AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé]Préparatifs de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mar 10 Juin 2014 - 9:56

Une fiche couche vermeil ornait désormais chaque ongle de sa main droite.
Il était temps de passer à l’autre main.
Tandis qu’Elise se préparait doucement à sortir, elle pouvait entendre au dehors les soldats s’interpeller et s’inviter à faire des parties de cartes à l’ombre. Le trône de Lothÿe était encore bas dans le ciel, et pourtant déjà la chaleur était étouffante. Le campement aurait pu se situer plus proches des Montagnes Noires, afin de bénéficier de leurs abords, à la température plus douce, mais Dortan Giger avait insisté pour qu’il s’établisse plus loin, dans le désert, à une journée de marche environ. Il craignait sans doute une attaque, et voulait que le camp soit prêt à se défendre dans le pire des cas. Et ainsi, dans cette partie du désert fertile, mais chaude néanmoins, se dressaient désormais des tentes par milliers.
Elise Fadelis, élué de Filyon depuis maintenant trois siècles, avait vécu dans des conditions pires, aussi ne se souciait-elle pas de la fournaise dans laquelle elle vivait en ce moment, mais elle savait que tel n’était pas le cas de tous les soldats du camp. Si tant était que l’on pouvait appeler cela des soldats. Tesla Eilun avait bien prévenu Dortan à plusieurs reprises que lancer un appel libre attirerait bien plus de civils ayant pris les armes que de véritables militaires, mais ce dernier était resté convaincu que la simple épreuve de la traversée du désert dissuaderait le gros des troupes non professionnelles. Mais Tesla Eilun n’était pas l’élue de Finil pour rien, aussi le temps lui avait-il donné raison.

A ce stade-là des choses, des explications s’imposent.
Le fait est que les Montagnes Noires, que l’on peut apercevoir depuis le campement, sont dominées par les vampires, l’aristocratie de la nuit. Si tous les vampires du monde ne vivent pas là-bas, ils y sont même une minorité, il y a cependant le plus grand nombre de vampires concentrés sur un petit territoire, et de plus, une nation entière leur est soumise.
Dortan Giger, l’élu de Cerumnos et l’ainé des élus divins, n’en peut plus de voir cet état de fait, et a décidé de rassembler une armée pour se débarrasser une bonne fois pour toutes des vampires des Montagnes. N’ayant pas les moyens de rassembler lui-même une armée, il usa de sa réputation, et lança un appel, promettant la bénédiction des dieux, la gloire et d’autres titres honorifiques à tous ceux et celles qui le rejoindraient. Le rendez-vous était fixé  à l’emplacement du campement, et quelques mois devaient encore s’écouler avant que l’armée ne se mette en marche vers les Montagnes Noires.
La méthode d’appel au combat de Dortan Giger avait été vivement critiquée par Tesla Eilun, l’élue de Finil, qui l’avertissait ainsi : « Ceux et celles qui viendront ne seront pas des soldats de métier. Et quand bien même, ils n’auront pas appris à réfléchir comme une armée soudée. Il vaudrait mieux fondre en comité restreint sur les vampires et les éliminer plus subtilement. Ton appel ne déclenchera qu’un abominable massacre Dortan Giger. » Dortan avait protesté en affirmant que la traversée du désert dissuaderait ceux qui n’étaient pas de véritables soldats préparés pour une guerre, et Tesla Eilun n’en avait rien dit. Mais les circonstances actuelles lui avaient donné raison.
Toutefois, Dortan n’avait pas non plus totalement tort. Ceux qui venaient étaient motivés pour le combat et ce qu’ils ne savaient pas, ils l’apprenaient vite. En outre, plusieurs élus divins avaient finalement rejoint l’élu de Cerumnos. D’une part Tesla Eilun en personne, d’autre part Prazior Myrs, l’élu de Canërgen, et enfin elle, Elise Fadelis, élue de Filyon. D’après ce qu’elle en savait, d’autres élus divins avaient pour projet de venir, mais il ne restait guère que quelques mois avant que l’armée ne se mette en marche. S’ils ne résolvaient pas au plus vite leurs affaires, ils n’auraient pas le temps de venir quoi qu’il arrive. Et les affaires des élus divins pouvaient très bien trainer en longueur. C’est pourquoi Elise doutait fortement qu’il y ait un autre élu pour cette bataille.

En voyant Dortan, Teslin et Prazior, elle se hâta de les rejoindre. Prazior s’étonnait que les élus passent tant de temps ensembles, mais il lui avait été expliqué qu’étant immortels, les élus divins avaient tendance à former une communauté restreinte, afin de ne pas s’attacher à des personnes qui seraient mortes dès qu’on aurait tourné le dos. Lorsqu’elle arriva, Dortan expliquait cependant l’une des causes de mortalité les plus fréquentes chez les élus divins.
« On pourrait croire que la mort au combat est ce qui entraine le plus les élus divins dans la tombe, car le temps et les maladies n’ont aucune emprise sur nous, expliquait-il. Cependant, mes yeux ont vu la mort et la naissance d’un millénaire, et avec lui la mort de dizaines d’élus divins. S’il est vrai que la mort au combat reste très fréquente, elle n’est pas la première cause de mortalité chez nous. La première cause, c’est le suicide par demande à notre dieu.
-Le suicide par demande à notre dieu ? demanda Prazior. En d’autres termes … demander à notre divinité de nous tuer ?
-Lorsque tu as accepté, expliqua Tesla, la charge d’élu divin, tu as accepté le fait que si Canërgen venait à te retirer ce titre, alors tu mourrais instantanément.
-Et donc, beaucoup d’élus divins demandent à leur divinité de leur retirer leur statut ? demanda Prazior. Mais pourquoi ?
-Parce que nous voyons tous ceux que nous aimions mourir, répondit tout simplement Elise. Tout se rejoint. Nous évitons de les fréquenter, mais si nous nous attachons à eux, eh bien ils disparaissent dès que nous avons le dos tourné. Beaucoup d’élus divins finissent par ne pas supporter cette charge.
-J’ai pu constater, dit Dortan, qu’il y a différents points clés pour les élus divins, des sortes de passages obligatoires auxquels les chances de les voir renoncer à leur titre sont plus importantes. Ainsi, au risque de te surprendre, un grand nombre d’élus ne dépassent pas trente ans de services envers sa divinité. La deuxième barrière se situe aux alentours de cinquante années de service, puis ensuite, un siècle. Après, la prochaine barrière se situe aux alentours de trois siècles, puis de cinq. Et vu que je suis pour l’instant le seul à avoir passé l’épreuve des cinq cent ans, on ne sait pas encore où se situe le palier suivant.
-Mais … dit Prazior. De ce que j’en sais, beaucoup d’élus vivent des siècles…
-Oui, répondit Tesla, mais prends bien conscience que tu es dans une période faste pour les élus, car rarement aurons-nous été aussi nombreux à vivre des siècles. Peut-être l’expérience de nos ainés nous aide-t-elle ceci dit.
-Elle vous aide, répondit Dortan. Ce n’est pas de l’orgueil de dire cela. Avec l’expérience, je peux te dire qui va probablement réussir à passer les différents paliers. Là par exemple, pas moins de quatre élus vont arriver au palier des trois siècles. Je ne prononcerais pas sur les autres, mais je sais au moins que Demoiselle Renrin, l’élue de Lothÿe, va passer ce palier avec brio. »
Elise songea qu’il était bien aimable de ne pas mentionner les autres. Après tout, elle faisait partie du quatuor. Peut-être Dortan avait-il voulu ménager sa sensibilité. Cela lui ressemblerait bien, il avait toujours été attentif à ce que vivent les personnes de son entourage, ceux et celles qui lui sont cher. Et Elise aimait à croire qu’elle était chère à Dortan Giger.

Et puis les tracas du camp rattrapèrent les élus.

Il y eut d’abord une bagarre qui avait éclaté pour des raisons assez obscures. Ce n’était pas très étonnant, car comme l’avait fait remarquer Tesla Eilun, quand on rassemblait tant de personnes de tant d’origines et des cultures différentes, il y aurait forcément des problèmes. La seule solution aurait été d’attaquer immédiatement les vampires sans attendre, mais cela, c’était impossible.
De même, il fallait gérer les arrivages de nouvelles personnes, leur donner une place dans le campement, leur expliquer les règles de vie qui s’étaient peu à peu instaurées… autant de travails non pas épuisants, mais ennuyeux au possible. D’un certain côté, Elise comprenait que les membres de l’ost n’en puissent plus. On leur avait promis une guerre et ils se retrouvaient à camper dans la fournaise du désert en attendant de passer à un assaut qui ne viendrait peut-être jamais.
A cela s’ajoutait le fait que les éclaireurs envoyés dans les Montagnes revenaient de moins en moins souvent, et que Dortan lui-même ait fait l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat. Les vampires savaient qu’une guerre se préparaient contre eux, c’était désormais certain. Et cela impliquaient forcément une chose : ils se préparaient eux aussi à recevoir l’ost. Tesla essayait de convaincre Dortan de les frapper par surprise, mais ce dernier ne voulait pas l’entendre, et avançait l’argument selon lequel ils ne pourraient pas profiter de l’effet de surprise bien longtemps si l’ost n’était pas assez puissant pour frapper assez fort. Et Elise et Prazior s’étaient rangés à son avis. Après tout, Dortan avait vécu bien plus de guerre qu’eux. Et Telsa Eilun avait juré en les traitant tous d’imbéciles qui conduiraient l’ost à sa ruine avec cette stratégie.

Toujours était-il qu’il était de son rôle à elle, Elise Fadelis, d’accueillir les nouveaux venus. Elle se dirigea vers l’extrémité du camp où on lui avait signalé un groupe d’arrivants.  Ces derniers étaient une dizaine, et ils semblaient fatigués par la longue traversée du désert qu’ils avaient logiquement vécu.
Elle ne s’attarda pas sur leur apparence et se contenta de leur expliquer au plus vite les règles, souhaitant retourner vaquer à des occupations moins importantes au plus vite.
Les règles étaient simples : ne pas déranger les peuplades des environs, ne pas s’éloigner du camp sauf pour une mission, ne pas faire du mal à d’autres membres de l’ost, sous peine de se voir frappé par une justice improvisée rendue par Tesla Eilun.


Dernière édition par Dargor le Jeu 25 Sep 2014 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mer 11 Juin 2014 - 15:55

C’est étrange, ce visage me rappel quelqu’un… Pensais-je en écoutant la femme qui d’un ton monotone teinté d’une sorte de lassitude nous présentait le camp ainsi les règles de vie de ce dernier. Je n’imaginais pas que l’appel de ce dénommé Dortan puisse attirer autant de monde. Pourtant, ce cinglé de prêtre m’avait persuadé de prendre la route avec un groupe d’inconnu pour affronter quoi déjà ? Des vampires oui c’est cela. L’on racontait bien des mythes et des légendes sur ces êtres mystérieux. C’est peut-être plus par curiosité que je m’étais lancé dans cette aventure que par illumination divine ou la possibilité d’une éventuelle bénédiction divine. Puis les préparatifs d’une guerre, c’est bon pour le porte-monnaie. Un forgeron, ça peut être utile.  Elle s’éloigne nous laissant aux mains d’un type charger de nous placer selon nos compétences, affinité ou je ne sais trop quoi encore comme critères. Et comme dans un groupe, il y a toujours une grande gueule, l’un de mais compagnons de voyage se présente comme étant un archer émérite. Puis l’autre un formidable épéiste. Trois lanciers qui ont plutôt l’air de chasseur et un guérisseur plus tard. C’est à mon tour.
« - Je me nomme…
- DREN ! DREN HORTYS !? »
Cette voix qui hurle mon prénom dans tout le camp, je la reconnaîtrais entre mille.
« -Stranis ? Mais qu’est-ce que tu fais l… »
Une nouvelle fois je n’ai pas le temps de finir ma phrase Qu’elle se jette sur moi en manquant presque de me déséquilibrer. Elle m’apprend qu’elle est arrivée quelques semaines avant moi et qu’elle fait partie d’un groupe de patrouilleur dont le but principal est surtout d’observer les mouvements de « ceux d’en face » comme elle les appelle. Aussi vite qu’elle est apparue, elle s’en va en me disant qu’elle ne reviendrait pas avant demain matin.
Bien. C’est raté pour la discrétion pour le coup. Cela n’est pas vraiment grave. A part Stranis, je ne connais personne ici.
Cet épisode passé, je suis heureux de me voir attribuer une tente afin de pouvoir me mettre à l’abri de la chaleur. Non pas que cela me gêne vraiment. Vivre avec un forgeron toute son enfance, ça aide à supporter la chaleur. C’est plus la fatigue du voyage qui me pèse.
Le type qui m’a accompagné jusqu’à la tente est content d’apprendre que je sais forger. Le camp ressemble un peu à une ville. Les gens s’y regroupent sur ce modèle-là apparemment. En fonction de leurs spécialités.
Stranis doit être dans le quartier des archers certainement. Personnellement, je pensais plus à un vrai camp militaire. Le type éclate de rire lorsque je lui demande où se trouve l’armée régulière.
« - Mais elle est tout autour de toi l’ami l’armée. » Me dit-il d’un air amusé.
« -Tu verras, un forgerons, ça peut vite se faire de l’argent ici. Ils veulent tous des armes pour se battre, mais la plupart ne savent pas comment s’en servir. »
Un regroupement de guerrier en tout genre, d’aventuriers, des prêtres, des artisans…  Cela ressemble plus à un peuple en exile qui décide de se sédentariser et de créer une ville qu’à une force d’invasion.
« -Un beau bordel organisé en fait. Parfait pour un marchand comme moi. »
 
Sur ces mots, il me laisse me reposer et me promet de revenir le soir. J’ai tout juste la force de me débarbouiller avant de m’écrouler sur une paillasse au milieu d’autre gens que je ne connais même pas. Tout ce que je sais c’est qu’ils sont forgerons aussi.
Après un repos sans rêve, je me réveil alors que la nuit commence à tomber sur le camp. Je retrouve mon guide qui m’attend au dehors.
« -Tu vas voir mon gars. Ici un forgeron vit comme ces enfants de putain de vampire.  ça dort la journée et ça vit la nuit. »
Cela me parait logique. Tenir à côté d’une forge la journée relève de l’exploit dans cette fournaise désertique. Mon guide m’apprend qu’il est marchand. Il n’est pas là pour aucune bataille et disparaitra dès que ça commencera à sentir mauvais. Personnellement, je ne sais pas vraiment ce que je ferais non plu. En attendant, il m’a trouvé de quoi m’occuper. Je ne pense pas utile de lui dévoiler dans l’immédiat mes talents de guerrier et encore moins ma maîtrise de la magie. C’est une chose bien inutile pour le moment. Je passe donc la nuit à forger et à aiguiser toutes sortes d’armes.
A l’aube, je quitte mon poste pour retourner où j’ai croisé Stranis. Je suis impatient de la revoir. Nous nous étions perdu de vue il y a de cela un an.
Malheureusement, c’est un triste cortège que je vois revenir. Je cherche sans succès la silhouette de Stranis. Les mines dépitées de ses compagnons me laisse présager le pire. Bientôt l’un d’eux m’apprend qu’ils ont été victime d'un embuscade. Ils n’avaient pas eu le choix que de se séparer. 
« - Et je suppose qu’il vous manque un éclaireur désormais.
- Pour ça mon gars faut aller voir Dortan. De toute façon, on ne va pas repartir tout de suite. »
Il me désigne une tente gardée comme étant celle de Dortan. Ce n'est plus par curiosité que je suis là. Maintenant c'est par inquiétude pour Stranis.
Le garde ne semble pas de cette avis et semble se moquer de moi lorsque je lui dis que je ne suis arrivé qu’hier. Je lui réponds que si c’est cela, je vais attendre à quelques pas d’ici à l’ombre en attendant. En effet le garde voit mon corps physique se mettre à l’ombre d’une tenture bien sagement assis en train de patienter. Ce qu’il ne voit pas en revanche c’est l’illusion semblable trait pour trait à moi-même passée au travers de la tente pour y pénétrer à l’intérieur. Avec un peu de concentration j’arrive très bien à distinguer ce dénommer Dortan. Il y a aussi cette femme qui m’a accueilli la veille. Je me présente poliment et m’excuse pour le dérangement. Je le mets au courant qu’un poste d’éclaireur semble s’être libérer. Malgré la tristesse qui m’habite, je ne laisse rien transparaitre sur mon visage. Et lui demande la permission d’avoir le poste. Si jamais il doute de mes capacités, rien ne m’empêche de lui demander d’essayer de trancher la tête de mon illusion.


Dernière édition par Dren Hortys le Sam 14 Juin 2014 - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Jeu 12 Juin 2014 - 20:36

« Pour commencer, dit sans détour Tesla Eilun, il conviendrait de montrer un certain respect pour tes supérieurs hiérarchiques, qui que tu sois. A ce titre…
-Silence Tesla, coupa Dortan. Il sera toujours temps de lui apprendre les bonnes manières plus tard. Pour l’heure, je souhaite m’entretenir plus longuement avec ce jeune homme… Ainsi tu veux être patrouilleur ? Qu’il en soit ainsi, ça ne me pose pas de problème. Tu ne serais pas ici si tu n’avais pas les capacités pour avoir ce rôle, je n’en doute pas un seul instant. Prazior ? Veux-tu bien lui expliquer en quoi consistera son travail ?
-Avec joie, répondit Prazior, qui se perdit dans des explications du futur rôle de Dren : cartographier la région, vérifier que les vampires n’aient pas mis de troupeaux de morts-vivants dans les points sensibles, vérifier qu’ils n’aient pas érigé de nouvelles défenses à des passes stratégiques… autant de tâches ingrates inhérentes au travail d’éclaireur dans toutes les armées du monde.
Tandis que Prazior parlait, Dortan s’éloigna et murmura quelques mots à Elise. Le son de la voix de Prazior couvrait totalement la sienne, aussi Tesla elle-même aurait-elle été incapable de dire ce qui s’était dit. Dortan alla s’assoir par la suite sur un siège, l’air de rien.

Il était un aigle. Serre d’argent survolait le campement, appréciant le spectacle. La multitude d’humains, qui grouillaient les uns contre les autres, pour aller affronter les créatures-mortes-mais-vivantes, à la demande de son maitre. Serre d’argent ne comprenait pas pourquoi les humains ressentaient le besoin de se rassembler pour ce genre de lutte. Chacun d’eux devrait être apte à combattre lui-même les créatures-mortes-mais-vivantes. Mais Sans Ailes disait le contraire. Sans Ailes disait que les humains étaient plus faibles que les créatures-mortes-mais-vivantes et qu’ils devaient donc s’unir pour les vaincre. Serre d’argent ne voyait pas l’intérêt de chercher à vaincre une créature trop puissante pour être affrontée seule. Il suffisait de l’éviter, elle qui ne pouvait être partout à la fois.
C’est sur ces pensées que Serre d’argent capta un appel de Sans Ailes. Ce dernier lui demandait de fondre sur une tente, d’en déchirer la toile, d’entrer par le dessus. C’est ce que fit Serre d’argent. Il ne comprenait pas l’objectif de cette mission, mais Sans Ailes avait été un compagnon fiable depuis que Serre d’argent était sorti de l’œuf, aussi lui obéissait-il. Ensuite, Sans Ailes lui demanda de se poser sur l’épaule de l’humain qui se trouvait dans la tente, et avent qu’il n’ait pu réagir, de planter profondément, mais sans le tuer, ses serres dans son épaules. Et c’est ce que Serre d’argent fit.

« Tu peux être patrouilleur, dit Dortan, coupant Prazior. Tu rejoindras un duo, avec une jeune femme qui nous a rejoint récemment. Mais pour ton propre bien, n’essaye plus jamais de me tromper. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Sam 14 Juin 2014 - 9:38

Non, mais qui c’est celle-là qui me parle de supériorité hiérarchique ?
Si encore il s’agissait d’une armée structurée. Peut-être que l’on aurait pris en mains les volontaires plus sérieusement il me semble. Enfin cela n’est pas important.
Visiblement ils semblent d’accord pour me donner autre chose à faire que d’aiguiser des armes. J’écoute attentivement un dénommé Prazior qui semble me prendre pour un demeuré en m’expliquant en quoi consiste le métier de patrouilleur. Personnellement j’aurais préféré qu’il me montre le travail effectué par les autres. D’un autre côté, il est faut saluer leur méfiance. Il est vrai que je pourrais tout aussi bien faire partit des espions du camp adverse.
Alors que mon regard s’attarde sur Dortan. Un bruit de tissu déchiré trouble ma concentration. Puis un battement d’aile tout proche bat l’air autour de moi. J’arrive néanmoins à garder l’illusion immobile et impassible. Puis un poids sur mon épaule gauche et un bruit de serre qui griffe mon épaulière. Je laisse l’illusion immobile comme si elle suivait la conversation pour regarder l’aigle qui essaye de transpercer mon armure.
« -Ben alors mon gros tu t’es perdu ? »
 Ce n’est pas ces serres qui risquent de traverser mon armure. Dégrafant ma cape, je rends aveugle le rapace en le recouvrant avec et marche en direction de la tente.
« -L’on m’attend il me semble. »
 Dis-je en m’adressant au garde. Tout en enlevant ma cape de l’aigle. Sans être à l’intérieur de la tente, j’entends Dortan  mettre en garde mon illusion de ne pas le tromper pour mon propre bien. C’est à ce moment que je décide de franchir la porte de tente. Ce faisant, mes interlocuteurs se retrouvent face à moi-même est ma propre illusion.
« - Comprenez bien que tel n’était pas mon intention. Cependant, je préfère m’assurer de savoir pour qui je risque ma peau.»
Sur ces mots, je dissipe l’illusion de mon double. L’aigle quitte mon épaule pour se poser sur celle de Dortan. Je regarde mon épaulière d’armure qui porte de légères traces de rayure où le rapace c'est posé. Elles ne semblent pas avoir affectées la solidité de celle-ci.
« - Je vais volontairement laisser les marques de votre volatile sur cette pièce d’armure. »
Dis-je en m’adressant au propriétaire de rapace. Comme pour lui signifier que j’ai bien compris le message qu’il a voulu me faire passer. Je prends congé cherchant à dormir quelques heures afin d’être frais et dispo pour la future mission qui m’attend. A mon réveil, je me dirige à nouveau vers la tente équipé pour une expédition. Je prends le soin de vérifier pour la dixième fois le contenu de mon sac ainsi que mes armes avant de me présenter à nouveau devant Dortan.
Prazior m’apprend qu’il est originaire de la région. C’est une bonne chose. J’écoute attentivement et mémorise la carte qu’il me dévoile.
Reste une ombre au tableau. Je ne connais toujours pas mon coéquipier.
Je hausse légèrement les sourcils en apprenant que Tesla est du voyage.
« -Très bien madame la supérieure hiérarchique. Dites-moi quand nous partons, les objectifs et le plan d’approche dans ce cas. Je m’efforcerais d’assurer votre sécurité, évitez simplement de vouloir m’apprendre les bonnes manières. Nos ennemis n’en ont pas eux. »
Le ton de ma phrase et suffisamment acide pour lui faire comprendre de ne pas m’ennuyer. C’est dingue ça, il fallait que je tombe sur celle-là.
« - Pardonnez-moi, je manque à tous mes devoirs. Dren Hortys pour vous servir. »
J’exécute une révérence volontairement exagérée.
« - Prévenez-moi lorsque vous est prête, je ferais appeler votre carrosse. »
Je lui adresse un sourire teinté de moquerie avant de quitter la tente et d’attendre au dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Sam 14 Juin 2014 - 17:13

Le visage de Tesla Eilun s’empourpra brusquement, sous l’effet de la colère, mais l’élue se contint et respira. Il était temps de montrer qu’elle valait mieux que cela.
« J’accepterais volontiers un carrosse, dit-elle. Ce sera bien utile pour vous ramener si vous êtes blessé. Je ne serais pas un poids mort, croyez-moi. Et j’entends que vous me donniez des excuses pour l’insulte que vous venez de me faire. »
Dans le coin de la tente, Elise prit un air amusé. Elle aurait volontiers accepté un carrosse en toute occasion pour sa part. Elle en avait même un à l’autre bout du camp.
« Je ne vous ai pas insultée, répondit Dren. Espèce de grognasse, ça ce serait une insulte.
-Nous n’avons définitivement pas la même conception de la politesse, répondit Tesla. Si vous voulez une dame qui aime à se promener en carrosse même sur les champs de bataille, demandez Elise, ajouta-t-elle immédiatement en désignant l’intéressée, qui prit un air signifiant qu’elle refusait d’être mêlée à la conversation en cours.
 -Ecoutez madame, répondit Dren, je fais mon boulot et je ne vous demande rien, alors foutez-moi la paix.
-Présentez-moi vos excuses et j’y songerais, répondit Tesla. Et en outre, je connais mon travail et je ne vous accompagne pas que pour vous embêter. Mais si vous ne me montrez pas le respect qui m’est dû, ne vous attendez pas à ce que je vous sois agréable.
-Un, on ne se connait pas, dit Dren. Deux, je ne sais pas qui vous êtes. Et trois, excuses acceptées.
Tesla rebondit uniquement sur le fait que Dren ne sache pas qui elle était. Cette parodie d’excuse ne voulait rien dire à ses yeux. Quant aux trois autres élus, ils observaient la scène d’un air amusé. Dortan et Elise, et Prazior à un moindre degré, savait tous trois à quel point Tesla était une bonne conseillère, mais était également plus opiniâtre qu’un nain, et donc aisément invivable.
« Vous aurez l’occasion d’apprendre à me connaitre bientôt, répondit-elle, et si vous ne me connaissez pas, c’est que contrairement à d’autres élus, je ne m’amuse pas à avoir mon nom dans toutes les chansons du monde.
-Ben en tous cas ce n’est pas un mal. A moins que vous ne vouliez que je compose la première chanson ? Enchanté élue, moi je ne suis que Dren et ça me suffit.
Il soupira en voyant que Tesla s’apprêtait à nouveau à répondre.
-Bon d’accord, l’interrompit-il. Veuillez me pardonner de vous avoir été désagréable.
-Voilà qui est mieux, dit Tesla, qui avait retrouvé le sourire. A présent, je dois m’absenter. Nous nous reverrons ce soir, lorsque nous partirons. »

Les deux autres élus invoquèrent également des tâches importantes, laissant Dren seul avec Dortan Giger.
« Elle est insupportable hein ? demanda Dortan, sur un ton amusé. »
Sans attendre de réponse, il enchaina.
« Mais c’est une femme de bien, et une amie chère. Elle est très bornée sur certains points, notamment celui de la politesse, et également très fière. J’en viens parfois à croire qu’elle a été élevée par une famille de nains, ce qui expliquerait bien des choses concernant son caractère. Mais bon, encore une fois, c’est une femme très intelligente, ne la sous-estimez pas. »
Il observa Dren, qui n’avait pas bougé.
« Bon d’accord, j’arrête de vous embêter avec mes histoires et vous pouvez aller vous promener dans le camp. Ceci dit, une dernière chose. Evitez de couvrir Serre d’argent la prochaine fois, il déteste ça, et ne serait pas resté calme bien longtemps si je ne lui avais pas donné d’ordre contraire. Je sais que c’est comme cela qu’il faut faire avec un aigle, mais j’aime à croire que les aigles qui fréquentent les humains pendant longtemps deviennent plus intelligent, particulièrement lui. D’ailleurs, il vous accompagnera dans les Montagnes. Avoir un éclaireur en très haute altitude peut être utile pour un groupe. Il ne vous parlera pas, mais grâce à lui, vous saurez si un danger approche. Il fait ça avec toutes les patrouilles. Tesla a un pouvoir de divination, mais elle n’aime pas vraiment l’utiliser. Alors nous devons bien trouver les solutions à notre disposition pour épargner des vies… »
Il s’interrompit pour se verser un verre de vin, puis reprit.
« Dernière chose. Vous voyez la carte de Prazior ? Il y a quatre passes dessus. L’armée doit emprunter l’une d’elles. Les trois premières passes sont infestées de zombies, il serait illusoire d’espérer s’y frayer un chemin rapidement, la dernière est bloquée par une forteresse. Votre rôle sera de trouver un chemin de chèvres détourné, praticable par une troupe assez importante pour créer une menace suffisante pour vider  au moins une des autres passes… Bonne chance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Dim 15 Juin 2014 - 15:25

Une élue… Rien que ça. Je venais de me disputer avec une élue. Finalement, je ne m’en sort pas si mal que cela pour le coup. D’un autre côté, cette Tesla n’avait qu’à annoncer la couleur tout de suite.
J’abdique pour cette fois-ci est soupir de crainte qu’elle ne noie sous un flot de parole aussi désagréable que possible. Le fait de lui présenter des excuses convenables semble l’apaiser et elle retrouve le sourire avant de prendre congé. Je note bien qu’elle ne manque pas de me signaler qu’elle fera partie de l’expédition.
Génial, il ne manquait plus que cela. Pourquoi est-ce que l’on me colle une femme dans les pattes. Pas grave, je m’adapterais. C’est Dortan qui trouve le mot juste pour la qualifier. Insupportable, comme la plupart de femme j’ai envie de lui dire cependant je préfère lui laisser la parole. Je ne suis pas là pour parler des épais mystères qui entourent les femmes et leurs humeurs.
De plus, il revient vers un sujet plus intéressant. Ma mission à proprement parlé. Elle s’avère délicate de prime abord, mais le fait de savoir que son aigle nous accompagnera est un avantage non négligeable. Son plan est audacieux, mais tout à fait réalisable. Je prends congé à mon tour et décide de mettre à profit le temps qu’il me reste avant le départ pour aller me balader dans le camp. Cela me permettra d’évaluer avec plus de précision le chemin à choisir en fonction des troupes et de leur équipement. Je sors de la tente à mon tour et tombe presque nez à nez avec Stranis.
Elle semble épuisée. Elle avance vers moi les bras le long du corps en traînant des pieds.
« - Je t’avais dit que l’on se reverrait. »
Soupire-t-elle en appuyant sa tête contre ma poitrine. Sa peau est couverte de sueur et de poussière. Posant sa main sur mon épaule, ses jambe faiblissent et je la retiens tous contre moi.
« -Viens, nous allons te trouver un endroit où tu pourras te reposer. » Lui dis-je en passant son bras derrière mon cou. Je me rends bien vite compte qu’elle a toutes les peines de monde à avancer et décide donc de la porter. Elle blotti sa tête contre mon cou et j’avance en direction d’une tente libre.
En chemin, je croise cette Elise qui m’adresse un sourire amusé.
« -Une amie à toi ?
- En effet de longue date. Je l’ai rencontré après avoir fini ma formation auprès de… »
Tout s’éclaire dans mon esprit, je me rappel très bien où j’ai déjà rencontré cette femme. C’est même grâce à elle que je suis parti à la recherche de Foghart. Celui qui pendant des années m’a enseigner le maniement des armes. Si son visage n’a pas pris une ride c’est évident que c’est une élue elle aussi.
« - Seulement une amie ? C’est dommage… »
Elle accentue son sourire. Que veut-elle sous-entendre par seulement une amie ? Et pourquoi est-ce que cela serait dommage ? Je détourne mon regard du sien et me racle la gorge.
« - Oui une amie. Tout simplement. Elle est étrange cette femme. Puis en quoi ça la regarde. D’un autre côté, il est vrai que plus d'une fois je me suis surpris à construire une relation allant au-delà de la simple amitié avec Stranis. Cependant, ma timidité et surtout la peur qu’elle refuse mes avances ont toujours été une barrière infranchissable pour moi.
« - Elle est fatiguée. Sauriez-vous m’indiquez un endroit calme où elle puisse se reposer ? »
Elle m’indique de la main une tente non loin de celle de Tesla.
Ne souhaitant pas continuer à répondre à ces questions embarrassantes pour moi. Je la remercie et me dirige vers cette tente qui ressemble plus à une salle de torture qu’à un lieu de repos.
D’un autre côté, l’absence de prisonnier en fait un endroit désert et calme. J’installe Stranis sur un lit improvisé. Elle semble souffrir de sa longue marche sous la chaleur écrasante du désert. Je décide d’aller chercher de l’eau et lui tamponne le front avec un linge. Son front est brûlant et la fièvre la fait délirer. Certainement en plein cauchemar, elle se tourne sur le côté me dévoilant deux blessures à peine plus grosse qu’une tête d’épingle au creux de son cou. Tout autour de ses deux points rouge sombre, je peux distinguer au travers de sa peau ses veines violacées. Mon sang se glace à la vue de ce triste spectacle. Je sais qu’elle est condamnée. Tôt ou tard, elle va devenir comme ceux qu’hier encore elle était partit combattre. J‘en veux pour preuve cette étrange lueur qui brille dans ses yeux qui s’entrouvrent de temps à autre.
La mort dans l’âme, je l’attache solidement sur une table de torture entravant ses membres de lanières de cuir et de chaînes destinées à immobiliser habituellement les prisonniers afin de leur soutirer des informations. Cela me désole de faire cela. Mais c’est autant pour la protéger elle que les autres. Je me rattache au faible espoir qu’il soit possible que ce ne soit que les symptômes d’une simple insolation.
Toute cette agitation à certainement dérangée l’occupante de la tente voisine. Tesla entre en demandant quelle est l’origine de tout ce bruit. Son regard se pose sur la blessure de Stranis puis sur moi. J’essaye autant que possible de cacher la détresse qui doit se lire sur mon visage.
« - Je ne suis pas certain que Prazior soit des plus clément envers elle.
-Dites-vous que d’autres personnes ont l’esprit moins obtus. »
De qui parle-t-elle ? Je l’ignore et suis trop accablé pour lui demander de s’expliquer. Dortan m’a mentionné totu à l’heure ses pouvoirs de divination. Si c’est bien une élue j’ose supposer que ses prédictions sont on ne peut plus précises.
« - Veuillez éviter autant que possible de me faire part de vos prédictions concernant l’avenir de cette femme s’il vous plaît. Je ne veux rien savoir.
- J’aimerais aussi. Malheureusement, c’est déjà fait… Tel est mon fléau. »
Je comprends pourquoi elle n’aime pas se servir de ce pouvoir maintenant. Si elle connait le destin de certain par avance ce n’est que pour mieux préserver ceux qui lui demandent qu’elle se refuse à leur dévoiler ce qu’elle peut entrevoir.
« - Il reste de l’humanité en elle, cependant je suis loin de pouvoir faire preuve d’objectivité vis-à-vis d’elle. D’autre part cacher cela à Dortan ou à Prazior ferait de moi un bien mauvais soldat. Il m’a accordé sa confiance et je ne peux me résoudre à ne pas l’avertir. »
Le son particulier d’un aigle se fait entendre au dehors et quelque instant plus tard Dortan et Prazior entre eux aussi sous la tente. Je sais bien qu’il est temps de partir pour l’expédition et je préfèrerais partir loin de Stranis car j’ignore le sort qu’ils vont lui réserver. D’un autre côté, je suis impuissant face à cette situation. Si le vampirisme se soignait. Dortan ne se serait pas donné la peine de lever une armée pour les combattre. Inutile de lui expliquer la situation aussi délicate soit-elle.
Il ne me reste plus qu’à prier Virel. Je ne vois pas qui d’autre pourrait faire quoi que ce soit d’autre.

Spoiler:
 


Dernière édition par Dren Hortys le Jeu 21 Aoû 2014 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mar 17 Juin 2014 - 15:56

D’un geste, Dortan fit signe à Dren de sortir de la tente, appuyant  cela d’un regard qui ne trompait pas : ce n’était pas une demande, c’était un ordre, et l’élu entendait qu’il soit exécuté immédiatement et sans la moindre protestation. Dren sortit donc, s’éloignant lentement.
« Dortan, demanda Prazior. Elle n’est pas encore totalement transformée, elle n’est pas encore morte. Pouvons-nous encore la sauver ?
-Tu es l’élu de Canërgen, répondit Dortan, mais j’en sais plus sur les morts-vivants que toi mon ami. Elle ne va pas nécessairement se transformer en vampire. Il faut pour cela que celui ou celle qui l’a mordue lui ait donné le baiser du sang.
-Des complications ? demanda Prazior.
-Elise, explique-lui, dit Dortan.
-Les vampires ne transforment pas systématiquement ceux qu’ils mordent, expliqua Elise. Ils peuvent leur faire une simple morsure, durant laquelle ils se contenteront de se nourrir sur leur victime, sans aucun autre impact, ou ils peuvent lui donner le baiser du sang. C’est dans ce cas et dans ce cas seulement qu’elle se transformera.
-Et y’a-t-il un moyen de savoir si le baiser de sang lui a été donné ? demanda Prazior.
-Aucun, répondit Dortan, et c’est bien malheureux. Elise, veut tu aller trouver … »
Le rôdeur n’eut pas le temps de terminer sa phrase que l’intéressée secoua négativement la tête.
« Telsa ? »
L’intéressée leva la tête.
« Va trouver Dren, et occupe-le, peu m’importe comment. Je ne veux pas qu’il soit seul jusqu’à son départ. Je ne veux pas non plus qu’il parle à qui que ce soit, à part nous. Cette affaire ne doit en aucun cas s’ébruiter, sinon ça va empirer. Les vampires voudraient semer la zizanie dans le camp qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. »
Tesla sortit, se mettant aussitôt à la poursuite de Dren, qui était encore visible dès qu’on sortait de la tente.
« Et donc, demanda Prazior, nous faisons quoi ? Nous attendons qu’elle se transforme pour vérifier si le baiser de sang lui a été donné ou nous…
-Nous faisons ce qu’il faut faire, répondit Elise. Laisse-moi m’en charger Dortan, tu l’as assez fait pour ta part.
-Ce qu’il faut faire, dit Dortan à Prazior, tout en tendant une dague en argent à Elise, c’est mettre fin à ses jours, et maintenant. Si elle n’a pas reçu le baiser de sang, nous aurons tué une innocente. Mais si elle l’a reçu, nous lui aurons épargné de se relever de sa tombe et de voir son âme aller brûler en enfer après sa mort. C’est tout ce que nous pouvons faire pour elle. »
Sur ces mots, Elise plongea sans un bruit la lame dans le cœur de Strannis.
« J’aurais pu le faire moi-même, dit Prazior.
-Tu voulais la tuer ? demanda Elise. Eh bien ne t’en fais pas, tu auras tout ton content de vampires à mettre à mort dans les Montagnes. Fais preuve de patiente une fois dans ta vie, gamin gâté. »

Pendant ce temps, Tesla accompagnait Dren jusqu’à sa tente. Ce dernier ne cachait pas sa frustration d’être accompagné par l’élue, tout comme Tesla elle-même ne masquait pas le fait que cette tâche lui déplaise autant qu’à lui. Mais bon, Dortan avait sans doute raison de l’envoyer elle. Après tout, s’ils devaient passer les jours suivants ensembles, autant qu’ils règlent les éventuels conflits maintenant. Mais la fin de la journée serait longue, quoi qu’il advienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Ven 20 Juin 2014 - 8:27

Comme l’on se sent impuissant devant la condamnation d’une personne qui vous est proche. Je sors de la tente ne voulant pas savoir ce qu’ils vont faire à Stranis. C’est au-dessus de mes forces. Tesla me rejoint bien vite. Est-ce pour vérifier que je ne vais pas sortir en hurlant ou serait-ce de la compassion, je ne saurais le dire. Une fois arrivé sous ma tente, elle ne semble toujours pas décidée à me laisser seul pour autant.
« - C’est gentil de rester avec moi dans ce moment pénible. Vous pouvez partir si vous le souhaitez. » Je me rapproche d’elle pour lui murmurer à l’oreille que je ne suis pas du genre à crier dans tout le camp que nos ennemis vampirisent ceux qui s’aventurent au dehors.
« - Faites attention que le sentiment de vengeance ne vous obscurcisse par l’esprit. Notre mission est des plus importantes. Si vous le souhaitez, vous pouvez céder votre place. »
Je ne m’en étais pas rendu compte, mais c’est certainement ce que les vampires attendaient comme réaction. Je n’avais jamais affronté de tels monstres et après avoir rassuré Tesla sur mon état. J’entrepris d’en savoir un peu plus sur eux.
J’appris notamment que les lames en argent ainsi que la décapitation était les meilleures armes pour en finir définitivement avec ces être contre nature. Cela m’ennuyait beaucoup car mes armes n’avaient aucune teneur en argent. Et inutile d’essayer d’en reforger de nouvelles d’ici au départ de l’expédition. Cela me rendait quelque peu sceptique sur mes chances de survie contre un vampire. Pourtant Tesla sut trouver les mots pour me rassurer.
« - Merci pour tout. » Lui dis-je.
Un sourire s’afficha sur ses lèvres
« - Vous voyez, la politesse vous dis-je. La politesse. »
En des heures moins sombres cela m’aurait arraché un sourire. Mais l’arrivée de Prazior et ça mine fermée me firent deviner le pire pour la vie de Stranis.
« - Dit toi que son âme à rejoint en toute quiétude les plaines de Canërgen. »
Ce fut les seuls mots qu’il eut à me dire avant que cinq de mes couteaux viennent se planter dans l’un des poteaux supportant la toile de ma tente.
« - Mauvaise réaction. » Constata Tesla. « Légitime, mais mauvaise. »
« - Nous ne sommes pas encore en mission à ce que je sache. » Lui répondis-je.
« Il vaut mieux que je réagisse comme cela ici qu’ailleurs. »
« - Il va falloir que tu apprennes à viser dans ce cas. Tu n’as rien touché.
- Je n’ai rien lancé… »
En effet le poteau ni rien d’autre n’avais subis aucun dommage.
« -Une illusion rien de plus… »
Ce n’était pas Dren qui parlait mais sa projection. Le vrai Dren était déjà dehors. Je ne voulais pas fuir. J’avais seulement besoin de me retrouver au calme. J’étais bien conscient que ce tour de passe-passe ne servirait à rien face à des élus. Pourtant ce ne fut ni Tesla, ni Prazior qui s’adressèrent à moi.
« - Impressionnant. Pas au point de nous berner complétement, mais d’autre s’y seraient laisser prendre sans doute. »
A ce moment Dortan dégaina son épée en m’invitant à le suivre vers ce qui semblait être un espace réservé pour l’entrainement. Pendant près d’une heure sous la chaleur écrasante nos lames s’entrechoquèrent l’une contre l’autre. Je ne sais pas si c’était pour m’éviter de sombrer dans une haine aveugle pour les vampires ou pour tester mes capacités martiales que Dortan faisait cela.  Quoiqu’il en soit, à la fin de cet entraînement, j’en savais autant sur comment tuer un vampire que sur les goules, squelette, zombie ou autres horreurs qu’il me serait possible d’affronter.
Ce fut au tour de Prazior de me tenir compagnie. J’en profitai pour lui poser des questions sur lui et les autres élus. Etrangement, j’étais plus à l’aise en sa présence. Peut-être à cause de son âge. Il n’avait que vingt-trois ans et n’était élu que depuis une quinzaine de jours tout au plus. Lorsqu’il m’apprit l’âge de Tesla, j’en fus étonné. Il me fit promettre de ne jamais dire que c’était lui qui m’avait renseigné là-dessus et surtout de ne jamais faire d’allusions déplacées quant à ses siècles d’existence.
Aussi lorsque cette dernière revendiqua d’être la chef de l’expédition, je lui laissai cette place  sans protester.
La seule personne semblant m’éviter restait cette dénommée Elise. Ce n’était pas plus mal. Je pus ainsi me laver sans personne pour me surveiller.  De toute façon que pourrait-il bien m’arriver. Leur du départ approchait. J’allais lui trouver son sentier dans le pire des cas, je le creuserais moi-même. Pour l’instant, je comptais bien resté le plus longtemps possible dans cette baignoire improvisée et me détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Ven 20 Juin 2014 - 22:29

Lenneth fronça les sourcils et étudia les fourmis la en bas. C'est que ça se pressait au pied de la montagne. La jeune femme aux cheveux d'argent soupira et redescendit de son perchoir.

La tueuse se trouvait dans les parages depuis vraiment un long moment. Elle était arrivée dans le coin en essayant de fuir des mercenaires, qui lui couraient après. Comme toujours quoi. Lenneth avait l'habitude.




En fait depuis la mort d'Astre, organisée et effectuée par Canërgen. Ce dieux était plus qu'une plaie et la jeune femme était sure que la divinité de la Mort avait eu une influence sur sa vie depuis le fameux jour ou son village natal avait était brûlé. Sur la mort de sa famille, la mort de son mari, celle de ses amis, celle d'Astre … Surtout celle d'Astre ….

La dévotion de la jeune femme s’était transformée en haine farouche. Et quelle aubaine !! L’élu de la Mort se trouvait parmi les fourmis la en bas. Lenneth avait envie de les écraser et le talons de sa botte était plus que parfait pour cela.







L'Ombre derrière elle s'agita.



« J'ai envie de sang ... 
-Vous en avez eu hier … Et ce n'est pas a moi qu'il faut le dire ... »


La jeune Argentée avait passé un pacte avec le peuple de la nuit, ceux ci la laissait tranquille tandis qu'elle montait la garde pour eux lorsque l'astre du jour brillait.

Le vampire loucha sur les carotides de la jeune femme, scrutant le sang qui palpitait lentement sous la peau de Lenneth. Qu'il serait facile de la tuer la de suite, et pis baste ! Plus aucun soucis. Mais … qui montera la garde durant la journée ?

Il serra les dents et les poings. Puis fit volte face et s’enfonça dans le noir.  


« Je vais donner l'assaut, on pourra les massacrer tous ce soir. 
-Non ... »


Lenneth avait murmuré, et le vampire remonta vers elle. Cette fois ci y a marre, elle allait se retrouver avec deux trous dans le cou …

La lune joua et le vampire recula. Lenneth avait a moitié dégainé la lame bâtarde, héritage d'Astre, qui lui pendait entre les omoplates (j'ai oublié ça dans la présentation). La lame était en argent, et le vampire plissa les yeux, craignant le contact de l'acier bénit. Et puis il décida de changer de tactique. Il serait bien temps de mordre la morveuse … plus tard … Et de jouer d'abord avec elle. C'est qu'elle avait une belle carrosserie cette gueuse.


« Pardon ? 
-Il n'est pas temps. Ils s'y attendront ... »


Oui l'Elu ne dormait pas encore assez bien sur ses deux oreilles. Ce connard hautain et misérable …

L'épée suspendue retrouva son berceau de cuir dans un chuchotement feutré. L'homme de la nuit retrouva son refuge. La jeune femme retourna a son guet …


"Connard de dieux de la Mort, tu t'eclate de la haut hein?!"

La nuit s’avançait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Sam 21 Juin 2014 - 17:17

Le soleil se couchait au loin, et Tesla Eilun attendait, Serre d’argent sur l’épaule, que vienne Dren. Finalement, leur troisième camarade initialement prévu ne viendrait pas, car ayant déserté. Dortan avait essayé de leur assigner quelqu’un d’autre, afin de ne pas envoyer un comité trop restreint, mais Tesla avait décliné l’offre, confiante dans ses capacités et dans celles de Dren Hortys à mener à bien leur mission.
« Je suis capable d’assurer ma propre sécurité, lui avait-elle dit. Et j’ai confiance en Dren pour assure la sienne, crois-moi. Tu sais que mon intuition me trompe rarement, alors je te demande de lui faire confiance. »
Il avait donc choisi de lui faire confiance, à sa demande. Après tout, durant les nombreux combats qu’ils avaient eus l’occasion de livrer ensembles, n’avait-il pas pu constater toute la valeur des intuitions de Tesla ?

Dren arriva au coucher du soleil, comme convenu. Il s’étonna que l’on parte de nuit pour les Montagnes Noires, c’était à l’inverse de toute logique. Après tout, les vampires se déplaçaient avant tout la nuit.
« C’est parce que nous sommes à bonne distance des Montagnes, gros malin, répondit Tesla. Le soleil se lèvera lorsque nous y arriverons. Et alors, nous serons tranquilles pendant toute la journée. J’espère que tu as fait le plein d’énergie, parce que nous en aurons besoin là-bas. »

Et ils se mirent en marche, paisiblement, vers les Montagnes. Rien dans ces dernières ne semblait bouger, mais leur silhouette sombre au loin, brusques pics au milieu d’une gigantesque plaine, paraissait comme une muraille menaçante, qui retiendrait quelque chose de monstrueux.

« Vous n’avez pas peur de mourir là-bas ? demanda Dren, après quelques heures de marche. Après tout, vous êtes précieuse pour le camp.
-J’ai plus de raisons de vous accompagner que de rester au camp, répondit Tesla. Quant à la mort … La faux d’Elis ne me menace pas avant longtemps, vous savez.
-Etes-vous en train de me dire, demanda Dren, que vous connaissez l’heure, et les circonstances exactes de votre propre mort ?
-Oui et non, répondit Tesla, qui observa Serre d’argent qui volait en cercles au-dessus d’eux. Je me suis vue mourir des dizaines de fois, des centaines peut-être. A chaque fois, c’était l’heure exacte et les circonstances de ma mort. Mais parce que je les connaissais par avance, j’ai pu les éviter. Il en va de même dans les Montagnes. Demain, s’il faut en croire l’avenir, je vais mourir trois fois. Et pourtant, je reviendrais en vie dans le camp. Comprenez-vous ? Elis ne me fauchera que le jour où moi, et personne d’autre, j’en aurais décidé ainsi. Et rassurez-vous, je n’en ai pas l’intention. »

Ainsi se déroula le voyage jusqu’aux Montagnes. Peu à peu, les sables du désert furent remplacés par des petites plantes, pas encore une véritable végétation, mais qui s’en rapprochait de plus en plus au fur et à mesure que le terrain montait, en pente douce d’abord, puis plus raide ensuite. Le jour se levait également, accompagné de nombreux cris d’animaux. Serre d’Argent volait à présent loin devant.
« S’il vole tout droit, dit Tesla, c’est qu’il n’y a aucun problème. S’il se met à décrire des cercles à un endroit précis, c’est qu’en dessous, il y a des gens … vivants ou morts. »
Et le duo continua à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Lun 23 Juin 2014 - 11:29

Avec Serre-d’argent au-dessus de nous ainsi que les pouvoirs divinatoire de Tesla. Nous n’eûmes aucun mal à éviter soigneusement les patrouilles ou les groupes éparse de zombies. De toutes manières, j’aurais ma vengeance plus tard. Dortan avait insisté sur l’importance de cette mission. Consciencieusement, je relevais les points particuliers. Ainsi que les chemins praticables et potentiellement exploitables pour son projet. Nous progression rapidement si bien qu’à la mi-journée. Nous avions recueilli des informations sur les trois passes dont Dortan nous avait parlé.
Serre-d’argent  ne décelant aucunes présence je reportai par écrit les cartes en trois exemplaires.
« - Un exemplaire pour moi, un pour vous et un pour Serre-d’argent. »
Dis-je en tendant un exemplaire à Tesla. Observant le plan elle fut piqué par la curiosité de savoir pourquoi les plans contenait des têtes de cerfs à certains endroit de ma carte. Chaque tête de cerf avait un nombre de bois différent allant de deux à douze.
« - Un vieux truc que j’ai appris par un garde bleu. Là où j’ai mis le moins de bois sur la tête du cerf. C’est le meilleur chemin praticable. Où il y en a le plus c’est le moins praticable. Si jamais l’ennemi nous chope et qu’il nous demande ce que ça signifie. On aura seulement à leur dire que le cerf avec douze bois est le chemin que va emprunter l’armée de Dortan. »
Il fallait absolument qu’au moins un des trois plans lui parvienne. Dortan se rendrait bien vite compte de l’astuce lorsqu’il se mettrait en marche. Si aucun plan ne lui parvenait alors de toute façon la mission serait un échec.
Contrairement à Tesla, je ne pouvais pas prédire mon avenir et lui demandée de me le prédire influencerait forcément mon destin.
« - Bien, je pense que l’on peut repartir, nous avons fait la moitié du chemin. Il ne nous reste plus qu’à tranquillement retourné au camp. »
Tesla rappela Serre-d’argent afin de lui donner son exemplaire. Puis ce dernier s’envola à nouveau reprenant sa place dans les cieux.
Je savais que Tesla détestait parler de l’avenir des gens, cependant une question me brûlait les lèvres.
« - Vous ne sauriez pas deviner le passée de gens par hasard ? »
Elle ne sembla pas surprise de ma requête et mes répondit qu’elle connaissait en effet certaines choses du passée. M’avertissant néanmoins que connaitre la vérité sur le passé pouvait engendrer autant de problème sinon plus que de révéler l’avenir. Encore une fois elle n’avait pas tort. Quelque part, je préférais tout autant imaginé Stranis foulant les douces plaines éternelles de Canërgen que de la savoir condamnée à brûler pour l’éternité dans l’un des enfers réserver aux vampires.
« - Il faudra qu’un jour je pense à remercier Elise. C’est elle qui m’a dirigé vers celui qui m’a tout appris sur l’art de la guerre.
-Et que vous a t’il apprit d’autre ce guerrier ?
- Tout un tas de saloperie que je réserve à nos ennemis. » Lui dit-je en prenant mes affaires et nous repartîmes en direction du camp.
« - Une chance que le soleil soit avec nous. Ça limite grandement le risque de croiser des vampires.
-La chance ou le destin ? » Me questionna Tesla.
« - Je vous laisse le soin de le savoir, moi contrairement à vous je ne peux me permettre que de croire que Virel est généreuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Ven 4 Juil 2014 - 19:22

La lune s’était levée. Lenneth quitta son guet, en compagnie du sergent vampire, et s'en retourna gagner les tunnels humides et moites du peuple de la nuit.
En chemin elle croisa plusieurs patrouilles sombres, et sourit. Ah ! Ils allaient en faire une tête, ceux du jour demain, quand ils se rendront compte qu'ils chassent un fantôme. L'humaine était contente que la Reine l’eut écoutée. Sans cela, il y a bien longtemps que la plupart des Ombres ici serait mortes, brûlées ou pire.

La jeune femme se glissa dans le recoins qu'on lui avait attribué. Un simple tas de paille et une couverture rêche lui servait de lit, là ou les autres presques-morts se roulaient en boules les uns contre les autres.
Le vampire continua de la suivre, malgré le regard acide qu'elle lui lança. Il passa le paravent de toile qu'on avait installé devant le lit de l'humaine pour la soustraire a la vue et a l'envie des plus jeunes qui n'avaient pas assez de jugeote pour se garder des lames d'argent qu'elle portait.

« Bon qu'est ce que vous voulez encore Canërgen ? »

Quelle ironie n'est ce pas ? Que le bras droit qu'on lui avait attribué portait le même nom de la divinité crainte et exécrée.
Il ne lui répondit pas, se contentant de s'approcher, de porter la main a la gorge de l'humaine. D'y poser ses lèvres et d'en tâter l’élasticité du bout de la langue.

« Hum … être humain quelques minutes a nouveau, ça serait déjà un bon début non ? »

Lenneth eu un mouvement de recul, cherchant a dévisager l'Ombre. Se moquait il d'elle ? A juger de son regard … non.
Les serres pales du vampire se refermèrent sur ses épaules et il la poussa lentement vers la couche de paille. L'Argentée fronça les yeux. Nan mais ça ne va pas chez lui ? Mais l'autre sourit, dévoilant une rangée de crocs, qu'il ne valait pas trop défier. Quand il se mit a tirer sur les liens fermants ses vêtements, Lenneth lui écarta les mains. Le vampire gronda et changea d'attitude en voyant l'humaine se faire coopérante. La tunique glissa des épaules de l'Argentée. Les yeux bleus au reflet surnaturel de Lenneth scrutèrent le vampire. Il la regardait comme un loup regarde un agneaux : avec appétit.


Canërgen sortit du recoin, un sourire aux lèvres. Voila bien longtemps qu'une humaine ne l'avait pas autant amusé. Il sera dommage de tuer celle ci, elle lui aurait fait un joli animal de compagnie.
Mais bon des humaines il y en a a la pelle. Il suffit de se baisser et de les cueillir comme une fleur sur le bas coté de la route. Il pointa a l'embouchure du tunnel. Les troupes le regardèrent passer.
Quand il fut passé devant tout le monde il se retourna et lança :

« ça faisait longtemps qu'une humaine n'avait pas hurlé de autre chose que de peur devant moi. Je vous conseille de lui rendre visite les gars, ça en vaut le détour. »

Quelques rires grivois, mais rien de plus. Canërgen venait de marquer sa proie et son territoire. Il s'en fut dans les profondeurs de la montagne.

Quand le soleil pointa a nouveau dans le ciel, Lenneth sortit monter la garde. Ses yeux percants se mirent a scruter l'horizon. Elle avait exhorté le peuple de la nuit a s'enfoncer tout au fond du dédalle de la montagne, pour que les troupes ne les repèrent pas tout de suite.

« Merde ! »

Un aigle survolait la zone. En ligne droite, mais quelque chose dans son plané laissait a penser qu'il était domestiqué. Vite, elle courut dans la cache qu'on lui avait aménagée. A flanc de la montagne, un léger creux. S'y trouvait un arc, simple et quelques flèches. Elle s'en saisit et revint a son point d'observation.

« Merde !!! »

Le foutu oiseau était trop loin, a peine un point dans le ciel. Pire, car dans le no man's land qui s'étendait au pied de la montagne, l'Argentée put voir deux silhouettes floues.
La flèche partit, en direction de l'oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Dim 6 Juil 2014 - 16:09

Serre d’argent planait tranquillement. Il avait pu voir de belles vallées aujourd’hui. Elles devaient regorger de gibier intéressant. Aussi était-il étonnant qu’aucun aigle ne soit venu lui contester ce ciel. Mais par contre, les vallées étaient parcourues par des choses-mortes-mais-vivantes, et aussi traversée par des serpents de pierre que les humains appelaient des routes. Depuis qu’il était sorti de l’œuf, Serre d’argent voyait les humains imposer le règne de la hache et de la charrue partout où ils allaient, eux qui étaient incapables d’apprécier la sauvagerie. Sauf Sans-Ailes et ceux qui se faisaient appeler les rôdeurs. Et ceux qui se faisaient appeler les druides aussi. Et quelques autres. Serre d’argent ne comprenait pas l’intérêt de se regrouper sous des organisations qui avaient des noms. Déjà parce que les organisations devaient par la suite se partager des ciels, mais aussi parce qu’ils agissaient tout de même seul la plupart du temps.
Il était perdu dans ses pensées lorsqu’il avisa une humaine au sol. Celle-là n’était pas morte. Elle s’activait avec quelque chose. Serre d’argent essaya de voir ce dont il s’agissait, et frémit lorsqu’il réalisa. Un bâton qui envoie la mort ! Sans-Ailes lui avait déjà expliqué en quoi cela consistait, il en possédait d’ailleurs lui-même un. Et Serre d’argent en avait vu beaucoup durant ses voyages avec Sans-Ailes. Aussi, lorsque le bâton qui envoie la mort de l’humaine décocha son petit bâton de mort, l’aigle n’eut aucun mal à l’éviter. Il se mit à tourner en cercles concentriques au-dessus de l’humaine. Il savait qu’il n’aurait eu aucun mal à lui fondre dessus pour l’aveugler de ses serres, il l’avait déjà fait de nombreuses fois. Mais Sans-Ailes avait été clair. Il ne devait pas attaquer sans en avoir reçu le signal de l’humaine qui ressemblait à un corbeau qui se serait posé dans la neige, ou bien alors de l’humain qui avait l’air vieux avec ses poils gris mais qui en fait ne l’était pas. Alors il attendit.

Tesla resta silencieuse en apercevant les cercles décrits par Serre d’Argent. Dren Hortys, derrière, avait marqué le même arrêt.
« Bon, eh bien… On dirait que nous allons rencontrer un obstacle, dit-elle, d’une voix reposée. »
Dren fit signe que l’on pouvait se préparer à l’éviter, comme d’habitude.
« Pas cette fois, navrée, répondit Tesla. J’ai encore à faire dans ces Montagnes, même si notre mission est terminée. D’ailleurs, il est temps de renvoyer Serre d’argent à Dortan. »
Elle plaça sont pouce et son majeur dans les deux coins de sa bouche, puis émit un sifflement particulièrement aigu. Aussitôt, Serre d’argent interrompit ses cercles et vint se poser sur le bras qu’elle avait tendu. Elle vérifia que la carte des passes étaient attachée à l’une de ses serres, puis y ajouta un autre papier.
Elle répondit à la question muette de Dren.
« Il contient un message pour Dortan. Pour lui dire de ne pas s’inquiéter, je sais ce que je fais, même je ne veux pas le lui dire. Quant à vous, libre à vous de me suivre ou de repartir avec Serre d’argent.
-Je ne comprends rien à votre plan, dit Dren. Nous devons travailler en duo, comme prévu, non ?
-Oui, mais ce que je m’apprête à faire n’entre pas dans le cadre de la mission. Elle est donc caduque pour l’occasion. Et c’est à vous de choisir, si vous voulez me suivre ou repartir au camp.
-Donnez –moi un ordre, répondit Dren, apparemment perturbé par les propos de Tesla.
-Je ne suis pas une commandante, répondit-elle. Je ne donne pas d’ordre. Et je vous donne le choix. Restez ou partes.
-Je veux un ordre, insista-t-il.
-Un ordre ? dit-elle, commençant à s’énerver. D’accord, voici votre ordre : partez au camp ou suivez-moi, mais décidez-vous maintenant. En attendant, je pars. »
Elle relâcha Serre d’argent sur ces mots et se dirigea vers la silhouette que l’on pouvait apercevoir dans la vallée en contrebas. Elle repéra Dren qui restait songeur derrière elle, comme s’il réfléchissait à la conduite à adopter. C’était un avenir simple qui se proposait. Deux possibilités seulement, c’était exceptionnellement rare. Il pouvait la suivre ou ne pas la suivre, et à partir de là, de nombreux évènements en découleraient. Puis elle sentit l’avenir changer. Il avait décidé de la suivre.
Elle espérait simplement à présent que le sang ne coulerait pas aujourd’hui, ce serait mauvais pour ses affaires.
C’est à cet instant qu’elle arriva devant la jeune femme. Comme prévu, elle fit semblant d’être prise au dépourvu, et terrifiée, tandis que son adversaire bandait son arc vers elle. Tesla était confiante, elle ne mourrait pas aujourd’hui. Enfin ça, c’était juste la théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Lun 7 Juil 2014 - 12:36

Il va falloir qu’un jour Tesla m’explique ce qu’elle ne comprend pas dans le terme « en territoire ennemi » Je veux bien qu’elle ne m’impose pas d’ordre, mais techniquement c’est elle la chef de cette expédition.
Peu importe. Je ne vais pas non plus l’abandonner. Je décide toutefois de la suivre. Si elle croit rassurer Dortan avec un message c’est leur problème après tout. D’un autre côté si c’est pour rentrer sans elle. Je me vois mal lui expliquer qu’elle a préféré se promener plutôt que de rentrer au camp.
Quelque chose semble perturber Serre-d’argent alors qu’il semble dévier de sa course. Alors que la silhouette d’un archer tentant d’atteindre l’aigle se dévoile. Tesla n’a pas d’idée plus bête que de se diriger comme s’il s’agissait d’un allié vers l’archer.
Je lui hurlerais bien aux oreilles qu’il venait juste d’essayé d’abattre Serre-d’argent, mais visiblement sa décision est prise. Je n’ai d’autre choix que de tenter de prendre l’inconnu à revers en me dédoublant. Alors que mon double illusoire suit patiemment Tesla. Je fais preuve de rapidité et de discrétion pour contourner l’archer. La vision que me renvois mon double n’annonce rien de bon.
Maintenant je sais que c’est une archère et non pas un. Elle tient en ligne de mire Tesla qui ne semble pas se méfier plus que cela. Que faut-il que je fasse. Moi aussi il faut que je lui envoie un message par oiseau pour la prévenir qu’elle risque de crever ?
Enfin j’ai l’archère en visuel. J’arrive par sa droite et elle semble ne pas m’avoir remarqué. Je laisse l’illusion immobile derrière Tesla.
L’inconnue bande son arc. Elle va la tuer si je ne fais rien ! Tesla espèce de folle cinglée ! Aurait-elle vu sa mort aujourd’hui ? Afin de récupérer au maximum mes capacités de combat. Je mets fin à l’illusion.
La seconde d’après c’est un couteau de lancer qui vole vers l’arme. La flèche va se perdre à nouveau dans les cieux et l’arc tombe à terre. Tant pis pour l’effet de surprise, je cours vers l’adversaire armé de mes deux faucilles. Son regard se porte sur moi alors que je manque de peu de la décapiter en envoyant la première. Il semblerait que ce combat s’annonce plus compliqué que prévu. D’autant plus que Tesla ne semble pas prête à venir m’aider. C’est parfois à se demander dans quel camp elle est cette pauvre folle.
J’arrive trop vite sur ma cible pour pouvoir dégainer mon épée. Et je sais très bien que l’autre faucille va revenir. Je tends mon bras et place celle qui me reste sous la gorge de l’inconnue. J’essaye de contrer son esquive en changeant mes appuis et inverse ma garde. Mettant ma  jambe en barrage j’oppose mon corps au sien. Cela m’évitera de prendre un mauvais coup en dessous de la ceinture.
La faucille revient et ma main de libre la récupère derrière sa tête lui coupant au passage une fine mèche de cheveux argentés. Maintenant je peux rester immobile car au moindre de mes mouvements c’est la décapitation assuré pour elle.
« -Qui êtes-vous et que nous voulez-vous ? » Ma voix et on ne peut plus ferme et déterminée.
Je n’aurais pas dus me servir de l’illusion. Cela à griser mes sens et pour seule réponse, je sens la pointe d’un objet tranchant appuyer sans pour autant s’enfoncer entre mes côtes. Nous voilà tous les deux dans une situation bien embarrassante. Rien ne me dis que si je décide de mettre fin à ses jours, elle ne va pas dans un ultime geste essayé de mettre fin aux miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Dim 13 Juil 2014 - 13:25

Lenneth eu le temps de crier, deux mots et en langue de la nuit, avant que Tesla apparaisse devant elle. Le signal qu'elle venait de donner se répercuta dans les couloirs sous la montagne et les Ombres s'en allèrent se tapir tout au fond de leur repaire, là ou ceux qui veillaient seraient assez fort pour se débarrasser d'une humaine un peu trop gênant et son garde du corps un peu balourd.

Canergen fulminait, de se sentir piégé, alors qu'il aurait du être un seigneur de la nuit et bondir sur les trois humains pour en faire son repas. Salope d'Humaine, incapable de veiller simplement a ce que lui arrive rien, lui son seigneur et maître. Pourtant, le Soleil, son ennemi implacable veillait au grain et pas question de sortir pour se repaître de ces larves. Sage mais rageant, il s'en alla dormir au creux de la montagne.

Quant a l'archère elle s'empressa de tendre a nouveau la corde de son arme tandis que Tesla se hissait péniblement. La jeune femme sentit la vibration de la magie et plissa les yeux. Lequel des deux ? Mais elle n’eut pas le temps de tendre son esprit et de tisser la toile d'un sort, car a cet instant un couteau vola dans sa direction et l'homme disparut … Elle crachat, pesta ! Illusion ! Lenneth maudissait les sournois et les lâches qui préféraient envoyer des fantômes faire face a l'ennemi a leur place, pour les prendre a revers. Elle pivota sur elle même, esquivant juste a temps une faucille qui visait sa gorge et y laissa une éraflure sanglante.

D'un coup d’œil l'assassin vérifia qu'aucun presque-mort n'avait été attiré par l'odeur du sang, puis elle se jeta a corps perdu dans le combat. Son corps était encore engourdit, fatigué par les sévices que lui avait fait subir le vampire la veille, mais elle tint bon. Esquivant, décochant coup de pieds ou de coude autant que possible, allant même jusqu'à tenter de tirer son épée bâtarde, mais trop tard.
Une lame s'enroula autour de son cou, l'autre revint s’appuyer juste la où elle l'avait au préalable déchirée. La jeune femme dégaina ses dagues, vive comme l'éclair, et les piqua entre les cotes de son assaillant. Les lames d'argent avaient chanté en quittant leur berceaux de cuir et réclamaient le part de sang maintenant qu'elles étaient au contact de la chair.

Les yeux dans les yeux, les combattants s’arrêtèrent, chacun attendant un faux pas de l'autre. Bassin contre bassin, poitrine contre poitrine, on aurait dis deux amants juste avant le point de rupture, se regardant intensément avant de se jeter l'un sur l'autre au milieu du lit. Tous ses muscles hurlant a la mort de douleur, Lenneth battit des cils, son regard azuré teinté de sang fixant celui de Dren. Les sourcils clairs de la jeune femme se plissèrent légèrement. Son Esprit perçut la légère vibration typique de la magie au moment même ou l'inconnu ouvrit la bouche.

« Qui êtes-vous et que nous voulez-vous ? »

Et a cet instant l'assassin sut qu'il n'avait pas perçut ses lames jusqu'alors. Elle le lut dans les yeux de son ennemi tandis qu'il se mettait a réfléchir sur ses chances de survie. Dommage pour toi, songea la jeune femme, qui tissa autour d'eux la toile de son pouvoir. Pas besoin d’arcanes compliquée a dessiner avec les mains. Pas besoin d'une danse exagérée pour extérioriser l'usage de son pouvoir. Non, il lui suffisait d’être, simplement. Pour Dren, les yeux surnaturel de l'argentée furent d'une telle fascination qu'il ne pouvait plus en détacher le regard. Pendant ce temps, Lenneth put a loisir entrer dans l'esprit de son ennemi, fouiller ses pensées et chercher ses peurs. C’était une habitude, et elle y excellait. Trouver les peurs, les stimuler, les faire grossir comme des ombres au coucher du soleil. En cet instant la jeune femme massait la peur des femmes qu'elle venait de decouvrir tout au fond de cet etre. Elle lut dans les prunelles de Dren qu'elle touchait juste. Lenneth lui envoya alors des images, piochées ca et la dans les souvenirs du jeune homme. Que des femmes, nues pour la plus part. Elle meme parut, dans leur position actuelle, aussi nue qu'a son premier jour, sauf que les plaies et les hématomes ne figuraient pas sur sa peau de porcelaine. Elle fit prendre conscience au jeune homme de leur proximité, des endroits qui frottaient les uns contre les autres.

Sa bouche se plissa en un sourire.

Les lames d'argent glissèrent des cotes vers les reins, comme si la jeune femme entourait Dren dans une étreinte … mortelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Jeu 17 Juil 2014 - 10:09

Merde qu’est-ce que… Ses yeux. Aucun moyen de détacher mon regard du sien. Ils sont magnifiques. Je sens une légère torpeur s’emparer de moi. Puis ce sont des souvenirs qui remontent. Pourquoi je pense à Strannis à ce moment. Pire encore pourquoi je l’imagine nue ! C’est impossible… Non ! C’est un cauchemar. Je suis dans l’incapacité de fermer les yeux ou de détourner mon regard de cette vision. Quand enfin je pense parvenir à chasser cette pensée de mon esprit. Ce n’est plus Strannis qui se tient devant moi, mais cette inconnue. Elle aussi dans le plus simple appareil. Je peux presque deviner la douce chaleur de son corps qui vient se blottir contre le miens. Pourquoi lutter après tout ?
 Pourquoi ne pas m’abandonner à cette femme. Aux avances et aux promesses charnelles que son corps qui se frotte contre le miens me suggère…
Le charme se rompt brutalement lorsque le corps inerte de mon adversaire s’écroule inconscient sur le sol. Devant moi se tient Tesla. Je cligne rapidement des yeux comme pour essayer de reprendre mes esprits. Je m’attarde sur la femme qui vient de se faire assommer et remarque les deux dagues qu’elle tient encore dans les mains.
Je comprends la supercherie et remercie Tesla pour son intervention. Sans elle je finissais poignardé dans le dos.
«- Ce qui est certain. C’est qu’elle n’est pas avec nous. »
Je rengaine mes armes et me penche vers elle afin de chercher quelques indices. Lorsque Tesla s’adresse à moi.
« -J’espère que tu comprendras mon geste Dren. »
Comprendre quoi ? Quel geste ?
C’est un violent coup derrière la tête qui vient en guise de réponse. Puis instantanément un voile blanc envahi ma vision.
 
                                                                              *******
A mon réveil, une douleur sourde me vrille la tête, je suis enchaîné seul dans un cachot sombre et sans fenêtre. Laisser à même le sol sur une paillasse rongée par le froid et l’humidité, qui règnent dans la pièce.  La lumière jaunâtre des torches qui danse au gré des courants d’air me laisse deviner un sombre avenir pour moi. Lorsque celle qui à tenter de mettre fin à mes jours discute avec quelqu’un que je ne distingue pas. Ce que je distingue en revanche ce sont mes armes et mon équipement poser sur une table à l’extérieur de la cellule.
« - Débrouilles-toi comme tu veux, mais fait le parler. »
L’inconnue acquiesce à cet ordre.
Tesla, mais qu’est-ce que tu as fait ? Quel avenir à tu vus pour m’avoir fait atterrir ici ?
« - VAS-TE FAIRE FOUTRE CATIN ! TU N’OBTIENDRAS RIEN DE MOI ! »
Sur ces mots je verrouille mon esprit. Elle ne m’aura pas deux fois avec son tour de magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Sam 19 Juil 2014 - 16:31

Des étoiles dansaient devant ses yeux quand elle put a nouveau les ouvrir. Lenneth fixa le plafond de la caverne. Elle était allongée sur son lit de paille. Canergen était au près d'elle. Les yeux sombre du vampire disaient long sur ses sentiments : mépris, colère et frustration. Il se leva sans mot et quitta le cagibi de l'argentée.

Lenneth bondit alors sur ses pieds... Avant de faire un arrêt. Sa tête lui tournait affreusement. La salope n'avait pas frappé de main morte. Et pis son don qui lui fichai un coup maintenant. Les étoiles dansaient a nouveau, le sol tangua. L'argentée se pencha en avant et régurgita le contenu de son estomac.

« Salope ! »

L'insulte visait la femme inconnue qu'elle avait vu, elle meme, la migraine, tout …

Quand elle put enfin marcher sans se casser la binette, Lenneth courru dans les couloirs en direction des cellules. Elle arriva juste a temps pour voir Canergen, tandis qu'il tenait la tête de Dren dans ses mains, préparé a boire le sang de l'homme.

« C'est ma proie ! » Hurla l'humaine.

Le vampire jeta un regard féroce a Lenneth et un instant elle cru sa dernière heure arrivée tandis qu'il lui fondait dessus, et la plaquait contre le mur.
Des mots violent s'enchainèrent, des insultes et des menaces.

« Débrouilles-toi comme tu veux, mais fait le parler. »

Et son corps tomba au sol comme une poupée de chiffon. Lenneth toussa, se releva, tandis que Dren hurlait comme un diable.

« VAS-TE FAIRE FOUTRE CATIN ! TU N’OBTIENDRAS RIEN DE MOI ! »

Lentement elle poussa de son Esprit celui du jeune homme. Verrouillé.

« Hum ... »

La jeune femme entra dans la cellule. La porte de fer grinça tandis qu'elle y appuyait le dos, et qu'elle se laissait glisser au sol.

« T'en fais pas, j'ai tout mon temps. »

La jeune femme se positionna en tailleur. Sa jupe courte remonta sur ses jambes, blanches la ou le soleil ne pouvait les caresser.

« Je crois savoir que tu as peur des femmes. On va jouer a un jeu, si tu ne réponds pas a mes questions, j’enlève un vêtement. Et quand je serais nue, ce sera ton tour. Et je te laisse deviner ce qui pourrait arriver si tu te mure toujours dans le silence. »

Pour appuyer ses mots, la jeune femme déboutonna sa jupe, mais la laissa en place.

« Qui es tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Lun 21 Juil 2014 - 21:24

L’inconnue ouvre la grille et sans prendre la peine de la refermer à clé, elle se laisse glisser étrangement contre celle-ci dans une position plus que suggestive.
« T'en fais pas, j'ai tout mon temps. »

Tu en a bien de la chance, moi j’ai bien autre chose à faire que de passer ma vie dans ce cachot pourri.

« Je crois savoir que tu as peur des femmes. On va jouer à un jeu, si tu ne réponds pas à mes questions, j’enlève un vêtement. Et quand je serais nue, ce sera ton tour. Et je te laisse deviner ce qui pourrait arriver si tu te mure toujours dans le silence. »
Elle se fout de moi ? Si c’est une blague, je ne la trouve pas drôle du tout. C’est quoi ça ? Une tentative de viol ? Ça oui. Cela me ferait peur. Peur des femmes. Il faut dire que leur accorder ma confiance ou autre chose reste difficile pour moi.
En premier accorder ma confiance à une mère qui abandonne son enfant devant la porte d’une forge. Puis ensuite Isabelle, qui c’est bien moquer de moi et à épouser un homme avec lequel elle n’a eu aucuns enfants en commun. La seule qui avait ma confiance était Strannis. Et ces monstres pour qui cette femme semble travailler  lui ont arraché la vie. Et enfin Tesla. Qui a jugé bon de m’assommer. Cette folle qui voit soi-disant les avenirs se dessiner. Je me demande bien ce qu’elle a vu en m’envoyant ici.

« Qui es- tu ? »
Cette question et le fait de voir sa jupe dégrafée me tire de mes pensées. Cette question je lui avais aussi posé sans obtenir de réponse. Seulement une promesse de mort. Qui suis-je ? Je le sais. D’où je viens, je l’ignore. Qu’est-ce que cela peut bien lui faire qui je suis. Elle a choisi son camp et moi le miens. Elle peut bien se mettre toute nue. Je ne suis pas obligé de la regarder. Puis après tout, ne m’a telle pas déjà laissé entrevoir ses formes lors d’une vision qui m’aurait été fatale sans l’intervention de Tesla ?

« - Je m’appelle Dren. »

Ignorant si c’est par crainte ou curiosité je relève la tête en attendant sa réaction. Puis la rebaisse aussitôt.  Cherchant déjà un moyen pour me débarrasser de ses chaînes. Par chance, je n’ai pas d’entraves aux jambes et les chaîne qui me retiennent les poignets me laissent une marge faible, mais une marge quand même si elle approche.
Je décide de rentrer dans son jeu étrange.

« - Du moment que je réponds, vous ne me ferez rien n’est-ce pas ? »

Ma voix est volontairement teintée d’inquiétude et de crainte. Et comme pour accompagner cette crainte je croise les jambes interdisant de ce mouvement la menace de me faire enlever mes vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mar 29 Juil 2014 - 13:39

 Du moment que je réponds, vous ne me ferez rien n’est-ce pas ?

« Moi oui. »

Un souffle passa entre elle et la porte, qui s'ouvrit dans son dos et se reclaqua d'un coup sec. Un sourire ironique parut sur les lèvres de l'argentée qui reboutonna sa jupe sur sa cuisse comme si de rien n’était.

« Lui, je ne sais pas ... »

Canergen se trouvait la, entre Dren et elle. Les yeux du vampire luisaient de haine. Il imaginait sans cesse ce que la jeune femme avait put montrer a cette raclure d'humain. Car il avait sentit la magie a l’œuvre et perçut même quelques images que Lenneth avait montré. Il en bouillait de rage, surtout au moment ou l'homme avait faillit céder.

D'une main il choppa le menton du jeune homme et le tira vers le haut, tandis qu'il approchait son visage du cou de Dren. « Mens, et tu n'aura pas assez de sang pour me satisfaire » La voix de l'Ombre était un grondement sourd, plein de menace, de jalousie et de reproches. Puis se tournant vers l'humaine : « Pose tes questions, je saurais s'il ment, et je te le dirais. »

Lenneth hocha la tete, se leva et alla planter ses yeux dans ceux de Dren : « Que faisiez vous, toi et ta copine prêt de la montagne ? »

« Pourquoi etes vous la ? »
« Combien d'hommes dans le camps ? »
« Ils attaqueront quand ? »
« Par ou, comptent ils attaquer ? »

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mer 30 Juil 2014 - 19:56

Mes affaires ne s’arrangent  pas. Maintenant une aberration de la nature vient en renfort. Tu veux la vérité ? Je vais te la dire.
Elle plonge un regard menaçant dans le miens. Me pose quatre questions.
 
Pauvre esclave. Crois-tu qu’ils ne se servent pas de toi ? Nous ne sommes-nous donc pas  pauvres humains que de la nourriture pour eux ?

Il me menace de me mordre. Depuis la disparition de Strannis, je n’inspire qu’à cela. La retrouver en paix dans les plaines de Canërgen. Le vrai. Le dieu bienveillant sur les âmes des morts. Pas ce sombre vampire qui porte son nom. Comme un pied de nez aux dieux, il l’on nommé ainsi…
Dans toutes guerres il y a des martyrs. Si tel est mon destin, je l’embrasse.
D’où je viens, je n’en sais rien. Où je vais… Je l’ignore encore. Une à une je réponds aux questions de cette inconnue.
« - Je n’en sais rien. Ma copine comme vous dites, m’a assommé juste après vous.
 Combien d'homme ? J'en sais rien Cela ne fais que deux jours à peine que j'étais dans le camp. Quand vont-ils attaquer ? J'ai l'air d'un général ?
Par où ? Je n’en sais rien non plus. Ce n’est pas moi le chef. »

Dans un ultime défi, je toise le vampire et la femme aux cheveux d’argent.

« - Maintenant que je vous ai tout dit tuez- moi. Vous ne savez faire que cela. »
Strannis, j’arrive. Que ce soit dans le paradis ou l’enfer de Canërgen. Sa fille me fauchera et enfin nous seront ensemble. Qu’importe les mutilations horribles qu’ils me feront. Leurs âmes sont déjà perdues.
Virel n’a jamais été de mon côté. Je ne lui en veux pas. Je n’en veux pas à Finil qui m’a tissé mon destin. Je suis en paix. Contrairement à ceux qui me dévisagent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Jeu 7 Aoû 2014 - 18:52

ON NOUS ATTAQUE !!

Le cris lui fit lever la tete et bondir sur ses pieds. Le guetteur courait dans les couloirs, l'echo de son cri se répercutait dans toutes les galeries. Il avait un parcourt précis a emprunter, s'il voulait que tout le monde l'entende.
Le vampire présent avec eux dans la cellule ouvrit la bouche et murmura : « Adieu Dren de nul part. »

Elle bondit sur ses pieds et s'empara d'une pierre au sol. « Vise la nuque » lui souffla une voix interne tandis qu'elle levait la caillasse.
Et a nouveau elle bondit et fracassa la pierre sur le crane de Canergen. Lequel s’écroula inerte mais vivant au sol laissant une simple égratignure sur la peau de Dren.

« Faut qu'tu dégage » déclara la guerrière au prisonnier. Elle frappa sur les chaines jusqu'à ce que les maillons sautent. Puis elle tira le gars a sa suite dans les couloirs et les cavernes, empruntant les chemins que personne prends, évitant le monde et la foule terrorisée qui courait non loin. Elle mena l'intrus au dehors, par une porte de secours. Le mur grinca et racla, un nuage de poussière s'eleva tandis que les gonds pivotaient sur eux meme. Lenneth se tourna vers Dren. La main de l'Argentee se ferma en poing tandis qu'elle volait vers le visage du prisonnier.

« Ca c'est pour que tu sois assez sonné et ne puisse pas guider tes troupes jusqu'ici ! »


Puis elle le jeta dehors et referma la porte, scellant le flanc de la montagne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dren Hortys
Lenneth's slave
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 31
Localisation : Empire d' Ambre.

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Ven 8 Aoû 2014 - 12:24

Le temps que je comprenne ce qui arrive, je me retrouve à l’extérieur sans arme avec une vive douleur  au visage. Elle est complétement cinglée cette fille. Je ne m’explique pas son geste. Pourtant je ne peux nier qu’elle m’a tout de même sortie d’un beau foutoir… Ou pas. Sans armes ni équipement au beau milieu d’un affrontement, il y a mieux comme sauvetage.
Les premiers rayons du soleil se montrent alors qu’un assaut est lancé contre ce qui ressemble à un avant-poste. Une escarmouche tout au plus. Enfin je l’espère, parce que si c’est là toute l’armée de Dortan, c’est perdu d’avance.
« -La vache ! Elle a une bonne droite ! »
 Dis-je en me massant la mâchoire tout en me relevant. Ce serait complétement suicidaire de courir à l’assaut les mains dans les poches avec les autres. Tout en cherchant un moyen d’emprunter le passage par lequel l’inconnue m’a sorti de là, je passe en revue les différentes hypothèses sur qui elle peut bien être. Un agent infiltré ? Non elle n’aurait pas tiré sur Serre-d’argent dans ce cas. Et aurait certainement reconnue Tesla. Une mercenaire ? Pourquoi m’aurait-elle sauvé dans ce cas.
Utilisant mon pouvoir de dédoublement, mon image passe à travers la roche et je visualise mieux le mécanisme. Ce qui me permet de trouver rapidement l’ouverture. Refermant celle-ci derrière moi. J’emprunte à nouveau le chemin qu’elle m’a fait prendre en prenant soin d’éviter les gardes qui court ici et là. Au bout d’un moment, je réussi à récupérer mon équipement et m’enferme dans une pièce remplie d’arme afin de réfléchir plus calmement à la situation. J’ai bien noté les marques de sévices qu’elle portait sur tout le corps. Serait-il possible qu’elle soit elle aussi une prisonnière ?
Tout a ma réflexion, un panneau danger attire mon intention sur l’une des nombreuses caisses posées dans la pièce. Tout en l’ouvrant avec précaution, j’y découvre une arbalète de taille très petite. Je suis comme un gamin dans un magasin de jouet et m’applique à mettre en œuvre l’arme meurtrière. Soigneusement poser à côté des dizaines de carreaux sont soigneusement rangés dans une sacoche.
De l’argent…  Aucun ne doute la dessus. L’on peut en armer  trois au maximum. A peine ai-je eu le temps de m’entrainer au maniement de cette arme perfectionné que des bruits de pas et de dispute viennent dans ma direction. La porte vole en éclat au moment où je me cache derrière d’autres caisses.
Ce fils de pute de vampire… Il semble fou de rage. Soudain j’ai peur pour celle qui m’a sauvé. L’aurait-il déjà trouvé ? Est-elle encore en vie ? Et pourquoi cette soudaine inquiétude pour elle ? Peu importe, je ne vais pas passer à côté d’une telle occasion. Aussi rapidement que je le peux, trois couteaux de lancer fendent l’air en direction du monstre. Il n’a aucun mal à les éviter. Ce n’est pas important, cela me dégage une bonne fenêtre de tir. Je presse une fois la détente et un carreau est propulsé vers le vampire à une vitesse incroyable.
Le projectile vient se ficher dans son épaule et l’impact est si violent qu’il l’immobile contre le mur. Le contact de l’argent le fait se tordre de douleur et je lui calle un couteau de lancer en travers de la bouche pour le faire taire.
Puis encore deux autres qui transpercent ses bottes pour lui clouer les jambes au sol.
Tu en veux de la torture, je vais t’en donner moi salopard. Voilà ce que je pense lorsque j’ai fini de m’occuper du monstre alors que je termine de l’immobiliser au mur. Je lui colle l’arbalète sur le front et lui enlever le couteau qui l’empêche de parler.
« -Maintenant dis-moi où est la fille et qui est-elle ? »
Mon index resserre les deux queues de détente prêtent à lâcher la mort sur ce Canërgen.
Immortel ? Plus pour longtemps monstre.
A cet instant la fille en question débarque dans la pièce. J’ai seulement le temps de dégainer mon épée et de lui coller sous la gorge.
« - Tu tombes bien. Ton pote et moi parlions justement de toi. »
Alors qu’elle essaye de faire un pas, mon bras ne faiblit pas et ma lame presse un peu plus sa peau.
Quelque part, je suis heureux de la savoir en vie. Pourquoi ? Bonne question. Il est vrai que je lui doit plus ou moins la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenneth Vif Argent
Enfin je l'ai eu !
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Sur Dren

MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   Mer 20 Aoû 2014 - 14:59

Elle s’était équipée des pieds a la tête après avoir jeté Dren dehors. Lenneth savait qu'il y avait une cache d'arme ou les vampires planquaient des lames d'argent ainsi que des arcs et des flèches. Il y avait plusieurs clan dans les rangs de la Nuit et bien souvent ils se tiraient mutuellement dans les pattes.

L'assassin couru a la fameuse cache et en fit glisser le panneaux latéral.

Le chant d'une lame, le froid du métal. Les yeux bleus de la jeune femme glissèrent le long de la lame et découvrirent Dren. Par les couilles de touts les dieux possibles ! Il est pire qu'une sangsue lui ! Ne l'avait elle pas jeté dehors ?

« Tu tombes bien. Ton pote et moi parlions justement de toi. »


Lenneth fixa le visage de Dren avant de laisser vagabonder son regard au vampire. Elle scruta les yeux pleins de haine et de jalousie. Les dagues a la lame d'argent volèrent dans les mains de la jeune femme. De la main droite, Lenneth repoussa la lame de Dren tandis qu'elle effectuait une pirouette et plantait la gauche entre les deux yeux du vampire. Il hurla sous le coup. Puis l'épée batarde chanta en quittant son refuge et elle vola elle aussi, en produisant un eclair argenté. L'assassin décapita Canergen sans autre forme de procet. Puis elle récupéra ses lames et s'en fut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé]Préparatifs de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Préparatifs de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déclaration de guerre (pv Raphaël) [terminé]
» Guerre gobelin et honneur des Marteaufoudres [terminé]
» Troupes neutres de la guerre contre crocs-noirs (terminé)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Tahar-
Sauter vers: