AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Let the gods decide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Let the gods decide.   Mer 1 Fév 2017 - 16:19

« - Plus près que ça. C'était quand même chez Canergën. » Dit Hagen adossé a un tronc d'arbre alors que Nazima debout un peu plus loin profitait du soleil que laissait passer le feuillage. Il disait cela seulement pour taquiner l'elfe qui lui avait demandé de lui tirer dessus. Un peu de mauvaise foi ne coûtait rien. Juste un peu d'agacement pour sa part de manquer sa cible.
« -Il va me faire passer pour un mauvais tireur le vieux. Marmomma-t-il alors qu' il savait aussi que sa cible l'avait entendu.
Hagen rechargea tranquillement son arbalète et la pointa en direction des branches. Puis après un instant à observer à nouveaux les branchages.. Il épaula, visa et tira.
Le carreau alla se perdre encore dans les cimes.
« -Chier. Encore manqué.  Vas-y doucement pépé. Tu récupères vite, mais ce n'est pas une raison pour te casser connement la jambe en grimpant aux arbres. Tu n'as plus cinquante tours ! »

Pour seul réponse le carreau qu' il venait de tirer vint se planter entre les jambes du chevalier.
Avant qu' Helvoran vienne après plusieurs acrobaties aérienne aterrir non loin d' Hagen.

« -Cela m'aurait quand même bien fait rire que tu t'étales. 

-Pas aujourd'hui et j'espère encore moins demain. »

Helvoran tendit la main à Hagen afin qu' il se relève.

Il y avait eut en effet un drame à Harmad. La mère d'Hagen manquait. Elle avait reprit la forme d'une vouivre pour fondre sur la vampire folle Arsinoë alors qu' Helvoran avait rejeté à tous jamais l'idée d'être vampire.
Lui-même était passé proche. Très proche de la mort. Au point d'avoir vu Elys, la mort en personne lever sa faux, mais ce n'était pas pour lui. C'était pour Arsinoë et malheureusement pour Sydrille.
Ensuite ce fut Hagen et Nazima inquiét de sa non présence au point de fuite qui lui avait narrer cela.
Le deuil de Sydrille étant révolu. Tous espérait que sa tenue depuis sa malédiction et le sacrifice de sa vie lui ouvrirait non pas les enfers, mais la rédemption.
Helvoran avait eut du mal de se remettre de l'affrontement avec Arsinoë. Pourtant avec son auto- médecine et l'aide de Hagen et Nazima. A ce moment précis. Il retrouvait ses réflexes d'avant.
Un jeune elfe de 200 tours en comptant pourtant plus de 2800 maintenant.
Nazima l'avait suivie encore et toujours. Bien que culpabilisant de n'avoir que guère plus de 60 tours à vivre désormais aux côtés d'Hagen qui lui survivrait. Elle vivait chaque instant et chaque souffle que lui offrait sa dévampirisation comme une chance.

Restait la demande de Numar. Il avait fait sa part et attendait un signe de l'élu pour suivre le chemin.
Ils avaient tous trois prit la direction du Sud. Probablement sur l'insistance de Nazima de ressentir a nouveau la chaleur du soleil.
Harmad ? Ils ne savait ni ce qu' il s'y passait. La guerre certes, mais plu la leur.
Helvoran vit un oiseau qui se comportait tout à fait normalement pour un humain ou autre, mais pour un elfe. Le langage des oiseaux sont beaucoup plus subtil...

Ils suivirent cet oiseau jusqu'à une taverne. L'oiseau n'ayant rien d'autre a faire comprendre a Helvoran disparu.

Et voilà comment Helvoran, Nazima et Hagen ouvrir tard dans la soirée la porte d'une taverne Oréenne.
Hagen et sa grande gueule inventa que lui ainsi que sa fiancée et son vieux père faisaient route vers le Sud et Oro. Rien de bien étonnant lorsque l'on savait que la guerre faisait rage plus au Nord dans les cités-états.

L'excuse  de rester quelque temps fut facile a imposer a la tenancière tellement Helvoran mimait la fatigue.
Pourtant un soir alors que tous les trois dînaient tranquillement attendant un autre signe de Numar. Celle qu'ils prenaient depuis leur arrivée pour la tenancière. une femme brune vint leur parler.

Je ne nomme Tavish. Je ne suis pas aubergiste. Vous êtes au point de rendez-vous. Nous attendons les autres.

« -Merde. Ça veut dire que la bière et la bouffe c'est de la gratuité ! » S'exclama Hagen. Vous auriez dû le dire avant dame Tavish. 

-Je me disais bien que c'était un peu trop calme pour une auberge aux frontières de la guerre... »

Dit Helvoran avant que Nazima tende les mains bien en évidence. Alors des runes commencèrent à flotter dans les airs.
Certaines se collèrent au trio. D'autres se fondirent dans les murs, les poutres et encore d'autres flottaient dans les airs

« -Pas de geste brusque. Nous sommes ici à la demande de Numar. J'espère pour vous que c'est une de vos connaissances sinon ça va vous déplaire comment ses runes vont s'activer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1003
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: Let the gods decide.   Sam 25 Mar 2017 - 10:01

Bien évidemment, il n’y avait pas grand monde ce soir-là dans la petite auberge. Une attention particulière avait été portée au fait qu’aucun client ne vienne déranger l’assemblée. Mais de toute façon, si quelqu’un était venu, il serait sans doute aussitôt ressorti devant l’ambiance glaciale qui régnait ici. En effet, peu après les présentations, était arrivé le reste de la troupe. Et le moins que l’on pouvait dire, c’était que certaines personnes ici ne s’appréciaient pas vraiment, voire pas du tout.
Il s’avérait que dans la troupe qui avait été réunie pour l’occasion se trouvaient d’anciens vampires. Mais dans la même troupe se trouvait un homme qui avait passé sa vie à traquer les vampires. Et pour qui la guérison des premiers était tout à fait douteuse. Il se méfiait d’eux. Et eux le lui rendaient bien. Après tout, n’était-ce pas lui qui avait mené la troupe les chassant des Montagnes Noires ? Alors qu’ils retenaient en otage celle-là même qu’ils travaillaient à libérer aujourd’hui ?
Et puis même s’ils ne les avaient pas combattus, les autres élus ici présent n’aimaient pas non plus ce que Dortan Giger avait révéla au sujet de la troupe.
Dans ce contexte, personne n’était vraiment à l’aise. Ce qui était un bon début pour un travail d’équipe, à n’en pas douter. Finalement, ce fut celui qui avait été à l’origine de leur réunion, Numar, élu d’Elis, qui choisit de rompre le silence.

« Nous sommes tous conscients, dit-il, que la situation est compliquée. Mais nous allons devoir faire avec. Nous avons ouvert une procédure qui va justifier que nous travaillions en équipe. Dortan, je te sais raisonnable. Je peux t’affirmer que ces gens sont aussi vivants que vous et moi. Je t’ai demandé de rejoindre cette troupe parce que ton statut de plus ancien humain en vie dans ce monde et de plus ancien élu fait de toi un meneur incontesté parmi lesdits élus divins. Ne gâches pas cette expédition en en montant certains membres contre les autres, je te prie.
-Quand tu m’as dit qu’il s’agissait de sauver Tesla des mains des elfes noirs, répondit l’intéressé, il n’était pas question de faire alliance avec ceux qui l’ont retenue captive et droguée, il y a peu de temps. Je ne leur fais pas confiance. »

Il y a peu de temps… Tavish nota qu’encore une fois, Dortan avait sa propre notion du temps qui passait. Elle se tourna vers Jason Elvirae, élu de Vamor, et Inil Boson, élu d’Antescior, tous deux également présents. L’étrange notion du temps de Dortan était connue parmi les élus. Le temps qui avait passé n’avait pas été sans influence sur son esprit. Et à vrai dire, cela leur faisait un peu peur à tous. Viendrait-il un jour où, eux aussi, à force d’avoir vécu trop longtemps, ne considèreraient plus une durée supérieure à un tour comme « pas si longtemps » ? Déjà, Tavish, qui avait trois siècles, voyait le temps filer à une telle vitesse pour elle. Alors Dortan, qui avait un millénaire dans son sac… Peut-être plus, pour autant qu’ils le sachent. Lui-même avait oublié son âge (et s’en moquait bien). Et comme il avait déjà au bas mot plusieurs siècles quand il été entré en contact avec les elfes, ceux-là aussi ne le connaissaient pas.
Pour plaisanter, certains élus se demandaient s’il n’était pas aussi vieux que la notion même d’élu. Ce qui était, aux dires de Numar, impossible, puisque la première génération d’élus était une génération d’elfes. Dans un sens, cela rassurait Tavish. Mais cela n’empêchait pas autre chose, c’est que Dortan pouvait être très brutal. La compagnie des hommes, il ne la connaissait plus. Celle des elfes, il s’en éloignait. Il était désormais plus proche de la bête que de l’être pensant. Ce qui n’était pas un reproche. Après tout, de quel dieu était-il l’élu ?

« Je ne leur fais pas confiance, reprit Dortan. Mais ils ne se cachent pas du soleil, et je ne crois pas que les sangsues soient déjà assez puissantes pour défier le soleil en personne. Peux-tu me garantir qu’ils soient une aide pour aller délivrer Tesla ? »

Délivrer Tesla. Le mot était dit. Voilà quel était l’objet de la quête qui les avait réunis. Numar avait été informé par sa divinité tutélaire, Elis, la Mort, que l’élue de Finil, déesse du destin, Tesla Eilun, été retenue prisonnière dans les geôles du nouveau palais d’Oro, depuis que le précédent avait brûlé. Qui la retenait ? Asarith, l’élu de Simialle. Un élu qui ne fréquentait pas ce que l’on pourrait qualifier de guilde des élus. Ou d’amicale, ou d’association. Lorsqu’un élu était nommé, il n’était en effet pas rare qu’il se mette en quête d’un autre élu capable de répondre à ses interrogations. Que suis-je dorénavant ? Quels sont mes pouvoirs ? Quelles sont mes responsabilités, quelle est leur ampleur ? Les dieux ne répondaient pas toujours à ces questions, et les élus avaient alors besoin d’autres mortels capables de comprendre leurs interrogations. Voilà pourquoi dans les faits, tous les élus ou presque se connaissaient, et travaillaient régulièrement ensemble lorsqu’il s’agissait de combattre notamment ce qui était identifié comme les forces du mal.
Au nombre de ces forces se trouvaient notamment les elfes noirs. Et Asarith Lune-Pâle, l’élu de Simialle, en était un. Ce qui aurait pu poser un problème s’il n’avait pas clairement choisi son camp. Les élus travaillaient à maintenir le continent le plus en paix possible (pour la plupart d’entre eux) et à préserver l’harmonie du monde. Tel était leur rôle. Asarith, lui, travaillait à accroitre son pouvoir personnel. Ce qui était à l’image de sa divinité, dans l’absolu.
Mais au nombre de ces ennemis se trouvaient également les vampires, qui étaient des anomalies dans la toile que les dieux avaient tissée quand ils avaient créé le monde. Morts-vivants et élus avaient toujours été en guerre depuis que les deux races existaient. C’était pourquoi Dortan, en tant que meneur de la communauté des élus divins, était celui qui avait pris la parole avec le plus d’assurance pour poser les questions que tous pensaient sans vraiment oser les formuler.
Cela, et aussi le fait que plus le temps passait, et plus l’élu de Cerumnos devenait rude, négligeant souvent le concept même de politesse, qu’il trouvait ouvertement encombrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Helvoran
Je suis votre plus sombre espoir
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 25/06/2014

MessageSujet: Re: Let the gods decide.   Dim 21 Mai 2017 - 10:57

Helvoran avait gardé le silence observant les autres et aussi Nazima qui désactivait une à une les runes qu' elle avait jugé bon de placer ici et là.

Il n'avait jamais été aussi proche de Dortan. Fléau des vampires. Ce même Dortan qu' il avait eut à portée de tir dans les montagnes.

C'est Numar qui prit la parole en premier et naturellement Dortan qui ne manquait pas une occasion de dénigrer Helvoran et Nazima. En les accusants d' avoir été à l'origine de bien des maux. Pourtant ce fut Dortan qui leur apprirent l' ampleur de la mission.
Bientôt Helvoran n'écoutait plu Dortan prétexter qu' il ne faisait pas confiance a d' anciens vampires, mais se rappelait Tesla.
Il ne pouvait nier les accusations que portaient sur lui Dortan. Pourtant il ignorait certainement que c' était Tesla qui lui avait permise de fuir. Il prenait seulement maintenant en compte l' ampleur de la décision de Tesla de couvrir sa fuite.

Si l'on ajoutait a cela les faits qui c' étaient déroulés à Harmad lors de leur arrivée. L' hébergement de Finil, la venue d' Astalil, l'attaque de la liche et sa fin. Helvoran ne pouvait pas ignorer que Tesla c' était peut - être fait faire prisonnière durant la guerre dans les montagnes, tout simplement parce qu' il le fallait ou alors parce qu' elle savait déjà que...

Sans cela, Finil ne serait pas venue. Encore moins Elis et jamais il n' aurait trouvé le remède au vampirisme...

Et si Tesla savait depuis longtemps tout ce qui était en train de ce préparer à cet instant dans cette auberge ?

Il en était a ces réflexions lorsque Dortan interpella Numar sur l' utilité d' un groupe comme celui d' Helvoran pour cette mission.
Il ne fit que prendre une inspiration. Chose certainement facile pour certains, mais  ayant pour lui encore quelque chose d' étonnant.

« -Je suis Helvoran. Médecin, alchimiste, mage dorée. Venant du clan de ce qu' en humain on peut traduire comme finefeuille. J'ai deux milles huit cents quatre tours. Vampirisé il y a de cela près de deux milles tours. Après avoir trouvé le moyen de guérir de cet état, je suis venu ici à la demande de Numar.
Oui j'ai été le geôlier de Tesla et oui c' est moi même qui l' ai drogué. Je suis accompagné de Nazima Negada. Fille du premier pharaon du royaume connu aujourd' hui sous le nom de Tahar. Elle est âgée de mille cinq cents tours. Elle maîtrise mieux que personne l' art runique. Voici son compagnon Hagen de Médélla. Agé de trois cent cinquantes tours, c 'est un chevalier errant dont la mère adoptive était une vouivre. Je dois reconnaître que son excentricité est une chose rare, mais elle n' a d'égale que ses talents au combat. Sans compter son expérience dans le maniement des armes runique. »

Il se tut estimant que les autres n' avaient pas besoin d' en savoir plus sur eux pour le moment. Il leur laissait le loisir de deviner après cette annonce, les différentes capacités que leurs expériences dans ces domaines pouvaient apporter a ce sauvetage.

Tous et toutes avait bien entendu Helvoran et les regards se tournèrent à nouveau vers Numar, mais ce fut Hagen qui sans un mot quitta la table.

« -Mais enfin où vas-tu ? Lui demanda Nazima.

-Chercher à manger. Je n'arrive pas à réflechir sur un plan d'action le ventre vide. Bien que déserte cette auberge doit bien avoir un cellier.

Pendant ce temps Numar présenta à Helvoran et Nazima les autres élus alors que des odeurs de nourriture se dégageaient déjà de la cuisine.

Helvoran se surprit a penser que lui aussi avait faim. Certainement que Nazima aussi car elle ne détachait plu son regard de ce qu' Hagen apportait.

Le chevalier se moquait bien de savoir si la présence de viande offenssait ou non les élus de Cerumnos et d' Elÿe, lui remplissait déjà des chopes dont la première fila dans les mains de Jason.

« - C'est toujours un plaisir d' aller sauver une dame en détresse en compagnie d' un chevalier. » Dit Hagen en s' enfilant d'un trait une chope qu' il claqua sur la table.

« -Sinon vous avez un plan ? Je suis pour faire ça à l'Hasdrubienne. On entre, on tape fort sur tout ce qui bouge et on file avec la prisonnière en mettant le feu.

-Si cela avait été aussi simple chevalier, nous l'aurions fait sans votre aide. »

C'était Inil Bozon qui avait prit la parole.

« -Vous l'ignorez peut- être, mais l' ancien palais d' Oro a été réduit en cendre. Le nouveau palais et encore moins sa prison ne permettent pas ce genre d' action.

D'autant plus que la méthode Hasdrubienne est désormais le siège. » Ajouta Jason, l' élu de Vamor.

« - Tout comme le code d' honneur de la chevalerie interdit l'usage de votre arbalète. »

Hagen regarda son arme posée non loin de lui.

« -Certes, je vous le concède. Cependant l' errance à vie m' autorise quelques libertés. D' autant plus que je suis déjà gratifié de la pire peine possible pour un chevalier et cela pour le simple fait d' avoir été reconnu cinquième fils d' un chevalier. Je réserve désormais l'honneur uniquement dans la lice messire. J'ose ajouter à cela qu' il n'y a rien d'honorable a retenir contre son grè une gente dame élue de surcroit dans une cellule.
Pour ce qui en est de juger mes actes ou de mon attitude, je me risque a douter que le seigneur des morts ne fasse grand cas du respect d' un code d'une nation ou d'une autre.

-Et si l'on pouvait en revenir a ce pourquoi nous sommes ici. Je pense que cela vaudrait mieux pour tout le monde Hagen. »

Fit remarquer Nazima. Elle qui c'était détournée de Lothïe était presque heureuse que parmis tous ces élus celui ou celle de Lothïe ne soit pas présent. Elle n'avait jamais regretté le fait de devenir vampire. Tout simplement parce que c' était pour trouver un remède à cela. Ce sacrifice avait fini par payer, mais elle doutait sur le fait que Lothïe soit miséricordieux sur ce point. Elle aurait aimé pouvoir profiter de cette immortalité au moins le temps de partir vers les plaines de Canergën dans le même temps qu' Hagen. Tout au plus il lui restait soixantes tours à vivre auprès de lui. Lui qui en avait encore de trop sans elle.

« -D'accord, d'accord, mais tu sais comment je suis quand je croise un chevalier. »

Et là dessus il remplit à nouveau sa chope et celle de Jason. Les autres a sa portée étant encore pleines.

« - Le mieux serait de nous procurer les plans de ce palais et surtout de cette prison. » Dit Helvoran essayant de recentrer la conversation sur l'objectif de sa présence ici.

« -Nous devons profiter du fait que le roi d' Oro est en guerre contre les cités pour agir.

-Je vous rejoint sur ce fait. D' autant que ce n'est pas le seul. D'autres en ce royaume convoitent le trône voir conteste la légitimité du roi. La reine et sa suite, en plus de devoir s'occuper de son enfant. Doit tenir convocations sur convocations afin d' imposer son autorité. Dit Jason.

-Cela risque de prendre des jours, voir des lunes pour obtenir toutes ses informations. Quand bien même elles se révéleraient exactes. Echaffauder un plan en prendrait autant. » Fit remarquer Helvoran.

« -Tu oublies une chose mon ami. »

Comment Numar l'avait qualifié claqua comme un coup de fouet dans l'esprit de l'ancien vampire.

« -Inil est l' élu d' Antescior.

-Que veux-tu dire ?

-Je pense qu' il est capable de nous fournir les plans du palais ainsi que ceux de la prison sans pour autant éveiller les soupçons. 

-Pour tous vous dire. Les plans... »

Inil Bozon posa sur la table plusieurs parchemins.

« -Les voici. Palais, prison et même égouts. »




« -Enfin nous avançons. » Soupira Numar Avant de tendre un barreau de fer à Helvoran.

« -Je ne le prend pas comme une insulte. Parce que cela vient de toi, mais ne recommence pas cela. »

Helvoran ganta ses mains, puis posa son regard sur le morceau de fer. Après quelques instant et comme si il s'agissait d'une simple corde fit  un nœud avec avant de l'envoyer devant Dortan.

« -Pour ceux qui doute encore de ce que je peux faire avec les barreaux d' une prison. »

Un double message de la part de l' ancien vampire ou alors seulement un avertissement cordial ?

Hagen qui avait prit la liberté de consulter l' un des parchemins siffla d' admiration.

« -Il ne se refuse rien votre roi d' Oro. »

Helvoran se pencha sur les plans de la prison et compara le fait de localiser la prisonnière comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Avant de regarder vers la porte et de ranger le parchemin.

« -Quelqu' un approche. »

Numar se retournant aussi vers l' entrée de l' auberge dit :

« -Trois cavaliers. Des hommes. »

La seconde d' après tous les parchemins avait disparu. Hagen, Helvoran et Nazima avaient fait dilligence pour séparer les tables. Aussi les trois gardes Oréen qui entrèrent ne virent que des  personnes atablées en train de manger.
Helvoran, Nazima se retrouvèrent avec en face d' eux Hagen et Jason. Sur l'autre table, Numar, Dortan, Inil et la place désormais vide de Tavish.

Tavish debout interrogeant Nazima sur la convenance du plat qui se trouvait devant elle.
Nazima répondit poliment que c' était parfait. Avant que le garde le plus gradé ne beugle les mains posées sur  sont ceinturon.

« -Cette auberge a été fermée par mes soins. Qui a autorisé sa réouverture ? Vous êtes la gérante ?

-Oui et...

-Je peux vous affirmez que tout est en règle soldat. Ma... Ma sœur et à jour de taxe et voici les papiers qui le prouve. »

Inil Boson tendit au garde un parchemin. Beaucoup plus petit que ceux qui avaient été rangé dans sa  sacoche. Un regard vers son voisin Jason suffit a faire comprendre à ce dernier que cet argument  donnait seulement un répit et non un salut.

Le garde n' eut pas le loisir de le lire alors que déjà, Jason  s' offusca de cette situation et en profita pour se lever.

« -Ceci est inadmissible ! Intolérable même ! »

Et Hagen renchérit en ce levant à son tour. Jouant à la perfection ce jeu improvisé.

« -Je t'avais demandé de vérifier si cette auberge était calme et ce n' est, nullement le cas. »

Voyant les deux chevaliers s'énerver l' un contre l'autre. Les deux autres gardes avancèrent, mains sur le pommeau de leurs armes alors que celui qui tenait le parchemin demandait le silence afin de se concentrer sur sa lecture.
Alors, un claquement de paume sur une table mit un terme a toute cette agitation  en seulement deux mots.

« -Il suffit ! »

Helvoran c'était levé à son tour. Instinctivement les gardes en levant la tête, et surtout parce qu'il avaient face a eux un véritable colosse. Prirent en sérieuse considérations les propos de celui qui se dressait devant eux.

Ils n' eurent pas le loisir de pouvoir pousser l'estimation de la menace qui se dressait d'avant eux

A peine un. Au mieux deux instants. Un fragment de temps infime.  Rien sur l' échelle du temps de plus fugace et les deux gardes furent hors d'état de nuire. Celui tenant le parchemin, connut le même sort, un tout petit peu après.
Bien qu' élu. Personne d'humain n' aurait pu dire ce qui venait de se passer. Seul Numar resterait l'observateur de comment Helvoran avait fracasser les deux têtes des gardes l'une contre l'autre. Puis, d'un coup de d' avant-bras bien placé, avait envoyé celui qui tenait le parchemin dans un état comateux comme les autres.

« -Cela est fait.  Tirons profit de cela voulez-vous ? » Constata Numar.

« -On a trois gardes, des uniformes et un projet. » Répondit Helvoran.

-Je m'occupe des gardes. Voyez a qui vont les uniformes. »

Une fois les uniformes enlevés. Helvoran entreprit de soulever les trois corps inerte à la fois sans toutefois y parvenir. Un vieux réflexe de son ancien état de vampire. Il se promit de ce méfier de ne pas sur estmer cela à l' avenir.

« -Fut un temps j'y serai parvenu seul. »

Numar invita du regard Dortan a aider Helvoran. Si ces deux-là devaient travailler ensemble, il ne manquerait aucune occasions de les rapprocher.
A contre cœur ou pas Dortan aida Helvoran a installer les trois gardes solidement attachés sur des chaises.

Numar perçu même un léger « -Merci » de la part d' Helvoran envers Dortan. Ce dernier resta silencieux, mais lorsque l'on sait que ces deux-là se sont fait la guerre. Cette politesse ressemblait à une grande victoire pour Numar afin de les faire travailler en équipe.

Inil Boson constata qu' ils avaient en leur possesion un uniforme d 'officier et deux de simple soldat. Celui du plus gradé fut pour lui, tandis que les deux autres revenaient à Hagen et Jason.

Une fois leurs prisonniers réveillés. Ils ne purent rien en tirer comme informations. C'est alors qu' Helvoran alla chercher sa sacoche et personne ne lui repprocha cette fois-ci d' user de quelques drogues afin d' obtenir des informations.

Inil Boson, élu d' Antescior en eut presque des crampes à force de noter tout ce que les gardes lui faisait savoir.
Lorsque les gardes n' eurent plus rien à leur apprendre vint la question de que faire d'eux.

Numar proposa d' établir des tours de garde et de prendre du repos afin de réflechir à cela. L'idée de donner la mort ne lui venait pas à l'esprit une seconde. Cependant d' autres que lui ni verraient pas d' inconvénients. L' heure avancée de la nuit aidant certainement quelques personnes à choisir cette solution simple et expéditive
Lui, souhaitait avant tout ne pas déranger sa divinité. Lorsque la fin de la vie sonnait pour un être à proximité de lui, elle venait toujours en personne. La mort lui demandait alors de jouer avec elle et il ne pourrait pas mener cette mission au succés et jouer avec la petite.
Pas avec Dortan et Helvoran dans la même équipe. Il avait déjà penser à les mettre face à face et les laisser s'exprimer. L'ancien vampire aurait certainement prit le dessus sur l' élu de Cerumnos, mais alors cela aurait mit à terre le fébrile esprit d' équipe qui commançait à naître.

Il prit Helvoran à part dans un coin de la salle.

« -J'ai besoin de toi, mais aussi d' eux pour sauver Tesla. » Chuchota l'elfe.

« -Je suis là et je n' ai de cesse de faire des efforts pour cela. Si certains pouvaient seulement éviter de me prendre pour ce que je ne suis plu. Cela irait mieux il me semble. » Lui répondit séchement Helvoran.

« -Jason, Inil et Hagen semblent bien s' entendre. » Constata Numar.

« -Je fais mon possible pour qu' il en soit de même entre moi et Dortan, mais parles lui donc toi comme tu le fais avec moi. J'ai renoncé à l'immortalité du vampire pour me trouver maintenant devant des humains élus qui me regarde comme un pestiféré.
Qu' ils soient tous élus ou pas. Cela m' importe peu. Tout comme le jugement qu' ils portent vis à vis de moi, de Nazima ou Hagen.
J'ai l'étrange impression que depuis la bataille dans les montagnes Noires. Tesla savait quelque chose. Comme si le fait qu' elle ai couvert notre fuite était le plus important dans cette bataille.
Cependant, que me restera-t-il après cela ? Retourné dans la Grande forêt ? Qui va m' y accepter ? »

Numar sourit.

« -Tu parles d'un avenir qui sera toujours moins sombre que celui auxquel te destinait ton vampirisme ou ai-ce moi qui suis abusé par l'espoir pour toi d' être en paix avec les dieux à la fin de ta vie? 

-Je n'aurai pas laisser quiquonque m'envoyer rencontrer la mort en étant vampire.

-Mesures justement l'ampleur du miracle que tu as accomplis et laisse les dieux te juger. Pas les autres races de ce plan. Encore moins ceux qui  prétendent pouvoir les diriger. Quand a connaître leur possible miséricorde. Je ne suis pas préssé de savoir ce qu' il en est. »

De l'autre côté de la salle Hagen surveillait tranquillement les trois prisonniers qui avaient sombré dans un sommeil profond déclencher par une potion faite par Nazima.
Son regard se tourna vers les deux elfes sylvains.
« -Quelqu' un peut m'expliquer pourquoi il y en a un qui ressemble à un colosse et l'autre est aussi fin qu' une brindille ? Je veux bien croire que je ne suis que pour moitié elfe, mais quand même. »

Tavish prit la parole. Pas comme une réponse, mais plutôt comme quelqu'un qui récite un poême.

« -Helvoran est un Finefeuille. Il était le descendant de la lignée du même nom. Avant de connaître sa tragique vampirisation. L' un des premier de son clan était un puissant guerrier. C' était il y a de nombreux tours. Il était d' après sa légende le porteur d' une arme venant de l' époque des anciens.
Aujourd' hui, la plus jeunes des Finefeuilles se fait appeler Faïth. C'est une petite fille elfe. Elle n' a que cinq  tours à peine.
C'est une descendante du côté de sa sœur. Elle aime l'odeur du lila, le muguet ainsi que le jeune lierre qui cours dans l'herbe haute ou sur une vieille souche. Elle apprécie particulièrement les coccinelles et les libéllules.
Son arbre favori est le noisetier. Sa saison préférée est le cycle de Vamise. Elle veut devenir danseuse, protectrice ou encore fille de la terre.

Helvoran avait tourné la tête vers Tavish. Ecoutant avec attention ce que venait de dire la druidesse humaine.
Puis il se tourna vers Numar. Alors que des souvenirs enfouis au plus profond de son être refaisait surface.

« -Tu ne te serais jamais servi de cela si j'avais refusé de te venir en aide. Comment cette humaine sait donc tout cela ?

-Elle est l' élue d' Elye. Il est tout à fait possible que cette divinité réponde aux interrogations de son élue. Elle est Dortan sont les rares humains ayant droit de fouler les territoires des elfes. Elle n' a fait que s'interroger sur qui tu étais lorsque j' ai mentionner ton nom. Je n' avait rien dit à Dortan. Il ne seait pas venu.

-Je vais prendre le premier tour de garde avec la druidesse et Dortan. Les autres allez dormir. »

Le ton d' Helvoran était si ferme que personne ne remit son choix en question.
Bientôt, il ne furent que trois dans la pièce.
Dortan surveillant de temps à autres les trois prisonniers endormient sur leurs chaises, mais aussi Helvoran. Ce dernier près d'une fenêtre surveillant l'extérieur et Tavish assise à une table. Il se passa une heure sans que personne ne parle. Helvoran perdu dans ses pensées, ne pouvait s' empêcher plus longtemps de demander a ces humains comment était la Grande Forêt, mais aussi ce qu' il s'y passait maintenant et surtout il voulait en savoir plus sur cette Faïth qui semblait être la dernière Finefeuille en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1003
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: Let the gods decide.   Mer 5 Juil 2017 - 22:49

Un énorme loup noir dans un coin de la pièce, et un ancien vampire dans un autre. Le loup, allongé, semblait assoupi. Mais Tavish, d’expérience, savait qu’il n’en était rien. Dortan, puisque c’était lui, était attentif au moindre mouvement ou au moindre son, et à présent qu’il était sous sa forme animale, même les odeurs. S’il se passait quelque chose d’anormal, alors à n’en pas douter il serait le premier à réagir. Et sa réaction alerterait tout le monde. Dortan Giger pouvait être quelqu’un de rude, voire d’antipathique, mais dans cette situation, elle lui vouait une confiance aveugle, et lui aurait confiée sa vie sans hésiter.
S’était-il pour autant transformé en loup uniquement pour faire le guet de façon plus efficace ? Assurément pas. Cela lui arrivait lorsqu’un danger immédiat et intense menaçait les dormeurs, ce qui ne semblait pas être le cas ici. Ou du moins, pas qui soit anticipable. Cela ne pouvait laisser qu’une seule autre option, et celle-ci lui plaisait moins. Il n’aimait pas la compagnie d’Helvoran, et ne se privait pas pour l’afficher. Sous sa forme de loup, il pouvait écouter, mais rien ni personne ne pouvait le contraindre à parler.
C’était regrettable, car Helvoran avait engagé la conversation en demandant des nouvelles de la Grande Forêt. Dortan aurait pourtant été le plus adaptés d’eux deux pour répondre à ses questions.

« Que puis-je dire, dit Tavish. Les royaume sylvestres, pour ce que j’en sais, se portent bien. Ils ont hélas dû subir la perte de leur roi Fartaën, celui-là même qui était en place depuis l’exil de Malene et des elfes blancs. Cela a empli leurs cœurs de rancœur à l’égard des humains, responsables de sa mort. Si les elfes sylvains ne les voyaient de toute façon pas d’un bon œil, je crois que les relations entre les deux races n’ont jamais été aussi froides.
« En tant que druidesse des Îles de Jade, j’ai la chance d’être bien renseignée sur le sujet, car les elfes de l’Île de Valaam sont toujours soumis à Filillë, la fille de Fartaën. Ils nous demandent régulièrement des comptes sur l’activité des humains, et souhaitent que le culte de la Déesse Mère retrouve sur les Îles la mainmise qu’il perd ces derniers temps, afin d’être certains que la nature et son bien-être reste au cœur des préoccupations des insulaires.
« Je sais en outre que la Grande Forêt, qui n’avait jamais cessé d’être rognée tour après tour par les humains, s’est désormais étendue, engloutissant plusieurs royaumes au nord. Nul ne sait ce qu’il est advenu de la population de ces royaumes, mais désormais, en lieu et place de leurs cités se dressent des arbres, qui isolent totalement le royaume des Marches d’Acier du reste du monde. Car si les routes humaines étaient tolérées avant dans la Forêt, dès lors qu’elles restaient sur un territoire strictement limité, ce n’est désormais plus le cas. Cette frontière est fermée, et le restera. »

Elle disserta ensuite quelque peu sur ce que les druides des Îles de Jade savaient des intentions de la nouvelle reine, mais apparemment, elle se trompait, car Dortan Giger prit la peine de quitter sa forme de loup et, redevenant humain, s’approcha d’eux pour la rectifier.

« Filillë, dit-il, prend les humains pour responsable des évènements récents impliquant des démons et la disparition des portails elfiques. C’est environ au même moment que son père a été tué par des bucherons humains. Seulement une coïncidence, sans doute, mais toujours est-il qu’elle a raison. La corruption gagne du terrain partout dans le monde aujourd’hui, malgré les efforts acharnés de quelques trop rares hérauts. Et je ne parle pas seulement de corruption liée aux magies les plus noires qui peuplent notre monde, ou sont amenées par les démons. Je parle de corruption du sol, tout simplement. Les hommes sont trop nombreux, prolifèrent trop vite, et rasent toujours plus de forêts pour bâtir leurs champs. Bientôt, Elye ne sera plus la mère nourricière du monde, mais l’esclave nourricière des hommes. Toujours là pour que son sol fertile nourrisse les hommes, oui. Mais que lui apportent-ils en retour ? Ils nourrissent le ciel, empoisonnent ses rivières, et tuent toujours plus d’animaux, mettant chaque tour qui passe Cerumnos toujours plus en colère devant ce massacre inutile. »

Il serrait les poings en parlant ainsi. Tavish savait que c’était un sujet sensible pour lui. Et il ne tolérait pas d’avoir tort sur ce dernier, convaincu qu’il était d’avoir raison. Elle ne lui en voulait pas. L’élu de Cerumnos ne pouvait pas préférer les hommes aux bêtes. Ce serait un non-sens. Elle-même, en tant que druidesse et élue d’Elye, ne pouvait qu’approuver tous ces propos. Toutefois, son rôle de druidesse était également de guider les hommes. Elle n’était donc pas d’accord avec cette hostilité affichée.

« Tous les elfes ne sont pas d’accord avec Filillë, pondéra-t-elle. Nous avons pu constater que certaines tribus d’elfes sylvains se sont ouvertement opposées à elle. Pour ce que j’en sais, les elfes de Valaam et les quelques elfes restant dans les Cités-Etats la soutiennent. S’il est vrai que les elfes des profondeurs existent, alors je crois qu’elle peut compter sur eux, en plus bien sûr du soutien des elfes de la Grande Forêt.
« En revanche, les elfes des Marches et des Glaces ont ouvertement déclaré leur hostilité à sa pensée, en se rangeant du côté des hommes lorsqu’elle a prétendu envahir les Marches d’Acier. Vous en avez certainement entendu parler. C’est la ligue du nord. Les royaumes humains des Marches, d’Euplemio et de Nova, unis avec les elfes du Nord, mais aussi les Orcs des Montagnes du Nord du Monde, qui ont compris que pour leur survie, ils devaient rejoindre cette alliance.
« Les elfes du désert, également, se sont alliés au royaume de Ram. Ils n’attaquent plus ses caravanes, et se contentent de vivre comme les nomades qu’ils sont. Quant aux elfes de la Jungle, ils…
-Ne tolèrent pas plus les humains, coupa Dortan. En revanche, ils ont décidé de se passer de l’autorité de Filillë. Ils forment leur propre royaume à présent. Ils n’ont pas aimé qu’elle s’allie à Kaurgn, le Roi Orc… »

A ces mots, un silence de plomb tomba. Kaurgn était toujours un sujet délicat. Après tout, c’était le roi des peaux-vertes. Et n’avait-il pas enlevé la malheureuse Elyse Fadelis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let the gods decide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let the gods decide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barack Obama: You decide
» SAINT SEIYA TRAD CARD GAME ONLINE ARMY OF THE GODS
» Haiti must decide Haiti's future
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» Sol Min Yu { Dysphoria - Fall of Gods.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Oro-
Sauter vers: