AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Royaume des ogres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 997
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 22
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Royaume des ogres   Sam 18 Avr 2015 - 11:13

justify]
Royaume Ogre


Physique du pays

Voisin des Cités-Etats et de l’Empire d’Ambre, on pourrait croire que le royaume des ogres est recouvert de la même forêt qui semble avoir avalé les deux territoires susdits, mais pas du tout. La forêt a été, sur l’intégralité de ce territoire, défrichée par les ogres qui en font une immense prairie afin de mieux pouvoir élever les immenses troupeaux indispensables à l’alimentation de ces carnassiers.
Le royaume des ogres est donc une prairie battue par des vents violents qui ne rencontrent aucune résistance, à l’exception d’une chaine de montagnes qui se trouve à la frontière de l’Empire d’Ambre. Les arbres qui autrefois recouvraient la région n’existent désormais plus, remplacés par des herbes hautes qui plient sous la force de ce souffle. De nombreuses rivières alimentent ce pays et permettent aux ogres d’avoir toutes les ressources en eau qu’ils souhaitent.

L’histoire du royaume Ogre

Le royaume ogre fut fondé, de mémoire d’ogre, après la chute des peuples qui s’appellent les Anciens. Les ogres, peu nombreux à l’époque, et toujours peu nombreux aujourd’hui, s’installèrent pacifiquement sur ces terres et observèrent les royaumes voisins grandir et s’effondrer autour de la terre des ogres, tandis que le royaume ogre restait toujours, immuable, inchangé.
Il y eut bien sûr des crises, des moments où le royaume fut mis en danger. La Cité-Etat d’Aliboronz, par exemple, tenta à plusieurs reprises de se débarrasser de ces grandes créatures encombrantes qui gênaient le commerce terrestre, mais elle se heurta à une résistance farouche, et si ses tentatives coutèrent cher en vies ogres, aucune n’aboutit jamais. De leur côté, les royaumes qui allaient un jour constituer l’Empire d’Ambre essayèrent également à plusieurs reprises de prendre possession de cette prairie où d’immenses champs pourraient pousser, mais là encore, ce fut peine perdue.
Entourés d’ennemis, les tribus ogres comprirent vite que leurs seuls alliés étaient les peaux-vertes qui infestaient les terres environnantes. Ces derniers n’étaient, il est vrai, pas les plus fiables des alliés, dans la mesure où les conflits entre clans orcs et tribus ogres étaient fréquents, mais à tout le moins, les orcs, respectant la force brute, respectaient les ogres, pas comme ces minables d’humains. Quand aux gobelins, plusieurs clans d’entre eux, composés de gobelins pas très malins, furent si impressionnés par les ogres qu’ils se laissèrent d’eux-mêmes réduire en esclavage sans même chercher à protester, heureux qu’ils étaient de servir de telles forces de la nature.
De temps à autre, les ogres envoyaient l’un d’eux explorer le vaste monde, et y servir en tant que mercenaire. Il revenait alors, quelques tours plus tard, avec des nouvelles de ce qui se passait par le monde.
Les changements d’il y a un tour eurent de grandes répercussions parmi les tribus. La naissance des immenses empires et des grandes puissances posa pour les chefs une question très simple : quel avenir pour les quelques milliers d’ogres qu’ils étaient, éparpillés en quelques dizaines de tribus, si un grand empire, maitrisant peut-être la poudre noire, décidait que les steppes dans lesquelles ils vivaient constitueraient une terre intéressante ? La réponse leur parut évidente. Les ogres respectent la force brute, mais ils sont loin d’être idiots. Il allait forcément venir un temps où les tribus, si elles ne parvenaient pas à s’entendre, seraient anéanties. Voilà pourquoi les chefs des tribus ogres se réunirent, et choisirent trois ogres qui seraient leurs meneurs, si un royaume voisin tentait de les attaquer.
Lorsque ce conseil fut tenu, chose inédite, un elfe se joignit aux ogres. Echappant grâce à son agilité et à son parler d’or à un triste sort, il se présenta comme étant Firor, Maitre des elfes des Steppes, et l’envoyé de la reine Filillë. Il lui fallut plusieurs jours, mais au bout du compte, il parvint à s’acquitter de ce qui semblait être sa mission. Convaincre les ogres de se montrer hostile à l’égard des Cités-Etats. Depuis, ces derniers intensifient leurs raids sur les voies commerciales des Cités, comme s’ils prévoyaient de continuer les ravages causés par Kaurgn.

Les ogres

Les ogres sont un peuple d’éleveurs, qui élèvent des vaches et des moutons en grand nombre. De fait, leurs immenses troupeaux nécessaires à la nourriture des tribus ravagent la terre sur leur passage, les contraignant à changer très souvent de lieu de pâturage, faisant des ogres un peuple nomade.
Mais ils sont aussi un peuple de guerriers. Et de fait, leur hiérarchie se détermine par la force des différents représentants. On ne fait pas de distinction entre les deux sexes chez les ogres, chose partagée avec les orcs et gobelins, car du moment que le dirigeant de la tribu est le plus fort, alors peu importe qu’il soit mâle ou femelle.
Les ogres ont pour réputation de manger les humains. Et il est vrai qu’ils n’hésitent pas un seul instant à le faire si nécessaire, certaines tribus ogres se spécialisant dans la chasse à l’homme. Mais globalement, ils évitent tout de même de se nourrir d’humains, car ils ont bien compris qu’il s’agit là de la race dominante de Ryscior, et qu’il convient donc d’éviter de s’en faire des ennemis, surtout dans l’intérêt des ogres qui parcourent les royaumes humains en tant que mercenaires. Que leur arriverait-il si les humains décidaient que l’extermination des ogres était nécessaire ?
C’est pourquoi en vérité, les ogres ne mangent les humains que lorsqu’ils n’ont pas d’autre choix. Cela n’est pas puni par les dieux, et les ogres ne deviennent pas des goules en se comportant ainsi, car ces derniers se souviennent parfaitement que lorsque les ogres étaient arrivés sur Ryscior il y a des millénaires, ils n’étaient rien de plus que des animaux prédateurs, qui se nourrissaient de tout ce qu’ils trouvaient, humain ou non. Ils ont évolué comme l’ont fait l’Homme.
Chaque tribu vit théoriquement à la botte de son chef. Seul le shaman peut discuter ses décisions, le cas échéant. Dans la plupart des cas, elles s’évitent les unes les autres, mais il arrive de temps à autre que plusieurs tribus se mettent d’accord pour forger des alliances temporaires en cas de nécessité, comme lors d’une attaque des humains par exemple, ou lorsque les humains pénètrent sur leurs terres. C’est ainsi que Skragg a récemment été choisi par les différents chefs pour mener toutes les tribus si une guerre devait se préparer, et c’est pour cette raison qu’il fut facile à l’elfe Firror de convaincre le conseil de l’écouter, car un seul ogre est toujours plus facile à convaincre que tout un groupe.

La religion des ogres

Les ogres partagent le panthéon des orcs et des gobelins. Arkit, Snik et Skar sont leurs trois divinités tutélaires.

Puissance militaire

Il est réellement difficile de parler de puissance militaire des ogres, dans la mesure où ils n’ont pas d’armée organisée ni de soldats réellement formés. Comme pour les orcs, il s’agit plutôt de tout un peuple qui sait se battre et qui n’hésite pas à faire usage de cette force. Par conséquent, qui s’attaque à une tribu d’ogre doit être sûr d’avoir les moyens de tenir et de repousser une charge d’une tribu entière de ces forces de la nature, potentiellement aidées par la magie shamanique de leurs rares mages, mais si la force d’invasion pénètre trop dans les terres des ogres, pire encore, elle risque de voir plusieurs tribus s’allier contre elle, voire l’ensemble de la nation ogre entrée en guerre. C’est une coalition qui en cinq mille tours n’a jamais laissé une armée humaine gagner.

Les ogres et le reste du monde

Il est difficile de parler de politique extérieure dans le cas du royaume des ogres. D’une part parce que chaque tribu a ses propres soucis et ses propres réactions, qui varient en fonction des changements de pouvoir au sein de la tribu, d’autre part parce que encore une fois, les ogres ne se soucient que peu de savoir comment évoluent les royaumes humains.
Deux remarques peuvent cependant être formulées.
Tout d’abord, il est fréquent que les jeunes ogres quittent le royaume des ogres pendant quelques tours pour découvrir le vaste monde. Ils servent alors de mercenaires ou de videurs de tavernes dans les royaumes humains qui les apprécient pour ces services. C’est le cas le plus classique pour les contacts qui peuvent se faire avec les ogres.
Ensuite, il faut savoir que les ogres n’hésitent pas à faire de temps à autre des incursions sur les terres des royaumes humains qui les entourent, que ce soit pour leur voler du bétail (ou de la viande humaine d’ailleurs), pour piller leurs maisons ou simplement par soif de combat. L’elfe Firror a bien profité de cet état de fait lorsqu’il s’est agi de convaincre les ogres d’intensifier leurs raids sur les Cités-Etats humaines, au point que l’on puisse parler de deux nations à couteaux tirés, si tant est que les Cités-Etats et les tribus ogres puissent être pris comme deux nations.

Personnalités notables

Skragg le Massacreur, roi des Ogres


Skragg le Massacreur est le chef ogre qui a été choisi comme roi de toutes les tribus à la dernière réunion du conseil des chefs, et donc aussi celui qui a été manipulé par l’elfe Firror.
Skragg fut très tôt identifié comme étant prédestiné pour être chef, car déjà dans son enfance, il était le plus fort des enfants de sa tribu, et le plus gros mangeur, puisqu’il engloutit seul sa première vache entière à l’âge de seulement huit tours, là où les ogres n’y parviennent générale que vers une quinzaine de tours. Selon les critères ogres, il s’agissait donc d’un enfant précoce.
Il grandit dans une tribu qui vivait un peu sur les terres des Cités-Etats, ce qui fit de lui un bon forestier en plus d’être rapidement le grand guerrier qu’il était de toute façon destiné à être.
Skragg est la définition même de ce qu’est un ogre dans l’imaginaire collectif des humains. Pas très malin, mais littéralement énorme et assez fort pour enfoncer la herse d’un château grâce à la seule aide de ses muscles. Il est cependant loin d’être bête, sinon il n’aurait pas pu maintenir sa tribu en vie très longtemps, il est simplement aisément manipulable, mais sait comment survivre.

Azagh l’Humaine


Lorsque les gens pensent aux shamans ogres, ils s’imaginent d’énormes ogres plus obèses encore que leurs semblables, qui manipulent une magie shamanique bien inutile, puisque les ogres sont déjà des forces de la nature.
Dans la plupart des cas, cette vision est vraie, à une exception près. Azagh l’Humaine est une shamane ogre qui fut trouvée il y a une trentaine de tours par Skragg en personne alors qu’elle n’était qu’un nourrisson. Après avoir festoyé grâce aux cadavres de ses parents, marchands itinérants malheureux, Skragg et sa tribu furent alertés par les pleurs d’un bébé en provenance d’une charrette.
Les ogres sont des brutes épaisses, cela est vrai, mais ils ont un certain respect de ce qui vit. Et tuer ou faire du mal aux enfants, dans leur culture, est un crime. La question de savoir pourquoi ont-ils épargné celle qui allait devenir Azagh l’Humaine ne se pose donc pas. La question serait plutôt de savoir pourquoi ne l’ont-ils pas amenée devant la porte d’une ville ou d’une maison humaine comme ils le font habituellement dans ces cas-là.
Toujours est-il qu’Azagh fut adoptée par le clan. Elle traversa une période très compliquée lorsqu’elle réalisa qu’elle n’était pas une ogresse mais une humaine, et elle envisagea même d’aller vivre parmi les siens pendant un temps, ce qu’elle fit… Trois jours. Le temps de comprendre que les ogres étaient sa vraie famille, même si elle n’arriverait jamais à manger ne serait-ce qu’un cochon entier en un seul repas.
Pour compenser son absence totale de force physique selon les critères ogres, elle s’est tournée vers les shamans et leur étrange magie. Son esprit humain, plus agile que celui de ses congénères, fit rapidement d’elle la plus puissante shamane ogre du moment, et le bras droit de Skragg.

Gofagh le Bruyant


Gofagh le Bruyant était jusqu’à il y a peu de temps un chef ogre comme il y en avait tant d’autre, nommé Gofagh le Borgne, jusqu’à ce qu’il intercepte il y a quelques mois un chargement de canons partant d’Harmad à destination de Polmuriel. Il y avait en tout pas moins de six canons et deux longues couleuvrines dans ce chargement, et de quoi les faire fonctionner pour un bout de temps
Gofagh ayant déjà vu les armes à feu humaines à l’œuvre, savait l’impact que peuvent avoir une arquebuse ou un mousquet sur un corps humain, et l’impact que pouvait avoir un boulet de canon. Après s’être entrainé, avec sa tribu, à manipuler l’arme pour l’utiliser à son plein potentiel, sans oubliant de régulièrement attaquer les convois partant d’Harmad, qui étaient de mieux en mieux protégés. Mais grâce à ces raids, l’arrivage de poudre est pour l’instant supérieur à la dépense.
Gofagh fut logiquement surnommé « le Bruyant » après que les autres tribus ogres aient pu voir ce qu’il donnait au combat. Avec l’aide de gobelins, c’est huit ogres qui servent de pièces d’artillerie mobiles, car assez forts pour tenir un canon dans leurs mains et le faire tirer en encaissant le choc du recul. Les ogres ne chargent pas toujours les canons avec des boulets, il leur arrive de mettre dedans tout ce qu’ils peuvent trouver de tranchant, parfois même un gobelin ou deux si ceux-ci les énervent.

Grantag le Gros


Parmi tous les ogres qui parcourent le continent en tant que mercenaire, Grantag le Gros est sans doute le plus connu. Seul ogre à avoir franchi la mer pour aller prendre pied sur le Nouveau Monde, il fait partie d’une troupe d’aventuriers connu sous le nom des Moissonneurs. Ce nom a été choisi par Noroelle, l’elfe noire exilée par les siens (c’est là la raison officielle, la vraie étant qu’elle fuit ses assassins potentiels) qui constitue la tête pensante du trio, qui comporte également Rek, un nain adepte du culte d’Antescior et qui s’est joint à la compagnie car étant curieux de voir les liens qui pouvaient unir Grantag et Noroelle.
Il est clair qu’il ne s’agit que de manipulation d’un ogre faible d’esprit mais fort de corps de la part d’une elfe agile de corps, mais moins forte que l’ogre et surtout bien plus intelligente que lui. Toujours est-il que Grantag le Gros est célèbre sur tout le continent et dans tout le Nouveau Monde pour avoir rejoint l’armée de l’Empire d’Ambre alors qu’il luttait contre les peaux-vertes d’Orthan et pour avoir lui-même mené l’ultime charge face au roi gobelin. Il suffit de peu pour avoir la gloire et la reconnaissance.
Grantag, qui a pris goût à la bière qu’il a pour ainsi dire gratuitement lorsqu’il se promène quelque part, ne souhaite pas retourner chez les siens. Sa route a croisé celle de Noroelle il y a huit mois, et celle de Rek il y a quatre mois. C’est à la demande de l’elfette que le trio d’aventurier s’est rendu sur le Nouveau-Monde.[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
 
Royaume des ogres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» le royaume d'outrebrumes
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Royaume des ogres-
Sauter vers: