AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enguerrand d'Alvestryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enguerrand d' Alvestryn
L'enfant terrible d'Hasdruba
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 27

MessageSujet: Enguerrand d'Alvestryn   Lun 22 Sep 2014 - 19:09




Nom
:  D’Alvestyrn
Prénom : Enguerrand
Surnom: L'enfant terrible d'Hasdruba.
Race : Humain
Âge : 24
Sexe :  Masculin
Origine : Hasbruda.
Lieu de résidence : Château du Roi d’Hasdruba.
Métier : Chevalier.
Position sociale : Noble. Riche et connu de tous en Hasdruba. (Autant pour ses exploits que pour ses frasques passées.)
Point de vue religieux :  Pour lui Atÿe est la pire des garces (comme beaucoup de chevaliers le pensent en Hasdruba) Avec le temps et pendant son errance, il semble s’être rapproché du culte d’Ohiel.
Caractère :
Un enfant gâté et capricieux. Voilà comment beaucoup de gens considèrent Enguerrand. Toutefois tout le monde garde cela pour eux. Le Roy d’Hasdruba son oncle en a fait occire pour beaucoup moins que cela. Au pire depuis son retour d’errance, c’est à lui qu’il faut venir le dire en face. Et cela c’est encore autre chose. Surtout si Fao vole haut dans le ciel.
Certes lors de son adolescence il était un jeune homme perturbateur au possible, mais l’éducation et les punitions l’ont replacé dans la bonne voie.
Parfois lunatique il peut s’emporter pour un rien. Même si il est très turbulent la plupart du temps, il sait reconnaitre ses erreurs et son manque de tact. Il faut simplement le lui rappeler avec douceur et politesse.
Ne vous fier surtout pas à son visage aux traits délicats et au sourire enjôleur de ce jeune homme. Il reste un homme élevé dans la plus pure tradition Hasdrubienne.  Il reste une forte tête et un plaisantin en beaucoup d’occasion.
Phobie(s) : Même s’il ne craint rien, ni personne. Enguerrand a toutefois l’obligeance… Que dis-je ? Le devoir de s’inquiéter pour le royaume d’Hasdruba.
Santé : Enguerrand est en pleine forme. Il porte une étrange marque de brûlure à l’intérieur de sa main droite.
Main : Droitier
Compétences : Enguerrand maitrise parfaitement le maniement de l’épée et du bouclier. Ce sont ses armes de prédilections. Il sait manier également la hache, la masse d’arme et le fléau, mais avec moins d’aisance. Il est doué pour la charge avec une lance de cavalerie. Monter à cheval est chez lui une chose naturelle. C’est un excellent lanceur de javelot cependant il réserve cette compétence pour la chasse. Il n’aime pas danser et n’a jamais voulu apprendre.
Physique : Enguerrand a un visage aux traits fins et doux.  Une vraie gueule d’amour. Son large front est partiellement caché par ses cheveux bruns et lisses dont quelques mèches lui descendent jusque devant les yeux.  Ces yeux sont de couleurs sombres presque noirs néanmoins lorsque le soleil éclaire son visage, l’on peut y distinguer une jolie teinte verte claire. Il laisse ses cheveux longs derrière les nouant au niveau de la nuque.
La beauté de son visage n’a d’égale que sa musculature impressionnante. Il mesure près d’un mètre quatre-vingt-dix et pèse près  de quatre-vingt-cinq kilos.
Il porte la plupart du temps son armure qui ne semble pas le gêner dans ses mouvements. Sa force naturelle faisant qu’il a tendance à oublier parfois qu’il la porte. Autrement il porte d’habitude un pantalon de cuir noir et une chemise de couleur rouge. Ses cheveux sont rarement détachés et noués avec un morceau de tissu blanc provenant de la cape d’une paladine d’Ohiel qu’il rencontra lors de son errance. Leurs exploits ensembles on eut pour témoin quelques prêtres d’Antescior.
 
Famille et entourage :
Palmenas de Llent : Oncle d’Enguerrand et roi d’Hasdruba.
Valiane d’Alvestryn : Mère d’Enguerrand. Une veuve qui n’a de cesse de trouver une épouse à son fils.
Odvard : Laquai dévoué d’Enguerrand. Il a la fâcheuse tendance à répéter le dernier mot d’une phrase. Exaspérant souvent moult personne présente.
Fao : Un griffon femelle aux ailes noires comme la nuit. Caparaçonnée et portant l’héraldique d’Enguerrand. Les seules personnes capables de l’approcher sont celles qu’Enguerrand autorise. Lorsqu’il combat autrement que sur son dos elle veille jalousement sur sa vie et ses proches.
Il faut noté qu'ayant passer son enfance chez la plupart des ducs et duchesse d'Hasdruba. Il les considère comme ses oncles et ses tantes.
 
   
Héraldique
Enguerrand d’Alvestryn porte parti de sable et de gueule à rencontre d’épée haute d’argent, à deux ailes de griffon de même. L’une au canton dextre et l’autre  au canton senestre du chef.
(Le bouclier est séparé au milieu en deux couleurs verticalement. Celle de gauche et noir, celle de droite rouge. Au milieu une épée blanche est dessiné pointe vers le haut. De chaque côté de la lame et sur la partie supérieure du bouclier se tiennent deux ailes de griffon de couleur blanche elles aussi.)
     Paroles célèbre d’Enguerrand  d’Alvestyrn 
Me marier !? Mère, je vous en prie ! Pour que cela arrive il faudrait  que Finil et Atÿe en personne se liguent contre moi.
Je ne suis pas un coureur de jupons. En réalité, se sont plutôt celles qui portent les jupons qui me courent après.
Cette lance est tout à fait conventionnelle pour la joute. Ce n’est tout de même pas de ma faute si ces foutus écuyers ont besoin d’être deux pour porter une lance qui je manie avec aisance d’une seule main.
Bien sûr que non ! Je n’ai pas couché avec cette gueuse. Si c’était le cas, elle s’en vanterait au lieu de venir s’en plaindre.
Sus à l’ennemi ! Pour le Roy et Hasdruba ! *chuchotant au chevalier à côté de lui* et aussi pour ce joli décolleté que je vois à la fenêtre de cette tour assiégée.
Si Ariel est la grande garce des profondeurs pour les marins. Atÿe doit certainement être la plus grande garce qui puisse exister en Hasdruba pour un chevalier.
Mon oncle. J’ai réussi à négocier un traité de paix avec le chef d’une bande de  gobelins en maraude. J’en veux pour preuve  sa tête que je tiens dans ma main.
Si je comprends bien votre leçon messire  il y a : Les dieux, les élus divins, les chevaliers d’Hasdruba et les autres.
L’ordre « -Chargez ! » Reste de loin la meilleure des politiques.
C’est cela oui. Allez donc en parler à votre cheval, je vais en toucher deux mots à mon griffon. Nous les laisseront débattre de tout cela après.
Moi ambassadeur ? Les envahir me simplifierait grandement les choses non ?
Si ma mère devait faire une tapisserie résumant toutes mes bêtises faite étant gamin, on pourrait faire trois fois le tour du royaume avec.
Je charge. Tu charges. Il se fait empaler. Nous continuons d’avancer. Vous allez tous crever. Ils fuient les lâches. Enguerrand conjuguant le verbe charger à 8 ans.
« - Dans tout Hasdruba il se raconte qu’Enguerrand serait né en hurlant « -Chargez. »  Et qu’il sut chevaucher avant même de marcher. » Parole d’un écuyer ivre.
     histoire
L’on raconte bien des histoires sur Enguerrand d’Alvestryn, mais laisser moi plutôt vous raconter ce qui s’est réellement passé.
Son père prit comme épouse la sœur du roi Valiane de Llent Ce chevalier n’était pas riche et son fief était l’un des plus petits de tout le royaume. Mais cela importait peu pour Valiane qui aimait éperdument Albéric d’Alvestryn. Ils se marièrent et la sœur du roi pris le nom du chevalier. Malheureusement un groupe de maraudeurs avait jeté son dévolu sur le fief peu défendu du chevalier.
La nuit de l’attaque, le chevalier se sacrifia pour sauver la vie de sa bien-aimée qui réussit à atteindre le château de son frère le roi. Le roi mena la charge anéantissant en une charge les envahisseurs.
Lorsque la poussière de la bataille retomba, ce que les pillards avaient épargné n’avait pas résisté à la contre-attaque des chevaliers. L’on ne retrouva que le bouclier fendu du chevalier et sa lame brisée.
Le fief fut intégré aux terres du roi et Valiane élue domicile chez son frère le roi. Quelques mois plus tard, elle donna naissance à Enguerrand. Valiane ne s’est jamais remariée et Enguerrand grandit auprès de sa mère. C’est logiquement qu’il fut formé pour devenir chevalier à son tour. Malgré le fait qu’il devint un écuyer prometteur, il restait un adolescent turbulent.
Le roi ne souhaitant pas faire preuve de favoritisme envers son neveu et les autres. Il décida qu’il serait formé tour à tour par des ducs de tout le royaume. Cela permit également à Enguerrand d’avoir une parfaite connaissance du territoire d’Hasdruba et d’observer plusieurs facettes de la noblesse Hasdrubienne. Appréciant certains ducs et un peu moins d’autres.
Son tempérament et son instabilité lui valurent malheureusement le pire châtiment pour un chevalier… L’errance
 
Extrait du procès d’Enguerrand d’Alvestryn :
Chevalier Enguerrand d'Alvestryn ! Tu ne mérites pas le titre de chevalier ! Tu as commis des crimes envers tes suzerains, envers le royaume, et envers ton roi ! La façon dont tu t'es comporté, défiant ouvertement le fils d'un vassal et le tuant, alors même qu'il était sous la protection du roi, est inadmissible ! En conséquence, tu n'es désormais plus qu'un chevalier errant ! Pour le meurtre que tu as commis, je te condamne à cinq années d'errance par le monde. On te fournira armes et armures, ainsi qu'une monture, afin que tu représentes fièrement Hasdruba. Respecte l'honneur de la chevalerie, respecte le royaume, et montre à tous la valeur des chevaliers d'Hasdruba, et peut-être ton crime sera-t-il pardonné.
Sur ses paroles prononcées pas son oncle, le roi en personne. Enguerrand n’eut d’autre choix que de se soumettre à ce verdict. Même s’il le trouvait injuste.
Selon ses dires le fils de ce vassal aurait demandé à Enguerrand pour combien de chameaux il serait prêt à lui céder sa mère. Fou de rage Enguerrand oublia de demander vengeance et l’occis sans préavis.
Enguerrand partit donc vers l’Est. Lorsqu’il traversa le royaume de Thaïs il s’arrêta près d’une gamine aux yeux vairons qui pleurait. Enguerrand aussi avait le cœur lourd de chagrin à cause du jugement qu’il trouvait injuste. Il s’arrêta et lui tendit une fleur. Il ne repartit qu’après qu’elle ait séchée ses larmes et lui avoir arraché un sourire qu’il lui rendit.
Continuant son périple, il prêta mains forte en de nombreuses occasions chassant tantôt les peaux vertes ou les abominations errant sur les terres sauvages. Réservant le même sort aux truands et aux voleurs.  Ne demandant en retour que le gîte, le couvert et l’entretien de ses armes. Oubliant même parfois de demander cela aux pauvres gens.
Chemin faisant, il rencontra un paladine d’Ohiel à Orthan. La cité n’était pas encore à l’époque la propriété des peaux verte à l’époque. Enguerrand prônait les commandements de Prarag et elle ceux d’Ohiel. Ils décidèrent étrangement de partir ensemble  par-delà le monde.
Leurs exploits ensembles on eut pour témoin quelques prêtres d’Antescior.
Anecdote d’errance :
Ces derniers relatant notamment le fait que leurs divergences de point de vue n’avait d’égal que leur efficacité complémentaire au combat.
« - J’ai vu et souhaite coucher par écrit une chose bien curieuse. Alors qu’un village était en proie à un vil pillage. Un chevalier et une paladine se disputant aussi fort qu’un vieux couple. Rendirent la justice d’une façon presque déroutante. Déchainant leur colère intestine qu’ils avaient l’un envers l’autre sur leurs adversaires. Une fois le village libéré, ils partirent en se reprochant l’un l’autre de ne pas avoir été à la hauteur de leurs dieux mutuels.  Ils ne laissèrent aucun assaillant vivant, mais préservèrent au maximum les dommages collatéraux. Alors que je leurs demandais leur identités par soucis de copier cette histoire. Ils me gratifièrent simultanément d’un « LA FERME ! ON S’ENGUEULE ! TOUT VA BIEN ! » Qui me laissa songeur.  Je ne cache pas que lorsque ces vociférations parvinrent de chaque côté de mes oreilles. J’ai dû perdre quelque peu l’usage de l’ouïe. »
Témoignage d’un prêtre novice (et dur d’oreille depuis) d’Antescior.
De ce duo aurait pu naître une belle histoire qu’Atÿe aurait été fière. Cependant Finil tissa différemment leurs destins…
Canërgen rappela la paladine à lui. L’invitant à fouler ses vertes prairies et à rencontrer le dieu de la justice qu’elle vénérait plus que tout.  Ce fut lors de la bataille d’Orthan. La seule fois où Enguerrand battit en retraite.
 Alors qu’elle rendait son dernier souffle percée de flèches orques. Enguerrand lui fit le serment de reprendre en personne le temple d’Ohiel  d’Orthan et d’y déposer sur son autel le morceau de tissu dont il se sert désormais pour nouer ses cheveux. Laissant le corps sans vie de sa partenaire de combat il se dirigea vers le Nord. C’est à cette époque qu’il prit conscience qu’Ohiel valait peut-être mieux que Prarag.
C’est dans les montagnes enneigées des terres du Nord qu’il fut pris à partie par une bête aillée dont la noirceur n’avait d’égal que la bestialité. Il lutta pour sa vie alors que la griffonne arrachait celle de son cheval. Ce fut un duel aérien qui s’en suivit. Une demi-journée plus tard. Enguerrand avait dompté la griffonne qu’en Hasdruba l’on connait sous le nom d’orage d’acier. Pourquoi elle se nomme ainsi ? Patience j’y viens.
Repartant pour les marches d’acier. Enguerrand trouva des hommes et des femmes doutant de la fierté des chevaliers d’Hasdruba. Il en affronta en combat singulier un grand nombre. Sa détermination et ses prouesses martiales finirent par lui faire gagner le peu de respect que ces gens puissent donner à un étranger.
Alors qu’il priait pour son amie défunte au temple d’Ohiel dans les marches d’aciers. Il eut la vision d’une femme qui lui parla d’une épée oubliée de tous.
La Blanchelame. Forgée par les innocents. Trempée par les justes.  Aiguisée par les braves. Et bénie par Ohiel en personne parait-il. Sur le dos de sa griffonne il brava tempêtes et tourments vers ce lieu ou reposait a même la roche cette lame.

Au moment où il posa sa main sur le pommeau pour s’en saisir il fut brûlé par une lumière blanche aveuglante. Lorsqu’il put à nouveau y voir une femme se tenait entre lui et l’épée. Le duel dura près d’une journée et le soir venu l’inconnue arrêta le duel.
« - Tu es épuisé et blessé à la main. Abandonnes et je te soignerais. 
-Jamais ! » Pesta Enguerrand. Le duel reprit de plus belle. Malgré les longues heures de combats la femme ne semblait aucunement fatiguée. Enguerrand finit par s’écrouler de fatigue en criant à l’injustice avant de sombrer dans un sommeil au goût amer comme la défaite.
Lorsqu’il se réveilla la femme était toujours là tenant Blanchelame dans les mains.
« -Es-tu rester pour me narguer ? » Lui demanda Enguerrand. Alors la femme se présenta comme Akemi élue d’Ohiel puis lui offrit l’épée.
« -Tu t’es bien battu et si Ohiel n’avait pas été derrière moi lors de ce duel, tu l’aurais gagné. »
Enguerrand resta aux côtés d’Akemi le temps qu’elle lui montre les pouvoirs de cette lame. La blessure à sa main finie par guérir, lui laissant à l’intérieur de la main droite une cicatrice. Il quitta la compagnie d’Akémi. Le temps de revenir en Hasdruba son errance serait terminée. A dos de cheval certainement, mais à dos de griffon il arriva trop tôt. Alors il survola haut dans le ciel Hasdruba et pris la direction du grand désert.
Il y fit escale le temps d’aider la population de cette étendue désertique à purger la menace des minotaure et des orques du désert qui menaçait de plus en plus les caravanes de réapprovisionnements des villes. Il parait même que pour le remercier de son aide l’un des pharaons à demander à ce qu’un griffon soit sculpté en relief sur les portes de sa cité. Afin de donner aux assaillants de quoi y  réfléchir à deux fois avant de tenter de l’attaquer. La fille du pharaon fut profondément attristé une fois le départ d’Enguerrand pour Hasdruba. Pourtant le chevalier se devait de rentrer car son errance était terminée.
Aujourd’hui Enguerrand est en Hasdruba. Il est depuis trois tours le tenant du titre du tournoi royal.
Il ‘est engagé auprès de sa mère à prendre pour épouse celle qui lui accordera ses faveurs lors du tournoi si il vient à le perdre.


PNJ lié. Faël d'Avestryn. épouse.

Alberick Von Konniksee:





Dernière édition par Enguerrand d' Alvestryn le Dim 19 Avr 2015 - 11:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1003
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: Enguerrand d'Alvestryn   Mer 24 Sep 2014 - 10:29


Dis-moi juste le grade que tu veux et tu pourras aller t'amuser. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
 
Enguerrand d'Alvestryn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pastorale d'Enguerrand de Laigny [Terminée et validée]
» Bienvenue à Micheline et à Enguerrand
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» [TAOP]gowan COUPABLE
» Enguerrand de la Vesne - Comte Régent de Scylla [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: L'univers :: Présentation des personnages-
Sauter vers: