:: L'univers :: Présentation des personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hanae Khein: un art de l'épée
Hanae Khein
Messages : 2
Date d'inscription : 09/01/2019
L'épée au service de Filyon
Nom : Khein

Prénom : Hanae

Race : Humain

Âge : 26 tours

Sexe : Féminin

Origine : Les campagnes des Cités-Etats

Lieu de résidence : Royaume des nains

Métier : Mercenaire lors des bonnes saisons

Position sociale : L’argent n’a jamais été un dogme qu’elle défend. Elle en reconnaît le besoin d’en posséder pour dire de vivre et de consommer tout ce qu’elle ne peut pas trouver ou produire elle-même, mais son utilisation ne se limite presque qu’à cela. Elle ne voit pas l’intérêt d’une profusion de richesse sauf dans un élément : son arme, vue comme une extension de son corps. L’arme se doit être à l’image du corps, la plus parfaite possible. C’est pourquoi pour celle-ci, elle s’est permis cet écart mais seulement dans le but de l’art et du combat.
Sinon elle vit aussi la moitié de l’année recluse dans les montagnes naines loin de la civilisation. Elle profite de la vie solitaire pour parfaire son art et aussi se ressourcer, lors des problèmes des sociétés civilisées.

Point de vue religieux : Son père lui inculqua le culte de trois dieux : Elye, Prarag et Filyon.
Pour Elye, la déesse de la vie et la nature, Hanae la prie dans son précepte du profond respect de la vie, qu’elle a adopté. Elle respecte ainsi ce don que tout être a reçu et fera tout pour éviter de prendre la vie de quelqu’un si c’est possible.
Pour Prarag, étant le dieu titulaire des guerriers, il est impossible avec la voie qu’elle a choisie, de ne pas le prier. Seulement, elle fait plus cet acte par respect envers la divinité que par réel envie. Mais l’importance n’est-elle pas dans l’acte et non dans la volonté, dans la prière ?
Quant à Filyon, déesse des arts, elle lui adresse un profond respect et un grand amour. Voyant l’escrime comme avant tout un art, elle prie quotidiennement la déesse pour l’aider dans les efforts qu’elle fait dans la maîtrise de celui-ci. Elle espère ainsi pouvoir un jour prétendre au statut de maître dans cet art.


Caractère : D’un caractère calme, sa vie solitaire l’a habitué à être sèche avec le monde extérieur. Il n’est pas bien rare que les inconnus aient peur d’elle à cause de cette habitude qu’elle possède. Ce n’est pas qu’elle veut leur mal, mais c’est simplement qu’elle n’est plus habituée à vivre en compagnie des autres et à établir des relations sociales. Elle voit d’ailleurs bien souvent celles-ci comme un frein à son art.
Seulement, quand cela touche le milieu professionnel ou un passionné des armes, elle a tendance à s’apaiser et à devenir plus accueillante, gagnant en confiance en elle, comme elle maîtrise son sujet. Certains auraient même tendance à exagérer la différence en la prenant pour quelqu’un d’autre, seulement cela est faux. Elle se sent juste plus à sa place.

Phobie(s) : Elle craint qu’un jour, elle ne puisse plus pouvoir exercer son art. Celui-ci fait partie du sens qu’elle a donné à sa vie et redoute d’un jour perdre les capacités de l’exercer sans en mourir, lors d’un combat. Mieux faut mourir de la main de ses adversaires que de perdre tout sens à la vie.

Santé : Elle possède une très bonne santé. Elle maintient l’idée qu’un corps sain et un esprit sain sont les clés de la santé. Elle exerce donc les deux lors de nombreux exercices faisant partie de son quotidien. De plus, elle a appris à durcir son corps aux conditions extérieures.

Main : Ambidextre

Compétences : Après s’être entraînée toute sa vie à la maîtrise de l’épée, Hanae possède un talent non négligeable dans cet art. Elle en fait d’ailleurs son gagne-pain principal.
Cependant, ce n’est pas tout ce qu’elle sait faire. Elle a appris lors de sa vie solitaire à chasser à la fronde, trouver des plantes comestibles pour se nourrir ou encore bien d’autres compétences indispensables à la survie dans les montagnes.

Physique : Hanae, bien qu’assez fine, cache derrière sa stature une femme forte dans un corps sain et entraîné. Elle mesure 1m70, ce qui est une taille moyenne pour sa race.
Elle a des cheveux noirs assez courts qu’elle coupe ainsi pour se battre en toute tranquillité et des yeux bleus. Elle utilise aussi un bandeau sur ses cheveux pour éviter tout problème avec ceux-ci. Plusieurs personnes lui ont déjà fait des compliments sur son physique mais bien souvent elle ignore ceux-ci n’étant sûrement que de la flatterie. Elle n’est pas ici pour être belle mais pour soutenir ses convictions et son art.
Elle est souvent habillée d’une tenue de combat avec des protections en cuir qu’elle cache soit derrière un manteau rouge assez onéreux, souvenir de son père, soit derrière un manteau blanc qu’elle a pris lorsqu’elle est partie vivre dans les montagnes naines où la neige n’est pas rare.


Famille et entourage : Nokter, son père, a été le pilier de son enfance et de sa vie en général. Élevée seulement par son père, elle a reçu de celui-ci l’art du combat et tout ce qu’elle en sait. Comme tout le monde, elle a aimé son père mais celui-ci portait plus souvent le masque du maître que du père. Escrimeur et combattant talentueux, il lui a transmis son amour à Filyon et de l’épée dès son plus jeune âge avant de se sacrifier pour la vie de sa fille. À sa mort, elle a décidé de marcher sur ses pas pour reprendre sa place dans le cycle du monde, en devenant ainsi une grande adepte de la déesse Filyon.


Histoire : Née dans la campagne des Cités- États, elle a été éduquée seulement par son père. Elle n’a en effet jamais connu sa mère ni n’a connu des informations sur elle, son père restant silencieux face à ces détails de sa vie. Elle a donc vite appris à ne plus poser des questions sur sa mère et a appris à vivre en se disant que ces informations n’avaient aucune importance pour le déroulement de sa vie. La seule chose qu’elle sait, c’est que son nom lui a été donnée en mémoire de sa mère, seule femme que son père a aimée.
Son père, dès sa plus tendre enfance, l’a baigné dans l’art de l’épée et du combat. Avant même de savoir parler correctement, elle tenait la lame et s’entraînait avec son père. C’était d’ailleurs le centre de sa relation avec son père, qui se voyait plus comme son maître qu’autre chose. Seulement, ne réduire son enfance qu’à l’entraînement serait une erreur. En dehors de cela, elle a eu une enfance plus ou moins normale, à observer le monde qui l’entoure, à jouer, à aider dans les taches de la maison ou encore d’autres. Son père lui a ainsi appris tout ce qu’il savait à sa fille.
À l’âge de ces 12 tours, son père décida de passer au stade supérieur de son entraînement. Il estimait que savoir maîtriser l’épée n’était pas tout. Encore fallait-il exercer cet art pour les bonnes raisons.
C’est pourquoi il lui apprit d’abord la voie d’Elye, déesse de la vie et de la nature pour lui apprendre la valeur de celle-ci et de toute celle qu’on peut être mené à prendre lors du combat dans sa vie de guerrier. Son père visait ainsi autant le culte de la déesse qu’un rôle moralisateur derrière cela. Il espérait qu’ainsi elle comprendrait la valeur de toute vie prise et qu’il ne fallait pas faire cela à la légère.
Ensuite fut venu le tour de Prarag, dieu de la guerre et du combat, titulaire principal de la majorité des guerriers. Il était en effet impensable de se battre sans adresser un culte à cette divinité. Pourtant elle ne fut pas attirée plus que cela pour sa part. Elle en a gardé un respect mais rien de plus.
Et enfin arriva le culte de Filyon, déesse des arts. Son père, tout au long de sa vie, lui apprit le combat non comme une nécessité et un outil pour le combat mais comme un art de vivre et une danse à exercer en continuité avec la lame, extension du corps. Très vite, elle accrocha à cette idée et en fit un précepte de vie. Elle garda ainsi l’importance de ce culte de toute sa vie.
En dehors de cela, la vie suivit son cours et les entraînements furent plus nombreux et intensifs pour arriver à la maîtrise de l’escrime.
Lors de son vingtième tour, durant l’une des nombreuses guerres entre le royaume d’Oro et les Cités-États, son père se sacrifia pour arrêter quatre soldats qui s’étaient attaqués à sa maison ainsi qu’à sa fille. Il en tua trois avant de mourir sous les coups du quatrième. Pleine de rage face à cette scène, elle combattit le dernier en vie avec toute sa haine et le tua sans aucune hésitation, par pure vengeance.
Après cela, elle s’enfuit loin de la guerre, écœurée par la folie des hommes qui avaient tué son père, emportant avec elle l’épée de celui-ci : une arme d’une qualité exceptionnelle. Elle se mit également à réfléchir à cette vie prise sous le coup de l’émotion. Et même si sur le coup, cela lui est venue comme la meilleure des solutions et un moyen de se venger de la mort de son père, elle se rendit compte que cela était vain et que ça ne lui a pas rendu son père. Elle se rappela ainsi le respect de la leçon de vie que son père avait voulu lui enseigner et en comprit enfin l’importance. Suite à ses événements, elle garda ce précepte de vie.
Depuis quelques tours, elle réside dans le royaume des nains, en dehors des villes, dans les montagnes. Elle y vit seule, dans une cabane miteuse qu’elle a trouvé vide. Elle passe ainsi toute la mauvaise saison du froid dans ces lieux qu’elle a aménagés et améliorés, grâce aux réserves faites auparavant. Lors de la bonne saison, elle se rapproche de la civilisation et se fait engager comme mercenaire par les commerçants traversant le royaume avec les marchandises naines. Grâce à ces travaux, elle peut se payer de quoi vivre lors de cette saison et aussi tout ce qu’elle ne peut pas produire elle-même par la chasse et la cueillette.
Au fil des tours, elle s’est faite une petite réputation de combattante exceptionnelle et il arrive quelquefois que des guerriers viennent la voir pour un duel, qu’elle accepte volontiers tant qu’ils sont faits dans les règles de l’art et de la vie, refusant ainsi les duels à mort.
Mer 9 Jan 2019 - 18:03
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dargor
Messages : 1127
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 24
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.
Le Maitre de l'Intrigue
Bien le bonjour, et je te souhaite la bienvenue sur le forum ! J'espère que tu passeras parmi nous un très bon moment, et que tu auras beaucoup de plaisir à RP avec nos membres. Et pour commencer ce séjour sur Ryscior, quoi de mieux qu'une petite relecture de fiche ?

Version alternative si mes soupçons sont fondés : Ce serait pas un double-compte que tu viens de me créer, Triss ? (Si la réponse est non, merci d'ignorer ces mots, et je m'excuse du dérangement.).

Sans transition aucune, et dans tous les cas, cette fiche est excellent et démontre une profonde connaissance de l'univers, pour laquelle je ne peux que te féliciter. Je n'ai littéralement rien à dire. Pour chipoter, je pourrais dire qu'elle doit bien connaître un ou deux hussards nains si elle vit en permanence dans leur territoire, à la base. Mais même ne pas en faire mention sur ta fiche n'est pas un handicap, je me permets juste de faire cette suggestion. Et quand je fais des suggestions aussi pointues, c'est que le reste de la fiche est trop bonne pour en dire quelque chose d'autre.

Bref. Le traditionnel gif de la validation de fiche...


Si tu es effectivement Triss, tu connais déjà la chanson. Dans le cas contraire, je te la rappelle bien évidemment :
- A l'heure où tu liras ces lignes, ton pseudo devrait avoir le rouge des humains. Si ce n'est pas le cas tu as le droit de me tirer les oreilles.
- Tu as désormais le droit de demander un rang personnalisé. Le rang est le petit texte qui se glisse entre ton pseudo et ton avatar. Dans le cas de mon compte admin, c'est "Le maître de l'intrigue" par exemple.
- Je vais te demander d'aller consulter [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour y créer le Carnet de voyage de ton personnage. Concrètement c'est un carnet que tu gèreras toi-même qui permettra aux autres membres de suivre l'évolution de ton personnage sur Ryscior.
- Tu pourras ensuite commencer à RP. Pour ce faire, n'hésite pas à poster dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour demander un RP. Si un membre ne t'a pas répondu dans la semaine, je m'engage en tant qu'admin (A partir de samedi prochain, je ne serai plus tout seul.) à venir te proposer un RP avec un PNJ de l'univers ou improvisé pour l'occasion.

Je crois bien que c'est tout, et il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter bon jeu !
Jeu 10 Jan 2019 - 11:37
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Khein
Messages : 2
Date d'inscription : 09/01/2019
L'épée au service de Filyon
Merci à toi O Grand Manitou pour cette validation plus que rapide. On voit que ça s'améliore la vitesse de validation. Sinon je confirme mon crime, c'est bien un DC de Triss. Pour la piste des hussards nains, je vais lire ça car ça m'intéresse clairement. Soit à rajouter une fois, soit pour un RP.
Pour le titre, je verrais bien: L'épée au service de Filyon.
Et pour le reste de la chanson, je fais ça dès que je sais.
Jeu 10 Jan 2019 - 19:04
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: