AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Ven 5 Déc 2014 - 20:58

[Hors RP : Je sépare le RP de Théoden des autres pour que ce soit moins le bordel dans "Allons, on peut s'expliquer entre gens civilisés". Si quelqu'un souhaite poster ici, qu'il nous prévienne, moi ou Théoden, avant.]
Un nouveau jour s’était levé sur Kelvin. Medron, Duc de la Cité, était levé bien avant lui. Il avait trop de choses à faire aujourd’hui. Commencer à sérieusement préparer la défense de la cité portuaire en était une. Il avait donc laissé à sa femme toutes les affaires du palais et d’administration publique en attendant. Cela lui allait, dans un certain sens. Bien que ce travail le passionne, car il n’aimait rien tant que d’aider sa ville, organiser sa défense était au moins aussi passionnant. Voilà pourquoi pour l’heure, sous bonne escorte, alors que le soleil achevait de se lever, il parcourait la grand rue de la ville, en direction de la porte principale, celle par laquelle entraient le gros des voyageurs. Et celle à laquelle se trouvait également l’un des plus gros postes de garde de la ville.
Aussitôt qu’il le vit entrer, le capitaine dudit poste, qui répondait au nom de capitaine Rudy, se mit au garde à vous devant son duc. Pendant que toute l’escorte entrait, il regarda son duc dans les yeux. Medron soutint ce regard, et put voir sur le visage du capitaine qu’il avait quelque chose à lui dire. Aussi, une fois que tous furent entrés, il prit la parole.
 
« Repos capitaine Rudy. J’ai des choses à vous dire, mais je devine que vous avez également quelque chose à me demander. Parlez.
-Merci monseigneur. Je voulais juste vous dire que le capitaine Mathias, qui est en charge de la sureté sur le port, a ramassé récemment deux marins. L’un d’eux s’appellerait Gibbs, l’autre serait le fameux Théoden qui était entré dans votre palais hier soir. Ils ont été faciles à ramasser, parce que le Théoden était salement amoché et Gibbs le portait. Le capitaine Mathias aimerait savoir si vous voulez qu’on les pende haut et court. Je me permettais de vous le dire, parce que je sais qu’il vous a envoyé un message à vot’bureau, sauf mon respect monseigneur.
-Voilà qui est intéressant. Toutefois, je n’ai pas de temps pour cela. Capitaine Rudy, veuillez me parler de la façon dont vos hommes peuvent se déployer sur les murs en cas de siège… »
 
L’intégralité de la journée fut ainsi passée à organiser la défense de la ville. Le malheureux capitaine Rudy fut assailli de questions auxquelles il ne comprenait pas toujours tout, mais Medron dut reconnaitre qu’il faisait de son mieux pour y répondre de la façon la plus claire, concise, et intelligente possible. C’était un homme très professionnel qui était nommé à ce poste, et Medron s’en félicita.
Lorsque fut abordée la question du labyrinthe, le Duc grimaça. Devait-il essayer de sauver ceux qui étaient considérés comme perdus par les habitants de la ville depuis longtemps ? D’un autre côté, ils restaient des citoyens de sa ville. Il décida donc qu’il devrait les défendre, peu importe leur misère, peu importe la difficulté supplémentaire liée à ce rajout considérable de murs à défendre. Lorsqu’il sortir du poste de garde, il était un peu fatigué, il fallait bien l’avouer. Il avait passé la journée à marcher sur les murs, à dresser des plans, à examiner les moindres failles dans les remparts, et cela, ce n’était que le début. Puis il se rappela de ce que le capitaine Rudy lui avait dit ce matin. Il se rendit alors au post du guet qui se trouvait sur le port.
 
Le fameux Théoden était dans sa cellule, où il avait reçu des soins afin que sa blessure se guérisse. Dans la cellule voisine, un homme que Medron devina être le fameux Gibbs. Les deux avaient été gardés sous surveillance visuelle constante, de sorte qu’ils n’aient pu s’évader. Lorsque Medron fit ouvrir la porte de leurs cellules, il avait déjà un plan. Un problème allait en régler un autre.
On avait offert le Seigneur Emeraude à Medron. Et à cause de cela, beaucoup, dont le baron Lewis, le prenaient pour ce qu’il n’était pas, l’élu d’Ariel. Il fallait que cela cesse au plus vite. Car si la rumeur se répandait qu’il était bel et bien le nouvel élu d’Ariel, alors tous attendraient de lui qu’il agisse en tant que tel. Ce qu’il ne ferait pas, car il ne l’était pas. Mais ça, il n’y avait qu’une seule solution pour que tous se le vissent bien dans le crâne. Quant à son autre problème, c’était cet imbécile de Théoden. Medron l’aurait bien fait pendre pour l’exemple, mais Tesla Eilun avait explicitement demandé à ce qu’il soit bien traité, et le Duc de Kelvin n’avait pas envie de s’aliéner l’élue de Finil. Aussi allait-il se débarrasser de Théoden d’une façon plus que généreuse pour lui. Sans lui laisser le temps de parler, ni de bouger, il prit la parole.
 
« Tu quittes ma ville dans vingt-quatre heures, dit-il. Dès que je sors, je donne des instructions pour qu’on donne au Seigneur Emeraude de quoi voyager pendant deux semaines. Tu as vingt-quatre heures, pas une seule seconde de plus pour recruter un équipage. Je m’en fiche que le navire te plaise ou pas, c’est pas mon problème. Et si jamais, passé les vingt-quatre heures, tu n’as pas quitté la cité, ou si jamais tu oses y remettre les pieds, ou ne serait-ce qu’y faire accoster ton maudit navire, je te jure que la grande cale te paraitra un châtiment doux et agréable comparé à celui auquel tu auras droit. Tu as bien de la chance que Tesla Eilun en personne ait plaidé en ta faveur. Me suis-je bien fait comprendre ? »
 
Sans même laisser le temps aux deux marins de répondre, il fit volte-face et rentra au palais.
 
Lorsque le capitaine Théoden arriverait devant son nouveau navire, il ne pourrait pas manquer de le remarquer. Et pourtant, personne d’autre ne voyait. Le grand elfe aux longs cheveux blonds et à la longue robe blanche, capuche rabattue sur son visage aux yeux fermés, tenant à la main son bâton de magicien, attendait le nouveau capitaine du Seigneur Emeraude. Tesla Eilun ne lui avait pas parlé des plans qu’Astalil avait pour le navire, et pourtant il faudrait bien le faire. Le nouveau capitaine avait le droit d’être informé. Car ce qui l’attendait, sur ce navire, c’était loin d’être une vie de libertés et de pillages comme ce que rêvaient tous les pirates, mais des contraintes à ne plus que savoir en faire… Oui, il avait le droit d’être informé.


Dernière édition par Dargor le Lun 26 Jan 2015 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Sam 6 Déc 2014 - 21:48

Incrédule, parfaitement incrédule. 
Théoden avait beau fouler à nouveau du pieds les pavés sale des rues de Kelvin, il ne croyait pas s'en être sortit à si bon compte ! A vrai dire il ne s'attendait pas à ne serait-ce que revoir Medron avant d'être pendu, puis fusillé, et encore pendu...puis brûlé. Au moins pour la forme.
Mais rien. Gibbs, qui marchait à côté de lui, ne parvenait pas à saisir l'expression qui hantait les traits de son Capitaine. Etait-ce du soulagement ? Sans doute. De la déception ? Peut être ! Mais alors il est sacrément idiot... De la joie ? Très certainement, ça oui. Car après tout, en plus d'avoir été libéré, Théoden avait reçu en cadeau le Seigneur Emeraude. Rien que ça ! Alors certes, le titre d'Elu n'était pas fournit avec, mais il aurait été de mauvais ton de cracher dans la soupe. Et puis c'est là chose que le Capitaine comptait négocier prochainement... 
Enfin toujours était-il qu'ils se retrouvaient à arpenter les rues, librement. Gibbs avait, comme à son habitude fourrées ses épaisses mains dans ses poches, et marchait à la hauteur de son compagnon. Il interpella Théoden et lui pointa du doigt l'enseigne d'une boutique de vêtements. Rien de mieux pour célébrer l'obtention d'un nouveau navire que de s'offrir de nouveaux vêtements ! En plus... le Capitaine en avait vraiment besoin.
Ils pénétrèrent dans le magasin, décidés à se refaire à neuf et ressortirent une demie-heure plus tard, frais et clinquants dans de nouveaux habits simples, élégants, et résistants aux conditions de la vie en mer. 
En un rien de temps, ils avaient descendue la grande rue et se retrouvèrent sur le port.
C'est sans euphémisme que l'on pu dire que Gibbs eut à soutenir Théoden, lorsqu'il revit la proue majestueuse du Seigneur Emeraude, que les vagues faisaient dodeliner de haut en bas avec langueur et paresse. 
-Alors c'est avec ça, Brecianne, que tu fendais les flots depuis toutes ces décennies ?
il lâcha un rictus admirateur.
Mais tout à sa contemplation, le Capitaine ne vit pas l'étrange mage qui se tenait devant eux, un bâton dans les mains. Gibbs adressa un coup de coude à son ami, qui baissa les yeux vers ce qui ressemblait à un Elfe noir...pas très noir ! Théoden haussa un sourcil, suspicieux, et s'approcha. Il se disait peut être qu'il s'agissait d'un envoyé d'Ariel... quoi qu'il advienne cet homme là n'était pas présent tout à l'heure, lorsqu'il s'était tenu sur les toits.
-Avez-vous besoin d'aide Maître Mage ? demanda le Capitaine de but-en-blanc, en se plantant devant lui. Dans le pire des cas il faisait une rencontre embarrassante...
Gibbs resta un peu en retrait, prêt à tirer son large sabre, à la lame épaisse, pour défendre son ami si besoin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Lun 8 Déc 2014 - 19:05

Astalil, voyant que le capitaine ne l’avait même pas remarqué, tout à l’admiration de son nouveau navire, se rendit visible à son second, espérant que celui-ci serait un peu plus loquace. Et ce fut le cas. Le capitaine sembla étonné de voir un mage elfe ici, il n’y avait rien de plus normal après tout, mais se reprit vite et lui demanda s’il avait besoin d’aide. Astalil ne se départit pas de son expression neutre habituelle, puis lui posa simplement une question.
 
« Dites-moi, capitaine Théoden, dit-il, êtes-vous un fervent serviteur d’Ariel ? »
 
Théoden ne parut pas un instant étonné qu’on connaisse son nom. Cet homme n’était vraisemblablement pas facile à impressioner, ce qui plaisait à Astalil. Cela voulait dire qu’il avait sans nul doute la carrure nécessaire pour le poste qui allait lui être confié.
 
« Ma foi, il faudra d’ailleurs que je trouve un temple pour aller prier avant de prendre la mer, répondit-il.
-Vous êtes le capitaine du Seigneur Emeraude, répondit Astalil. Vous avez de toute façon l’oreille d’Ariel. Il vous est pour ainsi dire inutile de la prie dorénavant.
-Je ne puis cesser de prier Ariel, répondit Théoden. Nen outre, étant donné que je n’ai obtenu ce navire que par le biais de Medron…
-Si Ariel avait désapprouvé le geste de Medron, le coupa Astalil, vous n’auriez pas trouvé votre navire en train de vous attendre.
-Hmm… répondit Théoden, me voilà donc substitue d’élu divin ! »
 
Il fut pris d’un éclat de rire. Astalil, bien que ne laissant rien en paraitre, fut inquiété par ce rire. Etait-il possible qu’il ne prenne pas sa fonction au sérieux, en vérité ? Cela voudrait alors dire qu’il serait un élu d’Ariel, ou quasi-élu puisqu’il n’avait pas été officiellement nommé, comme les autres. Ne pensant qu’à lui-même, et incapable d’assumer les responsabilités liées à son rôle.
 
« Enfin, ne crachons pas dans la soupe ! dit-il. C’est un navire exceptionnel.
-Sur bien des points en effet, répondit Atalil. Mais vous devez savoir qu’il est particulier. Je préfère vous en avertir maintenant. Et même si vous n’êtes qu’un semi-élu, vous allez avoir l’honneur d’être le premier favori d’Ariel à remplir un véritable rôle d’élu. »
 
Il observa autour d’eux. Les passants n’observaient pas les deux marins qui, selon toute apparence, étaient abimés dans la contemplation du navire. Astalil, prévoyant, avait empêché que l’on puisse voir ou entendre quoi que ce soit de cette conversation. Un sort d’illusion de sa conception faisait croire à deux marins qui admiraient le Seigneur Emeraude, et rien de plus.
 
« Attends-voir un instant, dit le capitaine. Il est particulier ? Et favori d’Ariel ? »
 
Il haussa un sourcil. Son esprit était un peu lent, il était vrai, mais à tous le moins il avait une curiosité qui plaisait à Astalil. Il serait ouvert à l’enseignement qu’il allait recevoir, et cela était bon.
 
« Ce navire n’est pas celui de l’élu d’Ariel, capitaine, dit-il simplement. Il est celui d’Ariel. Aussi ne l’a-t-elle jamais laissé commander que par ses favoris. C’est également de là qu’il tient certaines particularités qui lui sont propres.
-Mais… On ne m’a pas prévenu que je comptais parmi ses favoris !
-A vrai dire, ce sera une surprise pour beaucoup, même si Tesla, notre amie commune, avait anticipé cette réaction. De toute façon, les desseins d’Ariel sont souvent très confus.
-Quoi qu’il en soit, réjouissons-nous. Me voilà avec un atout conséquent pour espérer nuire aux elfes noirs, dit le capitaine. »
 
Astalil leva un sourcil interrogateur. Pour quelle obscure raison ce marin pouvait-il vouloir aller chercher des ennuis ? Et pas n’importe lesquels. Le Seigneur était puissant, il était vrai, mais pas invincible. Il fallait le retenir de faire des bêtises dès maintenant. Au temps pour la solution diplomatique, il allait falloir lui annoncer franchement que liberté lui serait désormais un concept étranger.
 
« C’est là que j’interviens, dit-il. En vous parlant de vos responsabilités en tant que favori d’Ariel. Tous les précédents élus de cette dernière n’en ont jamais fait qu’à leur tête, sans jamais comprendre ou chercher à comprendre les véritables implications du rôle d’élu divin. Alors certes, vous pouvez insulter Finil et Virel en demandant pourquoi devriez-vous être le premier à changer cela, mais il n’empêche que comme je viens de vous le dire, vous serez, je l’espère vivement, le premier favori d’Ariel à assumer vos responsabilités en tant que tel.
-Evidement, je dois rendre grâce pour ce merveilleux cadeau. Je vous écoute, vénérable magicien. »
 
Il le prenait mieux qu’Astalil l’aurait pensé. Mais d’un autre côté, était-ce vraiment une bonne chose ? Il était vrai que l’élu de Mystin parlait depuis le début avec tranquillité, et s’appliquait à ce que ses propos dégagent son expérience, mais pour autant, un manipulateur mal intentionné et disposant de moyens suffisant aurait pu faire la même chose. Ce capitaine serait-il manipulable ? Si oui, c’était une faiblesse qu’il faudrait combler dans un avenir proche, car cela pourrait engendrer bien des dégâts. Et de zone neutre, la mer pourrait passer à zone ennemie pour lui et les siens.
 
« J’aurais besoin, dit Astalil, que vous restiez dans un coin de la mer, au nord-ouest précisément, peut-être pourriez-vous en profiter pour prendre du repos dans les Iles de Jade, pour être à même de mettre le cap plein ouest quand je vous le demanderais.
-Mais… Comment pourrais-je être utile si je me stationne dans une portion d’océan pareille ?
-Ah, désolé, je ne suis pas bon avec les termes nautiques, tenta Astalil qui ne voulait pas en dévoiler plus. Restez dans la zone que je vous ait indiquée, c’est tout ce que je demande pour l’instant. Les évènements, sur le continent, vont se précipiter, et bientôt, il nous faudra chercher des alliés, des refuges, que nous trouverons à l’ouest.
-Si les évènements à venir sont tels que vous le décrivez, dit Théoden, j’imagine qu’il me serait plus sage de remettre la piraterie à plus tard. »
 
Maudite soit Ariel, songea Astalil. Son visage de marbre ne laissait rien transparaitre de la colère qui venait de le prendre. Encore un pirate. Cela faisait combien d’élus divins d’Ariel qui se livrait au pillage sur les mers, ne se souciant de rien de plus que de leur nombril sans jamais chercher à comprendre qu’ils avaient un rôle d’ampleur bien plus grande ? Il allait lui falloir mettre les points sur les i, et tout de suite.
 
« Je crois que vous ne pourrez jamais revenir à la piraterie, dit-il, d’une voix plus sèche qu’elle n’aurait dû être.
-Je devais m’y attendre, dit le capitaine dans un soupir. Ça me manquera ! Sans doute… Mais que ferais-je de mes jours de mortel, avant que la vieillesse ne brise mes doigts crochus sur le bois de la barre ?
-Vous servirez à la sauvegarde de l’univers, répondit Astalil. Tesla m’a révélé dans une lettre me parlant de vous que vous souhaitiez être l’élu d’Ariel. Prenez donc ça comme un honneur.
-C’est d’ores et déjà le cas ! Mais à quoi un favori passe son temps, si ce n’est de la piraterie ? Il me faudra simplement arpenter les mers, en quête de grands périls ? »
 
Astalil commençait à vraiment se détendre. Cet homme était soit le roi des menteurs, soit un simple d’esprit aisément manipulable, soit un homme droit, honnête, et capable de faire face à ses responsabilités. La première solution s’excluait d’elle-même, Tesla l’aurait sentie. Les deux autres ? Astalil décida de considérer que la dernière était la vraie pour la suite de la conversation.
 
« Habituellement, dit-il, les favoris divins aident à repousser de grandes invasions démoniaques, ce genre de choses. Sauf ceux qui servent des divinités aux noirs desseins, bien entendu. Ou les élus d’Ariel. Ils n’en ont toujours fait qu’à leur tête. Au nom de leur liberté en tant que pirates, ils ont toujours, ou elles ont toujours, car n’ayant été que des femmes, négligé l’importance de leur fonction pour ne faire que ce qui leur plaisait, peu importe que le monde s’effondre parfois autour d’elle, elles ne regardaient que leurs propres intérêts. C’est là que Tesla Eilun n’aimait pas trop l’idée de vous mêler si tôt à tout cela. Elle ne vous pense pas prêt à renoncer à votre liberté.
-Pourtant, je ne l’ai que peu côtoyée ! dit le capitaine. Comment peut-elle dire cela ?
-Elle est l’élue de Finil, c’est son rôle d’être capable de dire ce genre de choses. Et entre nous, depuis des millénaires, je fréquente des élus de Finil, et Tesla est la meilleure que j’ai connu pour l’instant. Je crois que son caractère, qui est ce qu’il est, n’y est pas étranger, tout comme il n’est pas étranger au fait qu’elle soit une mage des glaces.
-Moarf… Dans le pire des cas je ne serais pas en poste bien longtemps. La barre du Seigneur sera libre bientôt, j’imagine.
-Ne dites pas ça. Vous êtes capitaine du Seigneur, vous l’êtes à vie.
-Mais je suis sûr qu’un célèbre maitre magicien, peut-être Astalil puisque vous dites vivre depuis des millénaires, sait quel destin attend les gens de mers comme moi ! Je me fais pas d’idée. On meurt aisément sur un navire. Ou alors la vieillesse m’emportera. Et le temps que j’aurais passé ici à la place de capitaine du Seigneur n’aura été qu’un battement de cils dans ton existence ! »
 
Astalil apprécia le fait que le capitaine ait su deviner seul son identité. En revanche, le reste de la réponse lui plut moins. Il était en train de perdre la confiance du capitaine…
 
« Seriez-vous légèrement sarcastique ? demanda-t-il.
-Nullement, maitre mage, répondit Théoden en mimant une révérence.
-Relevez-vous s’il vous plait, et puisque vous avez deviné mon nom, appelez-moi Astalil.
-Je ne faisais pas d’ironie Astalil.
-Je préfère cela. Mais sachez que de tous les humains, à l’existence physique si éphémère, que j’ai apprécié fréquenter, je n’en ai oublié aucun, et j’irais tous les revoir lorsque mon tour viendra de laisser mon corps sur le plan matériel pour que mon âme vole vers d’autres cieux. Après, je n’ai pas dit que je vous apprécie, il est vrai, mais à tout le moins, je voulais que ce point soit clair. Je ne suis pas un ingrat, et je ne me servirais pas de vous comme d’un bouclier vivant.
-Oh il n’y avait pas de toute sur cela, mentit sans doute le capitaine. Quoi qu’il en soit, je vais accomplir ma tâche selon vos souhaits, puisque Ariel ne semble pas s’y opposer. Comment saurais-je lors le temps de voguer à l’ouest sera venu ?
-Vous le sentirez, répondit Astalil. Ouverts à la magie ou non, tous saurons qu’il se passe quelque chose à l’ouest. Un phénomène magique d’une puissance rare… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Mar 16 Déc 2014 - 22:19

Théoden avait écouté tout du long ce mage lui parler de sa nouvelle fonction. Il était intéressé, évidemment. Il avait attendu ce moment depuis si longtemps qu'il ne bouderait pas son plaisir pour quelques affaires de contraintes ! Mais cet Astalil qu'on lui avait quelque fois décrit le laissait non pas perplexe, mais méfiant. Qu'il était surprenant de voir l'élu de Mystin démarcher ainsi le nouveau Capitaine du Navire d'Ariel... 
Après une première réflexion, Teddy songea qu'il s'agissait de simple bonne volonté, et de gentillesse. Après tout... pourquoi pas ? Mystin n'était pas vraiment dans le genre déesse malfaisante-cuir-moustache.
Mais ça aurait aussi bien put être une tentative de manipulation... ce à quoi Théoden croyait d'avantage !
Après tout... Astalil lui demandait de se cantonner à une région du monde, de cesser la piraterie et d'attendre un signal pour faire on ne sait quoi pour une raison qui -bien évidemment- devait lui rester cachée ! Quoi qu'il en soit il devait en avoir le coeur net. Car après tout, il n'était plus un simple Capitaine. Il n'était pas non plus élu au sens propre du terme, mais il avait acquis la barre du Seigneur Emeraude ! Il choisit donc de jouer là dessus pour faire valoir ses droits. Et si ce droit ne lui octroyait aucune information, alors au moins il lui octroierait le droit d'envoyer Astalil se faire fouetter les tétons dans un club cuir-moustache.
Il croisa donc les bras sur son torse, toisa l'élu devant lui avec une certaine assurance et lâcha :

-Il me semble, Astalil, que tu me caches bien des choses encore. Pourquoi devrais-je faire ce que tu me demandes si tu me mens autant ? 

Astalil sembla se raidit quelque peu, subrepticement. Ou alors était-ce juste un coup de vent sur sa bure ? Théoden se dit que c'était plus probable qu'il s'agisse du vent... il n'avait jamais vu un Elu tressaillir !

-Alors, continua le Capitaine, dites-moi tout. Sinon par Ariel je ne ferais rien d'autre que ce qu'exige la vie de Corsaire et les demandes de mon équipage !

Cette fois ce fut certain ! L'élu de Mystin avait montré un signe de surprise. Peut-être Théoden venait-il de briser tous les espoirs qu'il représentait pour le mage de voir le Seigneur se ranger sous son commandement indirect ! 
Astalil, quel que fut sa réaction, s'avança alors d'un pas et chuchota à Théoden :

-Je vais vous raconter. Dans les faits, il y a par delà le lointain Nord-Ouest, au delà même de vos cartes une barrière infranchissable. Cette barrière a été établie il y a bien bien longtemps et de fait se constitue d'une unique grande tempête. Imaginez-vous des vents de cent noeuds à l'heure, des vagues hautes comme des navires, des Maëlstrom assez profond pour engloutir des villes entières comme un rien ! 

Théoden se raidit. Ils ne pourraient jamais traverser ça ! Il ouvrit la bouche, prêt à s'exclamer que c'était l'envoyer au suicide avant que l'élu de Mystin ne réponde :

-Mais bien entendu, puisque vous voguerez à bord du Seigneur Emeraude, vous passerez tout cela sans problème.

Le Capitaine, déjà plus rassuré par les mots du mage, soupira quelque peu. Mais le soulagement serait sans doute de courte durée ! Il y avait encore tellement de questions à régler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Mer 17 Déc 2014 - 14:52

Astalil attendait la réaction du capitaine. Ce dernier s’était soudainement montré méfiant, ce qu’il n’était pas à l’origine. Mais pouvait-il vraiment lui en vouloir ? Après tout, il était capitaine d’un navire, et avait des responsabilités à l’égard de son équipage, comme il l’avait mentionné. Voilà pourquoi il avait eu droit à cette réponse. Astalil craignait à présent que le capitaine ne recule devant l’ampleur de la tempête qui venait de lui être décrite. Et il aurait raison, après tout, Seigneur Emeraude ou non, la nature magique de cette dernière la rendait plus violente encore.
 
« Et je suis censé… découvrir quoi de l’autre côté ? demanda Théoden.
-Je préfère ne rien en dire, répondit Astalil, en jetant un regard appuyé sur le compagnon du capitaine. »
 
Astalil ne souhaitait pas que se répande des rumeurs concernant ce qui se trouvait par-delà cette tempête, aussi souhaitait-il conserver ce secret le plus longtemps possible. Il ne dirait rien en présence d’autres personnes, et espérait  que le capitaine comprendrait cela, à défaut d’éloigner son second.
Mais il réagit autrement, avec méfiance.
 
« Qui me dit qu’il ne s’agit pas juste d’un moyen de se débarrasser de moi dans ce cas ? »
 
Plusieurs réponses se bousculèrent dans la tête d’Astalil. Lui dire que s’il voulait se débarrasser de lui, il n’avait pas à user de moyens présentant tant de risques et beaucoup plus longs qu’un simple sort. Mais il n’aimait pas avoir recours à ces méthodes. Il envisagea un instant de lui demander si la dernière volonté de quelqu’un lui suffirait, mais d’une part, il n’était pas sur de la prédiction de Tesla, d’autre part, le capitaine ne le croirait sans doute pas, et finalement, c’était là une rumeur qu’il ne voulait pas répandre. Voilà pourquoi il choisit une autre réponse.
 
« Vous n’avez que ma bonne parole, dit-il.
-La bonne parole d’un Elu apparu d’on ne sait où le jour même où je suis nommé à la barre du Seigneur ! Je ne mettrais pas mon équipage en danger sur de bonnes paroles.
-Et que faites-vous de la parole d’un mage ? tenta Astalil.
-Je n’ai pas d’à priori sur votre fonction. Vous êtes avant tout un homme pour moi. Autrement vous pourriez me traiter de menteur simplement parce que j’ai été corsaire !
-Je suis un elfe et non un homme, répondit Astalil. Et je n’ai qu’une seule parole. Capitaine, j’ai absolument besoin de votre navire. Si je vous dis que vous serez payé ?
-L’or ne m’intéresse pas, répondit Théoden. »
 
Il s’apprêtait sans doute à ajouter quelque chose, mais Astalil, à bout de patience, lui coupa la parole, s’exprimant sur un ton glacé.
 
« Alors pourquoi avoir choisi la voie de la piraterie ?
-Je veux deux choses ! répondit Théoden en ignorant superbement la remarque. J’aimerais apprendre tout ce qu’il est possible d’apprendre sur le Seigneur ! Ensuite, optionnellement, quelques notions de magie ! »
 
Astalil se calma et reprit sa voix normale, s’en voulant de s’être emporté. Ainsi, ce capitaine voulait apprendre la magie ? Il y avait des gens étranges par le monde. Où avait-il trouvé sa motivation pour apprendre cet art ? En tout cas, il allait lui falloir briser cet espoir. La magie n’était pas quelqu’un chose dont on apprend quelques bribes.
 
« Pour le Seigneur, dit-il, je crois pouvoir retrouver un livre rédigé par une de mes amies prêtresses d’Ariel, qui l’avait étudié il y a quelques siècles de cela. Pour la magie, cela ne s’apprend pas en trois jours.
-Tant mieux, dit Théoden. Je vais en avoir du temps libre, sans la piraterie dans mon agenda ! Allons faites un effort, je parie que c’est la première fois que voyez un pirate préférer une paire de livres à de l’or ! »
 
Ça c’était vrai, et Astalil ne pouvait pas le nier. En revanche, puisqu’il était lancé sur la magie, il ne pouvait pas laisser ce capitaine se faire des illusions. Cela serait beaucoup trop dangereux pour lui.
 
« Je parle d’un investissement sur tout votre temps, même non libre, dit-il. Pendant des années, ne vous consacrer qu’à cela, et à rien d’autre.
-J’imagine que j’aurais le temps en prenant ma retraite alors !
-Et vous n’aurez le temps que de maitriser quelques sorts mineurs avant de quitter ce monde, dans ce cas. »
 
S’ensuivit un long moment durant lequel le capitaine se lamenta de ne pas avoir eu de statut d’élu divin conféré par Ariel, et de n’avoir jamais aucune réponse de cette dernière. Astalil resta silencieux et le laissa geindre à sa guise. Il n’avait pas envie de donner une chanson qu’il avait déjà donnée des milliers de fois à des milliers d’autres mortels à celui-là.
 
« Eh bien, dit soudain Théoden, oublions la magie ! Je ferais enchanter mon sabre. Si je trouve un mage capable de le faire !
-A priori, n’importe quel mage digne de ce nom en est capable, répondit Astalil, qui venait de sentir une idée folle germer dans sa tête.
-Je ne risque pas de mettre un pied à terre avant des lustres on dirait. Vous pouvez me recommander un confrère ?
-Rien ne vous empêche de mettre pied à terre avant de faire voile vers l’ouest, et d’en revenir. Quant à vous recommander un confrère, je peux m’en charger moi-même. »
 
En vérité, si le capitaine en acceptait l’idée, Astalil avait déjà un projet d’enchantement du sabre. C’était une idée folle, car il n’avait pas conçu un tel enchantement depuis l’époque des Anciens. Mais si cela fonctionnait, alors il était certain d’avoir un contrôle sur les actions du capitaine…
 
« Ah, voilà une idée des plus intéressantes ! Mais ça va me coûter un œil !
-Ma foi, dit Astalil, vous connaissez mon prix.
-Hmpf ! Nous disons donc…
-Vous ferez voile vers l’ouest quand le moment sera venu, j’y tiens.
-Et nous ferons voile une fois le moment venu, oui. J’espère que cela vaut le coup ce qu’il y a derrière cette barrière !
-Cela vaut le coup, je confirme.
-Un indice, monseigneur ?
-Non.
-Bon, dit Théoden, je me garderais la surprise dans ce cas. Dois-je au moins prévoir de faire charger mes canons ?
-Vous n’aurez pas besoin de vos armes, répondit Astalil. Car si les personnes que vous rencontrerez là-bas souhaitent vous affronter, ce ne sont pas vos canons qui vous sauveront.
-Euh, déglutit le capitaine… Des jolis cadeaux pour ne pas se faire étriper dans ce cas ?
-J’allais y venir. »
 
Astalil mit la main dans sa sacoche et en sortit une petite bague qu’il remit au capitaine. Il s’agissait d’un simple anneau doré, serti d’une petite émeraude.
 
« Quand vous arriverez là-bas, demandez à voir la reine. Dites-lui que c’est moi qui vous envoie, et donnez-lui ceci comme preuve. Vous serez assuré d’être bien accueilli. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Lun 22 Déc 2014 - 18:14

Théoden regarda le petit anneau avec grande attention. Les sourcils froncés, signe qu'il réfléchissait, il laissa le petit bijou rouler dans sa main avant de le fourrer précieusement dans le revers de son gilet. Après quoi, satisfait il serra fermement la main d'Astalil, histoire de sceller leur accord.

-Voici donc une affaire qui marche Maître Astalil ! Je proposes que nous commencions par ce que vous me devez. lança Théoden ravit de son marché. 

Il ne songeait pas un instant à le trahir, pour l'heure. Il n'y gagnerait rien ! Tout sourire, le Capitaine fit signe à Gibbs d'approcher et se pencha sur lui. Il lui fit : 

-Je veux que tu te charges de nous trouver un équipage. Sois discret et ne nommes notre vaisseau que sous le nom de Wicked Wench clair ?

Le second fut surprit par sa requête, mais hocha la tête. Il s'inclina brièvement, salua Astalil et retourna s'enfoncer dans les dédales des bas quartiers de Kelvin en quête de marins. Ce ne serait pas long. Avec le nombre d'hommes pour les quelques navires disponibles de la marine de la ville, un surplus massif de main d'oeuvre avait commencer à grouiller dans toutes les tavernes du coin. 
Theoden comptait taire le nom du Seigneur Émeraude jusqu'à leur départ. Il tenait à éviter de voir toutes les petites gens du pays affluer pour exiger leur place à bord ou réclamer un quelconque tir à bord de son navire ! Aussi, pendant que Gibbs allait et venait entre les tables des tavernes de la cité, le Capitaine se tourna vers Astalil, le regard désormais bienveillant du Favoris qui semblait considérer le mage comme un allié.

-Alors ? Où se trouve cet ouvrage que vous m'aviez promit ? Ou doit on commencer par cet enchantement ? fit-il avec enthousiasme.

Astalil l'avisa d'un oeil somme toute satisfait, et quitta sa position statique pour lui répondre :

-Suivez-moi donc je vous prie, Capitaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Mar 23 Déc 2014 - 10:38

« Suivez-moi donc, je vous prie, capitaine. »
 
Astalil n’aimait pas travailler en public, mais pour l’occasion, s’il souhaitait réellement piéger le sabre du capitaine, alors il n’aurait aucun intérêt à enchanter cette lame en privé. Mais s’il ne doutait pas que l’intéressé ne sache pas différencier une rune d’une autre, au moins serait-il capable d’expliquer tout ce qu’il ferait au moment où il le ferait. Il se dirigea donc vers un forgeron de la ville, un homme qui habituellement travaillait à la confection de pièces de métal pour les navires, et de temps en temps à faire des armes.
Il fut difficile pour Astalil de lui faire comprendre sa requête, mais quand le mage sortit de sa sacoche une bourse bien lourde, contenant des pièces dorées bien connues, le forgeron cessa de poser la moindre question et se mit au travail.
Astalil lui demanda tout d’abord de chauffer la lame afin que le métal en devienne malléable. Puis il sortit de sa sacoche une griffe de métal, qui brillait d’une lumière douce. Il l’avait lui-même fabriquée il y avait de cela des millénaires, et elle lui servait à aider à augmenter la puissance de ses runes. Après avoir demandé au forgeron s’il n’avait pas par hasard des gants et un tablier en surplus, et avoir obtenu une réponse affirmative, il s’équipa de ces derniers, et tandis que l’artisan tenait la poignée du sabre, il s’appliqua à tracer sur le métal désormais bien moins solide des symboles dans une langue que ni Théoden ni le forgeron ne pouvaient lire.
 
La langue des runes avait été déformée depuis la chute des anciens, de sorte que seuls les elfes soient capables de tracer des runes qui exploiteraient le plein potentiel de leur puissance. Les nains s’en souvenaient également bien, et enchantaient aisément leurs armes avec. Les humains, pour leur part, avaient oublié cet art, et s’il leur en restait des bribes, tâtonnaient encore. Mais leurs esprits étaient vifs, et Astalil savait que les universitaires de l’Empire d’Ambre, à force d’étudier et d’étudier encore les runes, faisaient des progrès. Un jour viendrait où ils seraient aptes à en tracer des aussi pures que celles que pouvait tracer Astalil.
Mais il y avait autre chose. Tracer une rune permettait d’emprisonner la magie à l’intérieur d’un objet, mais encore fallait-il auparavant l’attirer. Et pour cela, il fallait être un mage. Astalil était en permanence ouvert au sixième sens, qu’il ne distinguait désormais plus de la réalité. Aussi n’eut-il aucun mal à remarquer les énergies qui tourbillonnaient autour des flammes présentes dans la forge, et à les amener doucement à entrer dans le sabre chauffé à blanc.
Alors, tandis qu’il les sentait entrer, il traça patiemment sur la lame ne phrase complexe. Dorénavant, la lame de ce sabre serait parcourue de flammes. Ces dernières ne seraient pas bien impressionnantes, et il n’y aurait pas de grandes gerbes de feu, mais le sabre brûlerait autant qu’il trancherait. Comme une arme en permanence chauffée à blanc.
 
Mais Astalil fit autre chose. Il voulait contrôler l’action du capitaine, et savait qu’il n’y avait qu’un seul moyen de l’empêcher de se livrer à la piraterie pour qu’il se consacre à son devoir en tant que capitaine du Seigneur Emeraude, et ce à coup sûr. Alors, il traça d’autres runes, plus nombreuses, formant une toile de magie complexe. Cela lui prit de longues heures, et à plusieurs reprises, ils durent replonger la lame dans le feu pour que le mage puisse continuer. Car Astalil n’avait que rarement travaillé un sortilège aussi complexe depuis l’époque des Anciens. Mais à la fin, il en était satisfait. En langage commun, les runes placées sur la lame pourraient être traduites ainsi « Le feu est mon arme. En tout, défendre et protéger. » Les attaques que porteraient la lame brûleraient en effet, mais s’il la dégainait pour un combat où il ne se défendait pas, mais attaquait, étant à l’origine du combat, alors la lame ne couperait ni ne brûlerait pas même un brin de paille.
Astalil se garda bien de parler du deuxième enchantement lorsqu’il remit, en nage, la lame au capitaine qui s’était accordé le luxe d’une sieste pendant ce temps. Il était satisfait de son ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Mer 21 Jan 2015 - 0:39

Théoden avait remercié, évidemment, Astalil pour lui avoir offert une pareille occasion de se reposer. Il était à vrai dire fort rare de pouvoir jouir de plusieurs heures de repos d'affilé dans ce métier ingrat !
Le Capitaine du Seigneur peinait alors encore à s'imaginer à quel point sa vie d'homme de mer allait devenir par dix fois plus ingrate. Ce fut une sieste paisible. En soi, Théoden avait fait peu de choses qu'il pouvait regretter. Son sommeil fut calme, et il ne remua que peu, malgré les bruits émanant de la Forge depuis laquelle Astalil opérait. Finalement, après plusieurs heures, il s'était réveillé de lui même, en s'étirant un peu. Il était reposé, et prêt à servir !

En se levant, le marin prit soin de ramasser ses effets et s'offrit une sommaire toilette avec un peu d'eau tirée d'un seau non loin. Après quoi, tout sourire, il rejoignit son ami Astalil qui, se disait-il, devait être en plein enchantement. Cela devait prendre des jours pour lui, d'enchanter une lame ! 
Theoden passa donc la porte de la Forge, tranquillement, et rajusta son col en cherchant le Mage des yeux. Il ne mit pas longtemps à repérer la silhouette de l'Elfe dans la petite pièce surchauffée et un large sourire fendit son visage lorsqu'il découvrit -quoi qu'avec stupéfaction- que l'ouvrage était déjà terminé !

"Moi qui pensais assister à un peu de cette formidable magie..." lâcha-t-il en s'approchant, quelque peu déçu. La magie était un domaine qui l'intéressait fortement, même en spectateur ! "J'espère que ça a été."

Astalil, justement, relevait le sabre -de belle facture avouons-le- de la petite enclume sur laquelle il l'avait appuyé pour pouvoir graver ses runes. La lame rougeoyait étrangement, offrant de charmantes couleurs ambrées à toute la garde dorée et à l'effigie d'Ariel sur le pommeau.

"Bien évidemment." répondit le mage, qui était visiblement satisfait par le résultat de son opération. Théoden ne lisait évidemment pas autant d'émotion dans son regard que dans celui d'un artisan lambda, qui venait de finir de forger des gonds de porte, mais il devinait une certaine fierté derrière son attitude.
Astalil rendit son sabre au Capitaine, après avoir achevé d'en vérifier chaque rune, et tourna les talons pour se débarrasser de la sueur qui couvrait son front. Sans doute quelque chose d'inconfortable pour un mage, ou un Elfe, supposa Théoden, sans la moindre méchanceté. Il en profita pour jongler un peu avec son épée, qui produisait un son des plus agréable, en fendant l'air. Presque comme un feu crépitant ! La lame rougeoyait un peu, toujours comme si elle était chauffée par les braises ardentes de la forge. Il en vint à se demander si elle produirait des flammes.. peut être au combat ? Peut être pas ? Dans tous les cas il était ravit et passa quelques bonnes minutes à détailler du regard les runes aposées le long du fil de sa lame. Ne sachant pas les lire, il apprécia seulement leurs courbes élégantes et leur finesse !

"C'est du travail de maître, on dirait bien." souffla-t-il, admiratif. Il regrettait ne pas avoir le temps de s'adonner à l'étude de la magie ! Mais la navigation était sa passion première. Il n'aurait, se disait-il, que rarement l'occasion de songer à ce genre de regrets. 

A peine sa petite séance d'observation fut elle terminée qu'Astalil était de retour, de nouveau frais comme un gardon, et prêt à poursuivre leur petit arrangement. Pour cela, Théoden se tourna vers lui, en rengainant doucement et s'inclina doucement.

"Merci infiniment pour votre aide, maître mage." dit-il, humblement.
"Allons bon !" s'insurgea le mage, toujours aussi posé "Je vous ai déjà dit de m'appeler Astalil. Et ne vous inclinez pas voyons."

Théoden se redressa donc, et croisa les bras sur son torse, par habitude. "Maintenant, il me semble que vous ne me devez plus qu'un volume sur le Seigneur Emeraude. Une fois que nous l'aurons récupéré, je pourrais honorer ma part de notre contrat !" le Capitaine eut un petit sourire, innocent. "Après vous, Astalil." il s'écarta et laissa passer le mage.

Tous deux sortirent dans la rue, d'un pas leste et ils se mirent en route. Astalil menait la marche, guidant Théoden. "Suivez-moi..." fit l'Elfe "Je vais nous y emmener..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Jeu 22 Jan 2015 - 9:59

Astalil hocha la tête en signe d’approbation. Il repartit calmement en direction du port, sachant très bien où trouver l’ouvrage qu’il destinait au capitaine. Celui-ci aurait un réel intérêt, contrairement à la lame qu’il lui avait confié. Après tout, qu’Ariel ait voulu qu’on mette à la barre du Seigneur Emeraude un homme assez volontaire pour faire face à ses responsabilités, car il ne faisait aucun doute que la Reine des Mers approuvait ce changement de capitaine, cela voulait dire qu’elle ne verrait aucun inconvénient à ce qu’on lui donne un peu d’aide.
L’élu de Mystin prit cependant le temps de réfléchir aux implications de ce changement brusque d’Ariel. Jusqu’à maintenant, elle avait toujours choisi des élues qui ne se souciaient que peu, voire pas du tout, de la bonne santé du continent ou de Ryscior de manière plus générale. Et maintenant, sans pour autant en faire son élu, elle choisissait pour son navire un capitaine qui s’il semblait un peu prêt à n’en faire qu’à sa tête, semblait également  être prêt à faire quelque chose. Contrairement aux précédents.
Cela voulait forcément dire quelque chose, mais quoi ? Les divinités étaient immortelles et éternelles, elles ne changeaient pas facilement d’avis. Et Ariel encore moins. De toutes les divinités, elle était sans doute la plus têtue. Mais ce serait un problème à étudier plus tard, pour l’heure, il arrivait au navire.
Il se tourna alors vers le capitaine, et remit la main dans sa sacoche. Tandis qu’il en sortait ce qui n’était pas un livre mais un paquet de parchemins reliés ensembles par des ficelles cousues sur leur côté, il put lire l’étonnement sur le visage du capitaine. Il était vrai que si un tel objet se trouvait sur lui, il aurait dû être vu plus tôt.
 
« Ah ça, dit-il… Tout le monde a ses secrets. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   Sam 24 Jan 2015 - 22:47

Théoden avait fait de grands yeux, ébahit. Cet Astalil avait plus d'un secret dans sa manche visiblement...plus d'une corde à son arc aussi ! Et littéralement plusieurs rouleaux dans sa poche.
Tout à sa surprise, le Capitaine détailla Astalil du regard, en en faisant brièvement le tours.

"Ca par exemple...ça par exemple..." répétait-il "Vous-êtes fort, Maître mage..."

Théoden n'arrivait pas à chasser ce tic de langage. Même en sachant qu'Astalil lui avait demandé de ne pas l'appeler ainsi, il peinait à ne pas faire preuve de déférence vis-à-vis d'un Mage si habile et si plein de ressources ! Mais devant la tête que faisait présentement l'Elfe, il revint à la raison en vitesse, déglutit, et se redressa.

"Haem, pardon, Astalil..." souffla-t-il avec un sourire en coin.

Astalil gardait son habituelle neutralité toujours plus déstabilisante face à un tel spectacle d'Humanité. Il y avait en l'Elfe quelque chose que Théoden ne saisissait pas, et ne comprendrait sans doute jamais. Néanmoins, il était fasciné par ce personnage qui, le premier, était venu offrir son aide et qui avait vécu tant de choses formidables ! Il aurait beaucoup plût au Capitaine d'apprendre de lui. 
Mais pour l'heure, de formidables rouleaux l'attendaient, et il avait grand hâte d'en arpenter chaque ligne ! Astalil, justement lui tendit ces précieux écrits, rappelant par la même les obligations de Théoden.

"Comme convenu, Capitaine, vous avez votre enchantement et vos volumes. Maintenant, il vous faut faire voile vers l'Ouest et y attendre mon signal." déclara-t-il.

"Je n'ai qu'une parole, Maî...Astalil. J'attendrais, comme promit ! Mille merci pour tout cela." répondit Théoden, sur un ton sympathique. Il l'aimait bien, ce mage !

Le Seigneur Emeraude plus loin à quais, subissait justement quelques...transformations ! Sous les directives de Gibbs, on l'avait vidé intégralement et on avait récupéré cordages et voilures. La main d'oeuvre n'avait pas manquée, loin de là ! Qui aurait refusé de servir Ariel en aidant son nouveau Capitaine favori à améliorer son vaisseau ? Ainsi désossé, le vaisseau avait déjà perdu pas mal de sa superbe, mais le plus gros était encore à faire. Car Théoden comptait en faire un navire hors du commun ! La tâche ne serait pas mince, vis-à-vis de l'ampleur des travaux... mais le Capitaine ignorait encore que le Seigneur faisait lui même ses modifications, selon le souhait premier de son dirigeant.
D'ailleurs, il était temps pour Astalil et Théoden de se séparer.

"Eh bien Astalil, j'espères vous revoir un jours, avant de céder ma place au prochain élu, ou de rejoindre ma maîtresse des océans !" il s'inclina un instant, en prenant soin de serrer ses rouleaux.

Au loin les préparatifs du départ touchaient à leur terme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Théoden][Terminé]Un nouveau capitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens, la onzième à un nouveau capitaine [Pv. Kenpachi]
» Arrivée du nouveau capitaine (Vorn)
» (terminé)1 nouveau message dans la boîte de réception de Robin S. Fury
» Hermione Granger ( terminée)
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Kelvin-
Sauter vers: