AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre][Terminé] Bon Dié i conné son afair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boukle d'Or
Puteborgne de Polmuriel
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 32
Localisation : La frontière Hasdrubienne

MessageSujet: [Libre][Terminé] Bon Dié i conné son afair    Dim 22 Jan 2017 - 10:55

-Peut-être n'y aura-t-il plus d'esclavage, un jour, rêvait l'autre jour, Angélique.

Innocente : si cette forme disparaît , les hommes en inventeront d'autres. Il est si universel et si ancien, le jeu de la domination.

Vaxelaire



« Capitaine Leiss, c'est que le Maître n'est pas présent.
- Qu'à cela ne tienne, je l'attendrai !

Boukle d'Or tira une des grandes chaises en bois vernis et s'y assit. Pieds sur la table, elle emmena jusqu'à elle la panière de bananes et de cocos, en rompit une à la seule force de son poignet et en déversa l'eau dans la bouche avant de se la nettoyer d'un revers de la manche.

- Aaaah ! Ca fait du bien d'être de retour à la maison !
- C'est que, reprit l'esclave qui servait de majordome, le Maître ne sera pas de retour sur Puerto-Blanco avant plusieurs lunes. Plusieurs Tours même, sûrement. ll est parti en campagne contre le Nouveau Monde.
- Le Nouveau Monde ? Bonne idée ça !
- Nous, ses esclaves, veillons sur sa propriété dans l'attente de son retour.
- Je peux l'attendre ici plusieurs Tours, j'ai bien tout mon temps !

Boukle d'Or émit un sifflement admiratif en laissant son regard errer au travers les meubles et les cadres de la maisonnée.

- Sacrée baraque dis-donc ! J'l'avais jamais vu à l'intérieur.
- Le Maître ne tolère aucun invité en son absence, gronda le grand noir esclave. Vous vous arrangerez avec lui à son retour Capitaine Leiss, mais pour l'instant je dois vous mettre dehors.

Tout en s'attaquant à une banane bien mure, Boukle d'Or haussa les épaules.

- Hého ! C'est qui qui l'a aidé à l'obtenir, cette baraque ? Bon. Je te signal le renoi que sans mon aide ton Maître serait encore à chatouiller la sardine et le paille-en-queue sur les ports de Blue Lagoon !

Un brin décontenancé, l'esclave demanda :

- Etes-vous encore Capitaine, au moins ?
- Des grands méchants ont sabordé mon bâtiment, étripé mon équipage, massacré mes amis et mis en fuite mon petit GRUUUIK. Donc théoriquement, je ne suis plus Capitaine, non.
- Il y a peu de chances dans ce cas que le Maître Guadalmedina accepte de vous aider.
- Ca j'en fais mon affaire. Je te rappelle qu'on a bossé ensemble une bonne paire de Tours, Franco et moi. Va plutôt me ramener des noix-de-coco, toi.

Tout en saisissant la panière que lui tendait la jeune femme borgne, l'esclave roula des yeux.

- Vous avez disparu plusieurs Tours, non ? Pourquoi ?
- Je voulais échapper à mes ennemis. Leur faire croire à ma mort. Mais j'me suis rendue compte y a quelques jours en fait que personne me poursuivait.
- Ah.
- Pauvre, pauvre petit GRUUUIK...Tout seul sur Ryscior, sans personne.
- Ah.

L'esclave n'osa pas demander qui était ce fameux "GRUUUIK" et, un brin décontenancé, tourna les talons afin de remplir la panière. Boukle d'Or s'attaqua à sa seconde noix-de-coco qui ne fut bien vite plus qu'un souvenir. Puis la troisième. Et ainsi de suite.

- Soyons clairs, Capitaine Elveira Leiss. Je ne peux pas vous laisser squatter la maison du Maître, comme ça, en son absence. J'ai mes ordres.
- Rho. Même absent ce vieux pendard trouve le moyen de m'interdire l'accès à sa propriété ! Je lui rappellerai la crique de Salazie et la prise du Trident lorsqu'il rentrera !
- Je ne doute pas que vous le ferez, Capitaine Leiss.

Boukle d'Or laissa derrière elle table, chaise et fruit afin de se diriger vers l'extérieur. Le ciel était bleu, le soleil radieux, la mer houleuse et d'un bleu unique. On ne voyait ce genre de paysage que sous l'ombre des cocotiers de Puerto-Blanco. Les poissons colorés se mêlaient sans peur aux chevilles des baigneurs et le lagon situé sur les arrières de l'île, protégés par leurs montagnes et leurs falaises dites quasi infranchissables, formaient les plus beaux paysages de Ryscior aux yeux de Boukle d'Or.

- Putain. C'fait du bien d'être de retour à la maison ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Libre][Terminé] Bon Dié i conné son afair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La gaffe du siècle (LIBRE) TERMINÉ
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Un crepuscule dans la forêt [libre....très libre] [terminé]
» Un chat presque immortel, la pluie, toi et moi [Libre] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: La Mer-
Sauter vers: