AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Xéria Braz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xéria Braz
Arme de dégobelination massive
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Xéria Braz.   Lun 4 Sep 2017 - 10:50

Nom : Braz.


Prénom : Xéria.


Surnom :


Race : Naine


Sexe : Féminin.


Origine : Le royaume nain.


Lieu de résidence : Le royaume nain et ses alentours. (Quelle question !)


Métier : Aventurière.


Position sociale : Fille de Throngbo et Baïtika Braz née Trum par la grâce de Morin.


Point de vue religieux :


Morin, Dwilin, Ohiel, Cérumnos, Vamor.


Âge : 140 tours.


Caractère : Douce, respectable, avenante... Enfin ce sont les nains qui le disent.


Phobie : Il n' y a qu' une chose dont un nain ou une naine a peur. Déshonorer les siens.


Santé : Xéria est en bonne santé. Pour tout vous dire peut-être une légère poussée de fièvre lorsqu' elle a fait ses dents sinon rien. Puis vous savez quand un autre nain regarde une blessure et qu' il dit que ce n'est rien. C'est que ce n' est rien.


Main : Tous nains ou naines savent parfaitement se servir de leurs deux mains. Pourtant il est vrai que pour définir un nain droitier ou gaucher. Il suffit d' observer quel poing il ou elle agite en premier lorsqu' on l' énerve. Pour sa part Xéria agitera le droit. Vous pouvez donc en déduire ce que vous voulez.
Ne vous avisez pas de dire qu' un nain a une main forte et l' autre faible non plu. Le mot faible chez les nains n' est pas utilisé pour parler d' un autre nain et encore moins d' une partie de son corps.


Équipement : Xéria porte de solides bottes typiquement naine. Une cotte de maille tombant jusqu' au genoux.Une ceinture en acier lourde et épaisse entoure sa taille. Ceinture à laquelle elle y attache sa hache et dont la boucle porte les armes du kazad de la cité de Gomph. Des larges épaulettes en acier nain recouvertes d' une cape en fourrure. Ainsi que des brassards en cuir comme ceux des hussards.
Un solide bouclier rond ainsi qu' un sac de voyage couvre le plus souvent son dos. Elle porte également une lance ainsi qu' une arbalète. Cela peut vous paraître beaucoup ? Pourtant, je vous assures que tout ceci n'est pas pesant pour une fille de Morin. Ajoutez donc à cela une amulette runique capable de déclencher la foudre parait-il. Et bien entendu, tout ce qu' il faut pour voyager convenablement.


Compétences : Xéria est capable d' effectuer toutes tâches qu 'un nain pourrait être amené à lui demander de faire, si il en parlait avant avec ses parents. Elle les exécuteraient comme toutes naines respectables. Avec talent et elle serait la meilleure dans ce domaine aux yeux de ce même nain.
Cependant ses talents ne s' arrêtent pas là. Elle sait aussi manier la hache et le bouclier presque comme un nain. L' arbalète et la lance à merveille. Elle sait pister des animaux, en faire de délicieux plats comme des habits. Elle sait réparer et entretenir ses armes.


Compétences magiques : Xéria sait manier des armes et des objets runiques. Elle connait leurs pouvoirs et leurs danger. Dans le doute elle demande a Warsoh qui est bien plus expert qu' elle concernant la magie. Notez également qu' elle est capable de broder des runes sur des vêtements, mais absolument rien de comparable par rapport a une rune forgée. Au mieux un porte bonheur pouvant autant rassurer son porteur qu ' attirer les bons vents sur lui.


Physique : Un mètre quarante de haut. Tignasse incluse. (Dernier rapport du soigneur concernant la hauteur sous toise.)  Ses parents ont bien travaillé. C'est ce que vous dira un nain en parlant d'elle avant de vous dire de vous mêlez de vos affaires.


Famille et entourage :


Throngbo Braz : (Père)

Baïtika Braz née Trum: (Mère)

Ouma, Duma, Kara, Fara Braz. (Soeurs)

Umno, Balgo Braz (Oncles)

Piva, Prenta Braz (Tantes)

Kérin, Bérin, Altmo Braz (Cousins)

Gzara, Hyna. (Cousines.)

A ce stade, je vous passe les nièces et les neveu. Tout autres membres de la famille du côté de sa mère, ses oncles et ses tantes, mais aussi voisins et connaissances.


Warsoh : Un halfelin âgé de 170 tours qui s' entête à dire que rien ne peut être mieux régler que par le feu.
Ami de la famille depuis presque toujours. Il accompagne Xéria là où elle va se mêlant de ce qui ne le regarde pas, il prend très au sérieux son rôle d' accompagnateur.



Histoire :

Il serait mal venu de ma part de vous conter l' histoire de Xéria sans d' abord vous parler un peu de celle de sa famille. En particulier de celle de son père, qui est certainement le plus célèbre de toute la famille.

La famille Braz a toujours vécue dans la cité de Gomph. Une famille sans plus d' histoire qu' une autre. On trouve parmis eux, des soldats, des mineurs, des forgerons, des gens et des juristes. Tout autant de fermiers, de marchands et d'agriculteurs que dans n' importe qu' elle famille naine digne de ce nom. Des brasseurs bien sûr aussi.

Quelques artistes également. Lorsque je dis artistes, ne pensez pas peintre ou chanteur. Loin de là. Des hussards. Le dernier en date fut justement son père. Throngbo Braz que l'on surnomme le décapiteur par chez lui comme par ailleurs.

Cela peut sembler curieux, cependant il faut savoir que lorsqu' un membre d' une famille choisit cette voie. Ce n'est pas forcément bien accueillit par cette dernière, malgré le fait qu' un hussard soit un guerrier d' élite dont ne pourrait pas se passer le royaume nain.

Toujours est-il que Throngbo Braz fut bientôt dehors loin du foyer famillial pendant vingt- cinq tours, il ne revint qu' une demi douzaine de fois chez lui et toujours pendant l' hiver. Au printemps, il repartait vers ses frères Hussards et surtout son ours. Grindzi.

Un jour pourtant bien avant l'hiver. Il revint vers Gomph, la tête basse. Tous se turent sur son passage car tous savaient qu' un hussard ne revient en cette saison que pour une seule chose. Il traînait derrière lui un énorme sac sanguinolent presque aussi gros que lui accompagné d' un jeune halfelin. Il demanda a être reçu en privé par l'officier de garde posté devant les portes de la cité.

La suite ? Tout le monde en a entendu parler. Les cinq hussards venant des cinq cités revenus chez les leurs avec une tête d' hydre chacun.

Tous avaient dans ce combat perdu leurs frère ours. Leurs carrières de hussards avaient donc prit fin sur un exploit encore inédit. La nouvelle se rependit dans la cité naine et la plupart des habitants venaient voir l' une des têtes du monstre et écouter le récit de Throngbo. Certains sans pour autant savoir vraiment de quoi il en tenait, partageaient sa tristesse lorsqu' il en venait à raconter comment les ours avaient fait sacrifice de leurs vies pour que les hussards puissent mettre un terme à cette menace que représentait l'hydre.
Bientôt cette histoire parvint au sein du sénat même. Un jour Le chef de la cité en personne Glorir vint seul tard dans la soirée chez les Braz.
Il ne demanda que deux choses. Une chope et le récit. Throngbo s' exécuta comme si n'importe quels nains lui avait demandé la même chose.

« - Ne dites pas merci pour le monstre que moi et les autres on a tuer, on a l'habitude de pas en avoir des mercis. 

-Dans ce cas, je ne dirai pas ça. »

Répondit Glorir en finissant sa chope. Sur quoi Throngbo lui répondit : « Merci »

Un sourire entendu, un fût en perce de plus, Une soirée qualifiée de bonne pour les deux nains. Glorir repartit avec la tête de l'hydre ( presque) sous le bras.
Le lendemain alors que le halfelin allait se faire expulser du marché. Des soldats vinrent le trouver. Il fut autorisé a rester dans la cité du moment qu' il respectait la lex ou qu' il décide d'en partir.
Il prit quartier chez Throngbo un moment. Ce dernier s'étant vu offert une maison typiquement naine a titre de service rendu pour le royaume.

Vous vous demandez certainement ce que Glorir a fait de la tête d' hydre. Tous vous répondront :
« -Ce qu' il en a voulu. »

Je me permet d' être indiscret, mais il semblerait que chaque dirigeants de cité en a vue et acquit au moins une, a donné les même faveurs aux autres décapiteurs. Que depuis les halfelins, un en particulier sont réputés pour faire des omelettes avec des œufs d' hydre. Et que chacune des têtes sont à leurs bonne place. Comprenez sur un socle, lui même accrocher à un solide mur nain.

Maintenant revenons un instant sur ce fameux halfelin. Nommé Warsoh, lui aussi a tout vu de ce combat. Un voyageur ayant quelques affinités avec les vents rouges à l' époque.
Après ce combat durant lequel Throngbo a lâché le désormais célèbre :

« -Une hydre ! Cinq têtes ! Ça nous en fait une chacune le gars ! »

Quand les nains pleuraient la pertes de leurs ours, lui se faufila dans la montagne. Témoin de ce combat, il ne souhaitait pas en revoir un autre. Aussi, il fit des œufs de l'hydre une omelette que tous partagèrent. La cuisant avec sa propre maîtrise des vents.
D'autres diront que les nains se seraient laissé mourir de chagrin pour leurs frère poilus. D' autre vous diront qu' un bon plat réconforte toujours un peu.

Certes une page de leurs vies était tournée, mais l'histoire n'en était pas terminée pour autant.

Throngbo a maintenant plus de deux cents tours. Parfois Warsoh revient de temps à autres lui rendre visite. A lui ainsi qu' à sa famille. Ce doit être une des rares personnes non naine à avoir l'autorisation de franchir (Une fois la demande acceptée) les lourdes portes de la cité de Gomph. Il est presque devenu un membre de la famille. Il le serait certainement si il était un peu plus charpenté et n' avait pas les oreilles pointues. Il a pour surnom : le vieux bouc, mais je m' égard un peu.
Après tout c'est l'histoire de Xéria que nous contons ici.

Une fois cette histoire d'hydre passée, Throngbo devint tout de même un héro au sein de la cité. Sans pour autant pouvoir changer le regard de ses congénères sur le fait que devenir hussard restait délicat pour chaque nain. Il devait faire un choix.

Que faire de sa vie désormais ?
Il aurait pu prendre la route comme la plupart des hussards ayant perdu leurs ours. En réalité, il avait cette idée dans la tête.
Les nains et les naines sont opiniâtres. C'est un fait. C'est probablement ce trait de caractère qui a fait que Baïtika a su retenir ou dissuader Throngbo de quitter la cité.

Il faut dire qu' il est aisé de succomber aux charmes d' une naine. Surtout lorsque cette dernière c' est mise l'idée dans la tête de faire d' un nain son homme.

Toujours est-il que bientôt leur union fut officialisée. Throngbo trouva un emploi et la famille commença a s' agrandir. La petite dernière Xéria et maintenant bien grande. Il n'a rien à dire de particulier sur elle. Une enfance calme et tranquille dans la ruche. Une éducation purement naine sans vagues. Les Braz recevaient beaucoup de monde à la maison. Elle s' enrichit des discussions tardives de son père et de leurs invités. Parfois il s'agissait de soldats, d' autre fermiers, de brasseurs, de forgerons aussi.
Sans parler des tâches que sa mère lui confiait. Dresser une table, préparer un repas... Tout un tas de choses que se devait de savoir faire une naine. Elle vit ses sœurs faire aussi puis partir du foyer pour en créer un autre. L' une trouva un gens, l'autre un brasseur. Une autre un soldat pendant que celle juste avant elle se trouva un forgeron.

Détrompez-vous ! La maison n' en était pas moins vide pour autant ! Au contraire ! Bientôt vinrent de temps à autres, des neveu, des nièces, des cousins. Tous s'ajoutaient au flot de voisins, amis et j' en passe habituel.

Bientôt arrivé à Cinquante tours, elle savait qu' il était bien plus que temps d' elle aussi se trouver un bon nain. De petites moqueries fusaient parfois lors des repas. Moqueries que faisaient cesser d' un regard son père.

« -Xéria saura quand celui qui viendra lui demander cela saura faire mieux qu' elle dans son domaine. »

Point. Rien d'autre. A ce point, Throngbo n' avait pas de fils. Que des filles. Tout comme les quatres autres nains qui avaient tuer l' hydre ce jour- là. La naissance de Xéria avait été difficile et Baïtika lui avait fait promettre que c' était la dernière fois qu' elle lui donnerai un enfant.

Qui peut croire que c'est de la faiblesse lorsque votre femme souffre ainsi ? Même pas un nain.

Throngbo n' aurait pas de descendance mâle. Ce n'est ni un drame, ni une honte, mais ça laisse réfléchir lorsque tous les décapiteurs d' hydre subissent tous le même sort.

Elle ne cherchait pas a se marié ? Tant mieux ! Elle ne devint pas la préfèrée pour autant. Seulement que Throngbo lui apprit des choses que normalement Une naines n'est pas censée connaître.
Manier la hache, le bouclier, la lance, l' arbalète tout en sachant où est normalement la place d' une naine dans une cité.

Une façon selon lui de conjurer ce que certains prenait pour un sort.
Des prétendants, il y en eut. Beaucoup. Jamais de trop, mais pas assez. Comme Xéria restait la dernière fille et que rien dans son attitude n' allait à l'encontre de la lex. Et bien tout ce passait bien.Celà dura près de soixante-dix tours. Jusqu'au jour où Warsoh. Le halfelin pointa à nouveau ses oreilles aux portes de la cité.
Warsoh ? Elle le connaissait. Le désormais vieux qui joue avec le feu. Un bon ami de la famille. Toujours gentil. Si il avait été plus grand et plus carré, ça aurai fait un nain pas trop mal.

Xéria, elle travaillait dans les champs, à la ferme, dans la cuisine, mais même Throngbo en convient un jour qu' il était temps pour elle de faire ce qu' elle voudrait de sa vie.
Sa réponse ?
« -Hussarde père ! Je veux devenir une hussarde ! »

Throngbo cacha sa fierté de cette réponse. Tout en sachant que c' était là une chose impossible pour une femme.
Et si vous aviez pu voir la tête de toute la tablée après cette annonce. Sans parler du dialogue un peu fort de la mère et du père devant se produire séance tenante dans une pièce à part.

Les lumière s' éteignirent tard ce soir chez les Braz.
Cela n'e mpêcha en rien Xéria et les autres de faire leurs vie de nains le lendemain. Pourtant vous vous rappelez le fameux gens qu' avait épouser l'une de ses sœurs ? Figurez-vous qu' il était depuis devenu juriste. Et au sénat, il posa une question. Argumenta.

Après tout Pourquoi pas ? Une naine est aussi libre qu' un nain. Je ne vous cache pas que la question fit débat pendant un long moment. Près de cinq tours. Pourtant un soir son père ainsi que toute sa famille étaient réunit devant Xéria qui tenait dans sa main missive du sénat lui étant personnellement adressée.

« -J' ai l' honneur de vous informer que... »

« -Mais enfin que quoi  par Morin !? »
La lettre passa entre toutes les mains.

Bien que le sénat lui interdisait de devenir Hussarde à part entière, Xéria serait autorisée à partir à l' aventure comme eux à condition toutefois qu' elle soit accompagné dans ses expéditions. Avant cela, elle suivrait pendant quatre tours une formation militaire poussée comme n' importe quels soldats. Puis pendant un tour suivant ses résultats martials aurait l' honneur de vivre au sein des hussards.

Ce n' était pas vraiment la réponse espérée, mais un nain tout comme une naine sait se contenter de ce que le sénat lui donne et ordonne. Dans ce cas, c' était déjà beaucoup. Le lendemain même elle intégra le Kazad de la cité de Gomph.
Elle n' eut aucun traitement de faveur et pendant quatre tour elle gagna en expérience au combat autant qu' en reconnaissance des autres nains qui au fil des tours cessèrent de dire devant sa détermination et ses prouesse que la place d' une naine était plus au fourneau que dans une armure.

Pourtant elle ne perdait pas de vue son objectif premier et fut toute aussi heureuse de quitter le kazad que de pouvoir vivre un tour parmis les hussards. Elle fut surnommé la sans ours, mais fut tout autant appréciée par les autres hussards que par ses ancien camarades soldats. Certains disant même qu' elle était la digne fille de son père.

Bientôt elle revint parmis les siens après ces cinq tours prête à partir à l' aventure. Il restait cependant un détail à régler. Qui pour l' accompagner dans ses aventures à venir ?

Le vieux Warsoh se proposa alors. Il n' était plu de première jeunesse, mais lui avait voyager plus que tout autre dans l' entourage de Xéria. Aussi bientôt elle fit savoir que l' aventure l' attendait à tous, mais qu' elle reviendrait de temps à autres conter à sa famille ses histoires certainement passionnantes que lui offrait le monde s' étendant au-delà des frontières du royaume nain.


Dernière édition par Xéria Braz le Sam 9 Sep 2017 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: Xéria Braz.   Mar 5 Sep 2017 - 10:53

Je te laisse terminer cette fiche avant de la relire, bien entendu. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Xéria Braz
Arme de dégobelination massive
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Re: Xéria Braz.   Sam 9 Sep 2017 - 11:25

Voilà. Pas de pistolet-laser ou autres bazookas, missiles, fusils d'assauts plasmiques en vue. Même pas un jet pack ou un truc dans le genre. J' avais dit "simple" la fiche. Parfois, faut me croire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: Xéria Braz.   Dim 10 Sep 2017 - 12:48

Ma foi, tout cela est validé. Tu connais déjà les lieux, donc je te laisse chercher un RP. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Xéria Braz.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xéria Braz.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire du Vieux Petit Saint par Anatole Le Braz
» tablature sda a la guitare
» Le trésor disparu de Roc'h Braz en Brasparts
» Le costume des Hommes de Brasparts (1790-1930)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: L'univers :: Présentation des personnages-
Sauter vers: