AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé]Solitude d'une scientifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikku Dédalius
Génie scientifique aux idées très mal placées
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/10/2014

MessageSujet: [Terminé]Solitude d'une scientifique   Mer 14 Oct 2015 - 21:47

Rikku, pour la première fois de sa longue vie, avait arrêté ses expériences.
Elle avait rangé, et les pièces lui parraissaient vides.
N'importe qui l'ayant cotoyé aurait tout de suite compris qu'il y avait un problème, que tout ça était inhabituel.
Mais tout ses amis étaient morts.

Elle avait toujours pensé que vouer son immortalité à la science lui suffisait et valait bien le sacrifice de la solitude. Mais, elle s'en rendait compte maintenant, elle n'avait jamais été réellement isolée.
Son cœur se serra.
Même Astalil était mort, maintenant.
Elle était vraiment seule.

De plus, le délai que lui accordait la potion de jouvence arrivait à son terme.
Avec sa disparition, son ami Astalil n'avait apporté que la mort et la solitude à la scientifique.
Tout était fini.

Une part d'elle était curieuse de savoir comment ça se passerait quand elle aurait dépassé le temps limite que lui fournissait sa potion. Se remettrait-elle à vieillir normalement, ou le poids de ses plus de deux mille ans lui tomberait-il dessus d'un coup, la transformant en squelette, puis en poussière ?

Mais en ce moment, sa curiosité avait des limites. Cette ultime expérience, elle ne le ferait pas.

Rikku avait toujours eu peur de la mort.
Alors, elle avait décidé de choisir elle-même sa propre fin.m

Il ne restait qu'une petite fiole sur ses immenses bureaux. Une petite fiole remplie de poison.
Elle avait fait en sorte qu'il agisse en moins d'une heure, pour ne pas avoir le temps de regretter son geste, et qu'il soit indolore. Mais là, assise devant, elle hésitait encore à le boire.
Elle était effrayée comme seuls les enfants le sont habituellements, de ces peurs qui ne disparraisse que lorsqu'ils sont réconfortés dans les bras de leurs parents.
Mais Rikku n'avait plus personne pour la réconforter.

Prise d'une soudaine poussée de courage, sans doute menée par le désespoir et la tristesse, elle s'empara du flacon et avala son contenu.

Elle écrivit rapidement son testament, qui fut court : elle léguait absolument toutes ses possessions, le résultat de ses recherches, ses découvertes, à l'université d'Harmad.

Puis elle alla dans sa chambre, innocupée depuis des années – cela faisait longtemps qu'elle dormait sur une couchette entreposée dans son laboratoire quand elle en avait besoin.

Elle observa longuement, une dernière fois, le ciel noirci par la fumées des usines de la cité où elle avait toujours vécu. Elle se fit la réflexion que quand elle était jeune, il n'était pas encore aussi couvert...
Après avoir fermé les lourds rideaux de velours marron, elle s'étendit sur son immense lit glaçé.
Elle se sentait si seule.

Doucement, elle s'éteignit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Terminé]Solitude d'une scientifique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude d'un homme. [PV Akared Rakash][Terminé]
» (terminé) « Et de ses tentacules, la pieuvre l'enserra, solitude infâme qui isole du monde. » [pv Nathanaël]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Cités-Etats-
Sauter vers: