers les vallées. Mais force est de constater que la situation changea en Euplemio. La loi fut unifiée sur tout le territoire, et l’état fut centralisé sur le village d’où était originaire Dane Beacher, Beachen. Il s’agit encore aujourd’hui de la seule ville d’Euplemio à dépasser le millier d’habitants. La ville n’est même pas défendue par une palissade.
Mais tout changea il y a quelques années, lorsque de l’or fut trouvé dans les montagnes. Bien que les nains, du royaume voisin, affirment que cet or leur appartient de droit, car étant en fait une prolongation des mines naines, Ertwig Beacher fit valoir que cet or se trouvait sous son sol et non pas sous celui des nains, il lui appartenait donc de droit.
Cette déclaration fut acceptée par tous les souverains du continent, trop heureux d’avoir d’autres fournisseurs de métaux précieux que les nains. Mais surtout, elle eut deux conséquences. La première, c’est d’aliéner toute possibilité d’amitié entre les nains et Euplemio. Au contraire, les relations des deux royaumes sont depuis ce temps exécrables, et tous les marchands qui passent par les cités naines savent qu’ils risquent leur vie s’ils évoquent simplement le nom d’Euplemio où d’Ertwig Beacher. Cela fonctionne à l’inverse : en Euplemio, on n’aime pas entendre parler des nains.
La deuxième conséquence, ce fut ce que l’on appelle depuis la ruée vers l’or. Aussitôt que la nouvelle fut connue du bas peuple, des milliers de personnes se mirent en tête qu’ils pourraient faire fortune en se rendant en Euplemio. La population du royaume a depuis été multipliée par dix, des petites communautés de mineurs acceptant la loi d’Euplemio comme le prix à payer pour l’or ayant émergées un peu partout dans la Montagne. La ruée a cessé depuis les invasions du dernier tour, mais les mineurs qui sont arrivés avant sont restés.

Le peuple d’Euplemio

Peut-on encore parler de peuple d’Euplemio ? L’immense majorité de la population du royaume n’en vient désormais pas. Et tous les étrangers ont amené avec eux leur propre culture, qu’ils transmettent plus ou moins aux autres, et inversement. La culture d’Euplemio elle-même est en train de disparaitre. Le peuple est donc en plein changement, et de ce mixage sortira un jour quelque chose, mais pas aujourd’hui.

La religion en Euplemio

La religion en Euplemio était auparavant totalement dédiée à Elye. Surnommée par les habitants du royaume « La reine des Montagnes », elle était considérée comme la mère du royaume et de tous ses habitants, car c’était elle qui leur avait construit leur maison. L’une des chansons traditionnelles d’Euplemio a d’ailleurs un refrain très explicite sur le sujet : « La voix des Montagnes, la voix de notre maison, la voix de notre Mère ».
Aujourd’hui, bien que la religion d’Elye se transmette fortement aux nouveaux arrivants, qui y adhèrent soit par nécessité d’intégration parmi les habitants d’Euplemio, soit parce que la montagne d’Euplemio les séduit, Vamor est fortement monté en puissance. Quoi de plus logique ?

Puissance militaire

Euplemio est loin d’être un royaume expansionniste, et ne cherche la guerre avec personne. Son armée n’est donc formée qu’à combattre les éventuels brigands et autres monstres ou orques égarés dans la région. Ces derniers temps, elle a été renforcée afin de faire régner la loi partout où elle va, mais reste assez faible comparé aux armées des autres royaumes.
Cependant, il ne faut pas croire que les soldats d’Euplemio sont des minables. Individuellement, ils sont même exceptionnels. Il y a peu de cavalerie en Euplemio, mais ses soldats sont des montagnards endurcis, habitués à de rudes conditions de marche, et d’excellents forestiers. Ils sont endurants, bon pisteurs, bons archers, et au corps à corps, leur arme de prédilection est la hache, qu’ils manient comme peu de personnes peuvent prétendre la manier.

Euplemio et le reste du monde

Euplemio est un royaume isolé. Les quelques caravanes marchandes qui le quittaient pour aller dans les Cités-Etats ont disparu depuis que l’Empire d’Ambre domine la frontière, et les nains leur refusent toujours le droit de passage par leurs montagnes. Quant à la frontière ouest, elle est occupée par la Grande Forêt, impénétrable. Mais malgré cet état de fait, Euplemio a rejoint la ligue du nord, car il n’est pas dans ses intérêts de rester éternellement isolé.

Personnalités notables

Erwtig Beacher, le roi d’Euplemio


De forte stature, Ertwig Beacher est le roi d’Euplemio. Marié à une prêtresse d’Ariel, il cherche à profiter de la ruée vers l’or pour faire de son royaume un royaume d’importance. Son premier objectif est de capter des routes commerciales afin qu’elles passent plus souvent par son royaume. Son argument de poids ? Un raccourcis pour passer des Cités-Etats à ses voisins, et inversement, et afin d’éviter d’avoir à passer par la Fédération d’Oro.
Ertwig a un réel projet pour son royaume, une réelle vision d’un Euplemio grandit. Il profite notamment d’une anecdote historique et géographique : les six cités des nains sont plutôt au sud du Royaume nain, laissant un nord tout fait désertique. Voilà pourquoi pendant des siècles, des villages humains ont été dans le territoire qui correspond en fait au royaume des nains. Bien que lesdits villages soient dans la pratique soumis à la loi d’Euplemio, ils sont théoriquement indépendants. Les annexer, légalement ou non, serait une excellente chose pour Ertwig Beacher, mais il faut le faire avec prudence, car il sait bien une chose : ce serait rogner sur le territoire des nains.

Raclet Huelg


Raclet Huelg est l’un des chefs de l’armée d’Euplemio. Il a été remarqué alors qu’il sortait de la tente du roi de Nova, les mains sur son cou et le visage bleu comme si quelqu’un avait tenté de l’étrangler, par Ertwig Beacher en personne, qui est venu lui donner une grande tape dans le dos en lui demandant ce qu’il se passait.
Les deux hommes ayant ensuite sympathisés, et le poste étant vacant, Raclet Huelg se l’est vu offrir. Il n’aime pas vraiment la noblesse, qu’il trouve bizarre, mais il s’est vite aperçu que la noblesse d’Euplemio étant plus pauvre que celle des autres royaumes, elle est beaucoup plus terre à terre, et beaucoup plus abordable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
 
Le royaume d'Euplemio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» le royaume d'outrebrumes
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Euplemio-
Sauter vers: