AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Jeu 7 Juil 2016 - 21:12

Eldaxer se tenait assis, adossé au tronc de l'arbre gigantesque sur lequel il avait décidé de se reposer. Les yeux à moitié fermés, dissimulé de tous les côtés par le feuillage touffu qui laissait filtrer un peu de soleil matinal, l'elfe noir somnolait. Sa position, à l'étroit sur une branche, à une demi-douzaine de mètres au-dessus du sol, ne le gênait aucunement.

Un fin picotement à la base du cou le tira de sa rêverie. Sans broncher, habitué à cette sensation, il écrasa le moustique qui avait décidé de l'importuner d'un geste vif et se redressa, incapable de se reposer après avoir été ainsi dérangé.

Malgré la hauteur à laquelle il se trouvait, ces foutus insectes trouvaient encore le moyen de l'atteindre. Enfin, au moins il ne risquait pas de se faire surprendre par un serpent ou un de ces lézards géants qu'il voyait souvent rôder au pied d'un des arbres où il s'installait.

Eldaxer se leva avec l'adresse de celui qui à pris l'habitude de se maintenir en équilibre sur une branche étroite, et tourna un regard encore brumeux vers Prébois, qu'il apercevait au loin, ses bâtiments en bois aux trois quarts cachés par l'épaisse brume matinale caractéristique de la Jungle. Cette ville le répugnait, mais il ne pouvait s'en éloigner, puisque les imbéciles qui la quittaient afin de partir à l'aventure dans la Jungle étaient sa seule source de revenus... et d'informations.

Si l'elfe noir renégat cherchait aussi activement que possible des élus divins, les aventuriers qu'il interrogeait ne semblaient en connaître aucun. Non, en vérité, c'était le contraire. Persuadés, avec raison, qu'ils allaient mourir, ces abrutis balançaient des noms au tort et à travers, certains, après vérification auprès d'autres aventuriers, véridiques, d'autres complétement inventés.
Bien entendu, les chasseurs de trésors et autres traqueurs d'Amazones n'étaient pas connus pour être les personnes les plus intelligentes, mais Eldaxer aurait espéré au moins un indice sur l'emplacement d'un de ces larbins des dieux, les noms lui étant bien moins utiles.
C'est ainsi qu'il avait rodé, pendants plusieurs mois, à distance respectable de cette ville puante et moisie, sans obtenir aucun résultat. Jusqu'à récemment.

En effet, plusieurs des aventuriers qu'il avait interrogés avaient laissé échapper que la reine de Prébois était très favorisée par Edus. Si Eldaxer avait été perplexe au début, cette information semblait se confirmer à fur et à mesure que le nombre des victimes de l'elfe noir augmentait.
Mais il ne pouvait pas attaquer la reine de cette ville seul. Il lui fallait trois choses: de l'or, des alliés et une occasion favorable.

Poussant un soupir rempli d'amertume, l'elfe traversa le feuillage de l'arbre dans lequel il avait trouvé refuge et sauta sur celui d'en face, atterrissant avec adresse sur une branche épaisse et solide. Il s'agrippa rapidement à une branche adjacente afin de ne pas perdre l'équilibre, et se traça mentalement un chemin vers l'arbre suivant.

Lentement, tous les sens en alerte, il se mit en route vers Prébois, afin de pouvoir observer l'activité des abords de la ville, et, avec un peu de chance, repérer d'autres cibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rishna III
La Louve
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Ven 8 Juil 2016 - 0:27

Rishna revenait de chez les hommes lézard ou elle avait vu son ami Rajir, le plus jeune des gardiens avait déjà beaucoup appris de ce peuple, la louve avait même pu assister à un combat amical entre deux guerrier lézard, vraiment très impressionnant et pour une combattante  comme Rishna voir de telle combat l'avait rendu enthousiasme à faire un combat, cependant Rishna n'eu pas vraiment le temps de rester car elle ne voulait pas rester plus d'une semaine au même endroit.  

La gardienne avait décidé de passer par la jungle des lézard pensant l'avait accompagné jusqu’au deux tiers du chemin et ils lui montrèrent un itinéraire peu dangereux jusqu’à Prébois.

L'elfe après avoir rencontré quatre lézards de la jungle sur le chemin qu'elle avait littéralement écraser avec son poing elle arriva à l'orée de la jungle, elle avait déployé pas mal de force lors de sa rencontre car mine de rien ses assaillants avait la peau dure.

 Après quelque minutes de marches, elle remarqua une personne perché dans les arbres guettant les alentours, et la première action de la guerrière fut de lui crier avec une voix pleine d'entrain:

-Salut l'ami ! Tu as l'air concentré, tu veux de l'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Dim 10 Juil 2016 - 17:50

-Salut l'ami ! Tu as l'air concentré, tu veux de l'aide ?

Surpris, Eldaxer faillit perdre l'équilibre, mais se retint à une branche et fit volte-face pour dévisager l'individu qui venait de l'interpeller.

La femme qu'il vit devant lui, avec un visage à priori amical, était la première personne solitaire, excepté les habitants des lieux, c'est-à-dire les elfes et les Amazones, qu'il voyait dans la Jungle. Plus encore, c'était la première personne à le surprendre depuis des mois.

Ne sachant pas réellement quoi faire, l'elfe noir comprit néanmoins immédiatement que si son interlocutrice était une elfe, comme l'indiquaient les traits fins de son visage ainsi que ses oreilles, elle n'avait aucunement l'air des elfes locaux, dont Eldaxer avait déjà assassiné plusieurs individus.
De plus, la façon insouciante dont elle agissait indiquait qu'elle ne trouvait pas réellement l'endroit dangereux, signe qu'elle devait être une guerrière redoutable, au vu de son armure de plaques ainsi que de la lame d'acier qu'elle tenait négligemment à bout de bras, sans doute pour se tailler un chemin à travers la végétation épaisse de l’endroit.

L'affronter en face à face serait sans doute du suicide, car, si l'elfe noir pensait avoir de bonnes chances de triompher, il n'en avait aucune d'en sortir indemne, et être blessé, voir agonisant, au milieu de la Jungle, revenait à être mort.

Prenant donc une décision contraire à ses habitudes, Eldaxer agrippa une liane, et, tournant le dos à la nouvelle venue, glissa rapidement vers le sol. Dès qu'il se retrouva sur celui-ci, il se retourna et se dirigea vers l'elfe, avec un visage neutre. Dès qu'il s'estima suffisamment près, mais pas trop, il lui demanda d'une voix consternée:
-Qui es-tu? Que fais-tu seule au milieu de la Jungle?

L'elfe noir comprit immédiatement la stupidité de sa question, puisque la guerrière en face de lui pouvait lui demander la même chose. Apparemment, vivre seul au milieu de la Jungle avait sérieusement entamé ses aptitudes diplomatiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rishna III
La Louve
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Dim 10 Juil 2016 - 21:52

Rishna remarqua assez vite que sont interlocuteur était d'une race qu'elle n'avait jamais vu, en plus il n'avait pas l'air hostile, les elfes noires avait sale réputation apparemment mais elle n'était pas du genre à généralisé et jugeais les gens en tant que personnes pas de race.

-Oh ça fait plaisir ! ça faisait longtemps que lorsque j'interpelle quelqu'un au milieu d'une foret, il ne me saute pas dessus arme à la main en criant, mais autrement je suis III, mon métier ne m'autorise pas à donné mon prénom à n'importe qui malheureusement, et je suis en route pour prébois et toi qui est tu ?

Rishna rangea son épée avec un sourire bienveillant. Silencieux, l'elfe à la peau grise finit par répondre.

-III? Quel nom étrange. Dois-je l'interpréter comme "Troisième du nom", "le Troisième"? Où est-ce un surnom? Quant à moi... Je ne suis personne. Pour l'instant. Mais tu peux m'appeler Eldaxer.

L'elfe Noir marqua un petit temps de pause.

-Si tu te rends vers Prébois, je te conseille d'en partir le plus vite possible, d'après ce que j'ai vu, les non-humains n'y sont pas les bienvenus.

-Considère III comme un véritable nom. Les non-humains n'y sont pas les bienvenus, c'est embêtant, tu as l'air de connaître le coin tu pourrais m'en dire plus ?

La gardienne en même temps qu'elle posait sa question observait son interlocuteur attentivement, intriguée par la vue pour la première fois d'un elfe noir.

-Pourquoi le ferais-je? Si tu as simplement besoin de traverser la Jungle, je me ferais un plaisir de te conduire... Contre une rémunération. N'y vois rien de personnel, mais j'ai besoin d'or. Sinon... Je pense pouvoir dire que la haine des habitants de Prébois leur vient de leur reine, puisque, si j'en crois mes... Sources, elle est l'élue d'Edus, l'un des dieux les plus exécrables qui soient.

-Ah malheureusement je suis fauchée dommage du coup, mais c'est qui Edus déjà je suis pas vraiment cultivé sur les dieux

-Le dieu des humains, orgueilleux et prétentieux. C'est tout ce qu'il faut savoir de lui.

-Hum si tu le dit moi je n'arrive pas vraiment à être sévère avec les humains ils sont tellement éphémère il n'on surement pas le temps devenir sage, enfin tu as vraiment l'air d'avoir une dent contre ce dieu.

Eldaxer ricana, et sa voix se fit plus agressive.

-Contre ce dieu? Non. Contre tous les dieux.

Rishna eu pendant un instant un regard un peu triste pour son interlocuteur mais elle se mit remit immédiatement à sourire.

-Je vais pas te juger, tout le monde à ses raisons et puis tu sais moi la religion, je n'y comprend pas grand chose.

L'elfe fatigué de rester debout s'assis contre un tronc d'arbre et posa le lourd étui d'acier de Zamelial à coté d'elle. L'elfe noir laissa glisser son regard sur le fourreau d'acier, mais ne posa aucune question. Il resta là, indécis. Finalement, il se dirigea vers l'arbre dont il était descendu et lança:

-Non pas que notre discussion me déplaise, mais.... Dis-moi ? que comptes-tu faire? Si tu veux te diriger vers Prébois, je peux t'accompagner sur une partie du chemin, mais ne compte pas sur moi pour rentrer dans cette foutue ville.

-Pourquoi pas mais là je vais me reposer un peu traverser toute la jungle ma complètement épuisé, en plus transporter ce fourreau me fait mal au dos, et puis bon tu as n'a pas l'air de vouloir m'égorger alors je vais te suivre un petit moment si ça te dérange pas, j'ai pas parler avec des gens depuis un moment.

Eldaxer haussa les épaules.

-Désolé, mais je ne n'ai pas le temps d'attendre. J'ai besoin de parvenir à la lisière de la Jungle avant que les humains ne s'éveillent clairement. Repose-toi, puis suis les squelettes humains. Ils tracent une voie claire vers Prébois. Et puis... Moi non plus, je n'ai parlé à personne depuis un moment. Nous nous reverrons sans doute, III.      

L'elfe grimpa dans l'arbre en un battement de paupières, et s'élança dans les branchages. Rishna le regarda s'éloigner puis ferma les yeux sans s'endormir non plus au cas où des prédateurs arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Lun 11 Juil 2016 - 12:23

-Oh ça fait plaisir ! Ça faisait longtemps que lorsque j'interpelle quelqu'un au milieu d'une foret, il ne me saute pas dessus arme à la main en criant, mais autrement je suis III, mon métier ne m'autorise pas à donner mon prénom à n'importe qui malheureusement, et je suis en route pour Prébois, et toi, qui es-tu ?

Eldaxer vit la dénommée "III" ranger son arme avec un air paisible, presque naïf. Rengainer comme cela face à un inconnu était l'une des choses les plus stupides qu'il n'ait jamais vues, mais au moins cela indiquait qu'elle ne souhaitait pas se battre. Et cela l'arrangeait parfaitement, car quelque chose lui disait de se méfier de cette elfe étrange. Il marqua un temps d'arrêt, cherchant ses mots, puis finit par répondre:
-III? Quel nom étrange. Dois-je l'interpréter comme "Troisième du nom", "le Troisième"? Où est-ce un surnom?

Il ne sut pas réellement comment se présenter, puis décida d'être franc. Il n'était rien, tant qu'il ne ferait pas parler de lui en assassinant un élu divin. Il enchaina donc:
-Quant à moi... Je ne suis personne. Pour l'instant. Mais tu peux m'appeler Eldaxer.

Il marqua une pause, s'efforçant de réflechir à ce que l'étrangère lui avait dit. Prébois? Très mauvaise idée. Et il ferait bien de l'en informer. Il devait pouvoir manipuler cette elfe pour la ranger de son côté, et il ne lui mentirait même pas. Prébois était vraiment un repère de racistes hors-normes. L'elfe noir lança donc:
-Si tu te rends vers Prébois, je te conseille d'en partir le plus vite possible, d'après ce que j'ai vu, les non-humains n'y sont pas les bienvenus.

L'elfe enchaîna d'un air calme, tout en le dévisageant, visiblement curieuse:
-Considère III comme un véritable nom. Les non-humains n'y sont pas les bienvenus, c'est embêtant, tu as l'air de connaître le coin, tu pourrais m'en dire plus ?

Gêné par l'attention qu'elle lui portait, Eldaxer décida de ne rien laisser paraitre, et répondit sur un ton neutre:
-Pourquoi le ferais-je? Si tu as simplement besoin de traverser la Jungle, je me ferais un plaisir de te conduire... Contre une rémunération. N'y vois rien de personnel, mais j'ai besoin d'or. Sinon... Je pense pouvoir dire que la haine des habitants de Prébois leur vient de leur reine, puisque, si j'en crois mes... sources, elle est l'élue d'Edus, l'un des dieux les plus exécrables qui soient.

Il savait qu'il s'engageait sur un terrain dangereux... Parler des dieux ne portait jamais bonheur.

Elle répliqua d'un air naturel, comme s'ils étaient en train de parler au milieu d'un jardin paisible, et pas au creux d'une jungle dans laquelle il y avait plus de dangers mortels que d'arbres:
-Ah, malheureusement je suis fauchée, dommage du coup, mais c'est qui Edus déjà, je suis pas vraiment cultivée sur les dieux

Il rétorqua instinctivement:
-Le dieu des humains, orgueilleux et prétentieux. C'est tout ce qu'il faut savoir de lui.

Elle continua avec un air concentré, pleinement prise dans la discussion:
-Hum si tu le dis, moi je n'arrive pas vraiment à être sévère avec les humains, ils sont tellement éphémères, ils n'ont surement pas le temps de devenir sages, enfin tu as vraiment l'air d'avoir une dent contre ce dieu...

Eldaxer ricana, et sa voix se fit plus agressive.
-Contre ce dieu? Non. Contre tous les dieux.
Il regretta immédiatement ces mots, puisque l'elfe vénérait forcément un dieu, et allait probablement lui en tenir rigueur.
Mais elle lui adressa simplement un regard triste, puis se remit immédiatement à sourire:
-Je vais pas te juger, tout le monde a ses raisons, et puis tu sais, moi, la religion, je n'y comprends pas grand-chose.

Etonné par sa réaction, Eldaxer le regarda s'asseoir contre un arbre et poser l'étui massif qu'elle portait à côté d'elle. Il se demanda pour quelle raison elle transportait une masse d'acier pareille, mais préféra se taire. L'elfe noir se rendit compte qu'il était très en retard: les humains devaient s'éveiller, et si un groupe d'imbéciles se dirigeait vers la Jungle, il les manquerait probablement. Après quelques instants d'indécision, il se dirigea vers l'arbre dont il était descendu, mais décida tout de même de demander à l'elfe:
-Non pas que notre discussion me déplaise, mais.... Dis-moi ? que comptes-tu faire? Si tu veux te diriger vers Prébois, je peux t'accompagner sur une partie du chemin, mais ne compte pas sur moi pour rentrer dans cette foutue ville.

-Pourquoi pas, mais là je vais me reposer un peu, traverser toute la jungle ma complètement épuisé, en plus transporter ce fourreau me fait mal au dos, et puis bon tu as n'a pas l'air de vouloir m'égorger, alors je vais te suivre un petit moment si ça te dérange pas, j'ai pas parlé avec des gens depuis un moment.

Surpris par ces paroles, des plus amicales, Eldaxer haussa les épaules, mal à l'aise, mais préféra s'éloigner. Il n'avait ni le temps, ni le courage de faire face à cette elfe une seconde de plus:
-Désolé, mais je ne n'ai pas le temps d'attendre. J'ai besoin de parvenir à la lisière de la Jungle avant que les humains ne s'éveillent clairement. Repose-toi, puis suis les squelettes humains. Ils tracent une voie claire vers Prébois. Et puis... Moi non plus, je n'ai parlé à personne depuis un moment. Nous nous reverrons sans doute, III.      

Il grimpa dans l'arbre avec l'aisance habituelle, et s'élança dans les branchages, sans un regard en arrière. Il avait peu de temps devant lui, mais cela devrait largement suffire. Sautant avec agilité, il se déplaçait rapidement dans les arbres, sans pour autant manquer de prudence.

Il arriva à son poste d'observation, un arbre encore plus fourni en feuillages que ses congénères, situé en bordure de la Jungle alors que le soleil était déjà haut dans le ciel. Devant lui s'étalaient des champs boueux et la ville de Prébois, pleine de boue et de crasse. Celle-ci semblait regorger d'encore plus d'activité que d'habitude. Rapidement, l'elfe noir constata que plusieurs groupes partaient de la ville et allaient dans des directions différentes, mais toutes en direction de la Jungle.
Par chance, l'un d'eux se dirigeait dans sa direction. Il n'était composé que de trois hommes, faiblement équipés, et assez jeunes. A quoi pensent les humains? Déjà qu'ils vivent peu de temps, pourquoi raccourcir encore plus ce "peu"?

Eldaxer chassa ses pensées et se lança rapidement dans des préparations hâtives, maudissant l'elfe dénommée III qui lui avait fait perdre tant de temps. Il n'avait pu ni dresser ses pièges, ni se préparer convenablement.
Heureusement pour lui, les trois imbéciles qui s'avançaient vers lui avaient plus l'air de paysans que d'aventuriers. S'il ne les tuait pas, la Jungle s'en chargerait pour lui. Autant dire que l'elfe noir faisait probablement davantage preuve de miséricorde que de cruauté...

Reculant de quelques arbres, afin de se trouver à l'abri des regards, au creux de la végétation épaisse, Eldaxer se posta sur un arbre dont les caractéristiques lui avaient permis abattre tous les imbéciles qui passaient à côté. Celui-ci se situé près d'un grand espace qui faisait penser à un sentier, et par conséquent beaucoup d'aventuriers venant par ici l'empruntaient. De plus, ses racines larges et noueuses avaient permis à l'elfe noir de dissimuler les corps de ses victimes, rapidement devenus des squelettes.

Se postant donc sur une branche à cinq mètres du sol, l'elfe noir prit son arc en main et regarda, dissimulé derrière le tronc et les feuilles, les trois humains approcher. Ceux-ci, instinctivement, avaient ralenti le pas, intimidés par la masse menaçante de la végétation de la Jungle.
Dès qu'ils passèrent près de son arbre, Eldaxer banda son arc et décocha silencieusement une flèche dans la nuque du plus menaçant des trois aventuriers.
Moins de cinq mètres de distance, l'elfe noir n'avait aucune chance de rater son tir, l'homme n'avait aucune chance d'y survivre. Il s'effondra silencieusement sur le sol, le bruit de sa chute étouffé par l'herbe épaisse ornant le sol.
Sans attendre que ses compères le remarquent et soient alertés, l'elfe noir saisit un couteau de lancer, et le balança dans la jambe du plus jeune, qui s'effondra sur le sol en poussant un cri. Le dernier homme debout ne se retourna que pour voir une masse sombre s'abattre sur lui.

Eldaxer lui cloua rapidement le bras à un tronc d'arbre avec sa dague, puis se retourna et saisit l'autre survivant blessé par les cheveux, lui appliquant la lame de son sabre sur la gorge:
-Je te conseille de répondre à mes questions, sinon je le bute, lança t-il d'une voix froide à l'homme au bras transpercé.
-Bien sûr, tout ce que vous voulez, marmonna celui-ci, encore sous le choc.
-Bien, déclara l'elfe. Alors, dis-moi, que sais-tu sur la reine de Prébois?
-Pas grand-chose, bafouilla le survivant. Elle s'appelle...
-Je sais déjà comment elle s'appelle, cracha l'elfe noir. Est-ce que tu sais quelque chose sur son lien avec Edus?
-A ce qu'il paraît, hoqueta l'aventurier, elle est son élue... Mais j'en sais pas grand-chose, je me suis jamais intéressé au sujet! Par pitié, laissez-moi...

Eldaxer ricana, plus pour intimider l'homme qu'il interrogeait que par réelle cruauté:
-Ferme-là, je n'ai pas fini. D'ailleurs, dis-moi, que faisiez-vous tous les trois ici, avec aussi peu d'équipement? demanda-t-il en donnant un coup de pied dans le sac de l'humain, tombé à terre. Regardez-moi ça... Des cordes, une couverture... et une pioche! Avec un équipement pareil, le mieux que vous auriez pu faire, c'est aller faire de l'escalade, pas vous aventurer dans l'endroit le plus dangereux du monde!
-C'est que, marmonna l'aventurier, qui commençait à sangloter, un certain Galaz'ar a promis une énorme fortune à celui qui lui ramènerait au moins une Amazone...
-Qui est ce Galaz'ar? demanda l'elfe noir, intrigué.
-J'en sais rien! Par pitié, laissez-moi partir!
-Très bien, soupira l'elfe noir en égorgeant son otage, puis en s'approchant de son interlocuteur qui le regardait, pétrifié. Je t'offre la délivrance de la mort.

Une fois délestés de leur or et de leurs provisions, ainsi que de leur corde, Eldaxer récupéra ses dagues ainsi que sa flèche et dissimula les cadavres entre les racines de l'arbre. Faisant demi-tour, il s'enfonça dans la forêt. Si un imbécile était prêt à payer une "véritable fortune" pour une guerrière aussi belle que redoutable, Eldaxer n'allait pas passer cette chance de gagner tout l'or qui lui était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokuto
Tueuse à Gages
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 16
Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle...

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Mar 12 Juil 2016 - 16:19

 Nokuto avait mis un peu de temps à comprendre la boussole. Cette invention humaine pouvait être bien pratique, mais trop complexe pour que les Amazones daignent s’en servir dans la Jungle.

 La jeune fille avait atteint rapidement la plage caillouteuse de la Mer Intérieure, marchant d’un bon pas. Là, elle avait hésité : prendrait-elle un bateau, plus rapide, ou continuerait-elle à pieds, plus sûr ?
 Elle s’était assise à l’ombre d’un sycomore, et, soudain, elle eut un geste totalement imprévu. Sa main se posa machinalement sur son ventre plat. Elle la retira aussitôt, choquée. Pourquoi ce geste lui avait-il parut si naturel ?
 Elle fixa son nombril. La vieille ermite lui avait-elle menti ? Le ventre d’une femme enceinte ne devait-il pas être gonflé, normalement ? Ou alors peut-être que le bébé était minuscule et ne prenait pas beaucoup de place…

 Ce que Nokuto ne savait pas, étant totalement inexpérimentée du haut de ses seuls 15 Tours, c’était qu’il fallait plusieurs mois avant de voir son ventre doubler de volume. Elle ne pouvait comprendre le fonctionnement de son corps, car personne ne lui avait jamais parlé en détail du jour où elle se reproduirait avec un Elfe Sylvain pour perpétuer la race Amazone. Si elle avait détenu plus de connaissances de ce côté-là, elle aurait pu se poser la question de savoir quelles seraient les conséquences de se reproduire avec un Elfe d’une autre race… Un Elfe Noir.

 La jeune fille décida finalement de continuer à pieds. Elle songea qu’il fallait qu’elle arrive à bon port rapidement, mais en prenant le plus de précautions possibles. Elle ne voulait pas s’avouer à elle-même la véritable raison de son choix. Ces sentiments encore inconnus que la révélation de la vieillarde avait réveillés en elle la terrifiaient. Elle qui n’avait jamais eu de mère « véritable » -Zar’Ila avait plutôt été une mentor- ne connaissait rien de l’amour, des sentiments maternels.

 Elle marcha en silence jusqu’à la petite ville côtière dont lui avait parlé la vieille. Elle ne s’y arrêta que peu de temps pour dépenser la quasi-totalité de sa bourse en armes. Cela lui avait tellement manqué de ne pas sentir le poids de deux sabres accrochés dans son dos, de dizaines de dagues pendant à sa ceinture et cliquetant les unes contre les autres ! Elle s’était sentie si nue et désarmée.
 Elle repartit ensuite, plus déterminée que jamais. À présent rien, non rien, ne pourrait l’arrêter.

 Pendant son voyage, tandis qu’elle progressait sur les rives de Tahar, elle se surprenait à haïr de tout son être le bébé qui commençait tout doucement à se former en elle, pour ensuite éprouver une intense bouffée d’affection qu’elle n’avait peut-être jamais ressenti pour personne. Des doutes atroces l’assaillaient ensuite. Était-elle réellement enceinte ? Non, c’était impossible… Et pourtant si, elle le sentait au plus profond d’elle à présent. Accoucher faisait-il mal ? Combien de temps garderait-elle sa fille dans son ventre ? Car il était évident que le futur enfant était une fille, les Amazones accouchaient toujours de filles.

♦♦♦

 Nokuto atteignit enfin la lisière de la Jungle au bout de quatre jours de marche. S’arrêtant un instant pour admirer les hautes frondaisons qui se dressaient là comme pour l’accueillir, elle fut prise d’une bouffée de nostalgie. Comme elle avait changé depuis son départ ! Un Tour d'absence, cela lui paraissait si long... Ces aventures qu’elle avait vécu, ces victoires mais aussi ces défaites, tout ce qu’elle avait appris ! Et maintenant… Elle rentrait, vaincue. On l’avait prévenue qu’une Amazone ne survivait jamais très longtemps hors de son pays natal. Elle n’avait pas réussi à démentir cet a priori, et cela la plongeait dans un certain abattement.

 Quand elle franchi la limite entre le monde connu et le royaume de la Nature, elle se promit une chose : quoi qu’il arrive, une fois que sa fille n’aurait plus besoin d’elle, elle la laisserait à une tribu de sœurs et repartirait à l’aventure. Peut-être même en profiterait-elle pour retrouver Alden… et Draken… Oui, c’était ce qu’elle allait faire. Se venger, puis continuer sa vie. Elle ne se sentait pas la force de vivre sans rassasier son inébranlable envie de vengeance.

 La Jungle n’avait pas changée, toujours fidèle à elle-même. À peine Nokuto s’était-elle retrouvée sous les frondaisons qu’une nuée de moustiques gros comme le poing l’assaillirent de tous côtés, tandis que des bruissements, grondements, raclements retentissaient autour d’elle.
 L’Amazone recouvra vite ses réflexes, et la première chose qu’elle fit fut de trouver un banian. La sève orangée de cet arbre dégageait une odeur acidulée, qui éloignait les insectes suceurs de sang. Elle s’en barbouilla les jambes, les bras, les joues, puis continua son chemin en marchant le moins possible sur le sol. Les fourmis rouges grouillaient, et les araignées chasseuses, que l’on pouvait repérer au reflet du soleil sur leur immense carapace, guettaient sous les fougères. Nokuto décida bien vite de continuer en sautant de branches en branches, en premier lieu pour éviter la forêt de plantes carnivores qui se dressait sous elle, mais aussi pour ressentir, redécouvrir, cet incroyable sensation de liberté qu’elle idolâtrait petite. Courir pieds nus sur l’écorce râpeuse, se sentir tomber pour se rattraper du bout des doigts à une branche plus basse, se balancer, tournoyer une nouvelle fois dans les airs…
 La jeune fille inspira profondément l’air chargé de senteur, et un faible sourire étira ses lèvres. Elle était de retour à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unefeuilleetunstylo.weebly.com
Rishna III
La Louve
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Mar 12 Juil 2016 - 18:34

Finalement Rishna, rouvris les yeux, depuis qu'elle se reposait elle était perdu dans ses pensés, lorsqu'elle se releva, ses membres était un peu engourdi mais après quelques étirements, elle était détendu, et son regard vitreux laissa place à sa mine d'imbécile heureuse habituelle.

L'elfe noir lui avait dit de suivre les squelette humains pour arrivé à Prébois mais bon si les non-humains n'était pas les bienvenues il valait mieux rester à bonne distance de la ville. L'elfe prit Zamelial sur son dos et repartit en route cependant après quelques mètre, elle entendit un bruit dans les arbres, ses sens étaient aiguisés, mais c'était rapide et elle ne vit qu'une vague silhouette sauté d'arbre en arbre et s'éloigner. Rishna resta immobile quelques secondes puis se rendant compte qu'il n'y avait plus rien repris sa route.

Eldaxer n'avait pas menti elle marchait depuis plusieurs heures et il avait vraiment beaucoup de squelettes au sol surement des gens un peu trop téméraires. Après encore une heure de marches une pluie diluvienne s'abattit d'u coup sur la jungle, le climat était vraiment capricieux dans cette région du monde, mais cela ne gênait pas vraiment la gardienne qui continua d'avancer à travers la végétation qui se faisait de moins en moins dense, elle s'embourbait à cause de son armure mais avait assez de force dans les jambes pour continuer à avancer sans trop de problèmes. Lorsque la pluie s’arrêta, aussi vite qu'elle avait commencée, elle pouvait voir la ville en contrebas, Rishna s’arrêta un moment pour s’asseoir à nouveau contre un arbre, cette traversé de la jungle l'avait complètement épuisée. Cependant un nouveau bruit dans les arbres vint troubler son repos restant assise la guerrière leva la tête en direction du bruit, c'était l'elfe noir qu'elle avait vu plus tôt apparemment, il ne l'avait pas remarquer, mais là elle n'avait pas la force de l’interpeller, confiante Rishna ferma de nouveau les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Mar 12 Juil 2016 - 22:40

L'elfe noir s'arrêta et examina les alentours. Il ne s'était enfoncé aussi profondément dans la Jungle qu'à quelques rares occasions, dont la moitié étaient d'ordre involontaire. Aussi se tenait-il sur ses gardes, connaissant mieux que n'importe quel aventurier les dangers de la jungle qui l'entourait de toutes parts.

Il décida de s'arrêter près d'un rocher de plusieurs mètres de haut, situé au centre d'une petite clairière. Cet espace vide d'obstacles était une aubaine pour le vent, qui soufflait sans interruption a travers toute la clairière, dans toutes les directions, si bien qu'Eldaxer avait l'impression de se trouver au milieu d'une tornade.
Puisque ce même vent éloignait les insectes, l'elfe décida de profiter de cette pause afin de consommer une partie des provisions qu'il avait dérobé chez les aventuriers qu'il avait dépouillé quelques heures plus tôt. Le soir approchait, et il allait s'aventurer dans des terres qu'il ne connaissait quasiment pas, au contraire de ses adversaires.

Les Amazones étaient de moins en moins nombreuses, et l'elfe ne pouvait pas s’empêcher de penser qu'il avait plus de chances de tuer tous les élus divins avant la fin de sa vie que de tomber sur ne serait-ce qu'une seule Amazone en traversant la Jungle d'un bout à l'autre. Et s'il ne se dépêchait pas, qui sait s'il obtiendrait la récompense...
C'était une course , une course dont les objectifs étaient répugnants, mais dont la récompense pourrait résoudre tous ses problèmes...

Au contraire des humains, Eldaxer ne considérait pas les Amazones comme des animaux. Elles se servaient d'armes de façon redoutable, comme l'elfe noir avait un jour pu s'en rendre compte à ses dépens, elles savaient parler, elles s'habillaient... Si les Amazones étaient des animaux, alors les humains étaient des insectes.

Il était tombé sur une Amazone, peu de temps après son arrivée dans la Jungle. Elle l'avait pris pour un membre d'un raid elfe noir et avait tenté de le tuer. Il s'en était sorti de justesse, et, en utilisant sa magie, avait retourné le combat à son avantage, mais son adversaire s'était échappée par les arbres, avec une vitesse incroyable.
C'était elle qui lui avait donc donné l'idée de se déplacer par les arbres, et, bien qu'Eldaxer vive dans la Jungle depuis beaucoup de temps, il n'avait toujours pas atteint ce niveau de vitesse.

Se redressant après un repas frugal, l'elfe reprit sa route, sans se presser, à l'affut de la moindre chose qui pourrait trahir la présence de quelqu'un... ou de quelque chose. Il bougeait très lentement, sans faire aucun bruit. Il se déplaçait encore plus lentement que s'il devait avancer au sol, à travers les broussailles épaisses, typiques de la Jungle.
Dorénavant, il risquait sa vie à chaque instant, et sa quête ne sera pas terminée dès qu'il aura trouvé une Amazone, en supposant qu'il en trouve une. Il faudra encore qu'il la capture et qu'il la ramène à Prébois à travers la Jungle, probablement sans pouvoir passer par les arbres... ce qui sera à la fois plus long et plus dangereux.

Perdu dans ses pensées, Eldaxer sentit soudain une brancher craquer sous ses pieds. Il se jeta sur un arbre adjacent, et regarda en arrière. La branche était à moitié brisée. Elle n'avait pas l'air très solide, mais elle aurait dû supporter son poids. Ou alors... Quelqu'un était passé par ici, et de façon rapide. Une Amazone.

Sur ses gardes, l'elfe noir descendit doucement au sol et regarda de tous les côtés. La Jungle était en pleine transition entre le jour et la nuit. Les créatures diurnes disparaissaient dans leurs tanières, et les êtres nocturnes commençaient à s’éveiller.
Tant que le soleil ne serait pas totalement couché, la Jungle était silencieuse comme une tombe. Si quelqu'un était à proximité, il avait forcément entendu le craquement de la branche.

Confiant, l'elfe noir dégaina ses armes et se prépara à se dissimuler à l'aide de sa magie. Dès qu'il entendait un bruit, il devenait invisible, et vérifiait qu'il ne s'agissait pas d'une Amazone. Appuyé contre un tronc d'arbre pour laisser ses muscles se reposer, Eldaxer attendait, impatient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokuto
Tueuse à Gages
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 16
Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle...

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Lun 18 Juil 2016 - 12:09

Cela faisait maintenant un petit moment que Nokuto se balançait de branches en branches, faisant bruisser les feuilles en courant sur l'écorce. Elle ne faisait plus attention à ce qu'il y avait en-dessous d'elle, ses pensées n'étaient plus occupées par la terrifiante perspective d'être enceinte. L'euphorie avait tout remplacé. La jeune fille ne ressentait plus que le vent dans ses cheveux, sur sa peau, et la hauteur, dangereuse, vertigineuse, exaltante, à laquelle elle se trouvait.
C'est comme cela qu'elle fit sa première erreur.

Pour éviter un immense boa qui se prélassait dans une tache de lumière, Nokuto s'engagea sans réfléchir sur une branche bien plus fine que les précédentes. Et ce qui devait arriver arriva. Un craquement sinistre se fit entendre et, avant même que l'Amazone ne puisse réagir, elle se sentit tomber dans le vide. Le bois, trop sec, n'avait pas soutenu son poids. Elle failli crier, mais se retint au dernier moment de signaler sa position à cent mètres à la ronde. Son estomac se soulevait, en apesanteur, tandis que le sol se rapprochait à toute vitesse...
Mais un instinct de survie plus animal qu'autre chose la fit tendre le bras au dernier moment. Ses doigts s'enroulèrent autour d'une liane providentielle, et cette seule prise supporta tout son poids, brusquement retenu. Le choc manqua lui faire lâcher prise, et elle grimaça. S'était-elle déboîté l'épaule ? En-dessous d'elle, la branche était tombée au sol. Une trace bien évidente de son passage ici, mais elle ne pouvait pas descendre pour l’enlever. À vrai dire, elle avait l’impression qu’elle ne pourrait esquisser aucun geste. Son bras la lançait atrocement.
Alors elle se hissa difficilement le long de la liane, gémissante, jusqu'à rejoindre une branche large et épaisse sur laquelle se reposer. Une fois convenablement assise et remise de ses émotions, elle examina son épaule, bougea son bras dans un sens, dans l'autre. La douleur fut terrible, et elle réprima très difficilement un hurlement. Elle expira profondément et, d'un coup, remis l'articulation en place dans un craquement. Puis elle se laisser aller contre le tronc, des gouttes de sueur lui coulant dans le cou. Elle allait se reposer ici quelques temps.
 Au fur et à mesure qu'elle avait avancé dans les arbres, sa vigilance baissait. Jusqu'à qu'elle fasse une erreur qui lui avait failli être fatale. Il ne faudrait pas qu'elle recommence.

Peut-être que, si elle était repartie sur-le-champ, l'Elfe Noir ne se serait pas arrêté dans la clairière, réveillant brusquement Nokuto. Peut-être que la Chasse n'aurait pas commencée.

La jeune Amazone s'était finalement endormie, épuisée. Mais un bruit sec, en bas, la fit sursauter et elle ouvrit les yeux. La vue d’un énorme abdomen velu, juste au-dessus de sa tête, la figea. Une araignée géante était là, contre le tronc, tout occupée qu’elle était à tisser une des amarres de sa toile ! Nokuto écarquilla les yeux, pétrifiée de terreur, et failli s'évanouir de panique. Les pattes de l’affreuse créature étaient étendues tout autour d’elle, couvertes d’une toison brune et suintante.
 Mais un deuxième bruit, provenant du sol, la ramena à la réalité. Le monstre ne l'avait pas vue, il était trop occupé à se nettoyer ses mandibules luisantes de poison. Alors prudemment, très, très lentement, la jeune fille s'éloigna en rampant sur la branche. Silencieusement, avec mille précautions, elle se retrouva à quelques mètres de la créature, des frissons de dégoût et de peur secouant sa peau par saccades. Elle haïssait les araignées.
 Une fois remise de ses émotions, elle jeta un coup d’œil en-dessous d'elle, pour savoir d'où provenait ce bruit qui l'avait sûrement sauvée.
Un homme, seul. Qui disparaissait par intermittence, se rendant invisible, vigilant, regardant autour de lui, prêt à en découdre. Nokuto plissa les paupières, essayant de mieux distinguer son visage. Et, soudain, elle comprit. Ce n'était pas un homme. Son apparence physique ne laissait aucun doute sur la question.
C'était un Elfe Noir.

 Le craquement qui avait réveillé Nokuto était le bruit de l’Elfe marchant sur la branche brisée qu’elle avait malencontreusement laissé tomber. Et à présent, il avait deviné sa présence. Quelle erreur stupide ! Fatale, peut-être.
 L’Amazone resta immobile, observant. Il continua sa prudente observation pendant un long moment, jetant même des regards vers les hauteurs, obligeant la jeune fille à se plaquer contre le bois, indécelable. Finalement, il dû décider de s’arrêter se reposer, car elle le vit s’asseoir contre un tronc. Avant, il fouilla méthodiquement les fougères qui l’entouraient, un bon réflexe qu’il fallait avoir dans la Jungle. Ce devait être un habitué.

 Et maintenant ? C’était la question que se posait Nokuto, bloquée là-haut, une araignée géante au-dessus de la tête. Si elle voulait partir, elle allait devoir le faire dans la plus complète discrétion, si elle ne voulait pas que l’Elfe Noir la remarque. Sinon, c’en était fini d’elle. Elle n’aurait plus qu’à courir le plus vite possible, essayant désespérément de le semer. C’était ce que Zar’Ila lui avait appris, la seule manière de se débarrasser des Chasseurs d’Amazones. Fuir. Lui tendre un piège, occasionnellement. Ne pas se laisser prendre, surtout.
 Alors, le plus lentement possible, elle se mit à ramper jusqu’au bout de la branche. Elle s’éloignait de l’araignée, au moins.
 Elle parvint jusqu’à son but au bout d’un temps d’attente qui lui parut interminable. À quelques centimètres à peine, une liane n’attendait qu’elle pour s’enfuir. Nokuto se ramassa sur elle-même, puis bondit. Elle se saisit de la liane, se balança dans le vide et fendit le feuillage de l’arbre voisin en un bruissement presque indécelable. Puis elle s’enfuit en courant.

 Tout en continuant son chemin, avançant le plus vite possible pour s’éloigner de l’Elfe, elle réfléchissait. Il avait l’air d’être un Chasseur, c’était même certain. Et il était sur sa piste. Il ne fallait absolument pas qu’elle laisse de traces.
 La jeune fille se rappela alors les paroles de la vieille ermite, qui l’avait prévenu, qui avait même prédit cette rencontre, deuxième fois qu’elle rencontrait un Elfe Noir ! Il lui faudrait survivre. Pour elle, et aussi, même si elle n’osait se l’avouer, pour le début de vie qui se formait en son sein. Il méritait de vivre, elle le haïssait, mais l’instinct maternel qui naissait peu à peu en elle tempérait cette haine, cette colère envers le bébé à naître.

 Nokuto ne savait pas si le Chasseur l’avait entendu s’enfuir, elle ne savait pas si il la suivait. Mais, dans le doute, prudente, elle avançait en zigzag, semant de fausses pistes.
 Ici, une autre branche fraîchement cassée. Là, une empreinte de pas parfaitement visible dans la boue. Là, des cendres éparpillées, comme si elle était assez bête pour faire un feu.
 Elle espérait de tout cœur que cela suffise à semer celui qui était, peut-être, à sa poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unefeuilleetunstylo.weebly.com
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Sam 23 Juil 2016 - 16:18

Eldaxer se releva et cracha par terre. Il tournait en rond. Ces traces était trop évidentes, mais, n'en ayant pas d'autres, il n'avait pas eu d'autres choix que de les suivre. Grosse erreur. Il fallait qu'il prenne de la hauteur afin de comprendre où il se trouvait.

A présent, perché au sommet d'un arbre, il observait la forêt. Il voyait encore la clairière dans laquelle il s'était arrêté hier. Il avait passé toute la matinée à suivre les traces de l'Amazone, et visiblement, non seulement il n'avait finalement pas réussi à trouver une véritable piste, mais il avait en plus accumulé un retard considérable.

L'elfe était fatigué, et il était évident qu'il n'avait aucun moyen de retrouver sa trace, à part de continuer dans la même direction que les traces. Car, dans sa fuite, sa proie n'avait pas pris suffisamment son temps. Elle se déplaçait en zigzag, laissant une trace ça ou là. L'elfe noir n'avait qu'à prendre la direction globale de celles-ci pour suivre le chemin de l'Amazone. Sauf que si celle-ci réalisait, par exemple un détour brusque, il pourrait continuer pendant des jours à suivre une fausse piste sans s'en rendre compte.
Il lui fallait attirer sa proie. Ou tout du moins la tromper. Et il savait très exactement de quelle façon. Il se souvenait du signal que les chasseurs elfes noirs utilisaient pour communiquer: des flèches enflammées.

Eldaxer grimpa au sommet d'un arbre, et, utilisant un briquet improvisé, enflamma l'une de ses flèches. Là-dessus, il banda son arc, et tira le projectile vers le ciel, de façon presque verticale. Elle était facilement visible à des lieues à la ronde, et si l'Amazone l'apercevrait, elle se doutait forcément de quelque chose.
Pour faire bonne mesure, l'elfe attendit quelques instants puis tira une deuxième flèche enflammée, afin de faire croire à un message codé.
Puis l'elfe noir reprit sa route, sans s'apercevoir que, dans le ciel, une autre flèche lui répondit.

Suivant la piste qu'il s'était tracé, l'elfe se demanda soudain ce qu'il ferait s'il tombait sur l'Amazone. L'attaquerait t-il? Lui proposerait-il un marché?.. Se comporterait-il comme l'elfe noir qu'il est sensé être, ou comme le renégat qu'il est vraiment?
Eldaxer ne se sentait pas réellement capable de traiter sa proie comme un animal. Hors, c'est la façon dont les humains traiteraient cette Amazone, s'il la capturait. Sauf qu'il avait besoin d'or... Mais il avait aussi besoin d'alliés.
Que fallait-il qu'il fasse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokuto
Tueuse à Gages
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 16
Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle...

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Mer 17 Aoû 2016 - 19:18

Nokuto en était certaine. L’Elfe Noir l’avait prise en chasse.
Cette froide constatation la glaça d’effroi, et elle se recroquevilla un peu plus au fond du nid abandonné qu’elle avait trouvé à la cime d’un arbre. Elle aurait pu désespérer, se demander pourquoi. Pourquoi elle, pourquoi tous ces malheurs gratuits. Elle ne voulait pas du monstre qui croissait dans son ventre, elle ne voulait pas mourir, tuée d’une flèche empoisonnée. Elle voulait rejoindre une tribu d’Amazones, elle voulait que ses sœurs l’acceptent. Elle souhaitait tant de choses. Elle n’avait rien. Rien que sa solitude et le poids de la graine germée qu’avait inséré par la force Alden en son sein.
La jeune fille, perdue, poussa un profond soupir qui fit voltiger les plumes du nid, puis elle se redressa. Non, elle ne se laisserait pas abattre, pas maintenant, pas après tout ces efforts pour vivre !
Il fallait qu’elle tende un piège à l’Elfe. C’était la seule manière de se débarrasser de lui. Mais quelle sorte de piège pouvait arrêter un Chasseur d’Amazone ?
Alors Nokuto croisa les jambes, le regard à l’horizon, et entreprit d’étudier les possibilités qui s’offraient à elle.
Une trappe garnie de piques dissimulée par des branches ? Non, s’il arrivait à se déplacer dans les arbres, cela n’aurait d’autre effet que de signer l’arrêt de mort d’un gibier peu attentif. Une embuscade ? Et s’il se servait de ses réflexes elfiques pour éviter la lame empoisonnée ? Non, elle serait repérée aussitôt, c’était trop risqué. Le combat en face à face était exclu… Quoi d’autre ?
Elle réfléchit ainsi longuement, tandis que le soleil achevait lentement sa course lumineuse. De blanc, les rayons devinrent orangés, puis un rose pâle teinta l’horizon, diffusant une lumière douce.
Mais soudain, un trait brûlant déchira ce tableau romantique, une flèche grésillante et crachotante, dont la flamme éphémère disparu avant qu’elle ne retombe au sol. Avant que Nokuto ne puisse réagir, un deuxième trait semblable jaillit des frondaisons ! La jeune fille se recroquevilla, dans l’attente de quelque événement. Qui avait tiré ? Son poursuivant ? Était-ce un signal ? Mais destiné à qui ?
Elle n’eut pas le temps de se pencher sur les dizaines de questions qui venaient de se poser à elle, car déjà on envoyait une réponse brûlante dans les airs, quelques centaines de mètres plus loin.
Et la jeune fille se situait pile entre les deux correspondants. Encerclée.

Nokuto, après moult réflexions, avait décidé de poursuivre dans la même direction, à ses risques et périls. Tout sauf revenir en arrière, vers le Chasseur. Le potentiel ennemi qui se profilait au-devant d’elle serait toujours moins pire que celui qui la suivait. N’est-ce pas ?

C’est ainsi qu’elle fit sa deuxième erreur, et tomba presque nez à nez avec une délégation d’Elfes Noirs.

Nokuto eut juste le temps de se jeter dans les replis d’un tronc noueux, avant qu’un éclaireur sombre écarte les fougères de sa machette. La jeune fille, terrifiée, figée, retint son souffle. Comment se pouvait-il qu’elle en croise encore un ?
Non, pas seulement un. Une dizaine d’Elfes débarquèrent à leur tour. Leurs corps, fins et élancés, étaient recouverts d’une tenue de chasse qui laissait deviner une musculature souple et résistante. Celui qui était apparemment le chef du groupe s’avança devant ses hommes. Il mesurait dans les deux mètres environ, et son regard d’un ambré malveillant semblait tout voir, et ses longues oreilles pointues dépassant de ses cheveux argentés semblaient tout entendre. L’Amazone faillit s’évanouir de frayeur. S’ils la repéraient, c’en était fini d’elle.
Elle avait déjà entendu parler de ces délégations elfiques. Menées par un noble, ces groupes meurtriers et infaillibles pénétraient souvent au cœur de la Jungle, capturaient aisément quelques sœurs malchanceuses et repartaient avec leur butin, comme ils étaient venus. Ils n’hésitaient pas à tuer, à torturer quiconque s’opposait à eux, et personne n’avait jamais revu les Amazones attrapées. Ils étaient la pire terreur des habitants de la forêt, plus encore que les lézards sauvages, eux-mêmes aussi parfois victimes de ces tueurs au sang froid.
À la pensée de ce qu’elle subirait s’ils la découvraient, Nokuto ne put réprimer faible gémissement de bête traquée. Ce fut sa dernière erreur.

Le chef tourna brusquement la tête vers sa cachette, et ses yeux se fixèrent aussitôt sur le corps recroquevillé. Il sourit, dévoilant des dents blanches et acérées, tout en se saisissant lentement de son épée.
Le sang de l’Amazone ne fit qu’un tour, et elle bondit. Ses jambes partirent dans une course effrénée, ses pieds tambourinant le sol à un rythme affolé. Elle ne se retourna pas, mais elle sentit dans son dos la poursuite silencieuse des Elfes Noirs. Une flèche, tirée de l’arbalète d’un éclaireur, frôla son flanc, y laissant un sillon rouge. Nokuto trébucha sous la surprise de cette douleur piquante, et s’affala tout-à-fait quand un autre trait perfora son épaule. La flèche y pénétra jusqu’à la hampe, arrachant un cri de douleur à la jeune fille à présent encerclée.
La poursuite avait duré à peine quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unefeuilleetunstylo.weebly.com
Rishna III
La Louve
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Sam 20 Aoû 2016 - 19:54

La guerrière c'était réveillée de sa deuxième sieste depuis un moment, et elle c'était remis en marche il y a quelques heures cependant, il s'emblait qu'elle c'était perdu et s'orientait approximativement avec la position du soleil mais elle ne savait pas vraiment où elle allait atterrir, après l'idée d'un petit combat ne la dérangeait pas avec son repos elle pouvait déployer la puissance de son bras comme elle le voulait. Toute fois l'efle voulait quand même sortir de la jungle l'humidité ambiante était désagréable.

Depuis un moment qu'elle marchait ce n'était qu'une impression mais quelque chose clochait elle en était sur il y avait de l'agitation autour d'elle ses doutes fur confirmés lorsque une flèche enflammée fut tiré puis une deuxième à une centaine de mètre l'épaisse végétation l'empêchait de voir le tireur mais il n'était qu'a une centaine de mètre, l'efle entama sa course dans la direction de la flèche, elle ne se sentait pas vraiment menacé Rishna connaissait sa force et ici elle restait un prédateur pour la plus part des êtres vivants de cette foret.

La gardienne n'eu pas longtemps à courir pour voir un groupe d'Elfes Noirs en cercle autour d'une personne au sol, elle balaya rapidement ce qui l'entourait aucun ne l'avait repéré pour l'instant et au vu de leur respiration ainsi que le traces de course qui était non loin de Rishna elle put déduire que ces elfes ont surement pourchassé la personne au sol. L'épéiste n'eu pas longtemps à réfléchir elle avait entendu parler de la chasse d'amazones dans la jungle et bien qu'elle n'ai jamais vu d'amazones la femme au sol en était surement une. Un petit sourire d'excitation se dessina sur son visage, elle se mit a courir en direction du groupe d'elfe tira son épée au clair, son bras inerte s'anima des dizaines de runes s'illuminèrent dans un bruit d'acier et de magie. Le première elfes eu juste le temps de dire:

-Atten-

Avant de se faire ouvrir le crane par le poing de la guerrière, c'était déjà un d'éliminé, les autres bondire en arrière dégainant leur armes, il était 9 maintenant 7 à la machette et 2 à l'arbalète, cependant parmi les 7 à l'arme blanche il en avait qui s'emblait plus habile surement leur chef. Rishna profita de se moment ou ses adversaires tentaient de la jaugés pour faire un peu de provocation:

-Bien le bonjour messieurs, je suis X, La louve membre des gardiens et aujourd'hui, je vais tous vous butez !! N'abandonnez pas trop vite le combat !!

La louve pris au l'etui de Zamelial qui était dans son dos avec son bras artificiel, elle était dans une position de combat permettant de géré plusieurs ennemis, Zamelial et son bras lui servait de bouclier et dès qu'elle avait une ouverture elle tuait en une attaque avec sa lame, les gardiens étaient entrainés à affronter plusieurs assaillants après tout si il y avait une attaque il n'était que 10 défenseurs.

 3 elfes lui bondirent dessus en meme temps ils visait tout les trois la tete avec des armes aussi légère il ne pouvait percé facilement l'armure de Rishna. En réaction la guerrière fit un tour sur elle meme en brandissant son étui d'acier, les trois guerriers se firent faucher par l'arme et il partirent voler un mètre plus loin, le bras enchanté de Rishna avait rendu le coup extrement violant, et ils n'était pas mort mais leurs os devait etre brisé. Plus que 6 cependant comprenant assez vite qu'ils n'allaient pas revenir de ce combat indemne pour l'instant les chasseurs se replièrent rapidement en grimpant aux arbres. La louve savait qu'ils allaient revenir et plus nombreux 9 ç'était faisable mais si ils étaient 20 et mieux équipé c'était autre chose, elle devait vite dégagé, elle attrappa avec son bras organique la personne au sol sans lui demander son avis la mit sur son épaule, désactiva son faux membre et commença à courir dans la direction oposé à la fuite des elfes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaxer
Déchu Solitaire
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Mer 23 Nov 2016 - 21:50

Eldaxer courait, sautait, grimpait, glissait. Le bruit du combat qu'il avait entendu ne lui laissait pas d'autre choix que de parvenir le plus rapidement possible à l'endroit où il se déroulait.

Soudain, l'elfe noir se figea, accroché à une liane. S'il en croyait sa fine ouïe elfique, le combat avaient cessé, pour se muer en une course, à en juger par les craquements et les exclamations qu'il entendait. Non seulement les exclamations en question ne pouvaient appartenir qu'à des elfes noirs, mais en plus ils semblaient se rapprocher dans sa direction.
Le renégat savait que ses compatriotes faisaient régulièrement des raids dans la Jungle, et il avait déjà fait parti d'un de ces raids. Il savait donc que ce manque de discrétion ne pouvait arriver que lorsque ses semblables avaient repéré une proie. Une Amazone donc.
Eldaxer sentit l'adrénaline monter en lui. Il grimpa sur une branche en hauteur et se dissimula derrière le feuillage. Et il attendit.

L'elfe noir n'eut pas à attendre longtemps pour voir III débouler dans un fracas d'acier, et il fut encore plus surpris lorsqu'il constata qu'elle portait une Amazone, apparemment blessée, sur son dos. Il s'apprêtait à l'interpeller, pensant que sa nouvelle connaissance venait de capturer une de celles qu'il recherchait, mais se retint en entendant ses poursuivants se rapprocher. Il reconnut notamment plusieurs jurons elfiques, et retint un sourire. Renégat ou pas, sa patrie lui manquait.

Ce sourire s’évanouit instantanément lorsque il sentit la branche sur laquelle il se tenait ployer sous son poids. Par réflexe, Eldaxer fit volte-face, et vit qu'un de ses congénères venait de se réceptionner à l’extrémité de la branche en question. Apparemment, ce dernier était aussi surpris que le renégat, qui se demanda quoi faire. Mais la réponse lui vint instinctivement lorsqu'il vit son compatriote dégainer l'épée bâtarde qu'il portait dans le dos.
Ressentant à nouveau toute la haine qu'il éprouvait pour son propre peuple, Eldaxer fit mine de porter sa main à sa ceinture pour dégainer son sabre, mais il saisit en réalité l'un de ses poignards et le lança d'un geste vif vers son adversaire. Celui-ci réagit au dernier moment, se tournant d'un quart de tour pour se prendre la lame dans l'épaule au lieu de la gorge.
Le renégat elfe eut un fin sourire. L'épée bâtarde que son adversaire maniait était une arme à une main et demie, autrement dit, même si on pouvait la tenir à une main, elle devait être utilisée à deux mains de préférence, à cause de son poids.
Son adversaire, qui affichait à présent un rictus de rage, s'approcha vivement et tenta de lui porter un coup de taille, afin de le faire tomber. Eldaxer ricana, à la fois par excitation et pour énerver son adversaire, et, se jetant sur l'elfe qui lui faisait face, au lieu d'esquiver l'épée, il la bloqua difficilement à l'aide de son sabre.
Profitant de la surprise de son ennemi, qui ne s'attendait pas à une réaction aussi vive et téméraire, le renégat lui plongea sa dague entre les côtes, lui tirant un gémissement de douleur, qui fut rapidement inondé par un gargouillement affreux, provoqué par son poumon perforé qui se remplissait de sang. L'elfe noir lâcha sa lame et tenta de se rattraper à Eldaxer, mais celui-ci le repoussa sans ménagement et le regarda s'écraser dans un bruit horrible, une dizaine de mètres plus bas. Il envisagea un instant de le fouiller, mais se souvint de la poursuite, et se lança dans les branchages, afin d'essayer de donner un coup de main à III.

Son expérience de la Jungle et ses capacités physiques étant supérieures à celles des chasseurs elfes noirs, il ne tarda pas à les rattraper. Ils étaient environ une dizaine, et talonnaient III, qui ne pouvait rien faire pour le moment, encombrée par l'Amazone qu'elle transportait et par le poids de son armure. De plus, les elfes noirs avaient l'avantage de la hauteur. Ils fixaient l'elfe en armure, mais n'osaient pas tirer tout de suite avec leurs arbalètes, de peur de toucher l'Amazone, déjà blessée.

Eldaxer eut soudain une idée, qui devint rapidement un plan complet, lequel impliquait également ses capacités magiques. Accélérant autant que possible, il bifurqua sur la gauche, afin de contourner ses ennemis, et prépara les deux poignards de jet qu'il lui restait.
Heureusement pour lui, les chasseurs, en proie à la colère et l’excitation, ne firent pas attention à lui quand ils les dépassa.
Sauf un unique elfe noir, qui eut le malheur de tourner la tête, put apercevoir Eldaxer, avant de baisser son regard vers le couteau qui dépassait de sa gorge et le sol qui se rapprochait beaucoup trop vite...

Se retrouvant ainsi devant ses poursuivants, Eldaxer ne tarda pas à apercevoir la clairière, si singulière au milieu de la Jungle. Il freina alors brusquement, et se plaqua contre le tronc de l'arbre sur lequel il se trouvait.
Dès qu'il entendit le fracas de l'armure métallique de III se rapprocher, le renégat concentra sa magie innée et invoqua en quelques secondes une nappe de brouillard épais à une dizaine de mètres derrière lui, dont l'apparition fut le déclencheur de plusieurs bruits de chute et de cris de douleur. Il vit néanmoins, du coin de l’œil III émerger du brouillard, surprise mais indemne.

Mais trois de ses congénères, apparemment plus doués qu'il ne le croyait, surgirent du brouillard, et, étant parvenus à ne pas tomber de leurs pérchoirs, firent feu sur III avec leurs arbalètes. Celle-ci eut le réflexe de se retourner et de tenter d'esquiver les projectiles, qui furent déviés par son armure. L'un de ceux-ci effleura l'Amazone, la faisant tomber à terre, mais n'eut pas l'air de causer de sévères dommages. Un autre elfe noir, qu'Eldaxer trouva familier, surgit du brouillard au niveau du sol en boitant légèrement, et hurla une insulte à III, la croyant responsable de l’événement.

Cela suffit à Eldaxer qui dégaina son arc. Encochant une flèche, il se décala de son tronc d'arbre, en équilibre précaire sur une branche à une demi-douzaine de mètres du sol, et abattit d'une flèche silencieuse l'un de ses compatriotes, qui tomba en arrière avec un bruit sourd.
L'elfe noir au sol, qui était sans doute le chef, et que le renégat trouvait de plus en plus familier, le repéra immédiatement et hurla un ordre aux deux elfes qui restaient et qui changèrent aussitôt de cible. Trois autres elfes, mal en point mais vivants, émergèrent du brouillard en boitillant, et, obéissant à leur chef qui leur ordonna de faire feu sur l'elfe en armure, se mirent en position, se qui obligea III à se mettre à couvert avec l'Amazone.

Ils étaient dorénavant en mauvaise posture. Les chasseurs survivants, au nombre d'au moins 6, si ce n'est plus, les tenaient fermement en joue, et attendaient une erreur de leur part. Eldaxer sentait que les deux d'entre eux qui avaient reçu l'ordre de l'abattre ne pouvaient rien faire tant qu'il ne bougeait pas, mais c'était réciproque.

L'arc à moitié bandé, le renégat était aux aguets, s’apprêtant à utiliser la première ouverture qui se présenterait à lui pour abattre davantage de ses confrères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokuto
Tueuse à Gages
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 16
Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle...

MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   Dim 18 Déc 2016 - 11:39

 Être ballottée en tous sens sur une armure dure comme de la pierre quand on a une flèche dans l’épaule n’est pas extrêmement agréable. Nokuto les ressentait bien, les éclairs de douleur qui perforaient sa chair tandis que des branches fouettaient son visage en larmes. Sa blessure au flanc, aggravée par les chocs incessants contre le métal solide et froid, saignait maintenant abondamment.
 Elle n’avait pas compris ce qu’il s’était passé, sur le moment. À peine tombée au sol, ses poursuivants l’avaient encerclée. L’un d’eux lui avait même donné un coup de pied dans les côtes. Et puis soudain, elle avait pu distinguer à travers sa vision troublée par la souffrance des formes qui s’agitaient, du sang brûlant avait giclé sur son visage et des bruits de combat avaient retenti. On l’avait ensuite saisie tel un sac de farine, et à présent elle encaissait chaque soubresaut de la course effrénée de son mystérieux sauveur.
 Soudain, tout s’arrêta. L’Amazone put promener un regard trouble sur ce qui l’entourait. Une clairière, rare espace sans danger de la Jungle. Elle voulu s’adresser à la personne qui la portait, mais soudain une pluie de flèches s’abattit sur eux, projetant Nokuto sur l’herbe douce qui amorti quelque peu sa chute.
 Alors prise d’un réflexe de survie, la jeune femme rampa de toutes ses forces jusqu’à la lisère de la clairière, et réussit tant bien que mal à se redresser en position assise contre un tronc. Elle gémit, puis tenta de distinguer les personnes qui s’agitaient sur la pelouse. Et écarquilla les yeux, se croyant victime d’une hallucination.
 Une femme en armure, plutôt une Elfe au vu de ses longues oreilles pointues, se battait contre les Chasseurs. Elle tournoyait, maniant sans apparente difficulté un énorme étui, semblant presque s’amuser de la situation. Et, courant de branches en branches, son arc bandé de traits meurtriers, l’Elfe Noir qui l’avait poursuivi abattait ses confrères comme des gibiers. Les assaillants s’égosillaient, du sang pleuvait en innombrables gouttelettes carmines, et tout bougeait, en tous sens…
 Nokuto perdit connaissance un bref instant.

 Étrangement, ce fut le silence qui la réveilla. Un silence extrêmement tendu. Tous étaient figés.
 L’Elfe Noir qui s’était apparemment retourné contre ses comparses était posté à l’extrémité d’une branche tordue qui s’avançait au-dessus de la clairière. Les jambes fléchies comme celles d’un chat à l’affut, il tenait pointé sur ses ennemis un arc bandé. Debout juste devant l’Amazone se tenait celle qui l’avait tirée des griffes des Chasseurs. Elle semblait à bout de souffle, mais une détermination intense brillait dans son regard qu’elle tenait braqué sur leurs ennemis. Ces derniers avaient réussi à s’organiser en arc de cercle, dirigé par celui qui semblait être leur chef, si terrifiant, situé au centre de leur formation.
 C’était à qui tirerait le premier.
 Nokuto effectua cette analyse en une fraction de secondes. Elle jeta un rapide coup d’œil derrière elle, puis tendit son bras indemne vers sa ceinture chargée de dagues.
Elle savait comment s’en sortir.

 D’un coup bref, sec et précis, elle projeta l’arme de jet dans la gorge d’un des deux Elfes Noirs armés d’une arbalète. Sa jugulaire explosa en une gerbe de sang, et le combat commença.
 Comme elle l’avait prévu, l’Elfe Noir renégat réagit aussitôt et abattit le deuxième tireur d’un trait précis. Sa sauveuse en armure bondit dans le même temps sur ses assaillants, entamant une danse de la mort avec les épéistes si agiles.
 Le chef des Chasseurs se tourna vers Nokuto, avec dans le regard une lueur si sombre qu’elle pétrifia la jeune fille. Il courut vers elle, tel un félin sûr d’abattre sa proie, quand une flèche se ficha dans son bras. Il s’arrêta net et se tourna vers le tireur perché dans un arbre. Il plissa ses yeux en fentes, se fendit d’un sourire qui dévoila des dents blanches et acérées, puis bondit soudainement à une hauteur surhumaine. Il atteignit sans peine la branche où son agresseur, l’Elfe Noir renégat, se tenait.
 L’Amazone ne voulut pas connaître la fin de ce combat. Elle se redressa difficilement, sortant de sa torpeur, jeta un dernier regard affolé dans le carnage de la clairière en sang, puis fit volte-face et courut. Elle s’enfuit. Lâchement. Laissant ceux qui l’avaient sauvée se vouer à une mort quasiment certaine. Ses pieds tambourinaient le sol, mais les Chasseurs ne pouvaient l’entendre, accaparés par la bataille qui faisait rage. C’était sa seule chance de fuite.
 Nokuto eut une brève pensée pour ceux qui se sacrifiaient pour elle, une inconnue qui les abandonnait ainsi, mais elle écarta ces remords d’un revers de la main en essuyant ses larmes. Ils avaient eu le choix. Ils n’avaient qu’à pas l’aider. C’était la loi de la Jungle. La seule manière de survivre.

Chacun pour soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unefeuilleetunstylo.weebly.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante   

Revenir en haut Aller en bas
 
[En cours][PV Eldaxer/ Rishna III/ Nokuto] Une chasse sanglante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: La Jungle-
Sauter vers: