AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Dim 28 Fév 2016 - 19:36

CPC !!! Bluck avait tourné en rond pendant des heures dans cette putain de cité avant de trouver accroché au mur d'une auberge ces trois lettres salvatrices pour tous voyageurs souhaitant trouver une auberge digne de ce nom.

Il avait quitter Marischka et Sasha quelques temps afin de se rendre à Harmad. Marischka connaissant un médecin là-bas. Visiblement un homme bien qui lui commandait exclusivement à elle des plantes sèches. C'était Bluck qui c'était proposé d 'amener la marchandise à l’hôpital d'Harmad. Selon Marischka le fameux médecin payait toujours plus tard et très généreusement. Il n'avait pas eu l'occasion de le rencontrer en personne, mais à en croire l'halfeline. C'est lui qui avait payer pour une bonne partie la ferme dans laquelle il avait rencontré la jeune femme. C'était même ce médecin qui lui avait conseillé de quitter Harmad pour s'installer à la campagne. Bref tout ça pour dire que ce type était un homme bienveillant avec Marischka. Donc forcément un type bien. Bluck avait été reçu par un collègue de cet Helvoran. Il lui avait même laissé une commission presque gênante pour la livraison.
Commission qui avait pourtant fondue comme neige au soleil une fois l'achat d'une bague pour Marischka  et d'un souvenir pour Sasha acquit avant même de quitter la cité. Tout cela sans compter l'acquisition plus ou moins légale d' un petit sac de poudre noire tombé d'un chariot.

Bluck était reparti sur les routes s'arrêtant tantôt dans une clairière, tantôt dans une auberge portant le logo CPC lorsque le temps devenait pluvieux au point de ne pas pouvoir bivouaquer convenablement.

Sur la route du retour ce trouvait la cité état de Polmuriel et il en avait bavé pour trouver cet établissement. Bien que peu reluisant, il semblait prometteur uniquement parce qu'il y avait apposé cet acronyme. Mis à part la ferme de Marischka -qui n'avait eut aucun mal à obtenir le précieux sésame.- Sont plus beau souvenir restait sans doute l'auberge des sept chevaliers en Hasdruba. Le plus beau coup commercial d'Aires Bellario. Elle c'était offert les services d'un certain Jason Elvirae à l'époque...

« -Putain de nostalgie. » Dit tout haut Bluck en se grattant la barbe devant l'établissement avant d'en franchir le seuil.

Il s'arrêta net en voyant l'intérieur.
C'est quoi ce bordel ? Voilà ce qui lui vint à l'esprit lorsqu'il eut fini de jeter un œil à droite et l'autre à gauche.
Le type derrière le comptoir ne prit même pas la peine de le saluer. Il briquait une chope avec nonchalance comme un type qui hésite encore entre la branlette et se payer les services d'une autre pour le faire. En parlant des autres... Deux filles passait le temps affalé sur des chaises à ne pas savoir quoi faire. Faut dire qu'il n'y avait pas foule dans l'auberge. Seulement un vieux qui roupillait dans un coin. A moins qu'il ne soit mort devant son verre qu'il n'avait vraisemblablement pas touché. Cela ne semblait inquiéter personne.
D'ordinaire Bluck entrait tout sourire dans les établissements de la confrérie, mais là ! C'était irréel ! On aurait cru une taverne dans le labyrinthe de Kelvin. Même les odeurs de merde lui rappelait les tavernes de ces bas-quartiers du duché. A moins que le vieux ne se soit vider en toute discrétion. Ça puait la merde !
Hors de question qu'il laisse cet établissement frapper du sigle CPC partir à vaux l'eau. A moins qu'il ne s'agisse d'un usurpateur. Si tel était le cas. Foi de Bluck, ça allait valser sec dans le quartier.
D'un ton aussi aimable que lui inspirait l'ambiance il réveilla le lustreur de chope.
« -Y a moyen de manger un morceau et de boire un coup ici ?
-On a qu'un plat unique et d' la bière.
-Envois déjà une chopine on verra après. »
Le fait de commander semblait vraiment ennuyer le tenancier. Chose totalement improbable dans une enseigne portant le sigle CPC !
Pourtant certains détails étaient toutefois présent ! Les tabourets étaient visser au sol. Pas de toiles d'araignées (ou si peu) sur les poutres. Certes la déco avait vraiment besoin d'un coup de neuf, mais sinon c'était presque potable... Pour un soir de fermeture pour travaux.
Bluck se trouva un coin où poser son sac ainsi que son kilt. Non loin de la porte et suffisamment près du bar au cas où la bière serait bonne. Chose dont il doutait fortement.
Il soutenait l'air méfiant de l'aubergiste en se demandant pourquoi il n'allait pas lui en coller une bonne derrière les oreilles tout de suite.
-Mary ! Apporte ça à m'sieu au lieu de rien foutre !
L'intéressée sembla se réveiller au claquement de main de l'aubergiste sur le comptoir. A moitié débraillée. Mary s'affola plus pour essayer de tenir l'équilibre jusqu'à la table du semi-nain sans rien renverser plutôt que de savoir ce qu'elle foutait là et dans quel état elle était.
Le temps que la donzelle trouve son Nord et accessoirement la table Bluck. Le semi-nain c'était poser à l'aise prenant même le temps d'allumer une pipe sur laquelle il tirait fort dessus, mais ce n'était pas la fumée qui le fit toussoter.
Il faut tout reprendre à zéro. Pensa-t-il.
Se rappelant à d'ancien souvenirs. Il se demanda dans quel sens ce bon vieux Gaunt aurait foudroyer du regard cet aubergiste. Comment Tavish aurait fait moult manières pour ne pas entrer dans cette établissement. Comment  ce capitaine l'en aurait convaincu par de belles paroles d'y entrer en lui disant que la seule personne qui pouvait en vouloir à sa putain de virginité druidique n'était autre que celui qui la protégerait de toute autres personnes souhaitant lui voler. Comment Calihye aurait regardée sévèrement le semi-nain lorgner le décolleté de la druidesse. Comment le capitaine sans navire aurait mit à l'épreuve l'imperturbable Gaunt. Bref que de souvenirs remisés dans la mémoire de chacun...
Et l'autre toujours pas capable de porter correctement une chope...
Bluck frappa du poing sur la table.
« -Bon alors ma chopine ça vient oui ou merde !.
-Je suis au regret de vous dire merde m'sieu le... Comment déjà ? Pas grave on s'en fout non ?
Le semi-nain fixa les yeux plus que rougit de la serveuse tout en lui prenant la chope des mains.
« -Prends ta pause gamine t'en a besoin. » Il ne la repoussa pas pourtant un bon coup de botte dans le fion c'est tout ce qu'elle méritait. Puis l'autre derrière son comptoir restant là à rien dire. Il lui faudrait une bonne de rafale de phalanges à lui aussi avant de lui décrocher les mâchoires pour qu'il se mette à sourire à la clientèle.
Bluck porta à ses lèvre la chope. La bière était fade, presque chaude et …
« -Dégueulasse. »
L'autre fille. Jeune et borgne semblait le regarder comme un nain qui voit un orc pour la première fois. -Le contraire fonctionnant aussi.-
« -Tiens gamine si t'as soif celle-là elle est pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Mer 2 Mar 2016 - 20:00

Maman se tourna vivement vers Boukle d'Or afin de poivrer davantage ses remontrances, en soi déjà bien relevées. Elle gesticulait et faisait de grands gestes du bout de ses petits bras dodus. Boukle d'Or la regardait sans la regarder. Et Maman poursuivait, de sa voix de stentor :

- Mais enfin, douze ! Je veux bien te passer le fait que tu brises accidentellement la nuque d'un client de temps en temps, mais douze ! Par Antescior ! Douze !

Et elle ne cessait de répéter ce nombre, à chaque fois un peu plus fort, comme s'il lui piquait davantage les lèvres. C'était cracher en l'air. Mais Boukle d'Or, les bras ballants le long du corps, ne semblait point piquée par ces cures-dents là. La jeune femme finit néanmoins par lâcher, plus par lassitude et impatience que par réel intérêt envers sa défense :

- Le client devenait violent.
- Mais douze par les dieux !!! Douze, Boukle d'Or !!!! DOUZE !!!!
- Bah quand j'ai cogné le premier ses potos ont rappliqué, alors j'les ai tous cogné.
- MAIS DOUZE BOUKLE D'OR !!! DOUZE !!!

Et ce fut reparti pour un tour. Boukle d'Or choisit cette fois de couper court aux jérémiades de Maman.

- Au moins j'ai bien gagné ma soirée.

Elle avisa de son œil perçant la bourse douze fois bien pleine que Maman avait rangé dans son décolleté.

- Et si la garde de Polmuriel s'en mêle ma pauvre fille ? Hein, tu n'y as pas pensé à ça, petite dinde !
- C'étaient des bandits de chemins Maman. Personne ne s'en mêlera.

Boukle d'Or planta là Maman, ne tenant déjà plus en place.

- Boukle d'Or ! Où vas-tu petite sotte ?!
- Faire le ménage.
- Tu peux vaquer à tes occupations ce soir. Effectivement, tu as bien gagné ta soirée.

Boukle d'Or ne sourit pas, mais elle ricana doucement aux propos de Maman dans son dos. Puis elle se chargea de rassembler tous les corps en un gros sac de toile qu'elle tira sur son épaule tout du long de la ruelle. Ce putain de sac était putain de lourd, mais Boukle d'Or disposait d'une force de taureau ! Ou plutôt de vache si on voulait rester dans la comparaison correcte. Elle avait au moins en commun l'abondance des mamelles.
La jeune femme hissa ce paquet inerte sur des kilomètres sous la lune, puis enfin atteignit un minuscule lac hors de la ville, à la lisière du bois bordant la Cité. Elle balança le tout dans la vase puis regagna la cité.

Du reste, sans objectif ni client prévu ce soir-là, et bien qu'il soit près de la minuit, Boukle d'Or errait parmi les sombres et tortueuses ruelles sans but précis. Avait-elle des écus sur elle ? Elle ne le savait même pas. Sûrement un ou deux.

Alors elle entra dans un établissement au pif, de toutes façons elle était en recherche de compagnie et d'une bière. Et pour l'un comme pour l'autre, ses critères demeuraient fort larges et ouverts. Elle s'installa à une table et commanda une choppe tout en se grattant la tempe. Douze types... C'est vrai qu'elle y était allée peut être légèrement fort ce soir...

« -Bon alors ma chopine ça vient oui ou merde !
-Je suis au regret de vous dire merde m'sieu le... Comment déjà ? Pas grave on s'en fout non ?
-Prends ta pause gamine t'en a besoin....Dégueulasse.

L'homme qui venait de prononcer ces derniers mots croisa alors l’œil fixé sur lui de Boukle d'Or. Elle l'avait lorgné depuis plusieurs minutes, sans même s'en rendre vraiment compte. C'était un rigolo ce type là.

- Tiens gamine si t'as soif celle-là elle est pour toi.

Tout en lui disant ça il avait poussé sur le côté de sa table la chope de bière l'incitant à s'approcher, ce qu'elle fit. Sans le remercier, elle se saisit de la chope qu'elle porta à ses lèvres et descendit le tout en moins de temps qu'il en aurait fallu à un homme afin de cligner des cils. L'expérience éclair se conclut par un rot bruyant, et elle s'essuya les lèvres d'un revers de son avant-bras avant de lâcher un "haaaaaaaaaaaaaaa ça fait du bien putain".

- Votre chope m'dame.

La dénommée Mary balança sur la table la chope que Boukle d'Or avait commandé en entrant -et avait attendu bien dix minutes, soit le temps de crever un mulet à coup de figues molles, à condition que ça soit Boukle d'Or qui lançait lesdites figues, et en un tel cas, elle aurait bien parié qu'elle aurait réussi à crever l'animal en moins de cinq.- Cette dernière la vida tout comme la première, sans se soucier de la présence du petit rageur barbu sur sa gauche. Elle flanqua d'un geste fort vif les deux chopes dans les bras de Mary alors qu'elle repassait près de la table, suivi d'un "remet-moi ça, toi" et de nouveau, s'essuya le revers des lèvres. De la bière avait coulé dans son décolleté vertigineux, et comme Boukle d'Or avait en horreur le fait de gaspiller de la bonne bière, elle l'essuya de son index avant de le faire disparaître entre ses lèvres.  Puis :

- Hey l'ami, moi c'est Boukle d'Or ! Merci pour la choppe, c'était sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Dim 6 Mar 2016 - 10:21

Eh ben. Elle a une descente aussi forte que sa poitrine celle-là. Pensa Bluck en regardant la fille vider coup sur coup deux chopes puis en commander une autre.
Poitrine qu'elle ne manqua pas d'indiquer de son index. A moins que ce ne soit pour y essuyer une goutte de bière qui s'y était égarée. Quoi qu'il en soit C'était difficile de ne pas la remarquer.
Fut une époque Bluck aurait lorgné cette paire de miche toute une soirée sans s'en lasser.
A cet instant même s'il ne pouvait les voir il y avait certainement deux petites fée assissent sur ses larges épaules.
L'une blanche lui rappelant que Marischka n'apprécierait certainement pas qu'il laisse son regard s'attarder sur les attributs de la jeune femme.
L'autre noire lui suggérant que pas vu pas prit.
Il en était à hésiter laquelle des deux écouter lorsque la jeune femme se présenta en le remerciant.

-D'rien gamine. Lâcha le semi-nain en détachant les yeux du décolleté.
-Boucle d'or ? Pour une brune. C'est pas commun. Moi c'est Bluck.

-B. B.B. Bluck ? S'exclama derrière le comptoir le tenancier de l'établissement qui devint aussi blanc que le torchon avec lequel il essuyait une chope.
Non à vrai dire il devint plus blanc que le torchon. Chose facile lorsqu'il fallait deviner la couleur d'origine du torchon sous sa pellicule de crasse.
Bluck pointa du doigt le tenancier tout tremblant.
-Oui j'suis Bluck et... ?
-Je t'emmerde ! Lui répondit l'autre tout tremblant.
Bluck frappa la table du plat de la main en lui hurlant « Bonne réponse mon gars !  Maintenant tu me soigne correctement avant que jm'énerve. Tu me sers autre chose que ta pisse de troll des marais et puis j'ai faim aussi. »
Il se retourna vers Boucle d'or et son décolleté. Pas facile de la regarder dans l’œil celle-là.
« -Et sert aussi quelqu' chose à la p'tite. Elle est toute maigre. Puis à la vitesse qu'elle picole elle va rouler sous la table avant dix chopines. »

Le semi-nain poussa un peu son bouclier qu'il avait poser là et fouilla dans son sac pour un sortir sa bouffarde comme il appelait sa pipe. Une fois allumé il tira dessus deux ou trois fois.
-Ce type à intérêt à se sortir les doigts du cul pour me faire oublier la première impression que son taudis m'a donné.
J'suis un membre d'honneur de la CPC. Enfin faut dire que là j'fais du tourisme. Les grandes villes comme ça. J'évite d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Jeu 10 Mar 2016 - 14:07

-Boucle d'or ? Pour une brune. C'est pas commun. Moi c'est Bluck.
- Ouah bah Bluck pour un humain c'est pas commun non plus. C'est mon cacatoès huppé qui s'applait Bluck aussi. 'S'est emplâtre contre le hublot d'ma cabine à l'époque, j'lavais lancé trop fort et oublié d'ouvrir cette merde de hublot. Ca a fait spouitch, contre le verre. Pauvre Bluck, j'l'aimais bien. L'était tout tordu à la fin.

Elle haussa les épaules en signe écourté de deuil tandis que le prénommé Bluck gueulait sur l'aubergiste à propos d'un certain CPC. Boukle d'Or tenta de poser le doigt sur la signification de ces trois lettres tandis que le petit homme à côté d'elle allumait une pipe. CPC... Connerie de Putain de Code... A moins que ça ne soit autre chose.

- Et sert aussi quelqu' chose à la p'tite, disait Bluck. Elle est toute maigre. Puis à la vitesse qu'elle picole elle va rouler sous la table avant dix chopines.

L'aubergiste vint alors poser devant les deux compères deux plats fumants dont la délicieuse odeur aurait mis n'importe qui en appétit. Même une pute déjà pleine. Boucle d'Or avait déjà englouti un gigot quelques heures avant de s'attabler ici. Mais là putain ! C'était trop bon ! Elle ne sut résister à la tentation et se jeta sur l'assiette, découpant le lard fumant avec les doigts et l'engloutissant en moins de deux.

- Pufain Bluck, f'es un frai magifien en frai, marmonna-t-elle bouche pleine tout en se saisissant d'une énième chopine que tenait au bras l'aubergiste, avant même qu'il n'ait eut le temps de la déposer sur table.

Boukle d'Or la vida, comme les premières, puis s'avachit sur sa chaise, mains sur le ventre et la paupière lourde.

- Whaou j'ai jamais rien boustifaillé d'aussi bon ! Ah et au fait, CPC ça veut dire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Dim 20 Mar 2016 - 19:07

La gamine aurait bouffé l'assiette, les couverts (dont visiblement l'utilité semblait un détail pour elle.) et la table avec si elle avait pu.  Un instant cela lui rappela sa petite Sasha qui engloutissait son goûter lorsqu'elle revenait de l'école. A la différence que la petite halfeline ne parlait pas la bouche pleine. Pour les halfelins c'est une perte de temps de vouloir parler pendant que l'on s'empiffre.

- Whaou j'ai jamais rien boustifaillé d'aussi bon ! Ah et au fait, CPC ça veut dire quoi ?

Aussi bon ? Bluck n'avait pas ou presque pas touché à son assiette. Pas assez salé, trop d'épices, beaucoup trop cuit et pas bien en plus. C'était quoi le problème ici ? S'interrogea-t-il silencieusement. Alors que la gamine lui demandait ce que voulais dire CPC.
-C'est Pas ça. En tout cas c'est pas ça qu'est ça au moins pour cette taverne.
Après avoir remplit le ventre de la gamine il décida qu'il était temps de lui remplir autre chose et jugea bon de l'informer de ce qu'était la CPC.

-Ça peut avoir bien des significations.  Il y a une paire de dizaine de tour. J'me suis arrêté dans une p'tite auberge au fin fond du trou du fion de ce monde. On avait pas la même idée d'une bonne bière moi et la patronne de l'auberge. Et comme elle était presque aussi tétu que moi on en a discuté toute la nuit. On a tellement bien parlé qu' au p'tit matin le coq il  pouvait que se percher sur des ruines pour chanter. On avait faim alors il n'a pas chanté longtemps. Faut dire que ce taper dessus ça creuse, mais ça on s'en fout.

Bluck tira sur sa bouffarde avant de reprendre.

-Après on a picoler, puis on a fait la paix. Comme on savait pas quoi foutre d'autre on a décidé de remonter l' auberge. T' façon on allait pas dormir comme deux cons dehors non plu. Puis après on en a ouvert une autre, puis une autre et encore une autre. Comme on pouvait pas être partout on a créer une confrérie. Ça c'est pour le premier C. Ensuite le P c'est pour Pitence. Et l'autre C pour chopine.
Après c'est vrai qu'on a un peu diversifiés nos activités. Confrérie de la Poudre à Canon. Confrérie des Putes et des Chaudasses. Confrérie des Pêcheurs et des Chasseurs. Un coup elle était bourrée et elle a lancé la confrérie des Puçeaux et des Chastes.  Bref ça marchait plutôt bien pour nous. En excluant la dernière confrérie qui n'a pas remporté un franc succès. Peut-être que ça aurait plus fonctionné chez les grandes oreilles ce genre de confrérie. Puis un jour ça m'a prit comme une envie de pisser en pleine nuit. J' en ai eut marre. Alors je lui ai tout laissé. J'lui ai fait la bise et j'suis parti voir ailleurs. Elle m'a seulement dit que je payerais plus rien dans un établissement d'la CPC. Puis elle m'a coller une baffe à m'en retourner le kilt. Elle était un brin rancunière la donzelle. Tout ça parce que je lui avait coller une mains aux fesses en lui disant au revoir. Faut dire qu'elle avait un cul capable de faire renier ses vœux de chasteté à n'importe quels druides des îles de Jade et une paire de miche capable d'étouffer un minotaure, mais je m'égard.
Voilà qui devrait répondre à : C'est quoi la CPC  gamine.
Enfin j'dis gamine, mais si ça t'emmerde que jt' appel comme ça faut l'dire. Et par pitié dis moi que ta mère s'appelle pas Aires Bellario et si c'est le cas ne m'appel pas papa tout de suite avant d'en être certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Mar 29 Mar 2016 - 16:06

avec le chœur des repus qui hurlent qu'ils ont faim en chœur
avec les égorgeurs qui crient à l'assassin en chœur
Prévert.




Aires Bellario ? Qui c'tait celle-la ? Non, Boukle d'Or connaissait pas.

- Non mais t'es pas mon père le Bluck, mon père c'était un barbare des steppes.

Elle émit un rot qui lui retourna l'estomac puis s'essuya la bouche d'un revers de la manche avant de se lécher les doigts un-à-un, tout gluants et visqueux qu'ils étaient.

- CPC ça troue l'cul quand même ! Mais c'est gras... En fait j'pense qu'ça veut dire Crème Popote et Cellulite. Mais c'pas grave, c'était grave bon quand même ! Bon, on bouge ?

Au regard que lui lançait son nouvel ami, Boukle d'Or, si elle ne s’appelait pas Boukle d'Or et se préoccupait un tant soit peu de ce que la clientèle pouvait bien penser d'elle, se serait questionné sur la grandeur utopique de ces derniers propos.

Mais elle s'appelait Boukle d'Or, et avec un k s'il-vous-plait, et s'en foutait royalement, de ce que la dizaine de pequenauds s'encanaillant dans le quartier a deux heures du matin pouvait bien penser d'elle. Elle réajusta son cache-œil et prit la porte non sans avoir ramassé une dernière pinte à demi-pleine qui traînait au coin d'une table.



~


- Hé vous ! Mademoiselle !

Boukle d'Or se retourna vers la patrouille de nuit composée de trois gardes qui avançait vers elle. Merde, ils ont dû découvrir le corps des douze gus de tout à l'heure...

- Vous êtes qui ? demandèrent-ils à l'attention de la jeune femme et du semi-nain l'accompagnant.
- Bah moi c'est Boukle d'Or, j'travaille ici. Et lui c'est le Bluck, fondateur de la CPC : Casse-toi Petit Con. A moins que ça soit "Crie Pétasse, Crie" ! Mais il parait qu'c'est un sigle qui change tout le temps...Vaut mieux pas trop s'y fier hein. Moi j'm'y perds d'toute façon.

Les gardes les lorgnèrent comme si Boukle d'Or venait de leur annoncer la nouvelle du Tour, hésitant entre prendre ça pour une insulte ou ne pas le prendre du tout.

- Enfin, si vous voulez prendre quelque chose ou quelqu'un, ajouta-t-elle en matière de renseignement, faut remonter la rue là-bas. Moi j'travaille pas ce soir, j'prends personne et personne me prend.

Voyant qu'ils demeuraient totalement coi, elle les gratifia d'une petite tape amicale sur l'épaule -qui avait plus l'aspect d'un uppercut- afin de les dépasser.

- Bonne ronde les gars hein.
- Attendez, mademoiselle, reprit l'un d'eux, visiblement de nouveau propriétaire de toutes ses capacités locutrices. Vous devriez rester sur vos gardes avec votre ami.
- Ah bon ?
- Il se passe de drôles de choses dans ce quartier. La nuit dernière sous le coup des trois heures après la mi-nuit, on a retrouvé une pu...une fille de joie morte.

Boukle d'Or haussa les épaules.

- Il en meurt tout le temps. Un mari jaloux. Un client insatisfait. Une nécrophile Oréen. Une maladie foudroyante. Un ulcère de pus. Une...
- Nous trouvons beaucoup de corps, mademoiselle, oui. Mais beaucoup plus rarement des corps ayant servi de casse-croûte à son meurtrier !
- Effectivement c'est plus rare.
- Il ne s'agit pas d'une bête. Faites attention, l'assassin court toujours. Les pu...filles de joie semblent être ses potentielles victimes.

Boukle d'Or termina la bière contenue dans sa chope avant de l'envoyer au sol, et sourire aux gardes de nuit.

- Qu'il vienne ! Je le cognerai si fort que son nez rentrera dans sa face et j'en ferai une vraie tronche de cul.

Les gardes haussèrent les épaules et passèrent leur chemin. Boukle d'Or se sentait bien. Ni ivre, ni non plus vide. Juste bien. Elle passa un bras autour des épaules de Bluck.

- Tu vois, Compagnon au Penis Court, c'est pas trop la joie ces quartiers-là ! Mais j'suis quand même contente d'avoir pu t'y trouver à l'auberge de toute à l'heure.

Une brume légère semblait être descendue sur les deux protagoniste. Un cri féminin strident retentit alors, tandis qu'une silhouette féminine s'affaissait à plusieurs mètres devant eux, dans l'ombre d'une de la ruelle mal-famée. Ce qui semblait être l'assassin, encapuchonné et vêtu d'un long manteau gris, se pencha sur sa victime et l'on pût clairement entendre la chair se déchirer sous les crocs, puis le bruit caractéristique de mastication d'une chaire crue. Alors, deux yeux brillants se levèrent, et croisèrent ceux des deux compagnons. La silhouette se mit alors à courir, semblant voûtée, puis disparut dans la brume.

- Heu...

Boukle d'Or fit un volte-face mais derrière elle, il n'y avait plus personne. Les gardes de nuit avaient déjà dû remonter la ruelle. Elle se précipita sur le corps sanguinolent de la victime, dont des marques de mâchoires demeuraient bien visibles au niveau de la nuque tranchée, des bras et du ventre. Au sol, déjà les entrailles se répandaient en une odeur insupportable. Après un tel spectacle, Boukle d'Or se sentait déjà beaucoup moins bien.

- Tu la connaissais ? demanda Bluck.
- Bah ouais, c'est Mary Ann. Enfin c'était. Une collègue du travail quoi.

Les deux camarades reculèrent d'un pas.

- Putain ça craint.
- Ce qui craint le plus c'est que notre tueur cannibale a emporté tout l’intestin. Va savoir pour en faire quoi.
- Dire qu'à la base on devait s'farcir juste deux ou trois truands...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Dim 10 Avr 2016 - 10:45

Le problème de son éventuel paternité fut vite expédié tout comme quelques chopes. La compagnie de la gamine amusait Bluck. Elle semblait se foutre un peu de tout y compris des gardes. Il s'était difficilement retenu de rire lorsque Boukle d'Or avait eut une conversation avec trois gardes aussi coincés que leurs paires de couilles dans leurs uniformes. Quand il la regardait il se revoyait plus jeune dans certaines attitude de la gamine. Il avait cru comprendre qu'elle gagnait sa vie en louant son corps et il se surprit a penser que si il n'avait pas Marischka. Il lui aurait encore bien coller une main au cul... Voir plus moyennant finance.
Pour Bluck c'était un métier comme les autres la prostitution. Lui même fut un temps avait louer ce genre de service a une bourgeoise Oréenne mal tringler. C'était il y a de cela bien des tours quand il était garçon de ferme. L'annonce disait : Cherche jeune homme bien bâtit sachant manier la brouette. Tout un programme...
Bluck en était a se remémorer ce souvenir lorsqu'un cri déchira la brume nocturne. Malgré leur proximité d' où le cri semblait venir. Ils arrivèrent trop tard et ne purent que constater le triste spectacle.
ça puait en effet. Et Bluck ne pensait pas seulement à l'odeur qui émanait de la pauvre Mary Ann.
Dommage elle devait être un joli brin de fille avant qu'une espèce de saloperie décide d'en faire son casse-croûte. Le quartier semblait avoir de gros problème de sécurité pourtant les trois gardes croisés un peu plus tôt semblaient soit s'en foutre, soit complétement inaptes à endiguer le massacre.

-J'suis pas un prêtre du père Canergën, mais j'pense que ça sent fort le nécromant ou une saloperie dans le genre. Viens gamine faut pas rester ici.

A quoi bon en effet. Il ne pouvait plus rien pour la fille. Faut pas être éclairé à tous les étages pour traîner seule, sans arme dans des ruelles comme celles-là de nuit aussi. Il prit Boukle d'Or par le bras et décida de prendre la direction d'un quartier un peu plus fréquenter lorsqu'il s'arrêta.
Si ça première idée était d'aller trouver des gardes. Ce n'était certainement pas les trois autres débiles qui pourraient faire grand chose sinon ils l'auraient déjà fait. Avant il se serait lancer à la poursuite du meurtrier sans réfléchir, mais quitte a jouer les mercenaires sauveur de pute autant y gagner quelques sous...
« - A l'assassin ! Garde ! Garde ! » Hurla Bluck. Les trois gardes d'avant accoururent des torches à la main quelques instants plus tard. Sans dire un mot Bluck leur indiqua la direction du corps de la pauvre Mary Ann. Arrivé sur place les trois reculèrent dans un concert dégueulasse se mirent à vomir les un après les autres devant le carnage.
« - J'pense que le mieux c'est que vous suiviez les traces de sang que cette ordure a laissé. »
Suggéra le semi-nain a un des garde. Le bonhomme ne semblait pas être enchanté par l'idée et les deux autres transpiraient la trouille.
« - Sinon y a une autre solution... » Dit Bluck en esquissant un sourire.


Les trois gardes, Bluck et Boukle d'Or étaient tous atablés et de retour dans la taverne où les deux derniers c'étaient rencontrés. Bluck était passé derrière le comptoir pour y chercher un document que le plus gradé des trois terminait de lire avec la plus grande attention.
« -Cela me semble correct. Fini-til par dire en signant au bas de la feuille.
-Bien sûr que c'est correct ! S'exclama Bluck en signant à son tour.
-Bon on boit un coup et on s'y met ! C'est quoi vos p'tit noms les gars ?
-Je suis Richard -Anthony- Joseph. Voici Philippe-Guillaume-Paul et Louis-Alexandre-Benoit. Dit le garde en désignant succéssivement les deux autres. Bluck se tourna vers Boukle d'Or en se grattant la tête.
« -Heureusement que j'ai demandé vos p'tits noms. Bon alors toi c'est Riri. Fifi et toi Loulou. Ça sera plus simple pour tous l'monde. Elle c'est Boukle d'Or et moi c'est le Bluck. »
Le semi-nain vida sa chope d'un trait tout comme Boukle d'Or qui laissa échapper un rot auquel Bluck répondit par un plus sonore.
« - On va traquer cette saloperie tueuse de pute. Vous prendrez le mérite et p'tre bien du gallon et nous on vous délaissera d'une p'tite partie de vot solde. Y a pas plus correct comme contrat. »

Le petit groupe retourna sur les lieux du massacre et commença a suivre une sinistre piste lorsque étrange grondement se fit entendre.
Sa masse dans une main et son bouclier dans l'autre Bluck regarda Boukle d'or puis son ventre.
« -C'est pas moi ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Jeu 14 Avr 2016 - 21:37

Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui

Prévert



- Me regarde pas comme ça Calamiteux Pépé tout Crouteux, c'pas moi non plus !

Riri, Fifi et Loulou, assemblés autour de Bluck et Boukle d'Or, paraissent davantage à des bambins tremblants sous les jupons de leur matronne que de réels gardes de nuit. D'un échange muet entre trois yeux, Bluck et Boukle d'Or se mirent en route. Il n'était guère difficile de suivre les traces sanguinolentes un peu partout dans les ruelles mal égouttées de Polmuriel à ses heures les moins glorieuses.

Il s'avéra finalement que le grondement n'était autre que le souffle renâclant d'un vieux hongre bai après s'être soulagé devant la porte d'un lupanar.

- Bon. Bah on a qu'à continuer à remonter la piste.

C'est ce que firent les cinq énergumènes. Petit-à-petit, les traces demeuraient moins visibles, l'odeur du sang davantage masquée et la fatigue de plus en plus présente. D'ici une à deux heures, l'aube se lèverait.

- Ca s'rait bien de conclure ça avant le matin quand même, fit remarquer Boukle d'Or tandis que son nouveau compagnon demeurait plié en deux et déterminé à examiner le liquide poisseux et trouble entre les dallages d'une place, c'est que j'travaille le soir, moi. Ho fait le Bluck, ça j'crois que c'est de l'eau croupie, c'est tout.

Boukle d'Or leva la tête en direction des deux ruelles qui menaient à deux chemins distants. La première, qui partait à gauche, déboulait sur le quartier des commerçants les plus modestes. La seconde, menant à droite, quittait Polmuriel pour se perdre à la lisière du petit bois bordant la Cité, sur un lac vaseux. La seconde option demandait de couvrir bien plus de kilomètres à pieds, si l'on se décidait à la suivre, que la première. Une idée toute-lumineuse naquit dans l'esprit avisée de la barbare aux grosses mamelles ! Elle se tourna vers les trois gardes.

- Je fais équipe avec le Bluck ! Les premiers à se faire toucher ont perdu !

Elle balança alors sans coup de semonce un magistral -et tout en finesse- coup de boule à Riri et Fifi. Le Bluck, homme très vif d'esprit -elle le vit !- se chargea de Loulou ! Pissant le sang en terme de contusion nasales, les trois gaillards se tenaient le visage à deux mains en pleurant.

- Bon bah faut être plus vifs la prochaine fois les mecs. Bluck et moi on a gagné, on va aux commerçants.

Sur ce, elle s'éloigna, les laissant se relever avec peine.

- Morbleu, c'est à se demander si ils connaissent vraiment les règles du "touche-moi" ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Sam 16 Avr 2016 - 11:53

«- Doit y avoir plusieurs façons d'y jouer. C'est comme les échecs. Après c'est pas la meilleures version du  touche-moi que j'connaisse, mais vu qui avait que des mecs en face. J'allais pas les peloter non plu. »

Loulou avait eut le droit a un coup de bouclier qui avait manqué de le faire tomber. Deux moulinets de bras plus tard Bluck lui avait écraser son poing sur le haut du crâne manquant de peu de planter le garde dans les pavés crasseux de la rue.
Après cette petite récréation. Le groupe avait prit la direction d'un quartier encore plus pauvre que l'autre. (Bien que la pauvreté soit toute relative dans la cité de Polmuriel.) Les boutiques était encore fermée, mais l'on pouvait déjà y déceler une timide activité alors que les commerçants se levaient à peine. A part quelques ivrognes essayant de retenir la nuit autant que leur envie de pisser. Plus aucunes filles de joie ne trainaient en ville. Elle devaient soit pioncer, soit finir un vieux papi qui avait toutes les peines du monde a s'épuiser sur le cul de la fille qu'il avait payé.

« -Bon. J'crois pas qu'on le chopera ce soir le salopard. » Pensa tout haut Bluck.
Il se tourna vers les gardes pour constater qu'après le petit jeu. Ils n'étaient plus en état de chercher qui que ce soi et encore moins de l'arrêter.
-Rentrez chez vous les gars. Soignez-vous. On r'met la chasse à d'main soir. On se retrouve à la taverne où on a signé le contrat.

Les trois gardes ne demandèrent pas mieux et disparurent aussi vite qu'ils le pouvaient craignant certainement que le semi-nain change d'avis.

«-Quoique le sang de leur pif aurai pt' être attirer ce con... »

Bluck laissa sa phrase en suspend avant de regarder Boukle d'Or.

« -J'crois j'ai une idée. Tu vas trouvé ça certainement très con, mais ça peut marcher. »

Quoi de mieux que d'écouter un plan autour d'une chopine.
Bluck et Boukle d'or retournèrent à la taverne de la CPC. Certes les autres étaient depuis longtemps fermée a cette heure, mais Bluck tambourina à la porte demandant au tenancier de lui ouvrir.
Bluck passa derrière le comptoir tout en renvoyant à ses rêverie le propriétaire. Il servit une chope à la gamine tandis que lui jeta son dévolu sur une bouteille contenant certainement quelque chose de bien plus fort que de la bière.

« -Bon alors c'est tout simple. Si ce type chasse uniquement des filles que tu appels collègues de travail. Faut qu'on se débrouille pour qu'il te course. »

Il but deux ou trois grosses gorgées avant de reposer la bouteille.

« -En résumé. Tu f'rais un super appât puis nous on lui tombe d'ssus. Avant qu'il t’étripe de préférence. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Mer 20 Avr 2016 - 15:57

S'élance autour d'un treillis, et circule
Parmi la maladive exhalaison
De parfums lourds et chauds, dont le poison

P.V



Boukle D'or entreprit de tirer un peu sur le minuscule tissu de toile qui dissimulait le bout de ses seins aux éventuels passants. Elle avait horreur d'être ainsi désarmée, et bien que cela ne lui avait pas posé de grands soucis en terme moral d'accepter la proposition de son compère à la Chatte Parfaitement Cachée, elle avait quand même insisté pour avoir à portée de main, à défaut d'une bonne grosse épée, un petit couteau. Le dissimuler sur elle alors qu'elle n'était vêtue que d'un fin bandeau de tissu en haut et en bas ne fut pas chose aisée, mais le Bluck et elle-même avaient fini par se mettre d'accord.

En cas d'altercation, elle aurait donc un couteau à bout de doigts.

La lune était cachée par les nuages, la nuit plutôt sombre, les passants souvent ivres. Boukle d'Or, adossé à un mur, commençait à se faire royalement chier. Elle envoya paître au loin un énième candidat, et pour la énième fois entreprit de réajuster sur ses mamelons la bande de tissu qui menaçait de tomber.

- Bon, il s'grouille l'autre ou quoi ? J'vais pas attendre toute la nuit comme ça moi !

Malgré la tragédie de la nuit dernière, bien qu'elle ne fut pas ébruitée au sein de la cité de PaulMurielle, il y avait toujours des clients prêts à s'encanailler dans les basses ruelles. Boukle D'Or en envoya chier un de plus, qui s'éloigna. Les putes ne manquaient pas dans ce quartier à cette heure là. Boukle d'Or tourna la tête vers le Bluck qui fit en sa direction un pouce levé.

- Bon plein le cul, là. J'vais pisser.

Elle avisa une grille de canalisation et se dit qu'elle s'enverrait bien une bonne chopine de bière là, sur l'instant. Alors qu'elle s'accroupissait au-dessus de ladite grille, une ombre se dressa derrière elle, la surplombant de sa toute-hauteur.

- J'prends personne ce soir, désolée. Et puis tu vois pas que j'suis occupé l...

Boukle d'Or n'eut pas le temps de terminer sa phrase que ladite silhouette la renversa !

- Putain de...!!

Elle tomba sur le dos et dû mettre son bras en barrage afin d'empêcher la créature de la becter, ce qu'elle semblait déterminée à faire ! Boukle d'Or asséna alors à son agresseur qui puait la sueur froide et la charogne un coup de poing digne de sa réputation, et qui l'envoya rouler bouler sur les pavés ! Sous la vitesse de l'action, le tissu qui protégeait de la vue sa -très- opulente poitrine craqua, et elle se sentit libérée de cette constriction qui la gênait pour se battre ! Alors, Boukle d'Or s'élança sur son adversaire, dont le visage était dissimulé sous une large cape noire, mais qui se tenait debout à la manière d'un humain. Elle trouva le moment opportun afin de se saisir de sa lame, et la planta dans la cape du charognard qui, déjà, tentait de fuir ! Ce geste l'en empêcha, et il grogna en se débarrassant de son manteau avant de prendre ses jambes à son cou ! Boukle D'Or distingua une peau étonnement pâle et une longue chevelure noire encadrant une silhouette un brin courbée qui disparaissait au creux des ruelles peu recommandables de la Cité !

- Tu r'gardes quoi le Bluck ??! Il est parti par-là, course-le !

A demi pratiquement nue, Boukle d'Or entreprit l'escalade de la façade qui lui faisait face ! En deux temps, trois mouvements, elle se retrouva sur les toits de Polmuriel, qu'elle franchissait de bonds en bonds afin de prendre sa proie de vitesse ! Elle l'aperçut poursuivie par Bluck, et qui allait passer près de la maison au-dessus laquelle elle se trouvait. Sans attendre davantage, Boukle d'Or calcula l'espacement, la distance, la profondeur et l'écartement, puis bondit en traitant l'assassin de tous les noms d'oiseaux qui lui venaient !

Elle lui tomba dessus, et ce dernier s'affala sous ce poids !

- Ah ah ! T'es fais comme une grosse merde là hein !

Déjà, elle avait entouré son cou de ses deux mains fermes et avait entreprit de l'étrangler ! Sauf qu'elle s'était visiblement trompée de proie !

- Ho. Le Bluck ?

Elle relâcha la nuque de son compagnon, assise sur lui, regardant à droite et à gauche, à la recherche de la merdaille qui venait de leur échapper une nouvelle fois tandis que lui reprenait son souffle ! Il était assez confortable, le Bluck, en fait. Un peu dur, peut être. La faute à ses ceinturons de cuir et tout son arsenal.

- Bon allez du nerf Camarade PC, on va pas le laisser se tirer encore une fois !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluck
No Bluck no Luck
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 82
Localisation : Une fête de la saucisse.

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Dim 24 Avr 2016 - 12:10

« -L'important c'est de la bourrer bien profond ensuite... »

Bluck retira la tige servant à tasser la poudre puis observa les trois gardes qui faisaient un peu de zèle en ne quittant pas du regard une seule seconde la gamine.
« -Dites les gars. Pourriez au moins fermer la bouche quand vous la regardez. Hmm... ?

Si ça continu. Ces trois là vont se pignoller comme des ados qui viennent de prier Filyon. Pensa-t-il en adressant un pouce levé à la gamine qui avait décidé de soulager sa vessie. Faut dire que la gamine elle attirait bien du monde avec son attiraille. Elle devait bien gagner sa vie.
Bluck rangea le dernier de ses six pistolets à sa ceinture lorsqu'il enttendit Boukle d'Or jurer. D'un bond il sortit de sa cachette cherchant la gamine. Il l'aurait bien regardé dans l'oeil, mais... Faut dire qu'elle était plus grande que lui et elle avait un sacrée paire de sein ! Que plus rien ne cachait en plus !!!

https://www.youtube.com/watch?v=MK6TXMsvgQg

Tu r'gardes quoi le Bluck ??! Il est parti par-là, course-le !
Hmm ? Qui ? Parti Où ? Ah Oui merde l'autre !

Bluck quitta a regret du regard le décolleté de la gamine pour voir dans quelle direction il devait courir. Puis il s'élança dans la ruelle suivi de Riri Fifi et Loulou.
« -Il court vite la vache ! » Le semi-nain se retourna vers les gardes.
« -Alors les jeunes on traine ? »

Bluck accélera alors que Riri hurlait a ce qui ressemblait plus a une créature qu'à un homme de s'arrêter au nom de la garde de la cité.
Bluck dégaina un de ses pistolets.
« -On va voir si tu cours plus vite qu'une balle fumier. »
Des tours passé comme canonnier chez le père Lewis. Ça servait bien pour viser en courant. Il arma le chien allait presser la détente lorsqu'il se retrouva a embrasser les pavés crasseux de la cité.
« -Chier ! Merde qu'est-ce que ... »
Bluck réussi a se retourner et sentit deux formes parfaitement rondes et douces lui effleurer le visage.
« -Ho le Bluck ! Bon allez du nerf Camarade PC, on va pas le laisser se tirer encore une fois !

-Tu t'attendais à quoi ? Le père Deil-deil ? Reste pas plantée sur mon kilt tu vas finir empaler miss gros seins ! Et la seule chose qui va se faire tirer c'est toi si tu bouges pas. Bluck se releva.
« -C'est malin tu m'as coller une demi-molle. C'est pas facile de courir comme ça. Bluck ramassa son pistolet qui lui avait échappé lors de l'impact. Puis observa le quartier. Des ruelles partout dans tous les sens. Il distingua le fuyard en traverssant une de gauche à droite avant de disparaître Riri à ses trousses derrière une maison. Une seconde plus tard c'était Loulou dans une ruelles plus lointaine qui passait dans l'autre sens. Puis un instant encore après c'était au tour de Fifi de traverser l'artère principale un peu plus proche dans l'autre sens.
De leurs point de vue Bluck et Boukle d'Or assistait à une course poursuite des plus étrange. Lorsque le fuyard ou un des gardes bousculaient un étal ou une personne. Le commerçant ou les personnes se mettaient a leurs courir après à leur tour. Si bien qu' au final on ne savait plus trop ni qui, ni pourquoi qui courrait après qui. Bluck et Boukle d'Or aussi se mirent à poursuivre la créature dans ce labyrinthe. Bluck la croisa plusieurs fois au détour d'une ruelle parfois courant dans le même sens qu'elle parfois la croisant en se demandant lequel des deux filaient dans le bon sens.  lorsqu' une voie bien famillière aux oreilles du semi-nain se fit entendre.

STEFEN ! WILLIAM ! ARCHIBALD ! GEORGES ! BLUCKINSSON !!!
Bluck cessa instantanément sa course courbant son large dos. C'était pas bon. Pas bon du tout quand elle l'appelait ainsi. La promesse de l'hôtel du cul tourné, de dormir dans l'étable pour une durée inderterminée... Bref l'enfer de l'abstinence sexuelle.
Bluck se retourna vers une Marischka pas contente du tout.
-Pourrais-je savoir pourquoi tu cours après cette fille à moitié nue dans les ruelles de cette cité alors que tu devrais être sur le chemin de la ferme ?

La grande halfeline tenait une poêle dans une main et un rouleau à pâtisserie dans l'autre. L'un de ses pied battait le pavé en attendant la réponse du semi-nain qui lui, était heureux de revoir sa chère et tendre..
« -C'est que... En fait j'suis sous contrat toussa avec des gardes et la gamine on cherche un type qui...
-Menteur !
Bluck se remit à courir poursuivit maintenant par  l'halfeline pour des raisons dont il était innocent. Ce qui ne fit qu'accroître le fait que tous courraient après quelqu'un sans jamais réussir à lui mettre la main dessus.
A nouveau il croisa Boukle d'or non sans lui dire :
« -J'te présente ma copine. »
Sans pour autant que l'un ou l'autre s'arrête Puis il croisa encore Riri
« -Dis lui toi qu'on est en mission ! »

Marischka tout en lui courant après commença a croire Bluck car au détour de cette course complétement désordonnée elle cru apercevoir le fameux fuyard.

Collant son dos à un angle d'une des nombreuses ruelles. Elle sera de toutes ses forces la poêle. Lorsqu'un odeur fétide lui parvint aux narines elle arma son bras puis frappa de toutes ses forces.
Un « schtong » se fit entendre. Précédent un gargouillit pouvant facilement être interpréter comme un cri signifiant une intense douleur. L'être pâle s'écroula. Son corps squelettique rapant les pavés emporté par l'élan de sa course subitement interrompue.

« -Salopard t'as bousillé ma poêle ! »
S'écria l'halfeline folle furieuse en observant le fond gondolé de son ustensile. Foutu pour foutu. Le bruit singulier de l'ustensile résonna encore et encore sur le crâne du fuyard qui avait fini par abandonner l'idée de pouvoir mordre qui que ce soi à mesure que ses dents parsemaient la chaussée sous les coups de Marrischka.

Les trois gardes, Bluck et Boukle d'or encore nue comme un ver finirent par arriver.
Bluck expliqua toute l'affaire en reprenant son souffle à Marischka. En finissant par :

« -Marrischka. Boukle d'Or. Boukle d'or Marrischka. Ma p'tite copine. »

Avant de s'assoir de tout son poids sur la créature ou du moins ce qui en restait.

« -Bon les gars. J'vais pas non plu vous mâcher l'travail.
-Stefen !
-Quoi ? »

L'halfeline agacée par le manque de tact du semi-nain s'employa à trouver de quoi couvrir Boukle d'Or. Elle finie par trouvé une couverture qu'elle jeta sur le dos.

« -Pauvre enfant. Tu vas prendre froid si tu restes ainsi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   Mer 27 Avr 2016 - 20:34

Comme ses yeux l'avaient promis,
Son courage est grand et sa lèvre
Communique une exquise fièvre ;

P.V



L'histoire avait pris plus de temps à s'emmancher qu'à se conclure. Enfin, le dernier chapitre avait été abordé, écrit et conclu. La goule, dont il ne restait plus que peu de choses en vérité, fut arrêtée par la garde de guet, autrement dit Riri, Fifi et Loulou qui avaient touchés pour leur extravagante hardiesse et leur fort admirable acte de courage une petite promotion, sur laquelle le Bluck et Boukle d'Or ne s'étaient point gênés pour toucher une petite, voire une bonne, part.

La halfeline à la poêle et au rouleau compresseur s'appelait Marrischka et c'était la petite copine du Bluck. Les putes des bas-quartier de la Murielle étaient toutes sauves, exception faite de la pauvre Mary Ann, mais dont personne ne regretterait l'existence, en vérité. Boukle d'Or venait de se faire assez de pécule pour vivre agréablement durant les quelques semaines à venir, sans devoir vendre son corps à n'importe quel passant. La demi-molle du Bluck était redescendue à l'instant où sa face avait évité de justesse un affrontement inégal avec ladite poêle à frire que brandissait Marrischka.

Tout était parfait et dans le meilleur des mondes, songeait Boukle d'Or en descendant d'un seul coup d'un coup d'un seul une chopine de bière à l'intérieur de l'Auberge du Colossal Pénis Coulant qu'elle avait finalement adopté. Face à elle, le Bluck et la halfeline.

- Bah, alors j'magine que tu rentres chez toi le Bluck !

Elle se fit resservir une pinte, qu'elle enfila avec autant de facilité que la première, puis, le ventre gargouillant, commanda un cuissot de porcelet aux champignons qu'elle engloutit sur l'heure, avant de lâcher un rot.

- Y a pas à dire mec, CPC C'est Putain de Cool.

Elle tendit alors sa main, toute graisseuse de jus à son camarade.

- On s'dit aurevoir donc ! Moi j'vais passer ma soirée chez le Cochonou de Polmuriel, au bout d'la Chaussée. Parait qu'on y boit et qu'on y joue jusqu'à pas d'heure !

Elle salua son comparse, à sa façon. C'est-à-dire d'une formidable tape amicale dans l'épaule qui en aurait déboité plus d'une. Mais en face c'était le Bluck ! Elle savait qu'il était tout dur, le Bluck.

- Allez, voyagez-bien tous les deux ! J'ai bien ri ! On s'remet ça quand tu veux, le Bluck !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Le Bluck, la pute et les truands. [PV Boucle d'or]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Cités-Etats-
Sauter vers: