AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyzma Felicia

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/10/2014

MessageSujet: [Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia   Sam 18 Avr 2015 - 14:49


Nom : Felicia

Prénom : Lyzma.

Race : Elfe noir vampirisée (et donc vampire).

Surnom : La danseuse (elle a un style de combat très rapide, très souple, très fluide, très chorégraphié et très complexe ; et très séduisant à en croire les mâles qui ont pu la voir à l’œuvre).

Métier : Officiellement, princesse d’Harmad et diplomate. Officieusement, elle est en charge du réseau d’espions de la ville.

Age : Trois cent treize tours.

Origine : La cité elfe noire de Chasz-Kar.

Lieu de résidence : Le palais royal d’Harmad.

Position sociale : A présent qu’elle est considérée comme la fille adoptive de Manuela Felicia, la reine d’Hamard, Lyzma jouit de tout le confort et de tous les devoirs qui incombent à une princesse de la Cité-Etat. Elle a donc une dizaine de serviteurs qui sont attachés à combler ses moindres désirs et, le cas échéant, à combler sa soif, elle a en ville une résidence secondaire personnelle, et elle est au sommet de la hiérarchie de la ville (en-dessous de ses « parents », cela va de soi). Elle a cependant désormais des devoirs, et c’est d’être présente à toutes les réceptions données par sa mère adoptive, et à un maximum de cérémonies officielles. Et elle doit en même temps s’occuper de la tâche que lui a dévolue Manuela Felicia. L’informer de tout ce qui peut la menacer ou lui être bénéfique. Si elle échouait à cette tâche, le message de la reine d’Harmad quant à son châtiment est assez clair.

Point de vue religieux : Lyzma est une vampire encore trop jeune pour renoncer à vénérer les dieux, surtout qu’elle était particulièrement religieuse de son vivant. Même si elle a bien compris que les dieux, dorénavant, la détestaient et souhaitaient la voir disparaitre de la surface du monde, elle ne peut pas s’empêcher de rendre régulièrement hommage à Ariel, vestige de l’époque où elle était corsaire, mais aussi à Azma, car elle reste une guerrière elfe noire, et enfin à Silir, afin qu’il lui facilite la tâche lorsqu’elle reviendra parmi les siens, sur l’Ile Noire. Et de temps à autre, pour montrer aux citoyens d’Harmad que leur princesse les respecte et est comme eux, elle s’incline devant les symboles de Relonor, lui vouant un faux culte.

Caractère : Lyzma est insolente, orgueilleuse, fourbe, cruelle, perverse, indigne de confiance et manipulatrice. En d’autres termes, c’est une elfe noire. Mais à ces traits de caractère communs à chacun des siens, et qui font que Manuela Felicia l’a mise à la tête du réseau d’espions d’Hamard, s’ajoute un cynisme poussé à l’extrême, qui la pousse à l’humour noir dès que l’occasion se présente, mais également une certaine témérité. Lyzma n’aime rien tant que de tester les limites du pouvoir et de la prestance que lui confère sa position, chose qu’elle fait en permanence.  Si chez les elfes noirs, ces limites avaient fini par reculer, à force qu’elle tâtonne, elle doit recommencer ce processus de tâtonnement à zéro parmi les vampires.

Phobies : La première crainte de Lyzma est toute simple. Si elle aime à tester les limites de son pouvoir, elle craint de les dépasser, voilà pourquoi elle reste extrêmement prudente avec cette pratique. Elle craint ensuite d’être envoyée en enfer, et craint donc la mort, crainte née après sa vampirisation. Finalement, elle a une inexplicable peur des rats. Elle ne perdra pas tous ses moyens si elle se trouve en présence d’une telle bête, mais il sera très visible qu’elle n’est pas tranquille.

Santé : Peut-on vraiment parler de santé lorsqu’on parle d’un vampire, donc d’une personne par définition morte ?

Main : Lyzma ayant appris à se battre chez ses anciens congénères elfes noirs, et ceux-ci ne tolérant aucune faiblesse, elle a développé une forte ambidextrie.

Compétences : Lyzma a toujours basé son savoir-faire sur deux choses : son éducation en tant que princesse d’une famille noble et ses compétences en tant que guerrière. En d’autres termes, elle est capable de se débrouiller en politique à l’elfe noire, et donc en politique humaine, et en justice à l’elfe noire également. Elle aime particulièrement rendre la justice, même si elle a dû se calmer sur les sentences depuis qu’elle est princesse d’Harmad, et ce d’autant plus qu’elle n’a pas les institutions judiciaires de la Cité sous sa botte. D’ailleurs, à présent qu’elle est à Harmad, ses méthodes d’action en changer. Toujours aussi discrètes, mais beaucoup moins brutales, et surtout, elle a dû apprendre à déléguer. Chez les elfes noirs, un service d’espionnage ne peut qu’être le fruit d’une âpre négociation. Avoir des agents qui sont à son service sans demander rien de plus qu’une compensation monétaire lui fait froid dans le dos. Elle n’a pas l’habitude de ce système, et n’a pas confiance en ses propres agents, qu’elle contrôle régulièrement pour s’assurer de leur loyauté, en les soumettant à des discussions où elle cherche à percer le moindre soupçon de trahison. Elle a déjà épuré pas moins de sept agents véreux du service de la Cité. Concernant ses capacités au combat, elle manie une paire de sabres à la perfection. Ce qu’elle aime particulièrement faire lorsque vient le temps de se salir les mains, c’est de bondir au milieu des ennemis en ne cessant jamais de bouger à toute vitesse, telle une danseuse dont la danse ne serait qu’un tourbillon de lames et de morts. C’est d’ailleurs de là qu’elle tire son surnom.

Physique : Lyzma a grandement hérité de la beauté de sa mère naturelle, nuancée par les traits plus durs de son père. Sa peau comme ses cheveux sont plus sombres, et ses yeux plus longilignes. Son corps bien proportionné est fin mais musclé en même temps. Elle mesure deux mètres de haut pour soixante-dix kilos, et les nombreux voyages en mer qu’elle a pu faire durant sa période en tant que corsaire, avec le vent, et les embruns salés, ont durci ses traits. Il convient de se méfier, car même si sa nature elfe la rend fine, elle est musclée naturellement, en plus d’être souple et rapide. En outre, sa récente transformation en vampire la rend bien plus puissante physiquement qu’elle n’en a l’air, améliorant encore un peu plus ses capacités physiques.

Famille et entourage : Outre son père adoptif Helvoran Felicia, sa mère adoptive Manuela Felicia, et sa « sœur » Nazima Felicia, Lyzma est principalement entourée d’agents ou de serviteurs. Les noms varient, de même que les visages, toutefois, l’un d’eux lui sert particulièrement.


Istvàn Skilg était  à l’origine un simple soldat de la garnison d’Harmad, jusqu’à ce qu’il livre à un agent de sa princesse plusieurs traitres qui projetaient l’assassinat de Manuela Felicia. Après s’être assurée que leur cas serait réglé en secret, Lyzma s’est ensuite tournée vers la source de cette information, et a finalement trouvé ce vétéran.
Istvàn Skilg est un homme simple. Ce qui est presque un handicap dans les Cités-Etats. Et ce à tel point qu’il fut décidé par ses parents qu’il rejoindrait la garnison en tant qu’arquebusier, puis que mousquetaire, et n’en bougerait jamais. Preuve supplémentaire de son manque d’ambition : il accepta sans se plaindre ce destin.
Il sert énormément à Lyzma, qui bien vite compris qu’en échange d’argent, et parce qu’il s’agit d’un homme simple, il serait le meilleur des espions pour la garnison. Il ne dit rien, mais laisse son oreille trainer, et lui fait des rapports réguliers, car Lyzma ne voudrait pas qu’une éventuelle trahison envers sa famille vienne de l’armée. Ce serait catastrophique.
La raison officielle des fréquentes visites d’Istvàn au bureau privé de la princesse s’incarna dans une rumeur qu’elle a elle-même lancée sur le fait qu’ils seraient amants. Il n’en est cependant rien.

Histoire : Il suffit parfois d’une seule fois. Lyzma fut une véritable surprise pour sa mère. C’était à une fête donnée dans le cadre du jeu politique auquel les elfes noirs se livrent sans interruption qu’elle fut conçue. Sa mère, la sorcière Cinder, y rencontra un magnifique elfe noir nommé Faren. Durant sa grossesse, Cinder fit croire à son frère qu’il était le père, mais apprit en secret la vérité à Faren. Aussi, lorsqu’elle sentit que la naissance allait avoir lieu d’un instant à l’autre, elle envoya son frère dans une autre ville, prétextant le premier argument venu pour l’éloigner pendant quelques jours, et envoya d’un autre côté un serviteur prévenir Faren, de sorte que c’est lui qui assista à la naissance de l’enfant.
Lorsqu’enfin l’enfant vint au monde, il s’avéra qu’il s’agissait d’une fille.

« Tu t’appelleras donc Lyzma, lui dit sa mère, et tu feras honneur à ton sang. »

L’enfant répondit par un hurlement.
Lyzma fut élevée selon toutes les normes des elfes noirs, afin de faire d’elle une digne fille de la noblesse. Au grand dam de sa mère, sorcière réputée, elle ne manifesta ni pouvoirs, ni intérêt d’aucune sorte pour la magie. En revanche, la politique la passionnait, et elle n’aimait rien tant que d’apprendre les rouages qui faisaient fonctionner la société elfes noirs, ainsi que les pièges qui se dresseraient sur sa route lorsque viendrait le temps d’élever sa place qu’elle trouvait, dès son plus jeune âge, bien trop basse.
En même temps que sa mère lui enseignait l’art de la politique, son père, Faren, lui servit de maître d’armes. Mais il ne se mêlait pas de son éducation autre que physique, comme tous les pères elfes noirs. Quant à son oncle, qui croyait être son père, Lyzma apprit très vite à le considérer comme un imbécile, lui qui la croyait vraiment sa fille qui plus était, alors qu’elle n’avait rien hérité de ses traits.
Vint par la suite le temps où elle dut, comme tous les jeunes elfes noirs, être mise à l’épreuve. Ayant triomphé avec brio de cette dernière, elle évita les rangs des chasseurs pour aller dans ceux des corsaires. Cinder la regarda partir sans ressentir de douleur, car elle savait que cette obligation terminée, sa fille reviendrait bien vite vers la politique. Ce ne fut cependant qu’à moitié le cas. Si tous les jeunes elfes noirs qui rejoignent la marine doivent y rester jusqu’à leur centième tour de vie, certains pouvaient choisir de prolonger ce séjour, ce qui fut notamment le cas de Lyzma, qui appréciait de semer la terreur sur les mers.
Pour bel et bien prolonger ce séjour, elle devait cependant avertir au préalable sa famille. Elle s’attira, se faisant, les foudres des siens. Si être officier corsaire n’est pas une honte, car cela permet de ramener gloire et fortune si la carrière est fructueuse, cela prive la famille d’un puissant outil politique potentiel, et cela ruine donc cinquante tours de patience et de travail pour faire de l’enfant un elfe noir qui aiderait la famille à s’élever dans la hiérarchie.
Mais Lyzma fit ce choix. Peu à peu, à mesure que les tours passaient, elle monta en grade, jusqu’à devenir seconde de son navire. A cette époque, son capitaine était déjà Auxile, et il était devenu son amant depuis longtemps. Le duo fonctionnait bien au commandement du navire, et les membres d’équipages apprirent vite qu’il était illusoire d’espérer briguer la place de Lyzma tant qu’Auxile serait capitaine.
Il y avait tout de même une chose étrange avec Auxile, c’était qu’il ne remettait jamais les pieds à terre une fois rentré sur l’Ile Noire, et restait en permanence sur le navire. Lyzma n’étant pas idiote, elle comprit vite qu’il devait cacher quelque chose. Une fois rentrée chez elle, elle demanda donc à sa mère de l’entretenir au sujet des différentes familles nobles de la capitale, Chazs-Kar, où elles vivaient. Cinder, pensant à un conflit politique au sein des corsaires, accepta et lui parla pendant des heures desdites familles. C’est ainsi que Lyzma découvrit par hasard qu’Auxile était le seul survivant d’une famille qui avait été anéantie par un conflit.
Elle lui parla de cela lorsqu’ils se retrouvèrent. Elle le savait bon guerrier, politicien correct à défaut d’être bon, très bon capitaine et amant tout à fait acceptable. Il serait grandement utile à sa famille, s’il se faisait adopter, et aurait désormais des protecteurs. Mais il déclina l’offre, car il avait, disait-il, des projets plus importants que cela, et il avait besoin de fonder sa propre famille pour ce faire. Lyzma ne chercha pas à poursuivre plus loin, et la situation stagna, jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive qu’elle attendait à son tour un enfant. Elle confia cela à Auxile, qui décida alors de lui parler de ses projets, qui plurent grandement à Lyzma. La famille qui avait détruit la sienne, et dont il souhaitait se venger, était une des plus puissantes, si ce n’était la plus puissante, de toute l’Ile Noire. En la détruisant, Auxile ferait de sa famille l’une des plus redoutées. Lyzma prit alors la décision de fonder une nouvelle famille avec lui. Ce n’était pas insensé, de nouvelles familles émergeaient régulièrement à cause ou grâce à des enfants « rebelles ».
Elle mit ainsi, dans le secret, Dhaulnyre au monde. Cette dernière était donc la première fille d’une nouvelle famille, constituée pour l’instant de deux corsaires et de leur fille. Auxile insista pour que Lyzma reste à terre jusqu’à ce que Dhaulnyre soit apte à se débrouiller seule. Pour que Cinder ne se rende pas compte que sa fille était désormais en permanence à terre, il donnait à Lyzma des parts de son butin quand il était à terre et assez de détails sur le raid pour qu’elle ait de quoi nourrir des anecdotes aptes à faire croire qu’elle avait réellement été en mer. Cette situation dura jusqu’au mariage de Lyzma.

A l’époque, sa mère disparut sur le continent, alors que la reine Driruita l’avait choisie pour tenter d’assassiner une vampire. Cinder disparue, Lyzma se dit que l’occasion de frapper était à présent venue. Elle fit prévenir Uthorin, chef d’une puissante famille, qu’Auxile pouvait être adopté. Et qu’en l’épousant, elle amènerait une guerrière et une future sorcière en la personne de Dhaulnyre à sa famille, si Auxile était auparavant adopté. Uthorin accepta, et Lyzma rejoignit les rangs de sa nouvelle famille, sous le regard franchement énervé et déçu en même temps de Faren, qui savait pertinemment que cela faisait de lui et Lyzma des ennemis.
Puis vint, quelques jours plus tard à peine, l’invasion du continent. Lyzma combattit, durant cette période, avec sa famille, mais alors qu’elle se trouvait dans les sables de Ram, elle vit revenir vers elle sa mère, qu’elle avait crue morte. La savoir vivante fut pour elle non pas une déception, mais une cause de profond désespoir. Sa principale adversaire était désormais revenue. Mais elle apprit dans le même temps quelque chose d’intéressant. Si Cinder avait disparue et avait été crue morte, c’est parce qu’un vampire l’avait vaincue en duel, humiliée et retenue prisonnière pendant longtemps. Pour haïssable qu’elle soit, Lyzma savait que Cinder était loin d’être faible. Si ce vampire avait pu la vaincre, c’était que son état lui procurait bel et bien les avantages que disait la légende…
Aussi, Lyzma déserta sans demander son reste. Sa mère avait affronté ce vampire dans les Montagnes Noires, qu’elle rejoignit le plus rapidement possible. Là-bas, elle trouva les vampires partis. Elle fut d’abord inquiétée par l’idée d’avoir déserté l’ost noir pour se retrouver sans famille d’accueil, mais elle trouva dans les montagnes un clan de vampires qui y étaient demeurés. Ces derniers avaient dans leur palais cachés des trésors datant du temps où ils dominaient les Montagnes. Parce qu’ils n’étaient pas encore très organisés, il fut facile pour l’elfe d’entrer dans leur palais et de trouver que la vampire que sa mère avait mentionnée, Manuela Felicia, possédait une maison dans une cité humaine nommée Harmad.
Elle ne s’attendait pas à la trouver reine de la cité lorsqu’elle y arriva.
La convaincre de la transformer en vampire fut une tâche longue et pénible pour Lyzma, qui parvint finalement à atteindre son but en se contentant d’une honnêteté toute simple. En lui disant pourquoi elle était ici, pourquoi souhaitait-elle devenir une vampire et quel prix était-elle prête à payer pour cette vampirisation, elle parvint à atteindre son but. Car le prix était somme toute assez élevé. Un millénaire entier, jour pour jour, au service de Manuela Felicia avant de pouvoir profiter librement de son état de vampire pour aller prendre le pouvoir parmi les elfes noirs.
Manuela Felicia accepta le marché, en lui faisant bien savoir qu’elle souffrirait mille morts si elle songeait à la trahir. Elle lui précisa également qu’il lui faudrait être discrète sur son état de vampire. Par conséquent, elle aurait une couverture. Elle serait officiellement sa fille, Lyzma Felicia, venue de Karak-Tur après la chute de cette dernière. Elle lui présenta Helvoran Felicia, celui qui serait son « père », ainsi que sa « sœur », Nazima Felicia. Trouver un emploi à Lyzma ne fut pas long. Après que cette dernière eut listé ce qu’elle savait faire à sa mère, le poste qu’elle occupe actuellement lui fut attribué, sous réserve d’un contrôle régulier de ses activités par son père adoptif.


Dernière édition par Lyzma Felicia le Mar 18 Aoû 2015 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyu
Gardienne des Mots
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 19
Localisation : Assise sur mon trône.~

MessageSujet: Re: [Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia   Sam 18 Avr 2015 - 16:10

Fiche validée.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noire
Heaven can wait
avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 28
Localisation : Port-Argenterie

MessageSujet: Re: [Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia   Sam 18 Avr 2015 - 16:47

Rendez vous a Harmad pour vos vacances qu'ils disaient ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Réécriture][Terminée]Lyzma Felicia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un exemple commun d'homme peu commun. [Réécriture Terminée]
» [Terminé] Coucours d'écriture : Les contes pour enfants
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: L'univers :: Présentation des personnages-
Sauter vers: