AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminée]Gingens Tucil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gingens Tucil

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: [Terminée]Gingens Tucil   Lun 27 Avr 2015 - 17:30


Nom : Tucil.

Prénom : Gingens.

Surnom : Son épouse s’égare parfois à l’appeler Mamour...

Race : Humain.

Sexe : Masculin.

Métier : Politicien (prince héritier de l’Ile de Tanequil, et donc des Iles de Jade).

Age : Vingt tours.

Origine : Séléné, capitale des Iles de Jade, sur l’île de Tanequil.

Lieu de résidence : Palais de Séléné.

Position sociale : En tant que prince de Tanequil et des Iles de Jade, plus le fait qu’il ait épousé Lucidia, Gingens Tucil jouit d’une position privilégiée au sein de l’Archipel. Après tout, lorsque son père, Guinelant Tucil, trouvera la mort, c’est lui qui dirigera l’ensemble des Iles. Bien entendu, il reste en dessous du haut druide Sven Arinson dans la hiérarchie, et respecte les druides comme ses égaux ou ses supérieurs, même s’il a du mal à accepter cette idée. Sur le continent, il est assez respecté et il lui est aisé de se déplacer, car il est officiellement l’ambassadeur des Iles de Jade. Il s’y rend donc fréquemment en compagnie de son épouse,  et il commence à être connu des cours royales.

Point de vue religieux : Gingens Tucil vénère Filyon. Pour un insulaire, il est déjà étrange de ne pas s’intéresser au culte de la déesse mère, et cela vire à l’insulte quand c’est pour la délaisser au profit d’une divinité autre qu’Ariel et Prarag. Cela est source de critiques pour Gingens de la part de ses adversaires, mais il passe outre. Il est attiré par le côté artistique du culte de Filyon, auquel il adhère. Puisqu’il ne ferait ni un bon fermier, ni un bon guerrier, ni un bon marin, à tout le moins peut-il faire un bon artiste. Il a aussi une sympathie pour le culte d’Antescior, même s’il n’y adhère pas, en ce qu’il respecte la connaissance et l’érudition.

Caractère : Gingens ayant appris dès son enfance à utiliser son esprit plutôt que son corps, pour des raisons évidentes, il est désormais un homme extrêmement cartésien. Il croit que deux et deux font quatre et que le monde est régi par des règles strictes, y compris pour ce qui est de la magie. Cela touche également à l’esprit de ses interlocuteurs. Froid en apparence, il passe son temps à tout analyser, y compris ce qu’on lui dit. Ces analyses sont toujours les plus objectives et logiques possibles, car Gingens ne laisserait pas ses propres sentiments peser dans la balance. Sa mère disait d’ailleurs souvent qu’il aurait fait un excellent sorcier des glaces s’il avait vécu dans les Marches.

Phobies : Gingens, outre la crainte de perdre Lucidia, craint de perdre le trône de l’archipel ou de voir les Marches d’Acier tomber aux mains des peaux-vertes.

Santé : Etant de frêle constitution, Gingens peut aisément tomber malade, mais il a appris à vivre avec ça et à éviter de le montrer.

Main : Gingens ne sait pas vraiment se battre, et sait écrire de la main droite.

Compétences : N’étant pas un habile guerrier, ni un bon danseur, Gingens Tucil a dû se réfugier dans la politique, l’érudition, l’art et la diplomatie. Ce sont là ses quatre domaines de compétence. Il sait gérer le budget d’un royaume, sait rendre la justice de façon neutre, te représenter l’archipel à l’étranger. En termes artistiques, il a appris l’art de la peinture qu’il maitrise plutôt bien, et en termes d’érudition, s’il est loin d’être un conteur accompli, il connait de nombreuses légendes et sait parler de bien des régions du monde qu’il n’a même pas visitées. Il a appris à tirer à l’arc, mais ses derniers essais sont encore beaucoup trop hésitants pour qu’il puisse compter sur autre chose que sur sa langue d’or lorsqu’il s’agit de se tirer d’un mauvais pas.

Physique : Grand et maigre, Gingens est né chétif et l’a toujours été. Beaucoup sur l’archipel disent qu’il a été maudit à la naissance, quand d’autres le traitent de minable. Aux deux, il répond par le dédain, le mépris ou l’ignorance, préférant se concentrer sur ce qu’il faire de mieux. Ses cheveux châtain clair encadrent un visage pâle et osseux, orné de deux yeux gris qu’il tient de sa mère. S’il est capable de parler longuement, il est incapable de soutenir un effort physique prolongé, et préfère donc se déplacer en coche qu’à cheval, par exemple, ou encore éviter à tout prix tout combat afin de se prévenir d’une mauvaise surprise.

Famille et entourage : Outre son père, Gingens Tucil, son épouse, Lucidia, sa mère, qui est retournée vivre dans les Marches d’Acier, et sa belle-famille, qu’il supporte tant bien que mal, Gingens a fait la connaissance druidesse quand il était enfant, une certaine Liriel.


Liriel est une magicienne issue de Valaam. Le Seigneur Guinelant Tucil de Tanequil contestant partiellement l’autorité des druides, les elfes de Valaam s’étaient angoissés que son fils, élevé en partie par des humains du continent qui plus était, puisse rejeter plus encore cette autorité. Pour s’éviter un  malheur, ils envoyèrent Liriel, une magicienne elfique. Celle-ci, maitrisant la magie druidique, et cachant habilement ses oreilles d’elfe, se fit passer pour une druidesse humaine à la cour de Guinelant Tucil, et avait pour mission de s’assurer la loyauté de Gingens.
Pendant des années, elle contribua donc à son éducation. Si Gingens aimait la vie à Kelvin, la vie sur Tanequil lui était bien plus pénible. Son père prétendait lui apprendre les arts du combat, et sa mère avait décidé qu’elle ne se souciait de sa formation qu’à Kelvin. C’est pourquoi c’est la druidesse qui lui apprit les us et coutumes traditionnels de l’archipel. Trop peut-être. Le pragmatisme qui était inculqué à Gingens sur le continent lui fit bien voir qu’elle agissait différemment des autres druides. Et il finit par lui poser la question. Se voyant acculée, la druidesse lui dévoila, à lui et à lui seul, ses oreilles d’elfe.
Liriel est une elfe sylvaine. Gingens le sait. Mais vu le rôle qu’elle a tenu, elle est presque pour lui une deuxième maman, et surtout, elle est la cause du fait que s’il respecte Valaam, il n’aime pas les druides, car il n’a pas besoin d’intermédiaire pour parler aux elfes d’une part, et d’autre part car, et Liriel lui a demandé de garder cela secret, il sait que la déesse mère et Elye ne sont qu’une et même personne, et que les druides répandent depuis un millénaire un mensonge. Gingens n’a jamais dévoilé à personne, pas même à Lucidia, la véritable nature de Liriel.

Histoire : Gingens Tucil eut une éducation étrange. Son père voulait qu’il apprenne les coutumes du continent autant que celle des Iles, sa mère adhérait à cette idée, et Liriel souhaitait s’assurer qu’il connaisse bien les coutumes de l’archipel, de même que les autres druides se trouvant sur Tanequil. Il fut donc décidé que l’enfant voyagerait toutes les six lunes de Kelvin à Séléné, afin d’avoir une éducation semblable de tous les côtés.
A Séléné, on comprit bien vite qu’il était totalement illusoire de jamais espérer en faire un bon guerrier ou un bon marin, aussi laissa-t-on la druidesse Liriel, qui était en charge d’être sa préceptrice, lui apprendre la botanique et les différentes coutumes de l’archipel.  Il passait beaucoup de temps avec cette dernière, de sorte que pendant un temps, sa mère craignit qu’elle n’essaye de faire de son fils un druide, mais il n’en fut rien.
De retour à Kelvin, Gingens Tucil apprenait les arts et l’érudition, mais il apprenait également l’art de l’administration monétaire et politique d’un royaume, l’art de la diplomatie, et surtout il étudiait dans les moindres détails chaque royaume du continent, du nom de sa famille régnante à sa devise, de ce qui se disait sur le royaume à ce qu’il en était réellement. On voulait pour l’archipel un prince héritier qui soit capable de converser aisément avec n’importe quel souverain du continent. Du moins c’était ce que voulait son père, Guinelant. Et cela tombait bien, car c’était sans doute le seul point où elle entrait en adéquation avec la volonté de Medron de Kelvin, qui surveillait de près l’éducation du jeune homme.
C’est ainsi qu’une éducation à trois facettes fut décidée pour le jeune Gingens Tucil. D’un côté, Liriel essayait de s’assurer qu’il respecte les traditions de l’archipel en tous points. De l’autre, Medron de Kelvin essayait d’en faire un cheval de Troie qui répandrait la culture du continent en luttant contre l’influence des druides. Et finalement, Guinelant Tucil essayait d’en faire un continental qui saurait, par des moyens continentaux, donner une vraie splendeur aux Iles de Jade sans pour autant détruire leur culture, mais quitte à se détacher totalement de l’autorité des druides.

C’est la vision de Guinelant Tucil qui l’emporta, mais à cause d’un élément qu’aucun des trois camps n’avait pu anticiper.
Cet élément perturbateur s’appelait Lucidia mac Collish, et c’était la fille du Grand Ours de l’Ile Verte. Gingens venait accompagner son père sur ladite île, ayant appris que Medron de Kelvin s’y trouvait pour négocier dans leur dos, et il y rencontra Lucidia. Les deux jeunes gens s’entendaient bien, et constatèrent vite que leurs pères respectifs se haïssant, cette réunion pourrait bien être le début d’une nouvelle guerre civile. Devant cette situation, et bien que l’amour ne soit pas encore tout à fait né, même si ses germes étaient plantées, les jeunes gens trouvèrent une solution. Le mariage.
L’affaire fut complexe, car Dalya Anar, princesse de Ram, alors promise à Gingens par Guinelant, arrivait pour demander sa main, et était devenue une amie de Lucidia. Se trouvaient ainsi sur l’Ile de nombreuses éminentes personnalités. Voilà pourquoi, une nuit, dans un secret plus ou moins gardé, la druidesse Tavish et la druidesse Liriel marièrent Gingens et Lucidia Tucil sous les regards attendris de Medron, de la dame de l’Ile Verte, de Dalya Anar et Girlon Breens, capitaine de la Garde Noire de Tanequil, et ami de Gingens.
La réaction de leurs pères respectifs à cette nouvelle fut quasiment identique, preuve s’il en fallait une que ces deux-là se ressembleraient toujours plus qu’ils n’étaient prêts à l’admettre. Gingens partit par la suite en voyage sur le continent avec son épouse, avant de finalement revenir sur l’archipel, pour y passer un tour entier, observant le monde bouger de son abri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahar
Voyeur ! (maman te punira pour ça)
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: [Terminée]Gingens Tucil   Lun 27 Avr 2015 - 18:38

Je valid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidia Tucil

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 22
Localisation : Avec mamour.

MessageSujet: Re: [Terminée]Gingens Tucil   Lun 27 Avr 2015 - 18:39

MAMOOOUUUUURRR !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyu
Gardienne des Mots
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 19
Localisation : Assise sur mon trône.~

MessageSujet: Re: [Terminée]Gingens Tucil   Mar 28 Avr 2015 - 17:09

Il y a quelque chose qui me gêne dans cette fiche au niveau du PNJ.

Je suis la seule à voir la délicate lueur de la FLAMME qui sort de ses doigts ?! à une druidesse ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminée]Gingens Tucil   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminée]Gingens Tucil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: L'univers :: Présentation des personnages-
Sauter vers: