AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé]Pèlerinage sentimental.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Sam 1 Nov 2014 - 17:56

"Depuis quand je marches ?", "Où est ce que je me suis encore échoué ?", "Est-ce qu'il y a une taverne dans le coin ?", "Qui m'a encore volé mon compas ?!", "Je me demande comment ils font pour réussir lacer leurs sandales... c'est tout de même complexe comme mécanisme !"
Autant de questions auxquelles Théoden cherchait une réponse, avec acharnement depuis son terrible naufrage, deux jours plus tôt sur une côte déserte au nord de Kelvin. Seul, exténué et à bout de nerfs, le Capitaine avait finit par formuler lui même ses questions, à haute voix en agitant son sabre. Sous le soleil et sans son bon vieux tricorne, il peinait cependant à réfléchir clairement, et sa démarche finit vite par traduire son état évident. Car là où l'étuis contre son flanc gauche devait contenir un mousquet, Théoden avait trouvé le moyen d'y fourrer une bonne bouteille de rhum. Et à en juger par les quelques millilitres qui se battaient encore à l'intérieur, au rythme de la marche du marin, il était évident que sous un soleil pareil, il avait décidé de s'offrir un bon apéro anticipé.
Fort heureusement, malgré tout cela, Théoden disposait d'une cadence de marche fort respectable, et il arriva vite à la Gardienne, s'orientant simplement par les étoiles et le soleil en faisant fi des Panneaux de bois au bord de la route.
"J'ai jamais eu confiance en ces panneaux... Ils sont traîtres !" vociférait-il "Il suffit de les retourner et HOP ! Tout le monde se perd !" voilà exactement pourquoi, en bon citoyen, il avait personnellement inversé tous les panneaux de signalisation sur son passage, avec une attention extrême ! 
C'était un miracle qu'il arrive un jours dans les Marches dans cet état...
Mais toujours perdu dans ses pensées, le marin ne vit pas l'épais garde qui gardait la grande porte à l'Ouest de la Capitale. Aussi, lui rentrant dedans, il jura, et dévisagea le monsieur qui n'avait sûrement rien sentit grâce à son épaisse cuirasse "MAIS JE NE VOUS PERMETS PAS MONSIEUR !" avait-il hurlé "On ne bouscule pas les gens comme ça !" 
Rouge de colère, littéralement, il ne trouva comme idée que de tirer méchamment les oreilles du gardes "J'vais vous montrer moi !" il se débattit, pendant que le garde gémissait de douleur, et finit par lâcher pour adresser un bon coup de genoux aux cacahuètes du garde. Fier de lui, il bomba le torse devant le garde courbé, et le contourna. Une fois à côté de lui, il lui fit démonstration de son légendaire déhanché, les bras comme mimant une paire d'aile de poulets, et lui propulsa un coup de hanche digne des plus célèbres Gogo danseuses de Port Argenterie droit dans le pif ! L'homme trébucha et roula sur le côté, sous le coup de la surprise, avant de tomber dans les douves. Ou une grosse rigole d'eau... il avait dû pleuvoir récemment ! Etrange... Théoden n'avait rien remarqué... C'est peut être aussi pour ça qu'il était toujours trempée et reniflait le chien !
Il reprit sa marche, d'un bon rythme, avec une démarche aussi pompeuse qu'un actionnaire milliardaire ivre, et s'avança en ville. Hélas pour lui, le camarade du garde, qui avait assisté à toute la scène le rattrapa vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Sam 1 Nov 2014 - 21:48

Tesla Eilun contemplait les plaines des Marches d’Acier, sur les remparts de la Gardienne. L’élue de Finil ressortait d’une profonde méditation, durant laquelle elle avait pu voir de nombreux évènements à venir. Et déjà, elle réfléchissait à son rôle. En tant que prophétesse, elle devrait protéger le monde contre les forces du mal qu’elle voyait déferler. Mais pour autant, de tout mal, il devait ressortir un bien. Une nouvelle fois, une larme lui vint à l’œil, qu’elle chassa rapidement. Voir l’avenir était un fléau. Tous ces gens qui allaient mourir à cause de la moindre de ses décisions… Qu’elle intervienne, et elle en tuerait peut-être plus qu’elle n’en sauverait. Ou elle empêcherait des choses d’advenir.
Le bien qui allait ressortir de tout le mal qui serait bientôt fait, elle savait ce que c’était. Pour autant, devait-elle rester les bras croisés ? Malgré ses siècles d’existence, l’élue de Finil doutait encore d’elle-même, et devait réfléchir des heures à la moindre de ses décisions… Finalement, elle décida de laisser la plupart des choses prendre leur court normal. La plupart, car elle pouvait sauver certaines situations. Mais pour cela, elle avait besoin d’alliés, et les élus divins qu’elle fréquentait seraient tous occupés. Tous sans exception. Dortan Giger, quant à lui… Elle préférait ne pas penser à son avenir. Ce qu’elle avait vu l’avait effrayée.
Puis elle réalisa qu’elle avait un allié ici. Un marin de Kelvin, qui pourrait l’aider. Sortant de sa poche un peu de brou, elle le fourra dans sa pipe. L’état de détente que procurait cette drogue lui permettait de mieux examiner les chemins que prenait l’avenir. Oui, ce marin, ce Théoden comme elle le voyait se faire appeler, pourrait lui être utile. Kelvin devait être sauvée de ce qui allait advenir… Et elle ne pouvait être sauvée que si on l’armait jusqu’aux dents. Et pour cela, elle avait besoin de quelqu’un capable d’arriver jusqu’au duc en personne. Il s’y ferait sans doute jeter. Une trahison dans le passé ? Mais il avait un ami qui était plus dans les bonnes grâces du duc… En lui parlant, cela pourrait marcher. A moins que…
Sa vision fut brusquement interrompue par un soldat qui la secoua. Il avait l’air angoissé.
 
« Sorcière des glaces… Tout va bien ? demanda-t-il. »
 
En se regardant, Tesla comprit. Fumer du brou sur les remparts de la ville. Elle était folle par moments. Elle était allongée contre un créneau, rien de plus, mais elle aurait pu faire pire. Enfin, toujours était-il que maintenant, elle savait quoi faire.
 
« Tout va bien, répondit-elle. »
 
Elle réfléchit. Dans un avenir proche, le marin, ivre, allait se faire attraper par un membre de la garde et se faire emmener dans le cachot du guet. C’est là-bas qu’elle l’attendit. Lorsque garde et marin arrivèrent, elle pria bien rapidement le garde de lui « rendre son valet, et pas plus tard que tout de suite ». Restant une sorcière des glaces, elle avait assez d’autorité, et de plus, le garde l’avait reconnue comme étant l’élue de Finil. Elle entraina le marin dehors, et lui plongea le visage dans une fontaine, pour le faire dégriser un bon coup.
Lorsqu’il tourna des yeux énervés vers elle, elle lui adressa seulement la parole, ne faisant pas attention au ton froid qu’elle prenait. Elle prenait toujours ce ton. Un réflexe.
 
« Bien le bonjour. Je suis Tesla Eilun, prophétesse élue de Finil. Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, marin, j’aurais une mission à vous proposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Sam 1 Nov 2014 - 22:14

"BLAAAAAAAARGBLUBLURBABLARG !" tels furent les premiers mots que Tesla Eilun, la célèbre prophétesse élue de Finil entendit de Theoden, qui s'était agité comme pas possible dans la fontaine, pour essayer d'éviter la noyade. 
La tête hors de l'eau, ses cheveux bouclés dégoulinant de l'eau du bassin, il s'était empressé de se libérer de la prise que maintenant Tesla sur sa veste en lambeaux. Reculant d'un pas ou deux, il la fusilla du regard. "Et vous êtes qui vous ?!" lui avait-il craché, en crachant un peu d'eau sur le pavé de la place.
La réponse d'Eilun, qui ne se fit pas attendre, ne calma nullement le marin. Car non seulement cette garce s'était permit de lui plonger la tête dans une fontaine, mais en plus elle lui parlait avec froideur !
"Je ne sais pas si Madame a remarqué, mais je suis présentement à cours de Navires !" assura-t-il, d'une voix échauffée par la colère "Et d'équipage aussi !" 
Préférant toujours se tenir à distance, afin de s'assurer une chance de tenter la fuite en cas de besoin, Theoden voulut porter une main à son fourreau, mais il constata vite que les gardes lui avaient ôté son sabre. "Et d'armes aussi d'ailleurs !" Pitoyable au possible dans cet accoutrement, le marin finit par s'apaiser de lui même, et tomber dans une forme de mélancolie post-cuite. "Même des vêtements convenable je n'en ai plus..." Sa longue redingote était déchiquetée de partout, ses bottes avaient les semelles décousues, il n'avait plus de chapeaux et sa chemise empestait l'alcool et le sang !

Après un moment de silence gêné, il soupira longuement, et s'assied sur le bord de la fontaine, en suivant les allées et venues de braves citoyens. Il essayait d'en reconnaitre quelques uns parmi ces gens qu'autrefois il avait sauvé. Mais en vain. D'ailleurs on ne le reconnaissait pas plus ! 
Un nouveau soupire lui échappa et il tourna la tête vers Tesla "Que voulez que je fasse ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Dim 2 Nov 2014 - 19:27

Pendant un moment qui lui parut durer une éternité, Tesla dût subir les jérémiades du marin. Par les dieux, c’était vraiment à ça qu’elle allait confier l’avenir d’une cité entière ? Un marin ivre mort, qui avait du sang sur ses vêtements trempés par la pluie, qui puait l’alcool, et qui en plus ne trouvait rien d’autre à faire que de se plaindre de sa condition ? Elle dût serrer les poings pour lui rappeler ce qu’il en coutait à une dame de son rang de s’abaisser à faire appel à un gueux. Elue de Finil ou pas, elle gardait du sang bleu dans les veines, et des fois, y faire appel la tentait furieusement. Mais elle choisit de ne pas le faire. S’il y avait une chose que la vie lui avait apprise, c’est que l’on obtenait pas des gueux ce qu’on voulait d’eux en leur rappelant leur position. Ni en les flattant d’ailleurs. Le mieux était de leur parler comme s’ils étaient un égal. Chose affreuse à penser mais oh combien efficace.
Aussi, lorsque finalement il lui demanda ce qu’il pouvait pour elle, elle retint un soupir de soulagement, et s’assit sur la margelle de la fontaine à côté de lui. Elle réfléchit quelques instants à ce qu’il convenait de lui dire sur ce qu’elle avait vu, puis décida d’abord de lui parler d’elle.
 
« Je crois qu’il me faut me présenter un peu plus précisément, dit-elle. Comme je vous l’ai dit, je suis Tesla Eilun, prophétesse élue de Finil. En d’autres termes, cela fait plusieurs siècles que j’aide à maintenir un équilibre précaire dans ce monde où règne la violence. De grands bouleversements arrivent, marin. Et j’ai besoin que vous m’aidiez à sauver une seule ville d’une totale destruction. Une seule ville. Cela vous parait-il déjà trop ? »
 
Elle se leva, sentant qu’elle avait attiré sa curiosité, et l’emmena en direction du palais de la Gardienne. Lorsque les gardes prétendirent arrêter le marin derrière elle, il suffit d’un mot de sa part pour les en empêcher. Des serviteurs qui savaient tenir leur place, c’était quelque chose de particulièrement agréable aux yeux de la prophétesse. Elle conduisit le marin à travers les couloirs du palais jusqu’à arriver dans un salon privé. Un canapé, deux sièges, un tapis, une bibliothèque une cheminée dans laquelle craquait un feu et une fenêtre vitrail. Le palais avait vite été reconstruit. Alors qu’il s’asseyait, Tesla fit le tour des portes de la pièce pour s’assurer qu’elles soient bien verrouillées, ne souhaitant pas être dérangées.
 
« Bien, dit-elle. Maintenant que nous sommes à l’abri des oreilles indiscrètes, je vais pouvoir vous en dire plus. Je n’ai pas eu votre réponse, mais si vous avez une quelconque conscience, je crois déjà la connaitre. »
 
Au passage, bien sûr qu’elle connaissait déjà l’issue de cette conversation. Mais elle ferma son esprit aux prédictions de l’avenir. Ce n’était pas le moment de se laisser entrainer dans les visions de toutes les possibilités qu’il y avait, sinon l’évolution constante en fonction de ce qui allait se dire ici risquerait de la faire passer pour une folle.
 
« Il s’agit de la ville de Kelvin, dit-elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Dim 2 Nov 2014 - 20:28

Trop ? Trop ?! Comment cela aurait-il pu être trop pour lui ?! Théoden se demanda si cette Elue avait un jours entendu parler de la destruction partielle de la ville. Du sauvetage des Marches... ou même de la Guerre dans les îles de Jade ! Le Capitaine s'était levé les poings serrés, et avait suivit Tesla comme son ombre, en la dardant de regards noirs. Retenant son sang chaud, par convenance et galanterie, il se força à garder sa langue derrière ses dents et n'émit pas un seul son de tout le trajet ! 
"J'ai sauvé cette ville... J'ai sauvé ce pays... J'ai sauvé des milliers de vie... Elle n'a pas le DROIT de me traiter ainsi... J'aurais pu remplir les cales de toute la flotte de Kelvin avec les corps des gobelins que j'ai tué..." songeait-il, en boucle.
Tandis qu'il marchait, Théoden se surprit à maudire tous ces citoyens qui n'avaient pas même une once d'égard pour lui. Il avait probablement sauvé chaque homme et femme qui aujourd'hui déambulait dans ces rues !
Son ressentiment vint à grandir d'avantage, à mesure qu'ils avançaient vers le Palais, il remarquait les diverses statues, sur les places. Il reconnu sans mal son ami Gaunt, quelques têtes parmi les grands généraux alliés aux Marches, puis Bolch -ce qui malgré tout lui arracha un léger sourire-, le Seigneur Verstholen, évidemment, avec sa dame, et d'autres ouvrages. Mais jamais, au grand jamais il vit rien pour lui. Même pas une plaque d'égout ! C'est d'ailleurs en regardant une plaque d'égouts, que Théoden parvint à éviter le flots de déchets humains qui coulaient depuis les bords des rues jusque dans la grande rigole centrale. Quelqu'un venait de jeter un pot de chambre juste devant lui ! Hors de lui, après avoir foulée de sa botte trouée un flot d'urine fraîche, il s'apprêta à pénétrer dans le palais. 

Mais là, ce fut le pompon ! Depuis quand des gardes l'arrêtaient ? Enfin... depuis quand des gardes de la Gardienne l'arrêtaient-il, lui ?! Théoden se débattit furieusement, sous leur garde, en vociférant moult menaces envers ses tortionnaires, et parvint même à coller une bonne droite à l'un d'eux, avant qu'à nouveau, Tesla lui épargne la cellule. 

-Voilà bien un peuple ingrat ! avait-t-il craché aux deux gardes, avant de reprendre la suite de la Prophétesse.

Sa dignité et son élégance définitivement perdue, le Capitaine ôta son long manteau en lambeaux, et le jeta juste devant la grande porte du salle du trône, en passant devant. C'était sa manière polie de prier le Seigneur Verstholen d'aller voir chez les Grecs qui son fondement avait du succès.

Après quoi, à peine calmé, il pénétra dans le salon et se laissa tomber sur un siège, sans même attendre que Tesla le fasse. De toute façon toute galanterie était peine perdue avec elle, et dans un accoutrement pareil, il ne pouvait plus prétendre à son titre de Gentleman. 

-Bien, dit-elle. Maintenant que nous sommes à l’abri des oreilles indiscrètes, je vais pouvoir vous en dire plus. Je n’ai pas eu votre réponse, mais si vous avez une quelconque conscience, je crois déjà la connaitre. 


Théoden qui regardait une toile accroché sur une cheminée, tourna la tête vers elle, plus mauvais que jamais.


-Vous doutez de ma conscience maintenant ? avait-il demandé, Nan parce que si c'est ça des hommes de mer vous en trouverez dans tous les ports du Continent. Peut-être que certains seront plus...


- Il s’agit de la ville de Kelvin, dit-elle. 

Théoden se figea, en entendant le non de son ancien foyer, et la tension s'apaisa quelque peu. Du moins juste assez pour qu'il abandonne l'idée de se lever et de partir, comme l'attestait sa posture. Il se laissa aller au fond du fauteuil et la toisa avec autant d'incompréhension que de ressentiment.

-Qu'a fait encore Medron ? Hm ? Il a encore engagé sa cité dans une guerre du profit meurtrière et égoïste ? Nan ! Je sais ! Laissez moi deviner ! Il a encore trop provoqué une autre cité et il a besoin d'aide pour qu'on lui sauve la mise ?

Le Capitaine se pencha vers elle, sans se lever, et tendit un bras vers la fenêtre à sa droite, comme pour désigner quelque chose dehors.

-J'ai déjà sauvé Kelvin une fois. Pourquoi je recommencerais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Lun 3 Nov 2014 - 22:36

Tranquillement assise dans son fauteuil, Tesla laissa le marin s’expliquer. Quel grief pouvait-il bien avoir contre Medron, elle n’en savait pas grand-chose. Elle avait vu qu’il aurait des problèmes s’il cherchait à l’aborder lui-même, mais elle ne connaissait pas la nature de leur désaccord. Et si elle n’avait jamais rencontré le Duc de Kelvin, elle ne doutait pas qu’il connaisse sa réputation, et qu’il l’écoute si elle l’avertissait. Mais apparemment, c’était le messager qu’il allait falloir convaincre. Elle songea un instant à lui annoncer d’office un prix élevé pour ses services, mais elle se rappela bien vite qu’elle était fauchée. Elle se faisait loger et nourrir par les autres nobles en échange de ses services, elle ne pouvait pas promettre leur argent. Il allait falloir tenter autre chose.

« J’ai déjà sauvé Kelvin une fois, dit le marin. Pourquoi je recommencerais ?
-L’honneur, le bien de la cité ? tenta Tesla. »
 
Elle se doutait bien que ces concepts ne fonctionneraient jamais. Ou bien alors peut-être souhaiterait-il sauver une cité entière. Elle devrait caser plus tard dans la conversation que tout le monde mourrait s’il n’agissait pas.
 
« Il n’y a point d’honneur à sauver des criminels, répondit le marin.
-Attachez-vous donc à les considérer comme des vies humaines, naines et halfelines, alors, répondit Tesla.
-Et que ferais-je avec de l’honneur, une fois tout ceci terminé ? demanda le marin. Je serais très honorable, mais peut-être aussi très mort. C’est souvent ça avec vous les élus hein ? On va voir un simple homme, on lui confie une besogne bien dangereuse, et comme ça on récolte la gloire et les dons divins sur le dos d’un brave homme mort ! »
 
Tesla sentit la colère monter en elle. Qu’est-ce que simple marin prétendait connaitre des contraintes qu’il y avait à être élu divin ? Et à être l’élu de Finil en plus. Oui, certains élus étaient des fêtards éhontés qui passaient leur vie d’élu à rire et à s’amuser, mais d’autres, comme elle ou Inil Boson, passaient leur vie sur la route, à travailler à servir leur divinité en toutes circonstances. Comme ils avaient une vie théoriquement éternelle, ils n’avaient plus  le droit d’avoir des proches, car ceux-ci mourraient fatalement. Et même certains donc divins étaient une malédiction. Se voir mourir à la moindre mauvaise décision, vivre dans cette angoisse permanente, c’était une bénédiction peut-être ? Et lui, il prétendait que… Elle dût faire un grand effort pour se contenir.
 
« Si vous réussissez votre mission, avoua-t-elle, vous n’aurez aucune autre reconnaissance que la mienne, peut-être, mais vous serez bien vivant ! Il n’y a aucun risque !
-Il n’y a aucun risque ! C’est ce qu’ils disent tous sur les ports militaires pour recruter des jeunes gens. Mais je n’ai aucune garantie ! D’ailleurs un marin sans navire et sans armes ne vous servira à rien ! »
 
Là, l’élue dût avouer que le marin marquait un point. Toutefois, elle n’avait pas tant besoin d’un marin que d’autre chose.
 
« Je n’ai pas besoin d’un marin, dit-elle, mais d’un diplomate capable de se faire écouter par Medron ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Mar 4 Nov 2014 - 21:11

-Au cas où vous ne le sauriez pas, Medron et moi nous sommes quitté en des termes peu amicaux. De mémoire j'ai failli me faire enfermer pour outrage, et je me suis enfuit avec son deuxième meilleur navire !
Théoden se laissa aller au fond de son fauteuil, confrontant un regard ferme, face au véritable bloc de glace qui le dardait avec froideur. Il s'efforça de rester diplomate, malgré le fort mauvais pressentiment que lui inspirait cette visite chez Medron. Bonne cause, ou pas !

-Mais vous connaissez quelqu'un qui est de ses amis ! répondit-alors l'élue, qui à vrai dire désarmait Théoden peu à peu. Ou bien elle savait déjà tout ce qu'il se produirait, ou bien parmi les élus des dieux, elle comptait parmi les plus habiles en stratégie !

Mais le marin ne désarma pas, trop fier pour s'écraser ainsi, et ne pas répliquer.

-Si par là vous entendez aller ramper au pied d'un vieux créancier, c'est même pas la peine d'y penser !

Soudainement, l'Elue se redressa dans son siège, sans doute exaspérée par les propos de son interlocuteur. En tout cas, Théoden lisait de la lassitude, dans la verve qui poussa sa réponse par delà la barrière de ses lèvres.

-Ecoutez-moi ! Soit vous acceptez ce que je vous propose, soit vous laissez la ville tomber aux mains des morts-vivants ! Moi je n'ai trouvé personne de mieux adapté que vous pour ce travail, j'en ai un autre concerne trois royaumes entiers de mon côté ! Alors c'est à prendre ou à laisser.

Prit entre son ressentiment pour Tesla, son dégoût des habitants de Kelvin, et sa bonne nature, Théoden soupira, et se leva. Le pas lent, il laissa un blanc s'installer, tandis qu'il se plantait devant une fenêtre ouverte. Il inspira profondément, cherchant au dehors un semblant d'embrun, et expira. Tout en réfléchissant, il jouait nerveusement avec une simple pièce d'argent de ses deux mains jointes dans son dos. Le feu crépita un moment, occupant seuls le silence de la pièce, puis le Capitaine se retourna, et donna son verdict.

-Alors soit. MAIS ! Je veux récupérer mes armes ! Et mon rhum ! Mais surtout mes armes en fait...

Sans hésitation, les yeux plantés sur Théoden, Tesla croisa les jambes, au fond de son fauteuil. Elle fit un geste évasif de la main.

-Un mot de moi et elles seront à vous.

-J'espère pour vous que c'est pas une entourloupe. Sinon par Ariel je vous ferais cracher vos dents !


Théoden restait méfiant, malgré l'évidente bonne foi de Tesla. Il était évident pour l'heure qu'elle avait besoin de lui. Et puis quelque part... il n'avait pas grand chose de mieux à faire, ses anciens compagnons étant absents !


-Vous ne serez pas le premier, ni le dernier à me dire ça. répondit l'Elue de Finil sur un ton chargé d'assurance et dépourvue de peur. Mais Théoden n'entendait pas laisser Tesla se dire un instant qu'il serait le parfait pantin pour son dieu !

-Mais je serais sans doute le premier à y parvenir. Ses propres mots le surprirent autant qu'il laissèrent Tesla de glace -pour autant qu'elle puisse être plus de glace qu'à la normale- mais Théoden se trouva une forme d'assurance certaine, dans cette joute verbale naissante.

-On parie ?

-Je n'ai rien à perdre, sachez-le.


-Je préfère ne pas dire ce qui sera perdu si j'échoue pour ma part.

-Des milliers d'être vivants, des artéfacts à la valeur capitale, la chance de contrôler un fléau terrible et sans doute l'avenir de la création ?

-Un peu tout à la fois. 

Un léger sourire naquit sur le visage de Théoden. Il décroisa les mains, et retourna s'asseoir, en effleurant d'une main la poutrelle barrant le dessus de l'âtre de la cheminée. Il se saisit au passage d'une riche bouteille de vin, sans doute toute de cristal faite, et se rassied.

-Je vois... sinon ça va les chevilles ? demanda-t-il effrontément, en ôtant le  bouchon de cristal de la bouteille, avant de commencer à boire. Il jeta le petit morceau de verre sculpté, négligemment, et s'enfila une bonne rasade, avant de faire une grimace silencieuse, pour exprimer son dégoût.

-Je ne goutte pas cet humour. trancha net Tesla, qui avait suivit l'action d'un oeil mauvais. Il serait bien dur  pour elle de coopérer avec un homme de cet acabit !

-Vous ne gouttez pas grand chose venant de moi, à vrai dire. fit donc remarquer l'autre de suite, avant d'hausser les épaules, et de boire à nouveau. De toute façon, se disait-il, il n'avait pas mieux.

-Si je pouvais faire appel à quelqu'un de plus digne que vous, ça ne me gênerait pas. lui répondit Tesla, sur un ton glacial. Peut-être était ce son caractère, et sa nature qui la faisait si froide. Ou alors Théoden parvenait il enfin à l'énerver !

-Nous y voilà alors ! Je vois où est votre problème. Mon sang à moi n'est pas bleu, et je ne balade pas avec deux kilos de dentelle autours du cou !


Théoden vit Tesla se figer en un instant, et serrer les accoudoirs dans ses doigts aussi fins que robustes. Elle dévisagea le marin, avec un air chargé de colère et de méprit puis s'écria :


-DE QUOI ? Retirez immédiatement ça !

Théoden ria aux éclats, ravit de son effet, et vida la bouteille, en quelques gorgés longues et bruyantes. Il n'était plus la peine de prétendre à un comportement de gentleman avec elle. Il n'en avait ni la tenue, ni l'envie.

-Je ne vois nullement pourquoi ! s'écria-t-il, quelque peu hilare,Cela dit ne haussez pas trop le ton, vous pourriez empêcher les Seigneurs vivant sous ce toit de prendre le thé !

-De prendre le thé... murmura Tesla en retour, éberluée avant de reprendre plus haut, Que savez-vous des contraintes d'être un seigneur exactement ?

-Ne vous méprenez pas ! s'exclama Théoden pour dissiper un léger malentendu. Il y a des Seigneurs qui trouvent grâce à mes yeux. Mais je doute qu'un palais de marbre, d'or et d'ivoire aide à mieux diriger une cité. D'ailleurs je me demande si vous avez vraiment besoin de serviette en soie pour vous torcher. Ou même de serviteurs pour le faire à votre place !

Tesla devint blême, et serra les dents. Décidément, ce gueux là osait bien des choses en sa présence ! Elle ne saurait tolérer d'avantage ce débat des plus impertinent, et siffla :

-Je vous donnerais une lettre pour Medron. Je vous donnerais vos armes. Mais vous disparaitrez de ma vue.


Théoden ria de nouveau, en rabaissant la bouteille vide. Il la reposa sur la table, avec négligence, et s'exclama avec hilarité :


-Alloooooooons... je sais bien que vous ne pouvez pas vous passer de moi ! D'ailleurs, ajouta-t-il avec d'avantage de sérieux, vous savez aussi bien que moi que peu importe les circonstances, une fois ma lettre délivrée, je serais emprisonné.

Tesla sembla trouver un avantage certain à cette situation, et haussa les épaules, avec de nouveau ce geste évasif de la main, rappelant à Théoden avec quelle simplicité, elle, Elue de Finil et Noble dame, pouvait résoudre ce problème, sans la moindre difficulté, et selon son bon plaisir :

-Je peux ajouter une ligne concernant votre comportement loyal et nécessaire. Il ne tient qu'à vous de m'y pousser.

-Ne comptez pas sur moi pour supplier. cracha Théoden, en se levant de nouveau. Toute trace d'humour avait disparut de son regard, à mesure qu'il la dardait avec d'avantage de haine.

-Alors ne comptez pas sur moi pour l'ajouter. Présentez-moi des excuses, et j'y réfléchirais.

Tesla décroisa les jambes, avant de les recroiser, dans la position inverse. 

-Et comment formulent-t-ils des excuses, chez les sang-bleu, pour ne pas avoir l'air hypocrite ? lança-t-il avec rancoeur, appuyé sur le dossier de son fauteuil, face à elle.

-Des excuses sincères. se contenta-t-elle de répondre, avec simplicité.

-D'ailleurs, ajouta Théoden, de plus en plus emplit de doutes, qu'est ce qui me dit que votre lettre cachetée contiendra bien cette ligne, hm ? Je crois que vous ne savez pas ce qu'est la sincérité.

-Qu'est-ce qui vous empêche de me faire confiance ? fit Tesla, plus pour le convaincre que pour sa propre curiosité. Elle n'avait véritablement cure de la confiance de cet homme là.

-Qu'est ce qui me ferait croire que vous voulez entendre l'histoire d'un "gueux" ? répondit le Capitaine, du tac au tac.

-Ecoutez. Je n'aime pas dire l'avenir, révéla Tesla, à la plus grande surprise de Théoden, parce que je sais que des abrutis en profiteraient pour tenter de le modifier à leur convenance. Mais je vous parle de la chute de Kelvin aux mains d'un trio de liches. Je m'en chargerais bien moi-même si trois royaumes entiers n'étaient pas menacés d'une extermination pure et simple de la population.


 Théoden passa une main sur sa mâchoire, dubitatif. Des liches ? Il trouverait bien le moyen de les tuer.
-Et vous pensez que je vais pouvoir abattre ces monstres ? Que Kelvin en a les moyens ?


Tesla balaya tous ses espoirs d'un revers de la mains.


-Certainement pas. asséna-t-elle, Mais elle a les moyens de leur résister, avec la préparation adéquate.


-Alors nous devrions faire vite. souffla Théoden, songeur. Cela étant... comment sauver Kelvin de Lyches, si nous ne pouvons pas les tuer ?


L'Elue de Finil voyait le marin peu à peu abandonner sa rancoeur -du moins pour un temps- au profit d'un esprit plus paisible, et déterminé à aider son prochain. 

-Ne me demandez pas d'en dire plus. Rien n'est certain, à part le fait que Kelvin tombera si nous ne faisons rien.

Théoden se pencha vers elle, depuis sa place, et lui souffla, comme si il s'agissait d'un secret des plus important :


-Vous pensez qu'Ariel appréciera qu'on sauve cette ville d'escrocs, de voleurs et de vauriens ?

-Ca, répondit Tesla d'un air neutre et de nouveau las, je ne saurais pas le dire. L'avenir des dieux, c'est quelque chose dont je ne sais rien. Il y a des limites à mes pouvoirs.


Théoden se fendit d'une moue déçue, mais il n'abandonnerait pas sa grande quête ! Il haussa les épaules, et répondit avec lassitude...


-Ca valait le coup de demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Mer 5 Nov 2014 - 17:31

Tesla serrait les accoudoirs de son fauteuil à s’en blanchir les jointures des mains. Le dialogue dont elle venait de sortir gagnante s’était avéré des plus pénibles pour elle. Elle avait dû subir indistinctement jérémiades, colère, menace, orgueil… Mais bon, le marin avait eu l’avantage d’être franc, elle devait bien lui accorder cela. Et il avait fini par accepter sa demande, donc elle n’avait pas non plus à s’énerver. Elle se forçait à se détendre, et y arrivait presque quand le pirate lui demanda si Ariel serait intéressée par le fait de sauver Kelvin. Elle lui répondit du mieux qu’elle pouvait pour tenter de ne pas le vexer, mais la vérité, c’était que bien sûr qu’Ariel s’en fichait bien que Kelvin tombe entre les mains des morts.
 
« Ça valait le coup de demander, dit le marin. »
 
Qu’est-ce qu’il voulait, celui-là, se demandait Tesla. Voulait-il devenir élu divin ? Lui ? Elu d’Ariel. Cette simple pensée la fit sourire. Puis elle réalisa que non, il n’avait pas tort. C’était bien le genre de personnes qu’Ariel avait toujours choisies pour la représenter sur Ryscior. Les dieux la préservent d’un tel avenir ! Instinctivement, elle ouvrit son esprit au flot de l’avenir. Elle dût rapidement faire le tri, mais elle ne voyait pas devenir élu dans la plupart des avenirs qui s’offraient. Tant mieux. Toutefois, un accès de curiosité la prit. Qu’est-ce que c’était que cette intention exactement ? Elle ne pouvait s’empêcher de le lui demander.
 
« Pourquoi, demanda-t-elle sur un ton moqueur, vous voudriez devenir son favoris ? Son élu peut-être ?
-Ca vous gêne ? demanda-t-il. Peut-être Brecianne Leocadas est-elle votre amie.
-Qui sait, répondit Tesla, qui en vérité détestait l’élue d’Ariel.
-A moins qu’il n’y ait une grande assemblé des élus ! »
 
Il n’était pas loin de la vérité, c’était ça le pire. La vérité, c’était que les élus formaient une communauté. La plupart d’entre eux connaissaient les noms de tous les autres, à l’exception de ceux et celles qui pour une raison ou une autre se cachaient. Et cela, ça s’expliquait pas le fait que quand on vivait des siècles, on ne pouvait raisonnablement pas se faire de véritables amis des personnes que l’on croisait, car le temps de battre des cils, hop ! Cinquante tours s’étaient écoulés, et celui que l’on avait élevé comme un enfant commençait à se faire vieux, alors qu’on avait soi-même pas pris une seule ride. Elle lui fit part de ce sentiment.
 
« Parce qu’en plus les élus ont droit à l’éternelle jeunesse ? demanda-t-il, enthousiaste. »
 
Elle dût se retenir de soupirer, puis choisit de lui expliquer précisément en quoi les élus divins avaient-ils l’éternelle jeunesse. Et elle ajouta qu’ils avaient ce dont entre autres choses, cela allait de soi. Mais somme toute, ils restaient vulnérables comme n’importe quels autres humains. Et surtout, ils avaient beaucoup de contraintes. On ne pouvait pas rester dans son coin à ne rien faire quand on était élu, il fallait forcément agir pour faire plaisir à son dieu.
Et ça, c’était une charge lourde, et il fallait des épaules pour le supporter. Elle n’en dit rien, mais elle-même devaient souvent faire des choix qu’elle détestait. Comme elle aurait aimé faire tuer Manuela Felicia dans les Montagnes Noires ! Mais ça n’était pas arrivé, et pire encore, elle avait dû lui sauver la vie. Pour détruire une menace plus grande encore. De même, elle allait devoir laisser un royaume entier se faire exterminer pour en sauver trois autres. Et elle allait devoir laisser les elfes noirs envahir une partie du continent pour amener un bénéfice qui occulterait, à long terme, les pertes liées à cela. Mais les vies humaines qu’elle sacrifiait à chaque fois, personne ne les remplacerait. Et c’était des vies qu’elle aurait pu sauver. Mais elle ne pouvait pas le faire.
En plus, il y avait aussi des inconvénients liés à ses propres dons. Savoir l’heure et les circonstances de sa propre mort, qui pouvaient se modifier à tout moment, par exemple. Et être au fait de ces modifications en permanence. C’était quelque chose de lourd à porter, ça aussi.
 
« Il me faut ce job, murmura le marin. »
 
Forcément. Parmi toutes les caractéristiques de ce rôle, elle ne lui avait parlé que des avantages.
 
« J’entends tout, dit-elle.
-Je sais, et alors ?
-Il est assez rare que des élus divins aient souhaité l’être à la base.
-Oh vous savez, répondit-il, les gueux aussi ont le droit d’avoir de l’imagination ! »
 
Il sourit à sa propre plaisanterie, mais elle resta de glace. Il n’était pas si facile que ça de la dérider, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Jeu 6 Nov 2014 - 22:29

Théoden soupira, visiblement à bout de nerf. Il comprit que même l'auto-dérision ne lui permettrait pas de briser cette barrière de glace. D'ailleurs pourquoi voulait-il tant la briser, cette distance ? Il ne se l'avouait pas lui même, trop fier pour ça, mais Tesla avait été sa première aide depuis des années. Alors quelque part, il s'était de suite lié à elle. Il en souffrirait sans doute plus tard mais après tout, ce ne serait pas la première fois ! 

-Bon, allons chercher mes armes dans ce cas. lança-t-il avec empressement. Il cherchait d'avantage à mettre un terme à cette conversation plutôt qu'aller récupérer son précieux équipement.

Il attendit que Tesla se lève, et lui emboîta le pas, une fois qu'elle eût passé le pas de la porte. Il ne tenait pas à se faire arrêter de nouveau ! Ils repassèrent dans le silence le plus complet devant la Salle du Trône, et atteignirent la sortie du Palais. Théoden était alors des plus songeurs, en suivant les pas assurés de l'Elue de Finil. D'une part, il se demandait toujours pourquoi il avait accepté, surtout si ça ne l'approchait en rien de son but ultime !

Car depuis son sauvetage des Marches, le Capitaine s'était sans doute fait le plus pieux de ses compagnons Pirates. Il coulait quiconque remettait le règne d'Ariel en cause, bombardait des Temples, de Dieux opposés à la Grande Garce, et donnait aux prêcheurs dans le besoin. Mais il faudrait beaucoup plus, de cela, il en était certain ! 

Bien vite au fil de ses songes, Théoden ne se rendit pas compte qu'ils étaient de retours sur la place de la fontaine dans laquelle Tesla, peu auparavant, avait plongée sa tête, sans douceur ! Il secoua la tête, pour chasser quelques terribles doutes sur lui même et les choses courantes de la vie, et regarda autours de lui. Les moins jointes dans le dos, il toisait les habitants de la place avec un certain dédain, désormais. Il ne semblait pas qu'ils eurent un quelconque souvenir du marin, ce qui le blessait autant que cela l'outrait !

Tesla l'arrêta, en se tournant vers lui, et lui raconta un tas de choses sans doute passionnantes, liées à ce qu'elle ferait. Son esprit, de façon autonome, résuma le tout en un "Blablablaaaa...blablablaaaa...et encore blablablaaaa..." sans doute son regard traduisait sur l'instant cet exercice mental des plus grossier. Mais il n'en avait cure, et de toute manière, il fut vite sortit de cet état contemplatif, la remerciant d'un signe de tête lorsqu'elle lui annonça qu'elle s'en allait rechercher ses affaires auprès de la Garde. Pendant qu'elle officiait, avec fermeté auprès des gardes, Théoden se décida à retourner s'asseoir sur la margelle de la fontaine, fixant avec lassitude les pavés irréguliers de la place.

L'élue revint bien vite, ce qui ne manqua pas de surprendre le marin, qui se releva en la voyant fendre la foule, pour le rejoindre. Elle semblait réussir à se faire obéir au doigt et à l'oeil de tout le monde ici, ce qui ne manqua de l'impressionner. Sans plus de cérémonie, Tesla lui tendit sa paire de lames, et il put se réarmer au mieux, avec ce qu'il lui restait de ceintures, même trop longues. De sa lame pour main gauche, plus légère, il dû d'ailleurs faire un trous misérable dans son ceinturon, pour permettre à la boucle de se refermer autours de sa taille sans trop de large ! Mais le résultat faisait tout de même assez pitié, malgré la richesse des armes. Ce fut d'ailleurs là que Tesla ne manqua pas de remarquer l'effigie d'argent massif à la place du pommeau du sabre de Théoden, représentant Ariel avec une finesse certaine ! 

Tous deux se mirent à discuter de la suite de leur quête, et l'élue l'informa qu'il n'aurait sa lettre le lendemain, lui proposant donc de se reposer, puisqu'elle devait encore l'écrire. Le Marin s'empressa d'accepter, mais refusa une éventuelle chambre au palais, pour des raisons évidentes, déjà citées auparavant. Il fit une brève révérence, devant Tesla, et la remercia, avant de tourner les talons, en quête d'une auberge pas trop chère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dargor
Le Maitre de l'Intrigue
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 23
Localisation : N'importe où, mais avec mon ordi.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Ven 7 Nov 2014 - 20:24

De Tesla Eilun à Medron, Duc de Kelvin,
 
Votre altesse, peut-être avez-vous entendu parler de moi, peut-être pas. Je suis Tesla Eilun, prophétesse élue de Finil. Je prends la plume aujourd’hui, bien que ne vous ayant jamais rencontré, afin de vous avertir d’un danger à venir. Je sais que des lettres de ce type doivent régulièrement vous être adressées, mais je vous prie de faire attention à celle-ci.


Les ténèbres se rassemblent, Duc de Kelvin. Bientôt, ils déferleront sur le continent. J’aurais aimé venir vous prévenir moi-même, mais je ne le peux pas, car d’autres royaumes ont besoin de ma protection. Il me faut espérer que mon messager sera apte à faire venir jusqu’à vous cette missive. Et que vous saurez lui pardonner vos différents passés au nom du service qu’il vient rendre à votre cité.


Vous serez mis en état de siège, dans quelques mois. Mais l’ost qui vous attaquera ne sera pas humain. D’anciennes puissances se sont éveillées, et elles feront appel à des alliés sombres. Des démons, Duc Medron. Une armée entière. Des liches vont passer un pacte avec eux. Leur but ne sera pas d’exterminer la population de votre cité, mais de vous tuer, vous et tous les dirigeants, pour ensuite soumettre votre peuple. Et cela sans faire intervenir leurs armées personnelles.


Je sais que ce que je vous écris peut paraitre fou, Duc Medron, mais je vous en supplie, si vous avez un quelconque amour pour votre ville, préparez-la à l’une des plus grandes batailles qu’elle ait jamais eu à livrer. Car c’est bientôt ce qui va lui arriver.

Adieu messire, j'aurais plaisir à vous rencontrer lorsque ces sinistres évènements se seront passés,

Tesla Eilun
 
Tesla reposa la plume. Elle n’avait jamais vu le duc de Kelvin. Elle espérait sincèrement qu’il prendrait sa missive au sérieux. Car s’il ne le faisait pas… Kelvin tomberait. Les conséquences ne seraient en soit pas dramatiques, elles se limiteraient à une ville annexée par les forces du mal. La population de la ville souffrirait, mais ne serait pas exterminée. Mais on ne pouvait pas se permettre de céder la moindre parcelle de terrain. Sur ces pensées, elle alla se coucher, et s’endormit bien vite. Comme toujours, ses rêves furent peuplés par les forces du mal qui déferlaient sur le continent. Et elle ne pouvait faire que prévenir les gens...
 
Le lendemain, elle alla trouver le marin qui allait lui servir de messager. Elle n’eut pas besoin de chercher l’auberge dans laquelle il avait dormi, et l’attendit patiemment, lettre sur la table, tandis qu’il dormait encore. Il pouvait prendre son temps, du moment qu’il parte dans la journée. Elle avait également prévu une bourse suffisante pour couvrir tous ses frais de voyage jusqu’à Kelvin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryscior.forumactif.org
Commodore Theoden
Favori d'Ariel
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation : Les Terres d'Albion.

MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   Dim 9 Nov 2014 - 14:47

Théoden était descendu une petite heure à peine après la levée du soleil. Toujours en train de serrer ses ceintures autours de sa taille, il avait aperçu Tesla à une table et l'avait rejointe. De rapides salutations plus tard, ils avaient commencé à discuter du départ prochain du Capitaine pour Kelvin, et brièvement abordé le détail des frais de voyage. "Brièvement", car l'Elue s'était empressée de poser une épaisse bourse sur la table. Impressionné, Théoden n'avait alors plus aucune question, et s'était emparé de la lettre, que Tesla avait jointe avec son cachet, pour le voyage. 

Tout comme leur échange, leurs adieux furent brefs. Il y eut une simple poignée de main, et un au revoir sans émotion aucune, ni grande embrassade. La journée s'annonçait nuageuse, aussi le Capitaine décida de bifurquer un peu au sud, là où les arbres pourraient couvrir sa marche. Il ne perdrait ainsi qu'une demie journée mais ne serait pas traité comme un simple clochard par les gardes, lorsqu'il arriverait en ville. Ou au moins on ne le chasserait pas à coup de bâton.... car sa tenue était toujours des plus pitoyable ! 

Théoden marcha d'un bon pas, frissonnant régulièrement, à cause du vent soufflant entre les arbres, qui semblait prendre un malin plaisir à se glisser à travers les déchirures de ses vêtements, pour saisir sa peau. Il songeait souvent à Tesla, et revoyait régulièrement ce furtif sourire, teint d'une maladresse évidente. Elle ne devait pas être véritablement habituée à sourire. Théoden ne l'avait aperçut qu'au dernier moment, mais sa surprise l'empêcha d'y répondre. Toujours était-il qu'il ne savait toujours pas pourquoi il avait accepté cette mission.

Le premier jour de voyage se déroula sans incidents. Les chemins étaient dégagés, hormis quelques caravanes de marchant, des colporteurs et des riches bourgeois en voyage. A la nuit tombée, le Capitaine en haillon trouva refuge dans une auberge, où il se paya une petite chambre, et une chopine de cette bière rude et vigoureuse que les habitants des Marches semblaient tant apprécier. Rien à voir avec son cher Rhum bien sucré, mais Théoden avait un certain goût pour la découverte, et il apprécia cette chopine autant qu'une bonne bouteille !

Après quoi, il partit se reposer, en prenant bien soin de s'enfermer. Allongé sur son lit, ce soir là, il se dit qu'il aurait encore un peu plus de deux jours de marche, avant d'atteindre la côte, et la cité portuaire de Kelvin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé]Pèlerinage sentimental.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Pèlerinage sentimental.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryscior :: Ryscior :: Marches d'Acier-
Sauter vers: