AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commodore Veinereick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veinereick

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 26/10/2016

MessageSujet: Commodore Veinereick   Ven 9 Déc 2016 - 0:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Nom : Belle-Branche

Prénom : Veinereick

Race : Humain

Âge : 25 Tours

Sexe : Masculin

Origine : Cité de Kelvin

Lieu de résidence : Nomade essentiellement

Métier : Commodore diplômé de l’académie navale Kelvinoise

Position sociale : Le Commodore Veinereick, issu de l'aristocratie Kelvinoise, dispose de l'héritage de sa Maison qu'il a presque essentiellement dissipé. A ce jour, il est riche de ses revenus en tant que Commodore officiel Kelvinois, ainsi, et surtout, de ceux d'une plantation de canne à sucres de plusieurs centaines d'hectares sur le Nouveau Monde qu'il conserve avidement à l'intérieure de laquelle travaille des centaines d'esclaves. Le Commodore Veinereick est riche et n'a jamais manqué d'argent, que ce soit lors de ses entreprises ou bien de ses séjours à terre, sur l'un ou l'autre des continents.

Point de vue religieux : Le Commodore Veinereick voue un culte à Ariel, comme tout marin qui se respecte. Néanmoins sa dévotion à la Garce des Profondeur s'arrête au minimum afin d'assurer au mieux un voyage paisible. Il a cependant à son bord une prêtresse de la Déesse afin de bénéficier de ses bénédictions.

Caractère : Le Commodore est un personnage à double facette. D'un côté très propre sur lui-même, rangé, professionnel, posé et aimable, il dissimule en vérité une nature inquiétante. C'est un homme calculateur et marginal, qui aime jouer sur plusieurs tableaux. Il sait s'adapter à ses interlocuteurs, et selon la nature profonde de l'un ou de l'autre, il est capable de changer de tempérament. Face à ses ennemis, notamment des pirates, il se transforme en bourreau sadique, lascif au tranchant aussi vif que celui de sa lame et rien alors ne l'amuse plus que le fait d'empaler sur des piques les têtes des Capitaines ses ennemis qui arboraient le Jolly Roger, et de supplicier les Lieutenants du bord adverse. Adepte de l'esclavage sur l'Ancien comme sur le Nouveau Monde, il est parvenu lors de la découverte de celui-ci à élever sur une bonne parcelle de terre toute une plantation de canne à sucre, s'étendant sur des lieues, à l'intérieur de laquelle travaillent des milliers d'esclaves, gardés par une milice privée. Calculateur, ses outrances de caractères le placent quelquefois en position difficile. Homme intelligent et rusé, il parvient toujours à s'en sortir. Jamais en usant de ses privilèges financiers, demeurant trop avare pour ça. Il boit également de tout et avec excès.

Phobie(s) : Spélaionphobe, il a la phobie des grottes.

Santé : Veinereick est en très bonne santé et dans la fleur de l'âge.

Main : Parfait ambidextre.

Compétences : En tant que Commodore tout droit sorti de l'académie navale de Kelvin, Veinereick excelle dans tous les domaines liés à la navigation à voile et au commandement sur mer. A la tête d'une flotte de trois navires d'exception arborant le pavillon Kelvinois, il est spécialiste de combats navals. En tant que noble, il s'y connait également dans tous les domaines liés à l'aristocratie et ce qui entoure les grandes Maisons de Kelvin. Il dispose d'un très bon sens de l'orientation, sur mer comme sur terre, et demeure un très fin bretteur.

Il porte à ses côtés son sabre d'abordage en acier des Marches, d'excellente facture. Egalement très bon à la maîtrise des lames et des coutelas, il combat également à l'aide d'un poignard katar, s'étant fait une spécialité, tout comme le sabre, de ce type d'arme. Des gants cloutés lui permettent de se défendre au corps à corps, et il se tirerait sans anicroche d'une bagarre de rues n'étant pas armé, par exemple.

Enfin, le Commodore Veinereick est un fervent adepte de technologie. S'interressant de très près au cas de la poudre noire, spécialiste de l'arme à feu de main, il est constamment à la recherche de nouvelles armes à la pointe du progrès afin d'équiper ses bâtiments, ne lésinant pas sur le prix. Il sait donc utiliser une pièce de canon, un pistolet, un fusil, une arquebuse, une couleuvrine sans soucis.

S'ajoute à son équipement un mousquet de technologie à quatre canons qu'il sait très bien manier.

Des galting à la place des pivots ont été montés sur ses trois bâtiments, lui permettant un tir de sept coups sans avoir recours à la recharge. Il est également apte à commander des régiments d'élite, notamment la vingtaine de franc-tireur à son service, cinq sur chaque navire, plus cinq dans sa colonie privée.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Physique : Il est possible de se référer à l'avatar. Jeune et à son avantage, Veinereick est remarquable en cela. Son statut et ses fonctions contrastent par rapport à son jeune âge et sa figure aux traits délicats. Toujours présentable et bien sur lui, il possède des cheveux d'un châtain clair, tirant quelquefois sur le blond, qu'il coupe court. Un rasage professionnel et quotidien (le Commodore n'aime pas les poils) le définit, ainsi que des yeux gris aciers. A première vue, il possède un visage gracieux, doux, presque enfantin. Son corps est fin, sans paraître toutefois maigre. Il porte à l'une de ses mains une chevalière en or, signe de son appartenance à l'aristocratie Kalvinoise. Toujours bien habillé, présentable et en uniforme bleu et or, il a tout d'un Commodore faisant honneur à Kelvin.

Famille et entourage : Ses parents, Comtes de Belle-Branche, étant morts, fils unique, Veinereick ne possède aucune attache familiale à Kelvin où ailleurs. Il n'a pas d'ami ni d'amante, préférant la compagnie de prostituées, mais a pour exception celle-là qui se fait nommer "Rose", de son sobriquet. Amie d'enfance du jeune Commodore, Rose est Capitaine d'un galion armé pour la contrebande. Elle n'a pas connue l'académie navale (Veinereick n'a conservé aucune amitié de ses Tours d'étude à l'académie) et a hérité de l'affaire de ses parents, faisant néanmoins le choix du commerce illégal. C'est elle qui assure pour lui les transactions de marchandises et d'esclaves jusqu'à sa colonie sur le Nouveau Monde, l'informant également de potentiels rivaux et de potentielles menaces.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Histoire : Né Comte de Belle-Branche, le jeune Veinereick bénéficia d'une place à l'académie navale de la cité de Kelvin, intéressé très tôt par la navigation et délaissant le domaine du vignoble comme le déploraient ses parents. Génie en herbe, il fit ses classes avec distinction, promptitude et un talent qui le prédisposait tout naturellement à s'élever dans la marine Kelvinoise. Cependant, le jeune marin assista au décès précoce de ses géniteurs suite à un accident de calèche fatal (ils mangerent ce jour là une belle branche, comme quoi tout est lié), et se trouva rapidement à la tête de toute un domaine, riche d'un héritage faisant plus d'un envieux.

Peu désireux de poursuivre l'entreprise familiale en le domaine du vignoble, le futur Commodore dilapida une bonne part de son héritage en la construction de son trois-mât, perle de la technologie navale Kelvinoise, Le Phénix. Un 84 canons en trois ponts, vaisseau de quatrième rang et monté par près de quatre-cents âmes, dont il assure lui-même le commandement. Diplômé, dans la force de l'âge, le jeune Capitaine partit sur les mers de Ryscior donner la chasse aux pirates pour le compte de Kelvin. De succès en distinction, le voilà désormais Commodore à la tête de trois navires.

Le Phénix. Son fameux quatrième rang qu'il commande en personne.

Le Déchu et L'Épaulard , qui sont deux frégates de ligne montées toutes deux de 72 pièces de canons et de 300 âmes chacune. Leurs Capitaines ont pour surnoms respectivement Le Lutin (surnommé ainsi à cause de son rire strident) et Le Mage, précurseur d'une forme de magie mettant en avant poupées et herbes à respirer ou à fumer.

Il y a tout juste trois Tours, peu de temps après la découverte du Nouveau Monde, le Commodore Veinereick s'employa de manière discrète à l’édification d'une gigantesque plantation de cannes à sucre, lui assurant une stabilité financière colossale. Des milliers d'esclaves y sont employés. Les femmes servant essentiellement à la procréation, assurant par là l'avenir de sa milice privée installée sur sa colonie. Il arrive au Commodore Veinereick d'envoyer en tant qu'esclaves ses propres prisonniers de guerre, pirates pour la plupart, après leur avoir fait miroiter par pur sadisme une rémission fortuite.

Il a l'habitude, lorsqu'il mène une attaque, d'afficher sur ses vergues les têtes empalées des Capitaines pirates qu'il captura par le passé afin d'intimider ses ennemis. Le Commodore Veinereick a également pour lubie de boire le sang de ses victimes, Capitaines pirates vaincus, espérant par là s'accaparer leurs forces. Ainsi, si il décapite systématiquement sur son sabre les commandants de ses prises, il a pour habitude de supplicier les Seconds, parfois les Lieutenants ou Officiers, de ces vaisseaux. Il prise essentiellement la torture par la lame blanche, lacérant, écorchant, dépeçant vif. Il lui arrive toutefois d'utiliser le feu lors de ces séances privées et secrètes.

Gare à ceux qui croiseraient la route du Commodore Veinereick !


Demande de rang : La mort ne m'aura pas vivant. Merci d'avance !

ps : serait-il possible aussi d'ajouter "Commodore" devant Veinereick ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Commodore Veinereick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation commodore
» Une bataille à l'aube...
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: L'univers :: Présentation des personnages-
Sauter vers: