AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite auberge fort sympathique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Une petite auberge fort sympathique.   Lun 13 Juil 2015 - 20:00

Le carrosse tiré par quatre chevaux à la robe noire comme la nuit s’arrêta devant l’établissement. Helvoran était resté éveillé toute la journée. Il était toujours nerveux de voyager de jour malgré le soin particulier apporté au calfeutrage du carrosse. Il était toujours à l’affût de voir passer un rayon de soleil. Néanmoins voyager de jour attirait moins l’attention que de faire la route de nuit. Le cocher était un homme de confiance et bien qu’un peu trop jovial pour lui. Il s’en remettait à ses conseils lorsqu’il voulait voyager discrètement. Le conducteur de l’attelage frappa trois coups sans dire un mot. Helvoran n’était pas mécontent de sortir  marcher un peu. Mieux encore il était impatient de retrouver Nazima.  Lorsqu’elle lui avait envoyé un message parlant d’un nouveau monde. Il n’avait pas hésité une seconde. Non mécontent de fuir un peu Harmad et Manuela.  Même si traverser Oro  ne l’enchantait pas plus que ça. C’était la route la plus rapide pour prendre un navire et se rendre vers ce nouveau monde.  Quoi qu’il en soit lui et Nazima c’était fixé comme point de rendez-vous une auberge en lisière de forêt pour discuter de ce voyage qui éveillait la curiosité de l’alchimiste.
 « -Mon seigneur si vous voulez  bien vous donner la peine de descendre. » Le cocher en ouvrant la porte fit une révérence bien trop accentuée.
« -Hagen s’il te plait arrête avec  ces manières. 
-D’accord. Bon alors si ça te déranges pas, je vais aller pisser avant de me faire dessus puis après j’irai voir pour les chambres, la bouffe et tout le bordel. Je vais me mettre à l’aise aussi parce que j’ai franchement l’air d’un con habiller comme un larbin. On attend les miss dehors ? » Helvoran ne répondit pas et fit quelques pas en admirant le crépuscule. Il aurait apprécié ce moment si Hagen ne c’était pas mis à siffler les deux femmes qui arrivaient vers eux.
«-Laissez-moi le temps de me changer et je suis à vous tout de suite mes jolies !
-Hagen t’es vraiment qu’un gros goujat. S’exclama l’une d’entre elle. Helvoran reconnut Deborah. Une capitaine de navire marchand à qui il faisait souvent appel pour acheminer diverses marchandises nécessaires à la préparation de ses potions depuis que les portails elfiques avaient cessé de fonctionner. C'est certainement par elle que Nazima avait eu vent de ce nouveau monde Juste derrière elle Nazima lui fit un timide sourire qui disparut aussitôt. Son voyage à Tahar c’était certainement mal passer. Il aurait l’occasion de le savoir au cours de la soirée. Selon Hagen cette auberge était tenue par un couple discret et très gentil. Des travailleurs honnêtes qui ne posaient que peu de questions aux voyageurs qui faisaient étape chez eux. Pourtant lorsque le quatuor entra dans l’auberge. Ils restèrent quelques instants sur le pas de la porte. C’était un ogre qui était au service sans que cela ne semble choquer plus que ça la clientèle déjà présente. Clientèle qui fixait maintenant les quatre voyageurs. Certain avec curiosité, d’autres avec méfiance. Deborah mis un coup d’épaule à Hagen qui s’en alla choisir une table dans un coin ou non loin s’y prélassait un tigre.
« -Tu nous explique ? Demanda Helvoran qui s’efforçait de garder son calme devant un Hagen quelque peu décontenancé.
-Je… Changement de propriétaire probablement. Dit-il ce dernier en haussant les épaules. – Ne vous inquiétez pas je gère.
- Justement c’est de cela que l’on s’inquiète Lui lança Deborah.
-Moi aussi je t’aime Mademoiselle Lerrington lui répondit Hagen en grimaçant.
-En tout cas ça sent bon et j’ai faim. Rassurez-moi vous deux vous…
-Nous avons pris nos dispositions. Cependant nous vous accompagnerons lors de votre repas. Le coupa Helvoran qui consultait déjà un tableau cherchant à savoir ce qu’il pourrait bien commander afin de paraître le plus normal possible.


Les img de dans l'ordre: Deborah Lerrington, Hagen de Medella.
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Lun 13 Juil 2015 - 20:41

Argorg préparait tranquillement le bœuf commander par la deuxième table, lorsque Plagt vint le chercher.
" Des n'veaux clients ! Gueula-t-il en entrant dans la cuisine. Et j'crois qu'i' veulent t'voir !
-Ah ouais ? Dit Argorg, levant un sourcil circonspect. C'est ton rôle de t'occuper des clients, nan ?
-J'sais mais i'faut qu'tu les vois et en plus i'y a deux filles très j'lie dans l'tas ! Dit il avec un sourire enfantin."

Tout en se grattant la tête, Argorg se nettoya les mains puis suivi Plagt hors des cuisines.

Dans la salle il vit alors 4 personnes: 2 hommes et 2 femmes. Non sans voir la beauté des dames et la puissance des hommes, ces gens lui inspiraient quelques choses de bizarres. Ce n’étaient pas de simples humains, il le sentait, mais essaya quand même d'affecter l'ignorance.
"Bien le bonjour, étrangers ! Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Mar 14 Juil 2015 - 9:30

Helvoran fut à peine surprit de voir un orc sortir des cuisines et venir à leur rencontre. Si un ogre servait en salle, pourquoi ne pas mettre un orc en cuisine après tout ? Ce qui le rassura c’était de voir les autres clients ne pas s’inquiéter de voir s’affairer un ogre et un orc dans une auberge. Il répondit au bonjour de l’orc par un bonsoir ne laissant pas à Hagen le loisir d’entamer la conversation. Ses remarques pouvant parfois devenir extrêmement vexante. Helvoran observa une seconde l’orc qui se tenait devant eux. Il n’avait pas vraiment réfléchit à quelle excuse il pourrait sortir au cas où on lui demanderait ce qui les amenaient ici en Oro. Le cuisinier- car il  avait au moins le mérite d’en avoir l’allure- ne cherchait pas à le savoir et ce n’était pas pour déplaire à Helvoran. Quant à ce que pouvait bien faire un orc tenant une auberge pour eux…
« - Eh bien nous souhaiterions nous restaurer. Nous aimerions également vous louer deux chambres pour la nuit et nous vous serions reconnaissants de bien vouloir soigner les chevaux. »

Sur ses paroles Helvoran sorti une bourse qu’il posa sur la table. La taille de celle-ci et le bruit significatif des pièces à l’intérieur ne laissaient aucun doute sur le fait qu’il avait de quoi payer grassement les services qu’il demandait.

Il avait demandé deux chambres en pensant faire passer le quatuor pour deux couples d’amis.  Cela semblait ravir Hagen contrairement à Deborah. Nazima elle n’avait pas décroché un mot depuis leur arrivée.Regardant plus attentivement la salle il se demanda néanmoins s’il y avait des chambres dans cet établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Mar 14 Juil 2015 - 11:35

La bourse que l'un de ces nouveaux clients venait de déposer sur le comptoir, était remplie de pièce dont le tintement enchantait les oreilles d'Argorg. Il était prêt à la prendre tout de suite, mais il y avait un problème -qui n'était pas non plus trop important : les seules qu'il avait était celles des propriétaires habituels de l'auberge et de leurs enfants -mais qui par bonheur n'était pas présent. Il prévint alors ses futurs clients.
"Pour la nourriture 'y a pas d'problèmes, mais par contre pour les chambres c'est celles des proprios habituels de l'auberge. Enfin, j'vais quand même vous montrer, vu qu'i' sont pas là."

A ses mots il les amenas dans la cuisine puis à l'étage.

En haut ils arrivèrent dans une salle se séparant par 2 portes. Il ouvrit celle de gauche et arrivèrent dans une chambre avec un grand lit -pour 2-, une armoire et 2 chaises.
"-La chambre des parents. Expliqua Argorg

Ils allèrent ensuite vers la porte de droite. Il tombèrent ainsi sur 2 lits de même longueur que celui des parents mais moins large, là il n'y avait que les lits séparés par quelques mètres et une petite armoire.
"-Et là, la chambre des 2 filles. Annonçât-il en regardant ses futurs clients. Ça vous va, ou pas. C'est les seules chambres que j'ai. Dit-il avec un air désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Ven 17 Juil 2015 - 7:21

« -Cela nous conviendra parfaitement. » Lui répondit Nazima en invitant Deborah à lui donner un pourboire. Ils laissèrent l’orc retourner à sa cuisine. A peine était-il descendu que Nazima s’octroya le droit de réserver la chambre parentale. S’asseyant au bord du lit elle demanda à  Helvoran de bien vouloir lui apporter ses affaires de voyage.  Aussitôt imiter par Deborah qui demanda la même chose à Hagen. Une fois cette besogne accomplie Nazima insista auprès de la navigatrice pour qu’elle l’aide à enfiler une tenue laissant Helvoran et Hagen retourner dans la salle commune.
« -Cela vous aurait-il échappé à tous que j’ai faim ? Questionna ce dernier alors qu’Helvoran patientait en observant les fenêtres. Ils leurs faudrait se lever bien avant le soleil s’ils ne voulaient pas rester coincé dans leurs chambres pour la journée. Helvoran invita Hagen à commander de quoi patienter en attendant que les deux femmes les rejoignent. Il en était à déjà deux assiettes de civet de lièvre et avait terminé une bouteille de vin. Lorsque Nazima apparue à nouveau dans la salle suivie de Deborah. Elles s’installèrent sans dire un mot.
« -N’avions-nous  pas convenu que la  discrétion était de mise mesdames ? Demanda  Helvoran en observant les tenues des deux femmes qui les mettaient bien trop en valeur à son goût.
-C’est moi qui les ai trouvés dans une boutique à proximité du port. Ravissantes n’est-ce pas ?
- C’est exactement le mot que je cherchais s’exclama Hagen qui vraisemblablement avait relégué son envie insistante de se restaurer au fin fond de la liste de ses priorités.
-Un carrosse tiré par quatre chevaux n’est pas moins discret que nos robes.  Fit remarquer Nazima. Puis Filyon semble être une divinité fortement vénérée ici en Oro. Cela justifie nos tenues.
-Je compterais l’achat de ces deux œuvres d’art sur la note finale du voyage pour lequel vous louez mes services dit Deborah tout sourire.
-Tu n’as pas oublié Vamor toi dans cette histoire releva Helvoran
-Dites- moi vous comptez me regarder manger tout seul ou vous m’accompagnez ? Demanda Hagen qui finissait de régler son compte à la bouteille.
Hagen avait raison. Même si ni Helvoran ni Nazima en avait l’utilité. Il devaient commander de la nourriture afin de ne pas éveiller les soupçons sur leur nature. Aussi il appela l’ogre et lui demanda quel plat le cuisinier maîtrisait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Ven 17 Juil 2015 - 10:33

A peine l'homme eut-il posé la question, que Plagt s'empressait de répondre:
"-L'plat qu'maîtrisise l'mieux l'chef ? Euh... C'doit êt' l'bœuf 'vec des légumes ! Mais quand'i' fait d'cerf c't encore meilleur, et i'en a ! Dit l'ogre en se ravisant.

Il attendit la réponse des clients.
"Ah ! Et au fait ! Remarqua soudain l'ogre. Il se pencha légèrement et parla avec une voix beaucoup plus faible, de sorte que seul la tablé l'entende. L'chef et moi on s'pose la question, z'êtes pas humain tous, si ? Il les regarda une ou deux secondes. J'dis ça parc'que l'chef l'offre d'sang aux vampires. Animal bien-sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Sam 25 Juil 2015 - 9:37

Hagen pouffa de rire avant de se reprendre. Il se demandait bien comment un ogre avait pu si facilement se rendre compte de la nature vampirique de deux des leurs. D’autant plus que ces deux-là, mettait un point d’honneur (ainsi que bien d’autres artifices) à paraître devant autrui comme des personnes vivantes.
Deborah elle. Avait simplement joué la surprise tout en glissant discrètement l’une de ses mains sur un pistolet ou une dague qu’elle avait certainement dissimulée sous sa robe.
Nazima pour sa part était resté impassible. Il imita même à la perfection un soupir.
Helvoran quant à lui. Resta silencieux un moment. L’ogre avait pris la précaution de proposer du sang animal à voix basse. Il fut étonné d’autant de discrétion de la part d’un individu qui ne l’était pas par nature et encore moins par son physique.
Ce que semblait ignorer l’ogre, mais comment aurait-il pu le savoir à vrai dire. C’était que si le sang animal pouvait contenter la soif  des vampires. Cela se saurait depuis longtemps et ces derniers ne seraient peut-être pas traiter comme des monstres.
Certes certaines personnes étaient plus ouvertes d’esprit à l’égard des vampires. Etait-ce par crainte, dépit ou encore curiosité ? Chacun devait avoir ses propres raisons. La capitaine de navire ne cachait pas son attirance pour l’or. Helvoran avait toujours trouvé amusant cette fascination qu’on souvent beaucoup de races pour ce métal. Lui savait en fabriquer et il fallait bien l’avouer, c’était bien pratique pour s’octroyer certains services. Il se demanda si c’était le fait d’avoir agité devant le regard de l’ogre un peu plus tôt une bourse pleine de pièces qui était à l’origine de tant d’attention de la part du cuisinier et du serveur peu commun.
« - C’est… Très gentil de votre part. Seulement ce serait complétement inutile. Voyez-vous ce serai un peu comme proposer de l’eau a un ivrogne qui réclame de l’alcool. Cela ne réglerait rien à son problème. Pour ma part je me contenterais uniquement d’un plat de légume.
Si Deborah et Nazima restèrent raisonnables sur la commande en ne prenant qu’un seul plat Hagen énuméra presque tous les plats disponibles en prétextant qu’il fallait plus que deux assiettes de civet (Qu’il considérait plus comme de simple mise en bouche que comme un plat à part entière.) pour contenter son appétit.
Un instant Helvoran se demanda si l’ogre pourrait retenir toute la commande de mémoire en le voyant retourner en cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Sam 25 Juil 2015 - 10:14

En rentrant dans la cuisine, Plagt se grata la tête d'un air à la fois légèrement confus. Il dit à Argorg:
"Pas la peine d'sortir le sang, i's' en boiv' pas. I'. Boiv' qu'du sang humain.
-Ah ouais ? Dommage il était tout frais. M'enfin ça explique pourquoi ils sont considérés comme des montres... Dit Argorg légèrement dessus."

Après que Plagt est énuméré les plats choisis par les clients -du moins ceux qu'il se souvennait- Argorg écouta, un sourcil levé:
"Par Dortan Giger ! Ils ont un plus gros appétit que toi ou quoi ?!
Sur ce Argorg prépara le plat de légumes, et les plats des dames, et les tendits à l'ogre:
"Redemande pour les autres plats, et dis leur que je suis désolé pour cette erreur de sang.Dit il à Plagt.
Quand l'ogre sortit des cuisines il s'affaira à la préparation des autres plats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 26 Juil 2015 - 13:00

Alors qu’ils attendaient patiemment leurs commandes respectives en discutant de choses et d’autres. Helvoran avait demandé à la capitaine des précisions sur le voyage maritime.
Deborah c’était lancer dans une explication plus ou moins technique en déployant une carte.
« -C’est ici une fois passé le canal que nous accosterons pour… »
Elle s’interrompit devant les visages d’Helvoran et Nazima qui se lançaient des regards plus que sérieux.
« -Quoi qu’est-ce qu’il ne va pas ? » Interrogea-t-elle leurs clients. Elle allait proposer une escale alternative pensant que le point de ravitaillement ne leurs convenaient pas lorsqu’Hagen lui fit comprendre que ce qui n’allait pas n’avait aucun rapport avec son itinéraire.
Hagen d’habitude si jovial avait lui-même cessé de rire. Ce qu’il avait perçu comme un murmure avait certainement été entendu clairement par les deux vampires.
« Par Dortan Giger ! »
A un moment il avait cru entendre « Par Orthan brisée ! ». Une phrase acceptable dans la bouche d’un orc. Même cela, en étant en Oro ils auraient réussi à se contenir. Cependant c’était bien « -Par Dortan Giger. » qu’avait prononcé l’orc. N’aurait-il pas pu s’exclamer : « -Par Cerumnos ? Ou par n’importe quel divinité, mais pas par lui. Etait-ce un défi vis-à-vis d’Helvoran ?  Si c’était le cas l’ogre ne leur aurait pas proposé du sang animal. Dans tous les cas. Cela ne sentait pas bon. Pas bon du tout même.
Helvoran s’efforçait d’oublier ce qu’il avait entendu. Ce nom il le détestait tout autant que la personne qui le portait. Dortan Giger. L’élu de Cerumnos qui, allez savoir pourquoi avait décidé d’en finir avec les vampires. Toujours à se mêlé de ce qui ne le concernait pas celui-là. L’élu qui a la tête d’une armée avait chassé Manuela des montagnes noires. Avec un peu de recul. On pouvait dire qu’il avait presque bien fait de le faire. Il n’aurait pas pu faire mieux pour donner encore plus de pouvoir à Manuela Félicia qui désormais régnait sur une cité-état, dont la plus faible des guildes dépassait en richesse son ancien royaume. Les habitants des montagnes doivent au moins le détester tout autant que Manuela car grâce ou plus exactement à cause de lui ces pauvres gens sont sous le joug des nains des profondeurs et d’une vampire trop faible pour réussir à s’imposer.
D’un autre côté il pourrait presque remercier l’élu divin. Dans la mesure où leur fuite vers Harmad lui avait donné l’opportunité de croiser la route de deux divinité dont l’une lui avait offert sans le savoir le remède qu’il c’était acharner à mettre au point depuis sa transformation. Sa volonté de rester discret lors de la traversée d’Oro l’emporta sur son envie d’aller demander à l’orc d’où il connaissait Dortan Giger. Il faudrait attendre un peu que l’auberge se vide des autres clients pour éclaircir cela. Quoiqu’il en soit il demanda à la capitaine de ranger sa carte. Ils auraient largement le temps de parler de leur itinéraire plus tard.
Nazima sorti une fiole et la vida d’un trait. Le nom de Dortan Giger réveillait en elle une colère qu’elle souhaitait maîtriser. Cet arrogant rodeur c’était allié aux gens de Tahar pour les chasser des montagnes Noires. Si elle c’était faite à l’idée de laisser le pouvoir aux pharaons de Tahar. Elle n’avait pas appréciée le fait d’avoir subi une déconvenue lors de la bataille. Même si quelque part l’humaine qui sommeillait en elle n’avait pu que ressentir une certaine fierté en voyant le fils du pharaon d’Ose mener la charge contre les mort-vivant qu’elle avait levé cette nuit-là.
Lorsque l’ogre revint avec leurs plats il s’excusa de la part du chef à propos du sang animal qu’il leur avait proposé un peu plus tôt sans avoir conscience que ce sujet était de loin bien moins préoccupant que ses paroles que seul Hagen, Helvoran et elle avaient entendu. Puis s’excusant encore d’avoir oublié au moins la moitié sinon les trois quart de la commande d’Hagen. Elle saisit l’occasion.
« - Occupez-vous donc des autres clients. Je m’en vais lui dicter la commande de notre goinfre d’ami. J’en profiterais également pour me repoudrer le nez. »
Cela dit-elle repoussa sa chaise et se dirigea calmement vers la cuisine. Après tout devant passer par les cuisines pour arriver à leurs chambres l’excuse était tout à fait valable. Elle disparue derrière la porte non sans un regard qui se voulait rassurant envers Helvoran. Bien que tout à fait capable de réduire cette auberge ainsi que tous leurs occupant en cendre avec quelques runes. Il avait insisté sur la discrétion.
L’orc s’affairait aux fourneaux et ne l’avait même pas entendu entrer. Elle le regarda quelques instants repensant à tous ceux qu’elle avait massacré à Ose. Cet orc n’avait rien à voir avec les orcs rouge du désert. Il s’appliquait à son travail et tenait propre cette cuisine. Peut-être même plus propre que certains établissements des bas-fonds d’Harmad. Elle remarqua  dans un coin un tonneau dans lequel étaient déposés tous les ossements. Elle pourrait s’en servir si jamais leur conversation tournait mal. Non pas que l’orc bien que mesurant une trentaine de centimètre de plus et semblant robuste aurait pu prendre l’avantage sur elle.

Ses doigts fins s’agitèrent. Laissant dans l’air  des trainées colorées pouvant s’apparenté à de la brume. Ce léger brouillard se densifia en quelque instant pour devenir luisant, opaque avant de disparaitre brutalement. D’un geste  l’un des symboles scintilla  avant de se désagréger. A cet instant un froid glacial emplit la pièce à en faire faiblir le feu dans le four. Allant jusqu’à déposer une fine pellicule de givre sur les lames des couteaux et autres ustensiles en métal.
« -Pardonnez-moi de vous le demander si froidement, mais qui est Dortan Giger au juste pour vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 26 Juil 2015 - 13:53

Pendant qu'il préparait le reste des plats, Argorg sentit tout à coup la température chutée dans la pièce, et c'était bien étrange.
Et quand il entendit une jeune lui poser une question. Il se retourni et vu alors que c'était l'une des femmes du groupe à qui il avait louer les chambres. Il allait lui demander pourquoi elle était là, mais il remarqua son air froid -presque en colère- et se rappela qu'elle était vampire. Il décida, après hésitation, à répondre:
"Oh. Vous m'avez entendu ? Je suis désolé d'avoir dit ça. Ça m'est venu naturellement. Je suis shaman , en fait, et comme je ne connais que l'élu pour la religion de Cerumnos, c'est sorti tout seul, s'excusat il.

Il regarda son visage, et vu bien qu'elle haïssait au plus au point ce nom. Il tenta de la calmer:
" Je ne pensais pas que vous m'entendriez. J'avais oublié ce qu'il avait fait aux vampires, ce n'était pas très sympa de la part de l'élu de la Nature. Sachez que dans mon auberge, je suis ouvert à toutes les races et à toutes les religions tant qu'ils ne foutent pas le boxon.

Il savait qu'elle trouverait ça bizarre: un orc qui s'excuse, ce n'est pas possible. Il avait beau être né orc, il n'en était pas moins un minimum sensé. On ne cherche pas un vampire sans en payer cher le prix, et il ne voulais pas en arriver à la violence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 20 Sep 2015 - 10:08

Nazima écouta à peine l’orc tout en maintenant  son regard sévère. Non seulement il ne répondait pas à la question, mais en plus il sous estimait les vampires en pensant pouvoir parler sans être entendu.
« -Tu penses mal cuisinier. Nous entendons très bien. Il suffirait que je prenne le temps d’écouter avec un peu d’attention et je pourrais dénombrer le nombre exact de petits rongeurs aux alentours. Cela me serais aussi facile que d’intensifier la puissance de la rune de froid pour te geler le sang. A moins que l’envie me prenne d’activé une autre rune pour te réduire en cendre toi et ton auberge.
- Chose que tu ne feras pas parce que j’ai insisté sur la discrétion de notre voyage. »

Helvoran venait  d’apparaitre comme par magie dans la cuisine. Pourtant il n’y avait rien de magique à cela et elle le savait. La rapidité de l’elfe vampire était telle que même elle avait parfois du mal à le suivre du regard. D’un claquement de doigt Nazima fit disparaitre la rune de glace et  la pièce commença à se réchauffer rapidement lorsqu’elle enclencha modérément la rune de feu. Rune qu’elle fit disparaitre une fois la température de la pièce revenue à la normal.
Helvoran se tourna vers Nazima tout en désignant l’orc.
« - Tu dois tout de même en convenir qu’un orc qui s’excuse n’est pas une chose courante. »
Elle acquiesça silencieusement et s’excusa auprès de l’orc pour s’être emporté de la sorte. Elle semblait sereine et sourit aux deux personnes dans la cuisine dévoilant à peine ses canines. Avant de s’en retourner dans la salle principale.
Helvoran l’accompagna du regard. La potion avait fait son effet à temps. Nazima avait retrouvé son calme et sa bienveillance qui la caractérisait lorsqu’elle était encore humaine.
« - Je n’ai pas le souvenir d’avoir rencontré un orc aussi sociable.  Il est vrai que ce que nous a fait l’élu de Cerumnos n’était pas sympathique pour reprendre vos termes C’est navrant qu’il n’ait pas votre ouverture d’esprit. Nous pourrons en rediscuter après le dîner si vous le souhaitez en attendant voilà avec précision ce que notre ami à commander. Helvoran récita presque l’intégralité des plats proposé au menu de ce soir et en commandant parfois une double ration.
-Vous en conviendrez qu’on peut le qualifier d’estomac sur patte en armure, mais je peux vous assurez qu’il finira tout ce qu’il a commandé. Un phénomène étonnant à voir. D’autant plus qu’il ne prend pas un gramme de plus au fil des tours. »
Helvoran sortit de la cuisine et rejoint sa place à table.
« -Tu as des nouvelles de ta mère ? Questionna Nazima en s’adressant à Hagen qui vida d’un trait un verre de vin avant de répondre que cela faisait près de dix tours qu’il ne l’avait pas revue.
« - La dernière fois elle a bien failli me bouffer. Je ne suis pas trop pressé de la revoir. »
A mesure que la soirée avançait. La salle se vidait aussi vite que les plats qu’Hagen engloutissait. Le chevalier ne manquait pas de lancer des compliments en direction des cuisines lorsque l’ogre y retournait avec des plat et des assiettes vide avant de réapparaitre avec la suite de la commande. Helvoran que l’ogre s’appliquait à servir comme un humain l’aurait fait. Il paraissait –Dans la limite qu’imposait sa stature d’ogre- à l’aise dans l’exercice du service.
Entre deux bouchées Hagen demanda des nouvelles d’une autre de leur connaissance commune. Une Halfeline qu’Helvoran avait conseillé de partir d’Harmad. L’air polluée par les fumées de la ville à long terme aurait fini par nuire à sa santé.
« - Il me semble qu’elle tient une ferme dans une partie du récent royaume Halfelin qui appartenait aux Hasdrubien.
-Je connais bien cette région. C’est là-bas que ma mère avait charmé le chevalier dont je porte le nom. Je dois être le seul à porter encore ce nom d’ailleurs. » Releva Hagen en faisant signe à l’ogre que son verre était vide.
Alors que le dernier plat arrivait et que l’auberge c’était vidée des autres clients Deborah leurs apprit qu’un membre de sa famille avait péter un plomb une nuit à Kelvin pour quitter la ville avec une danseuse presque deux fois moins âgée que lui. On l’avait aperçu quelques temps après à Ram puis à Prébois où il avait selon certaines rumeurs fait modifier son navire.
« -Quant à moi. J’aurais seulement aimé un peu de reconnaissance de la part du peuple de Tahar. »
Lâcha soudainement Nazima faisant tomber un silence gênant dans l’auberge.
Helvoran prit la main de Nazima.  Il connaissait lui aussi ce sentiment de frustration. Il ignorait si la navigatrice les aidait par simple appât du gain, mais il savait qu’Hagen le faisait parce qu’il était passé outre que tous les deux soient des vampires. Tout comme cet orc. Il avait aisément caché sa surprise en entendant l’orc s’excuser. Pourtant cela avait attisé sa curiosité.
A Harmad, le royaume d’Oro était maudit au moins une centaine de fois par jour par chaque d’habitant. Pourtant il n’avait pas le souvenir d’avoir été si bien accueillit dans une auberge –surtout en sachant que le gérant connaissait la nature vampirique des visiteurs ! – Sans compter que ledit gérant était un orc.  Il fut coupé dans ses réflexions par l’arrivée plus que tardive d’un groupe de soldat. Probablement une patrouille ayant envie de se réchauffer. Il devrait attendre pour demander à l’orc d’où celui-ci tenait une si grande ouverture d’esprit. Si jamais les choses venaient à mal tourner. Il ne s’en inquiéta pas car n’étaient-ils pas dans une auberge ouverte à tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 20 Sep 2015 - 13:07

Plagt venait de finir de servir la table des deux vampires quand il vit un groupe d'hommes armés rentrer dans l'auberge. Quand ils virent l'ogre ils restèrent figés sur place. Plagt leur rendit un grand sourire.
-Bien l'bonjour, m'ssieurs ! J'suis l'serveur ! Qu'est-c' qu'j'peux faire p'vous ?
L'homme qui semblait être leur chef s'avança de façon inquiète.
-On voudrais manger un bout. Et si vous avez des chambres, on aimeraient bien dormir, aussi.
-C'bon pour la bouff' m'pas pour l'lits sont déjà pris. Dit il en désignant leurs derniers clients.
L'homme haussa les épaules, mais ses compagnons ne s'en moquèrent pas autant et firent des protestations bruyantes. Certains semblaient même près à tirer l'arme au clair pour pouvoir se reposer. Quand tout à coup Argorg jaillit de la cuisine.
-Qu'est-ce que c'est que ce bordel, Plagt ?!
-C'est eux. Dit il en montrant les agitateurs. Certains hommes dégainairent en voyant l'orc.
-Un orc ! cria quelqu'un. Le chef tenta de les calmers.
-Ça suffit ! On est pas venus pour se battre ! Là-dessus Argorg ajouta :
-Évitez de foutre le boxon dans MON auberge ! Il balaya la pièce du regard.
Attila ccommenceait à s'agiter et les vampires semblaient eux aussi près à intervenir. Ils étaient six. Un jeu d'enfants pour Argorg. Et là un homme dit :
-Un orc qui dirige une auberge ? Un ogre serveur ? Et en plus ils favorisent un putain d'elfe, deux grognasses et un gringalet !
-Ouais ! Nous on sers à quelque-chose au moins ! On est pas des putains de monstres qui violent les femmes et bouffent les gamins !
Sur cela, Argorg sortit du comptoir avec sa hache et son épée à la ceinture et les poings serrés. Il les dominaient tous de deux têtes et leur jetais un regard noir.
-Il y a plusieurs choses que je hais. Traités mes clients comme ça, et traiter mon ami et moi de violeur et de bouffeures d'enfants en font partis

Un homme chargea sur lui et attaqua en diagonale. Il reçu un coup de poing en plein visage qui le fit valser à la droite de l'orc. Sur cela le chef en vint lui-même à tirer l'arme. Argorg dégaina sa hache et son épée. Ils l'attaquèrent à droite et à gauche. Il trancha la tête de celui de gauche et celui de droite frappa son dos. Il reçu en réponse un coup de hache dans la mâchoire, cela lui arracha celle du bas et il s'affaisa part terre -plus que trois-. Attila sauta sur l'homme le plus en arrière lui lacèra le dos et l'acheva d'un coup de croc dans la gorge. Plagt pris à pleine main  le soldat à la droite du chef et lui broya la tête.
Le chef déposa les armes en moins d'une seconde. Argorg éloigna l'épée avec son pied et et dit :
-Que ça te serve de leçon. Prend de la nourriture, l'homme assomé, et barre-toi. Et n'en parle à personne, ou je te retrouverai.
Il ne se fit pas attendre et ramassa au passage son épée. Le calme retrouvé il regarda les cadavres et l'homme à la mâchoire inférieure manquante. Il regarda les deux vampires, et dit :
-Vous en voulez ? Avec un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 10 Jan 2016 - 8:02

L'orc n'avait pas menti. C'était bien l'une des rares fois durant laquelle Helvoran assistait à un scène où, une autre personnes prenait la défense de vampire. Tranquillement il se leva et remercia son hôte de sa proposition alors qu'Hagen applaudissait tout hilare la manière avec laquelle le cuisinier avait fait taire le visiteur désobligeant.
«-Merci. Cependant je n'aime pas jouer les charognards.»

Dit-il en portant son regard sur l'amas sanguinolent qui avait été il y a encore quelques secondes une personne insultante envers ses clients comme l'orc aimait à appeler le quatuor. Puis il se tourna vers la porte qui se fermait derrière les survivants qui s'enfuyaient

«- En revanche je n'aurait rien contre une petite partie de chasse...

-C'est pas faute de vouloir leur botter le train, mais j'ai trouvé plus intéressant que de courir après des gens qui viennent de se prendre une raclée.»

Lui répondit Hagen qui lorgnait déjà sur des bouteilles rescapées de ce qu'il qualifiait d'une simple collation.
Deborah n'eut pas besoin de parler pour faire comprendre a qui la regardait que c'était bien la dernière des choses à laquelle elle avait envie de participer. Nazima elle se leva

« - Je ne suis pas contre une petite balade. »
Dit-elle simplement en s'approchant de la porte.

Ils sortirent tous les deux en laissant Deborah et Hagen à table. Ce dernier demandait non sans curiosité à l'orc où il c'était procuré cette charmante bestiole en parlant du tigre.
Alors que leur proie tournait à l'angle de l'auberge Helvoran lui demanda si cela c'était si mal passé que cela à Tahar. Nazima haussa les épaules puis détourna la conversation.

« - La nuit est sombre. J'espère que cet imbécile aura l'intelligence de voler un cheval pour rendre la chasse plus amusante. J'aimerais passer la nuit dehors. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Jeu 21 Jan 2016 - 14:57

Alors que les deux vampires sortait "faire une balade", Argorg dit à Plagt de se débarrasser des cadavres. Les deux peaux-vertes se comprirent et l'ogre pris les cadavres dans ses bras pour sortie. Ses clients n'avaient pas besoin de savoir comment ils se débarrassaient des cadavres de gêneurs sans attirer l'attention.

L'or revint ensuite à l'homme qui lui avait demandé d'où il tenait Attila. Il décida de lui expliquer:
-Vous voyez, je suis ce qu'on peut appeler un shaman. J'ai comme pouvoir de parler aux animaux, entre autres. Et ainsi j'ai connu Attila, mon tigre, dans les forêts des Terres Orcs. Il avait que quelques mois quand j'l'ai rencontré. J'avais suivi la trace de sa mère qu'était blessée. J'l'ai découvert dans une tanière où sa mère agonisait. Heureusement pour moi, il tétait plus mais il pouvait pas encore s'débrouiller seul. J'ai dû achever sa mère et j'ai ensuite décidé de l'prendre sous mon aile. J'suis entré en... Comment dire ça ? En contact avec son esprit. J'lui ai parlé calmement pendant au moins deux heures mais il a finit par comprendre que sa mère était morte et que j'pouvais l'sauver. Ça n'a pas été simple au début mais il est devenu un vrai compagnon. En plus, et ça je m'y attendais pas, les tigres des Terres Orcs sont plus grand et plus forts qu'leurs cousins des autres terres. Et c'est comme ça que j'ai comme familier un tigre provenant d'mes terres natales.

L'explication avait l'air de satisfaire son client et avait, semble-t-il, attiré l'attention de l'autre jeune femme. L'orc réalisa soudain qu'il ne s'était même pas présenté, ni comment il avait fait pour deviner la nature vampire des deux compagnons de cet homme:
-Tiens, tant qu'j'y pense, j'me suis même pas présenté. J'm'appel Argorg Uktathagh. Mais vous pouvez m'appeler Argorg. *dit-il avec un petit rire* Et si jamais ça intéresse vot' ami l'vampire de savoir comment j'ai su qu'c'en était un, dites-lui qu'c'est grâce à Attila. Si i' veux plus d'précisions j'lui dirais avec plaisir en personne.
-Je lui dirais tout ça. Et moi, mon nom est Haggen de Medella. Mais vous pouvez m'appeler Hagen. *dit l'homme avec un grand sourire tout en lui tendant la main*
Après avoir serré la main d'Haggen, Argorg se rendit compte que Plagt avait accompli son devoir.
-C'fait. *dit l'ogre en souriant, montrant ses dents où il restait coincé un os*
-Très bien Plagt. *Argorg lui montra ses dents tout en faisant semblant de se les curer*
L'ogre fit de même, trouva l'os et l'avala discrètement.

Argorg avait tout de même une certaine crainte. Avait-il bien fait de laisser s'échapper les deux hommes pour les laisser en pâture aux vampires ? Ils souffriraient certainement plus avec eux qu'avec lui. L'orc restait septic et espérait qu'ils reviennent vite. Il désirait parler avec le vampire-elfe. Il voulait en savoir plus sur lui, comme ce dernier sur Argorg, très certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Lun 1 Fév 2016 - 13:53

Et si jamais ça intéresse vot' ami l'vampire de savoir comment j'ai su qu'c'en était un, dites-lui qu'c'est grâce à Attila. Si i' veux plus d'précisions j'lui dirais avec plaisir en personne.

Helvoran lâcha l'un des hommes vidé de son sang. Ils n'étaient que de piètres proies et même si Nazima s'amusait encore avec la sienne en la terrorisant, lui c'était vite lasser de cela. Il avait capter cette phrase de l'aubergiste grâce à son ouïe exceptionnelle. L'instant d'après il était derrière l'orc comme par magie. Hagen eut un léger sursaut.
-Merde Helvoran fait pas ça tu sais que j'ai horreur de ça.

-Je suis plutôt bien placé pour savoir quels sont les pouvoirs d'un shaman.

Ce n'est pas vraiment ce qui m'intéresse chez vous. Ce que j'aimerais comprendre c'est où vous avez et éventuellement comment avez-vous eut cette ouverture d'esprit que peu de personnes ont.
Le regard d'Helvoran se posa sur  Hagen.
-Je n'en connais qu'un qui en ait une comparable à la vôtre et c'est cet estomac sur patte. Puis il désigna Hagen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Jeu 18 Fév 2016 - 19:25

Alors qu'il venait de parler avec Hagen, Argorg sentit soudain une présence dans son dos qui le fit légèrement sursauté:
-Merde Helvoran fait pas ça tu sais que j'ai horreur de ça ! *dit Hagen en sursautant*
-Je suis plutôt bien placé pour savoir quels sont les pouvoirs d'un shaman. Ce n'est pas vraiment ce qui m'intéresse chez vous. Ce que j'aimerais comprendre c'est où vous avez et éventuellement comment avez-vous eut cette ouverture d'esprit que peu de personnes ont.
Le regard du dénommé Helvoran se posa sur  Hagen.
-Je n'en connais qu'un qui en ait une comparable à la vôtre et c'est cet estomac sur patte. *déclara-t-il pour ensuite désigner Hagen*

La question étonna légèrement Argorg mais elle l'amusa également.
-La réponse, mon ami, c'est que les orcs -ceux de ma tribu en tout cas- sont éduqués pour respecter leurs adversaires durant le combat. Mais j'ai remarqué que j'étais plus intelligent que la moyenne. Et je me suis dit que si on pouvait respecter un adversaire durant un combat, pourquoi ne pas respecter les autres en dehors ? Ça m'est venu comme ça. *dit-il en haussant les épaules* Mais je vous vois venir avec le "t'as beau être plus intelligent que les orcs de base, les humains ne sont pas très ouvert malgré leur intelligence". C'est vrai qu'un orc qui accueil des vampires chez lui sans broncher c'est pas banal.*dit-il en riant*
Je suppose que quand j'ai vraiment commencé à être ouvert c'est quand j'ai rencontré un groupe pas banal de mercenaires: un nain comme chef, une humaine épéiste, un elfe chasseur, et un ogre. J'avais quoi ? 20 tours ? 22 ? Enfin bref. Et donc voyant que je leur fonçait pas dessus comme une bête enragé ils m'ont conviés à leur repas. Ce soir là on a beaucoup discutés et surtout de nos cultures. C'était vraiment sympa d'apprendre à tous les connaître. Je me suis donc senti pas si différent des autres races et je me suis donc ouvert à elles -même si elle ne voulaient pas être ouvertes à moi-. On peut d'ailleurs dire que ça m'a plutôt réussi, puisque j'ai comme compagnons un ogre et un tigre *dit-il en désignant Plagt et Attila à sa gauche avec un sourire* et que je discute tranquillement avec un vampire/elfe.
Mais cependant ça ne règle pas la question des vampires qui sont exclus de tous à cause de leur état de morts-vivants et de leur goût du sang. En fait je fonctionne sur le fait que si un être conscient, quelque soit sa race ou son état physique, ne t'attaques pas tu peux encore parler et manger un morceau avec lui. Et vous, Helvoran, vous êtes la preuve que je me trompe pas. À moins que vous ne vouliez goûter le sang d'un peau-verte ? Je vous préviens il paraît que c'est amer ! *déclara-t-il en riant bruyamment*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Ven 26 Fév 2016 - 11:54

Helvoran laissa le cuisinier finir de rire. Était-ce utile de vouloir garder l'excuse des couples voyageurs ? Non certainement pas. L'orc lui avait répondu sans détour et avec une franchise presque palpable. Laissant dans l'esprit d'Helvoran l'idée d'étudier ce spécimen.
Cela faisait bien des tours que personne ne lui avait parlé ainsi. En mettant complètement de côté sa nature vampirique.
C'était un peu ce qui le poussait à aller explorer ce nouveau monde où, d'après certains. Les vampires y étaient plutôt bien accueillit. Pour cause, le fait que Kafkon en était le dirigeant. Helvoran ne craignait pas Kafkon. Tout au plus ils se respectaient.
La clé de l'attitude peu commune de cet orc envers d'autres races semblait résider dans le respect. Du moins celui-ci en était, a en croire ses dires l'origine.
-Si nous avions voulu vous attaquer, nous l'aurions fait sans qu'aucun de vous puisse répliquer. A vrai dire, vous ne vous seriez rendu compte de rien.





*« - J'ai la muraille qui pète et l'pharaon qui fait des bonds. J'ai la muraille qui pète dansons en attendant le griffon.

Viens avec moi à la lune claire. J'te montrerais c'que c'est la guerre et si tu montes jusqu'au créneau j'te rentre ma lame dans la peau.

Joyeuse complainte et farandole Fait gaffe les sables s'affolent.

J'ai l'arbalète qu'est prête. Le carreau va finir dans ta tête.
J'ai l'arbalète qu'est prête. Passe le mur j'vais te faire ta fête.

Dans l'désert il y a foule. Bordel de merde c'est pas des goules.
Dans l'désert il y a foule. Dessus il va falloir qu'on roule.

Gare à la charge ! Ça va piquer Vous allez tous crever. 

Merde ! Elle est bien celle-là non ? Demanda hagen à Deborah qui avait eu le malheur de lui demander de lui résumer son récent séjour à Tahar.

Le chevalier errant venait -Une fois encore- de jouer le troubadour improvisé.

Helvoran capta l'attention de l'orc.
« -Lui et Nazima reviennent d'Ose. Cité où vos congénères ont eut la mauvaise idée d'y faire un siège. Vous conviendrez donc qu'elle se montre peu enthousiaste à l'idée d'en côtoyer un. Disons qu'elle préfère éviter de faire de fâcheux amalgames. Pour ce qui est de l'amertume du sang orc. Je suis certain qu'elle peut m'en clarifier toutes le nuances sans avoir besoin d 'en venir aux crocs.
Helvoran posa la main sur l'épaule de l'orc. Doucement. Sans lui broyer la clavicule.
« - Crois ce que tu veux Dresseur de tigre, mais j’apprécie ta compagnie. Ce qui me chagrine c'est ton histoire d'elfe mercenaire. Du temps de mon vivant...

-C'était il y a très très très très. Hel je rajoute un très ou ça ira comme ça ? Le coupa Deborah Avant de finir par longtemps. Visiblement lassée de devoir subir le discour d'un Helvoran nostalgique.
-Moi j'vais me coucher. Je suis trop jeune et ma vie n'est pas assez longue pour me permettre de participer à cette discussion. Deborah monta les escaliers en brandissant deux pistolets reluisants.

-Le premier qui trouble mon sommeil je lui colle une dédicace de Relonor en pleine tronche.
-Elle est prévenante envers la gente masculine. Remarqua Hagen qui lorgnait le fond de sa chope désespérément vide en se foutant des menaces proférées par Deborah.
-Dites moi, il reste du lapin ? A défaut de boisson,  je grignoterais bien un petit truc.Questionna Hagen. Revenant à un sujet qu'il jugeait le plus préoccupant pour lui.

Helvoran reprit.

« -De mon vivant. Les elfes aidaient les hommes, mais de là a devenir mercenaires...

-Et de ton vivant les elfes n'aimaient pas les orcs et tout et tout. Moi je dis que la table de celui-ci me convient et c'est bien là le principal.  Pour ce qui c'est passé à Ose avec les orcs. C'est eux qui ont commencé j'ai envie de dire.

-Hagen je pense qu'il serait judicieux d'aller retrouver Nazima. Se contenta de dire Helvoran.

Le chevalier se leva en donnant raison à Helvoran.
-De toute façon j'avais fini de parler. Puis il faut que j'aille faire ce qu'un vampire ne peut pas faire.

Hagen quitta la pièce sans pour autant ne pas oublier de prendre une bouteille et de signifier de  rajouter cela sur la note d'Helvoran.

-Tu as répondu à ma question. Tu as donc le droit de m'en poser une à ton tour cuisinier. La nuit est encore jeune et l'astre diurne ne viendra pas troubler notre conversation avant quelques heures.

Helvoran s'assit à nouveau à la table désormais vide regardant tour à tour l'orc puis l'ogre. Un léger malaise vint perturber sa quiétude. Rien d'alarmant, mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eut le loisir de discuter sans que sa nature monstrueuse n'affecte une discussion. D'ordinaire ses interlocuteurs -Particulièrement ceux d'Harmad- Faisaient preuves de milles précautions lorsqu'ils s'adressaient à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Ven 26 Fév 2016 - 22:24

Argorg sourit au fait qu'il ait réussi à sympathiser avec un vampire, ceux que tous traitent de monstres alors qu'ils ne sont guère différents mentalement de n'importe quel vivant.
Il prit place à la table en face d'Helvoran. Plagt, s'assit à la gauche du vampire, par terre et en tailleur. Attila vint se placer à la gauche d'Argorg et celui-ci lui flatta la tête comme un chien bien dressé.

-Tout d'abord, Helvoran, sache que je ne prends pas personnellement les à-priori de ton amie. Je comprends qu'elle n'arrive pas à s’ôter de la tête l'idée que tout les orcs sont des bêtes sanguinaires. C'est d'ailleurs pour ça que j'aime bien cassé les à-priori de chacun *dit-il en souriant*
Mais pour en revenir à la question que j'aimerais te poser, j'espère qu'elle ne te dérangera pas :
Je voudrait savoir comment tu es devenu vampire et qu'est-ce que tu as ressenti quand tu as su en être un ?

Argorg appréhendai cependant la réponse du vampire. Il espérait ne pas toucher un sujet qui risquerait de transformer la sympathie d'Helvoran en animosité envers l'orc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 6 Mar 2016 - 8:33

La question de l'orc surprit Helvoran. Pourquoi l'interroger sur ce genre précis de détails ?
C'était le genre d'éléments sur lesquels on cherche à se renseigner lorsque l'on souhaite devenir vampire.

-Tu ignores donc que c'est par morsure que l'on devient vampire ? C'est une morsure particulière. Un vampire possède deux minuscules glandes qui se développent dans sa gorge après sa transformation. Ces glandes contiennent un liquide comparable à du venin.

Helvoran ouvrit la bouche afin de dévoiler deux canines. Puis du doigt il en montra la pointe.

-Dans chaque canine, à mesure que celles-ci se développent. Se trouve deux canules qui permettent au vampire d'inoculer ce poison. Voilà pour ce qui est du triste secret de la vampirisation. Quant au conséquences directe de cette morsure. C'est la mort quasi instantanée. Ce n'est pas douloureux. Tu sombre peu à peu dans un sommeil sans rêve. Ce n'est qu'après un temps relativement variable que le nouveau vampire reprend conscience.
Là encore les premières réactions peuvent également être différentes. Je me souviens avoir eut terriblement froid. Puis passer la surprise de ne plu sentir son cœur battre ni ses poumons se remplir d'air, l'on ressent une terrible soif que l'eau ne peut pas étancher.

Helvoran marqua une pause avant de reprendre.

-En tous cas, ne crois pas que c'est une chose bien. Si j'arrive à discuter ici calmement c'est parce que j'ai mis au point des potions d'une complexité rare qui me permettent à moi et à Nazima de ne pas sombrer dans la folie vampirique. Tous les vampires ne sont pas si sociables que nous.
Et même mes potions ne peuvent complètement remplacer nos besoins en sang humain.

Helvoran se pencha sur sa chaise en fixant l'orc.
-Rassures-moi. Ce n'est pas dans tes intentions de devenir un vampire ?

Puis il regarda le tigre sagement assit à ses côtés. Tu perdrais ton ami à quatre pattes car certains vents magiques se détournent des créatures de la nuit. Notamment ceux qui te permettent de discuter avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Jeu 10 Mar 2016 - 21:21

-Rassure-moi. Ce n'est pas dans tes intentions de devenir un vampire ? Tu perdrais ton ami à quatre pattes car certains vents magiques se détournent des créatures de la nuit. Notamment ceux qui te permettent de discuter avec lui.

Argorg fut on ne peut plus surpris par ce que venait dire Helvoran. Lui ?! vouloir devenir un vampire !?
-Oh non non Helvoran !! C'est pas du tout ce que je veux ! *s'empressa de dire l'orc* Si t'as cru que c'était mon intention, c'est vraiment pas le cas ! *ajouta-il en se grattant l'arrière du crâne* J'suis simplement curieux de savoir comment on devient vampire et ce que ça fait. Vu qu'auparavant j'en ai jamais rencontré c'était l'occasion de savoir, j'me suis dis.

Argorg réfléchit rapidement à la possibilité d'être vampire. Être un mort-vivant qui n'a plus la possibilité de mourir transpercé par une épée ou une hache. Quelle ennuyeuse vie de guerrier doit mener Helvoran se dit Argorg. Si l'on ne pouvait vivre une vie où chaque combat est un jeu où l'on peut perdre sa vie, quel est l'intérêt d'être un guerrier ?

-Sois en sûr mon ami, je ne laisserais pour rien au monde ma vie de guerrier éphémère contre une éternelle vie d'ennui sans le frisson de la mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Sam 2 Avr 2016 - 8:41

Sois en sûr mon ami, je ne laisserais pour rien au monde ma vie de guerrier éphémère contre une éternelle vie d'ennui sans le frisson de la mort.

-C'est un choix. Ton choix...

L'orc venait de qualifier Helvoran d'ami. Le vampire se mit à réflechir depuis quand une personne vivante l'avait appeler ainsi avec la sincérité dont semblait faire preuve l'orc sans pour autant y parvenir.

-Avec ou sans leur accord. D'autres se sont fait ou laissé mordre. En ce qui me concerne. Ce n'était pas d'un commun accord. Depuis longtemps je devrais fouler les plaines de Canergën. Gouter les fruits des jardins d'Elÿe. Connaitre la paix dont me parlait les anciens de mon clan. Me faire bercer par l'harmonie parfaite des chants et des musiques de mes frères et de mes soeurs qui attendent ma venue...

Un bruit de bois qui craque interrompit Helvoran. Un coin de la table venait de faire les frais de sa colère intérieur. Il regarda sa main parsemée d'éclat de bois et ensanglantée. Les échardes tombèrent d'elle même alors que ses plaies disparaissaient à vue d'oeil en quelques secondes.
-Navré pour cette table. Dit-il en regardant Argorg.
-Repenser à certaines choses sont parfois propices à l'emportement.
Il fouilla dans le sac de Nazima semblant ne pas trouver tout de suite ce qu'il cherchait.
-Les femmes et leurs sacs de voyage. Tout un programme. Seule Virel pourrait y trouver du premier coup ce que l' on y cherche...

Il fini par en sortir une fiole qu'il vida d'un trait.
-Voilà qui devrait me permettre de poursuivre une conversation normale sans endommager d'aventage le mobilier.

Il rangeat soigneusement la fiole vide à côté de celle que Nazima avait bu avant de se rendre aux cuisines.

-Les sentiments qu'ils soient vils ou bons. Sont pour moi ce qui me fait encore sentir, dans la mesure que certaines divinités m'occroient encore. Vivant dans ce monde. Mort dans un autre. A l'instant où je te parle. Je donne bien des soucis à Finil la tisseuse qui, de par ma nature ne peut couper le fil de ma vie.
Je suis heureux de voir un orc faire preuve d'autant d'indulgence à notre égard.Cela me surprend même. Si Hagen est sorti c'est aussi parce qu'il a occis certain de tes semblables par centaine il y a peu. Il n'aime pas d'aventage les elfes sylvains, mais ce n'est pas à moi de te raconter cela.
Argorg. Tu as dit en parlant de moi : « Mon ami. » C'est un qualificatif qui ravive l'espoir que je place en ce monde et en ceux qui foule son sol. Je dois te mettre en garde pourtant. Certains vampires ne sont pas si tolèrant que moi et Nazima.
D'un geste Helvoran saisi la main d'Argorg.
-Tu veux tout savoir les vampires ? Même moi je ne sais que ce qu'ils veulent bien me montrer. Chaque vampire est unique.Sa vie passée est le terreau de sa non-vie. Dans laquelle pousse une graine impérissable qui se nourrira des autres pour prendre le dessus. Pourtant elle ne perdure pas. A moins que l'on ne lui donne comme nourriture la vision d'un monde que jamais elle n'aurait dû connaître. Tout simplement parce que les liens que les dieux, les déesses et les prières qui pourraient la faire devenir plante s' annulent par leur force de vouloir redevenir vivant.
Il désserra son étreinte sur la main de l'orc en portant son regard dessus. Heureux de ne pas lui avoir brisé les os.
-Tu te dis guerrier. C'est un fait que je ne remet pas en cause, mais combien de temps tiendrais tu, toi et tes compagnons en combat contre  moi, Nazima, ou encore Hagen ? Le sentiment dont tu parles m'a quitté il y a bien longtemps. J'aurai aimé mourir au combat ou encore ailleurs et en bien d'autres circonstanes. Un vieux vampire et ses récits doivent t'ennuyés non ?

Helvoran capta des bruits de lutte à l'extérieur de l'auberge. Quelques instant plus tard la porte de celle-ci s'ouvrit avec fracas manquant d' être pulvérisée. Un corps nimbé de flamme verte fut projeter contre le mur opposé. Un fois au sol celui-ci se tordait encore de douleur lorsque Nazima entra à son tour suivit d'Hagen.
D'un geste précis Nazima mit fin aux flammes surnaturelles qui rongeait le corps de l'inconnu.
Inconnu qui se révéla être un jeune vampire.

-Qu'elle aubaine ! S'exclama Helvoran. Cet aubergiste-guerrier fort sympathique était justement curieux au sujet des vampires. Vous resterez bien un peu en notre compagnie afin de nous permettre d'éclairer notre ami sur le sujet.
Sans répondre le vampire entreprit de se jeter sur l'orc. L'instant d'après Helvoran était debout renvoyant l'inconnu violament dans un coin de la pièce avec une facilité déconcertante. Se permettant même de regarder Argorg pour lui préciser que les jeunes vampires sont parfois d'une insupportabilité rare pendant leurs premières nuits.

Ensuite Helvoran l' installa sur une chaise avant de lui faire boire une potion à l'allure poisseuse.

-Voilà ce que cela fait comme ravage le manque de sang chez un vampire. On en devient presque fou et l'on se jète sur tous ce qui est vivant. Expliqua-t-il à l'orc. D'autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argorg Uktathagh
Premier Orc de Ryscior
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 53
Localisation : Suivez le bébé et vous verrez

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Sam 2 Avr 2016 - 17:26

Tandis que son ami vampire se lamentait un bruit de bois qui craque interrompit Helvoran. Un coin de la table venait de faire les frais de l'apparente colère du vampire. Argorg se demanda ce qu'il devait faire. Il était évident qu'Helvoran commençait à perdre le contrôle de lui-même. L'orc choisit de rester calme. Il avait ses fidèles haches à porter de mains au cas où.

-Navré pour cette table. *dit-il en regardant Argorg* Repenser à certaines choses sont parfois propices à l'emportement.

Il fouilla dans le sac de Nazima semblant ne pas trouver tout de suite ce qu'il cherchait.

-Les femmes et leurs sacs de voyage. Tout un programme. Seule Virel pourrait y trouver du premier coup ce que l' on y cherche...

Il fini par en sortir une fiole qu'il vida d'un trait.

-Voilà qui devrait me permettre de poursuivre une conversation normale sans endommager d’avantage le mobilier.

Il rangea soigneusement la fiole vide dans le sac. Les Dieux et Helvoran seuls savent ce que contenait cette fiole mais elle semblait calmer le vampire. Ses traits se détendirent et Argorg fini lui aussi par se calmer.

-Les sentiments, qu'ils soient vils ou bons, sont pour moi ce qui me fait encore sentir, dans la mesure que certaines divinités m’octroient encore, vivant dans ce monde. Mort dans un autre. A l'instant où je te parle je donne bien des soucis à Finil la tisseuse qui, de par ma nature, ne peut couper le fil de ma vie.
Je suis heureux de voir un orc faire preuve d'autant d'indulgence à notre égard. Cela me surprend même. Si Hagen est sorti c'est aussi parce qu'il a occis certain de tes semblables par centaine il y a peu. Il n'aime pas d’avantage les elfes sylvains, mais ce n'est pas à moi de te raconter cela.
Argorg. Tu as dit en parlant de moi : « Mon ami. » C'est un qualificatif qui ravive l'espoir que je place en ce monde et en ceux qui foulent son sol. Je dois te mettre en garde pourtant. Certains vampires ne sont pas si tolérant que moi et Nazima.

La révélation d'Helvoran à propos d'Hagen ne le surprit pas tant. Et il ne pouvait pas en vouloir à ce dernier. Ceux de son peuple était pour la plupart des barbares qui aimaient le sang. Argorg avait lui aussi fait couler le sang d'humains mais uniquement pour défendre sa tribus face aux assauts d'humains ayant soif de gloire, de sang, et de vengeance.
D'un geste Helvoran saisi la main d'Argorg, ce qui surprit au plus haut point l'orc.

-Tu veux tout savoir les vampires ? Même moi je ne sais que ce qu'ils veulent bien me montrer. Chaque vampire est unique.Sa vie passée est le terreau de sa non-vie. Dans laquelle pousse une graine impérissable qui se nourrira des autres pour prendre le dessus. Pourtant elle ne perdure pas. A moins que l'on ne lui donne comme nourriture la vision d'un monde que jamais elle n'aurait dû connaître. Tout simplement parce que les liens que les dieux, les déesses et les prières qui pourraient la faire devenir plante s' annulent par leur force de vouloir redevenir vivant.

Pendant tout le long de son discours Helvoran serra la main d'Argorg. Et Dieux quelle poigne ! on dirait que l'elfe vampire possédait la force d'un ogre. Non. Même plus fort que celle d'un ogre. Il fini par desserrer son étreinte sur la main de l'orc en portant son regard dessus. Pourquoi avait il fait ça ? Il voulait tester la résistance de l'orc ? Si c'était le cas Helvoran ne devait pas être dessus. Argorg avait un jour battu Plagt au bras-de-fer alors qu'il avait 15 tours ! Maintenant il était peu probable qu'il gagne vu la corpulence de ce dernier.

-Tu te dis guerrier. C'est un fait que je ne remet pas en cause, mais combien de temps tiendrais tu, toi et tes compagnons en combat contre  moi, Nazima, ou encore Hagen ? Le sentiment dont tu parles m'a quitté il y a bien longtemps. J'aurai aimé mourir au combat ou encore ailleurs et en bien d'autres circonstances. Un vieux vampire et ses récits doivent t'ennuyés non ?

Avant qu'il puisse répondre Attila capta des bruits de lutte à l'extérieur de l'auberge, que fini par entendre Argorg sans son familier. Quelques instant plus tard la porte de celle-ci s'ouvrit avec fracas manquant d' être pulvérisée. Un corps nimbé de flamme verte fut projeter contre le mur opposé. Un fois au sol celui-ci se tordait encore de douleur lorsque Nazima entra à son tour suivit d'Hagen.
D'un geste précis Nazima mit fin aux flammes surnaturelles qui rongeait le corps de l'inconnu.
Inconnu qui se révéla être un jeune vampire.

-Qu'elle aubaine ! *s'exclama Helvoran* Cet aubergiste-guerrier fort sympathique était justement curieux au sujet des vampires. Vous resterez bien un peu en notre compagnie afin de nous permettre d'éclairer notre ami sur le sujet.

Sans répondre le vampire entreprit de se jeter sur l'orc qui avait déjà attrapé ses haches, près à se battre. L'instant d'après Helvoran était debout renvoyant l'inconnu violemment dans un coin de la pièce avec une facilité déconcertante. Se permettant même de regarder Argorg pour lui préciser que les jeunes vampires sont parfois d'une insuportabilité rare pendant leurs premières nuits.

Ensuite Helvoran l'installa sur une chaise avant de lui faire boire une potion à l'allure poisseuse.

-Voilà ce que cela fait comme ravage le manque de sang chez un vampire. On en devient presque fou et l'on se jette sur tous ce qui est vivant. *expliqua-t-il à l'orc* D'autres questions ?

Décontenancé par l'entrée fracassante du jeune vampire et de sa soudaine attaque, Argorg ne répondit rien pendant quelques secondes, encore en train de tenir ses haches qu'il finit par ranger. Attila grondait sur le jeune vampire, le poil hérissé à l'extrême. Plagt, lui, venait tout juste de ranger sa hache et adressait un regard sombre au nouveau venu.

-Eh ben... La seule question que je me pose pour l'instant est la suivante :
Qu'est-ce que foutais ce jeune vampire près de mon auberge, et pourquoi l'avoir ramené !? *s'exclama-t-il encore sous le coup de l'émotion*  

Il fini par se calmer et repris de manière plus détendu.

-Ahem. Et donc... *en s'adressant au jeune vampire qu'il espérait calmé* Ton nom mon gars ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draken Castelanos
Vampire Solitaire
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 17
Localisation : La où personne n'ira le chercher

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Dim 10 Avr 2016 - 17:54

Draken avait l’impression de dormir. Il avait perdu le contrôle de son corps a cause de la faim et de l’envie de sang que le vampire qu’il était ne pouvez pas repousser. Il ferma les yeux et un liquide froid lui coula le long de ça gorge et le calma. Draken rouvrit les yeux et observa la salle dans laquelle il se trouvé comme s’il venait d’y entrer. Il était apparemment dans une taverne, il était entouré d'un orc d'un ogre et de ce qui lui semblait être un elfe, il senti aussi une autre présence dans son dos et un tigre dans la salle. Il se demanda comment se faisait il qu’il soit encore en vie lorsque l'orcs lui dit

« Et donc… quel est ton nom mon gars ? » Draken pris quelque seconde pour finir de reprendre ses esprits avant de répondre. « Mon nom est Draken mais je ne vois pas en quoi ca vous sera utile de savoir ca. Dites moi… qu’est ce qui c’est passé, dans mes derniers souvenir j’étais entrain de chercher un humain ou autre chose a vidé de son sang. Me dite pas que j’ai pété un plomb cause de la faim. »

Rien qu’a voir la tête de ses interlocuteurs il pouvait deviner que c’était en effet le cas. Il baissa la tête et un rictus se dessina sur ces lèvres. « Ah jeunesse fougueuse n’est ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Mar 12 Avr 2016 - 7:41

Mon nom est Draken mais je ne vois pas en quoi ça vous sera utile de savoir ça. »

Helvoran n'était pas de cet avis. Même si ce nom ainsi que le visage du vampire lui était inconnu. Il savait la confiance que lui accordait Manuela des plus fragiles. Si elle avait envie de lui mettre des bâtons dans les roues. Elle ne pouvait guère mieux s'y prendre que d'envoyer un vampire affamé en Oro. Cependant Manuela était loin d'être une personne stupide. Si ce genre de jeux d'espionnage étaient courant à Harmad. Elle n'avait aucun intérêts à exercer ce genre de pratique en Oro.

Dites moi… qu’est ce qui c’est passé, dans mes derniers souvenirs j’étais entrain de chercher un humain ou autre chose a vidé de son sang. Me dite pas que j’ai pété un plomb cause de la faim. »

A moins qu'il ne s'agisse d'une personne totalement étrangère à Manuela. Dans ce cas, c'était tout aussi grave. Si Helvoran avait misé sur la discrétion lors de ce voyage. Un vampire qui pète un plomb comme le qualifiait le dénommé Draken. Ne passait pas inaperçu. Au point de faire voler en éclat la couverture d'Helvoran. Si le roi Asarith savait le suivant de Manuela en Oro. Il chercherait certainement à le capturer afin de disposer d'un moyen de pression sur Manuela. Moyen de pression relativement inefficace car. Il en restait persuadé Manuela ne ferait pas grand chose pour récupérer Helvoran s'il venait à se faire capturer.

« Ah jeunesse fougueuse n’est ce pas ? »

Ce Draken semblait s'amuser de la situation. Helvoran beaucoup moins.

« -As-tu été suivi ? Qui t'envoi ? »

Helvoran ganta l'un de ses mains d'un épais gants de cuir. Hagen lui lança une pièce d'argent qu'il attrapa avec une facilité enfantine. Helvoran maintenait suspendu au dessus de la tête de Draken. Ce dernier désormais fermement maintenu par Nazima.
Helvoran jeta un regard en direction d'Argorg.

« -Dit-moi Argorg. Sais-tu quels sont les effets de l'argent sur les vampires ?  Ce métal est associé à Finil tout comme la lune. Nous vampire pouvons admirer la lune, mais le contact de ce métal nous est des plus désagréables. Encore plus lorsque ce métal est fondu. »

Helvoran regarda Draken.

« -Espérons pour toi que tu répondes à mes questions avant que l'envie ne me prenne de penser à faire fondre cette pièce. Il n'y a rien de plus simple pour un alchimiste comme moi.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draken Castelanos
Vampire Solitaire
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 17
Localisation : La où personne n'ira le chercher

MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   Lun 4 Juil 2016 - 1:17

-As-tu été suivi ? Qui t’envoi ?

La personne qui était face a lui venait de mettre en gant de cuir dans ca main droite et avait attrapé une pièce en argent qu’il plaça au dessus de la tête de Draken.

-Espérons pour toi que tu répondes à mes questions avant que l'envie ne me prenne de penser à faire fondre cette pièce. Il n'y a rien de plus simple pour un alchimiste comme moi

A ce moment précis Draken s’arrêta de sourire. Il se senti idiot de ne pas s’être rendu compte plus tôt qu’il était entouré de 2 vampire. La situation était très tendu, si ca avait été des humain il aurait eu une chance de réussir a les tuer mais maintenant plus aucune. C’était la première fois qu’il croisait un vampire autre que celui qui l’avait entrainer a être un vampire, de plus ils devaient être au moins âgée de 1000tours. Il prit une grand inspiration avant de parler, en souvenir du peu d’humanité qui lui reste

-Je n’ai pas la moindre idée pour savoir si j’ai été suivie ou non, j’étais affamé et je ne faisais pas vraiment attention. Quand a la deuxième question la réponse est simple absolument personne. Je ne connais pas la moindre personne qui serai capable de me donné l’ordre de venir ici. Et autant que je te le dise de suite même si tu ne me crois pas ca sera toujours ca de fais, ca ne te sert a rien de me maintenir comme ca. Ca se sens, tu as beaucoup plus de force que moi et tu pourrais me tuer sans même que je m’en rende compte. Alors autant me lâché et puis qui sais je pourrai bien t’être redevable pour une chose n’importe, par exemple tuer un comte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite auberge fort sympathique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite auberge fort sympathique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une placette fort sympathique.
» [Ruelles] Petite Mendiante
» petite prière
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'amitier un sentiment fort [ rp avec petite Balafre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Oro-
Sauter vers: